5 Mythes sur les produits allégés

allege-matiere-grasse-lipides

Les produits allégés…

… sont de plus en plus nombreux dans les rayons des supermarchés, dans certains restaurants et même dans les alimentations spécialisées.

Ces produits se veulent moins caloriques que leurs homologues d’une même marque.

En général, les produits portant la mention « allégé » ont moins :

  • De matière grasse
  • De sucre
  • Ou de calories

Aujourd’hui, les régimes alimentaires deviennent de plus en plus riches en sucres (bonbons et sucreries) et en graisses (surtout saturées et trans, fast-food, etc.). Les produits « allégés » marquent donc une étape importante, plutôt positive, dans le choix de nos aliments.

  • Mais est-ce vraiment le cas ?

Les produits allégés ou « 0 % » sont-ils les parfaits palliatifs pour améliorer notre équilibre alimentaire ?

Si vous faites partie des personnes qui recherchent et apprécient particulièrement les produits allégés pour contrôler votre ligne, votre diabète ou pour perdre du poids, la suite de l’article est à lire impérativement.

Un marketing très puissant, des résultats très négatifs

Ces produits dits allégés ne sont en fait pas réellement à la hauteur de l’attente des consommateurs, et pour cause. Les produits allégés sont de véritables gouffres à calories, des attrape-nigauds, et bien souvent de la publicité mensongère.

  • Pourquoi ?

Voici les 5 raisons qui prouvent que les produits allégés trompent vos esprits, dérèglent vos comportements normaux, et au final vous  font gagner des kilos (et perdre de l’argent).



1. Les produits allégés sont comme les autres…

  • Comment ça ?

C’est tout de même le principe de base d’un produit allégé. Il doit contenir moins de calories, moins de matières grasses ou moins de sucres comparé au même produit, sans la mention « allégé ».

Et pourtant, si des différences existent entre les produits allégés et leurs homologues, elles sont affreusement ridicules, de l’ordre de 10 % (pour les calories).

Le 1er argument commercial des produits allégés n’est en réalité qu’une mascarade instrumentalisées, en parfaite connaissance de cause… Une étude publiée dans le Journal of marketing en 2002 a démontré que personne ne lit les étiquettes pour vérifier une allégation commerciale, ou ne veut même pas y réfléchir (1).

Les emballages affichent donc fièrement plusieurs allégations de santé, qui sont toutes réfutées ou nuancées dans la liste des ingrédients avec les compositions respectives.

2. La mention « allégé » incite à consommer

Le simple fait de voir inscrit la mention « allégé » sur votre paquet de gâteaux, de céréales ou votre soda préféré vous poussera machinalement à consommer plus de calories comparativement à un produit sans aucune mention.

  • C’est ce qu’une expérience unique a prouvé ! Les personnes qui pensent manger un produit « allégé » mangent près de 50 % de plus comparativement aux produits sans aucune mention.

Encore plus grave, les labels « allégé » parviennent à piéger tout le monde, mais les personnes en surpoids ou obèses sont les plus touchées par ce phénomène. Une étude publiée en 2006 démontre que les personnes en surpoids mangent 46 % de plus des produits avec la mention « allégé » que leurs homologues sans aucune mention (2).

Les individus avec une masse corporelle « normale » ne mangent que 16 % de plus les produits allégés comparativement aux mêmes sans mention. On remarque alors que les personnes qui souffrent d’obésité, même légère, sont plus sensibles aux messages diététiques du commerce.

3. Des produits peu recommandables

Les produits allégés sont par définition moins riches en sucre, en matière grasse et en calorie. Les fabricants doivent donc ruser pour compenser ces pertes en ingrédients très attractifs comme le gras et le sucre.

  • Comment font-ils ?

Les fabricants remplacent le sucre par d’autres composés, parfois artificiels, notamment l’aspartame, l’acésulfame de potassium, ou encore le sucralose qui sucrent tout aussi bien, si ce n’est mieux que les sucres naturels.

Par contre au niveau de la santé, on ne joue plus dans la même cour ! Tous ces édulcorants de synthèse sont sujet à controverse, avec des mises sur le marché douteuses, des études scientifiques frauduleuses et des experts enrôlés par les plus grandes firmes internationales.

Les preuves scientifiques s’accumulent doucement contre ces édulcorants, et ils finiront tôt ou tard par être retirés du marché… pour laisser la place à d’autres !

