4 fois plus de risque d’être diabétique si votre chat est nourri aux croquettes

Une récente étude vient de publier des résultats inquiétants sur le rôle des croquettes dans le diabète du chat. Selon les chercheurs, un chat nourri avec des croquettes aura près de 4 fois plus de risque d’être diabétique. Si les auteurs tempèrent leur résultat avec les limites de l’étude, ils mettent en avant pour la première fois avec leur analyse, le rôle potentiellement délétère des croquettes sur la santé des chats.

croquettes pour chat et diabète, sucre et glucides complexes

Les récentes croquettes de Gros minet…

Dans l’histoire de la vie de nos compagnons à quatre pattes, l’arrivée des premières croquettes industrielles fut une révolution. Pratiques, complètes, équilibrées et ma foi plutôt bon marché pour la plupart, elles ont permis à de nombreux propriétaires de combler les besoins nutritionnels de leur animal.

Les croquettes sont les plus utilisées dans les ménages qui possèdent des animaux de compagnie. Mais ces croquettes, c’est toute une histoire, et pas forcément une jolie histoire.

Grossièrement, l’industrie Pet Food en charge de les produire a su créer un système complet et autonome qui leur donne une excellente marge de manoeuvre: autant sur la qualité des produits utilisés que sur l’équilibre des macronutriments, puisque c’est bien elle qui est en charge d’établir les règles de ce système.

Du coup, rien d’étonnant à ce que la très grande majorité des croquettes contiennent des quantités pharaoniques d’hydrates de carbone, bien souvent des glucides complexes, sous la forme de maïs, de blé, de riz ou bien de flocon de pommes de terre.

Pour les apports en protéines, toutes les stratégies sont là aussi mise en oeuvre: surcharge en gluten végétal, en sous-produits animaux sans mention ni de l’espèce utilisée ni de la partie de l’animal utilisée. Avec le recours régulier aux légumineuses, farines de céréales et déchets de l’industrie agroalimentaire pour remplir une croquette dite « complète et équilibrée« .

Bref, à la lumière des connaissances physiologiques, biologiques, comportementales et historiques sur nos chats, la composition des croquettes pose des questions. Et notamment sur leur impact sur la santé des chats.

Et c’est justement ce qu’a voulu savoir cette récente étude publiée par une équipe de chercheurs suédois1.

Les croquettes: un facteur de risque pour le diabète du chat

Ces chercheurs de l’Université des Sciences Agricoles de Suède ont réalisé une étude de cas-témoin sur 396 chat diabétiques et 1670 chats sains (le groupe contrôle) avec des questionnaires pour tenter d’identifier les facteurs de risque parmis la liste suivante:

  • la composition corporelle (obèse, sain, etc.)
  • stérilisé ou pas
  • l’âge
  • la race
  • le comportement alimentaire
  • l’accès à l’extérieur
  • le statut vaccinal
  • et… l’alimentation (parmi bien d’autres facteurs)

D’après les résultats des auteurs, un chat avec un poids normal qui est nourri aux croquettes a 3,8 fois plus de risque d’être diabétique.

Si ces résultats ne montrent pas de lien de cause à effet, mais seulement une association, les auteurs sont les premiers à publier ce genre d’association, soulignant les mécanismes physiologiques sensibles de la régulation d’un apport glucidique important chez le chat avec les croquettes industrielles.

Si les auteurs confirment des doutes qui planent sur la qualité des croquettes pour chat, et invitent bien entendu à faire des recherches supplémentaires sur ce sujet, d’autres facteurs de risques sont également importants à prendre en compte:

  • la gourmandise, ou le fait de manger très souvent et de grandes quantités de nourriture
  • le confinement dans les maisons, sans accès à l’extérieur, pouvant induire un manque d’activité physique (la solution serait d’enrichir l’environnement dans la maison pour inviter l’animal à se déplacer ou bien lui proposer un accès à l’extérieur.)

La ligne rouge

Cette étude préliminaire met le doigt sur un point précis: la nourriture que l’on donne à nos carnivores domestiques.

Si ces premiers résultats tendent à incriminer les croquettes dans le risque de diabète, ils mettent surtout en avant que la santé d’un chat, mais également d’un chien, passe par de nombreux facteurs (l’activité physique, la vitesse de prise alimentaire, l’âge, stérilisé ou non…) qui doivent tous être pris en compte pour gérer la santé de son animal.

La nourriture est en tout cas un point majeur sur lequel tous les propriétaires peuvent agir, en choisissant en âme et conscience les croquettes qui leur semble les plus adaptées pour leur Gros minet ou leur Médor adoré.


Références

1. Öhlund, M., Egenvall, A., Fall, T., Hansson‐Hamlin, H., Röcklinsberg, H., & Holst, B. S. (2016). Environmental Risk Factors for Diabetes Mellitus in Cats. Journal of veterinary internal medicine.

11 Commentaires

  1. Béatrice

    Bonjour, votre article critique les croquettes mais que donner dans ce cas ? c’est la question que tout lecteur se posera et il concluera qu’il est certainement préférable de leur donner de la nourriture humide ; de qui serait dommage, car elle aussi bourrée de glucide.
    Il existe des croquettes sans glucide, si vous ne le précisez pas, cet article restera stérile et ininterressant. Perso, je leur donne des croquettes « amikinos » , ils sont plus chers que ces cochoneries qui donnent effectivement des chats diabétiques sans compter les chat hépatiques mais au final et vu qu’ils comportent plus de 50% de protéines (contre 4% pour les frieskies par exemple), les chats mangent beaucoup moins, ils sont en pleine forme.

    1. Carole

      Le raw feeding est l’alimentation qui s’impose chez tous les carnivores domestiques : chats, chiens et furets.
      http://barf-raw-feeding.fr/

      1. Béatrice

        oui c’est la grande mode et c’est surement tres bien, perso j’ai opté pour amikinos
        http://amikinos.fr/

        1. Luc

          C’est plutôt les croquettes la grande mode, nos animaux étaient encore nourris avec de la viande crue il n’y a pas si longtemps. Évidemment, j’ai un certain âge !

      2. Hasbrouck

        Pour ma part, depuis 4 ans, je donne des légumes cuits, des pommes de terre épluchées et des betteraves rouges cuites à l’eau, plus 20 % de la ration en sardines décongelées.

        Mes chiens sont dans une forme d’enfer, poil brillant, vie à tous les étages, zéro vétérinaire sauf pour les vaccins et je vermifuge chaque mois.

        1. Béatrice

          le taux de glucide dans les betteraves n’est-il pas trop élevé ? et ne leur donnez vous pas de viande ? et le vermifuge tous les mois es-t-il necessaire ?

  2. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    @ Béatrice:

    Il y a bien d’autres article sur le blog pour répondre à cette question, pour le moins délicate.

    En revanche, je suis bien surpris des taux que vous annoncez pour les croquettes Amikinos. J’ai toutes les croquettes dans ma base de donnée, et les taux de glucides (% de matière de sèche) varient entre entre 42 et 53%. C’est plutôt élevé. En ce qui concerne les protéines, les taux varient entre 24 et 30%. Jamais les croquettes Amikinos n’ont atteint les 50% de protéines. Juste pour info, même si elles restent des croquettes correctes, il existe mieux !

  3. Béatrice

    Jérémy anso, je pense que vous confondez avec une autre marque de croquettes ? taux de protéines brutes : 51% et le taux de glucide est de 11% et voici de que dit amikinos :

    Nous n’avons pas moins de 11,5% de glucides parce que même la meilleure technologie actuelle ne le permet pas. Nous utilisons la technologie de fabrication de GA Pet Food Partners (extrusion à 90°C, basse pression) avec une extrudeuse Wenger TT3630. L’extrudeuse Wenger TT3630 est la technologie actuelle qui permet d’agglomérer les croquettes avec la quantité la plus basse de glucides actuellement. Il existe seulement deux extrudeuse Wenger TT3630 au monde. Cette technologie permet d’avoir des taux de glucides avoisinant les 10% mais il est malheureusement impossible de descendre plus bas.
    et à la question : Votre aliment n’est-il pas trop « riche » pour mon chat en surpoids ?
    amikinos répond :
    Ce sont les glucides qui font grossir les chats car ils provoquent une grosse poussée d’insuline. Or l’insuline est l’hormone qui provoque le stockage du gras dans les cellules adipeuses. Notre aliment contenant le taux de glucides réel le plus bas du marché, il est donc parfaitement adapté aux chats en surpoids.

    par contre je suis preneuse concernant les marques que vous avez à proposer, je ne prétend pas que amikinos est la meilleure :-)

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      @ Béatrice:

      Malheureusement, je ne sais pas d’où proviennent vos chiffres, mais clairement, après vérification sur le site d’Amikinos, mes chiffres sont corrects, les votre non. J’en prend pour exemple ce produit « Precision chiot petites & moyennes races » pour lequel je trouve 42,3% de glucides en % de matière sèche. Et c’est exactement les chiffres présentés sur le site. Aucune croquette d’Amikinos n’atteint les 51% de protéines.

      Je poursuis mon commentaire et je dois dire: Mea Culpa ! Depuis le départ j’étais sur ma base de donnée pour Chien ! Effectivement, Amikinos propose bien des produits pour chat avec 51% de protéines brutes ! Pardon pour le malentendu ! C’est excellent autant de protéines, et elles sont de bonne qualité !

      1. Béatrice

        ok super nous voilà en phase ;-) mais il n’empèche qu’on reste sur sa faim en lisant votre article pourtant fort interressant, on s’attend tout de même à ce que vous nous indiquIez quelle alimentation donner pour éviter les problèmes de diabète ou quelle marques.
        vous critiquez les croquettes, soit mais dans ce cas que donner aux chats ? de l’humide ? de la viande crue ?
        ou…
        amikinos ? lol :-D

  4. Bernadette Grosso

    Bonjour,
    peut on savoir ce que vous pensez de la nourriture déshydratée à basse T) : Naku ?
    http://www.naku.fr/pourquoi-naku/information/pourquoi-naku
    https://solutionscaninesblog.wordpress.com/2016/04/

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.