  • Pour information, une récente étude publiée dans le très sérieux American journal of clinical nutrition, met en cause les édulcorants de synthèse (notamment l’aspartame) dans l’augmentation des cas d’accouchements prématurés (3).

Pour les produits allégés en matière grasse, l’industrie agroalimentaire ne manque pas d’imagination… Ces plats allégés sont enrichis en air, en eau (pour les moins graves) mais également en gélifiants, en fibres d’amidon et même en sucre pour retrouver un produit appétant !

Au final, on se retrouve avec un produit certes allégé, mais agrémenté de composés très peu séduisants voire même dangereux pour la santé.

4. Les produits allégés vous font grossir

Nous l’avons vu dans le point n°2, les produits allégés nous poussent à consommer davantage de calories. Malgré le fait que ces produits soient effectivement allégés, ces calories en trop risquent de s’accumuler au fil des semaines, des mois et années pour transformer dramatiquement votre corps.

Ce risque n’est pas imaginaire, ou exagéré, c’est une réalité scientifique (2) qui peut entrainer les personnes en faible surpoids dans un cercle vicieux de prise de poids, potentiellement dangereux pour la santé physique et même mentale.

5. Les produits allégés sont plus chers

Ils bénéficient d’un travail marketing plus poussé et ils surfent bien souvent sur une très forte popularité.

Ces produits sont donc tout logiquement plus chers que leurs homologues. Ils risquent de vous faire dépenser beaucoup plus d’argent pour des résultats complètement opposés à ceux escomptés.

Une recherche sur le net m’a permis de confirmer ce point. Un journal (Het Laatste Nieuws) a fait la comparaison entre des produits allégés et leurs homologues classiques.

  • Résultats ?

En moyenne, les produits allégés sont 30 % plus chers. Les différences de prix sont très variables d’un produit à l’autre, jusqu’à deux fois le prix des produits classiques.

Conclusion

Les produits allégés sont issus d’une longue réflexion de la part des chefs marketing pour faire consommer leurs produits au plus grand nombre.

Ces produits cumulent toutes les stratégies pour vous pousser à les consommer. Vous risquez de prendre du poids, de fragiliser votre état de santé (obésité, diabète, risques cardiovasculaires) et de vous ruiner.

Si vous êtes dans une démarche de perte de poids, vous devez écarter les solutions « miracles » que proposent les fabricants avec les produits allégés, et plutôt vous tourner vers des solutions efficaces et prouvées scientifiquement.

Je vous conseille :

Vous avez ce genre de produits dans vos placards ? Avez-vous seulement vérifiés la composition des différents ingrédients avant de l’acheter ? Probablement non…


Références

1. Balasubramanian, S. K. & Cole, C. 2002. Consumers’ Search and Use of Nutrition Information:The Challenge and Promise of the Nutrition Labeling and Education Act. Journal of Marketing, 66, 112-127.

2. Wansink, B. & Chandon, P. 2006. Can “Low-Fat” Nutrition Labels Lead to Obesity? Journal of Marketing Research, 43, 605-617.

3. Englund-Ögge L, Brantsæter AL, Haugen M, Sengpiel V, Khatibi A, Myhre R, Myking S, Meltzer HM, Kacerovsky M, Nilsen RM, Jacobsson B. Association between intake of artificially sweetened and sugar-sweetened beverages and preterm delivery: a large prospective cohort study. Am J Clin Nutr. 2012 Aug 1.

Je vous souhaite une excellente continuation, et un bon appétit !

A très bientôt sur Dur à Avaler.

– Jérémy Anso

 Si vous n’êtes toujours pas inscrit dans le club des Nutrinautes…

C’est par ici !

14 Commentaires

  1. Damien

    Sans compter sur le fait que manger GRAS est essentiel pour perdre du GRAS.

    Moralité : à bas les produits « allégés » super-sucrés et vive le BACON ! :D

    Reply
  2. Jérémy

    Le raccourci est un peu léger… mais je valide quand même ! :D

    Reply
  3. Eirish

    Bonjour Djé,
    J’attends avec impatience de lire l’article que tu m’as promis sur le dentifrice !!! (j’espère que tu y as pensé ^^)
    Bon week-end !

    Reply
  4. jérémy

    Salut Eirish !

    Chose promise, chose due ! Ce sera en fait le gros dossier de la nutri-lettre du mois de septembre ! (Tu es au courant en avant première^^)

    faudra donc être inscrit pour lire l’article! (mais je crois que tu es déjà membre..?)

    Reply
  5. Mikael@wikoaching- autocoaching et auto défense

    100% d’accord avec toi. J’en reviens toujours au même conseil :bien manger c’est privilégier la qualité à la quantité.

    Bonne continuation !

    Reply
    1. Jérémy

      Oui, Mikael tu as raison. Ce conseil est valable dans presque toutes les situations !
      Après, dans cet article, je touche du doigt les grandes manipulations comportementales réalisées par les professionnels de l’agroalimentaire. En d’autres termes le libre-arbitre n’existe plus vraiment !

      Reply
  6. Clément

    « En général, les pro­duits por­tant la men­tion « allégé » ont moins :

    De matière grasse
    De sucre
    Ou de calories »

    Et plus d’édulcorants de synthèse (aspartame, sucralose, acesulfame k, etc).

    Donc autant les éviter !

    Reply
  7. Jérémy

    @Clément:

    Tu remarquera que c’est un peu le but de l’article… éviter tous ces produits trompeurs et dangereux pour la santé plus qu’autre chose !
    Remplacer du bon (le gras) par du sucre (glucides naturels) c’est dangereux, mais en plus si c’est un sucre artificiel (aspartame) cancérigène… alors là, bye bye !

    Reply
  8. Helene

    Anecdote: les gens en surpoids que je connais mangent tous des produits alleges. En revanche, je connais pas mal de gens avec un poids normal qui ne mangent jamais de produits alleges. Evidemment, ils font des envieux (‘c’est injuste, elle mange du beurre et moi de la margarine et pourtant…’).
    Une de mes collegues a commence la semaine derniere un ‘regime’, en utilisant des produits alleges (toutes les heures ou les 2 heures, snacks du type fromage allege et biscottes Ryvita, au lieu de muffins etc.). Ca a dure 3 jours 1/2. Le jeudi soir, elle s’est vengee sur des pizzas!
    Evidemment, manger moins et faire de l’exercice, c’est difficile. La plupart prefereront toujours la facilite: les pilules qui font maigrir, ou les repas ‘alleges’.

    Reply
  9. Ellie

    Bonjour,

    Merci de cet article qui confirme mon sentiment.

    Quid de la Stevia (par exemple, dans les sirops sans sucre), est-ce que cela fait tout de même grossir ? Y a t-il un risque pour la santé ?

    Reply
    1. Jérémy Anso

      Salut Ellie,

      Je viens de faire paraître un guide assez complet sur tout les sucres présent dans notre alimentation.
      J’y aborde les questions de la stévia, son origine et son possible impact sur la santé.

      Je te propose de télécharger ton guide « Tout sur le sucre » et récupérer ton information.
      Tu dois être inscrites pour récupérer le guide, c’est gratuit évidemment.

      Voici le lien:

      http://www.dur-a-avaler.com/tout-sur-le-sucre-le-nouveau-guide-gratuit-en-telechargement-libre-sur-dur-a-avaler/

      Bonne journée à toi.

      Reply
  10. Émélie

    Tout à fait d’accord avec vous. Mais le mythe a la peau dure. Je suis des patients en consultation (diabète de type 2, surpoids, hypertension artérielle en particulier) et le raisonnement est bien souvent: ma pilule + mon allégé et j’ai tout fait pour ma santé. Informer clairement les patients sur l’allégé est souvent (pas toujours heureusement) considéré comme une hérésie par le patient. Le lobby est fort, le marketing aussi!

    Reply
  11. sashimi

    Que pensez-vous des yahourt nature 0% ?
    De ce que j’en lis sur l’étiquette, 0% = 0% de matière grasse, pas de sucre (lactose). La réduction énergétique par rapport à un yahourt nature classique n’est pas sensas (60Kcal => 48Kcal) mais pour autant je n’ai pas constaté d’ajout d’épaississant type gommes de guar (c’est nocif ou neutre pour l’organisme d’ailleurs ce genre de truc ?) ou de produits chimiques au nom barbare.

    Reply
  12. marie pierre

    A défaut d’alléger la silhouette, ils allègent le porte monnaie !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *