7 Astuces pour mieux manger en soirée

manger-apero-legume-chips-cacahuetes

Vous êtes invités à une soirée par des amis ? C’est l’anniversaire d’un pote ? Le départ d’un cousin, ou encore une aprèm barbecue pour profiter du soleil ? Sauf que vous n’avez pas trop envie de manger les accompagnements habituels: des chips à la saveur artificielle de fumée, des triangles de maïs douteux ou encore du guacamole avec seulement 2% d’avocat…

Pire encore, vous n’avez pas fait super attention à votre assiette ces derniers temps, et cette soirée ne va sûrement pas rééquilibrer la note, les parts de pizza dégoulinantes vont sûrement y passer, l’industrie agroalimentaire risque de faire des bénéfices, mais pas votre moral.

Pour vivre sereinement ces futurs événements potentiellement traumatisants, je vais partager avec vous des astuces pour limiter les dégâts, rester convivial, et essayer de s’amuser quand même.

Les astuces pour mieux manger en soirée

1. Ramenez votre apéro maison

Le plus simple, pour être sûr d’avoir ce que vous voulez, c’est de le préparer vous-même ! Alors on va dans sa cuisine, et selon ses préférences, on se fait une ribambelle de crudités accompagnées d’une mayo maison, végétale ou avec des oeufs.

Un conseil: faites-en beaucoup, car ce genre d’initiative est bien souvent saluée par les invités, qui délaissent volontiers les chips et autres crackers industriels, pour savourer votre cuisine.

Autre conseil: le les perdez pas de vue trop longtemps, ou bien attaquez-les vite dès le début de la soirée, histoire de ne pas crever la dalle le reste de la soirée…

2. Repérez le meilleur et focalisez-vous dessus

Vous n’avez pas eu le temps de préparer des crudités ou autres choses pour la soirée? Tant pis, une fois sur place, faites un repérage stratégique de la bonne bouffe présente: olives, crudités éventuellement, cacahuètes, noix, amandes, ou encore les fromages.

Toutes les déclinaisons sont bonnes bien sûr: les tapenades, purée d’amandes, ou bien des steaks de tofu pourquoi pas (quand c’est bien assaisonné). Vous essayerez de limiter les charcuteries, le pain blanc.

Plus rarement, des fruits bruts peuvent être présents ou bien découpés, mais si vous en trouvez… foncer dessus !

3. Ramenez des noix, des amandes ou des cacahuètes

noix-amandes-pistaches-cajou-cacahuetesSi vous ne souhaitez pas arriver les mains vides, et qu’il vous est impossible de prendre autre chose que du tout prêt: alors jetez-vous sur les cacahuètes nature, les amandes ou les mélanges de noix. Le prix est généralement abusé, mais c’est de votre faute, fallait y penser !

Bref, vous avez aussi des mélanges de noix et de fruits secs du tonnerre, et fortement appréciés des convives en général. Là aussi, le porte-monnaie en prend un coup, mais vous voulez faire plaisir ou pas ?

4. On s’éclate le bide, sainement, à la maison

Une méthode radicale pour éviter les tentations un peu dégueulasses de la soirée qui arrive: on s’y prend en avance, mais on mange à la maison, du bon bien sûr.

Rien ne vous empêche de vous préparer avant la soirée une plâtrée de riz complet, des légumes vapeurs avec de l’herbe de Provence, un gratin de citrouille avec du lait de coco, ou bien une salade de fruits avec du miel…

Une poêlée de légumes, avec du curry et des aromates, et pourquoi pas un oeuf pour emballer le tout. Bref… vous avez l’embarras du choix, mais une option royale pour limiter les tentations de manger tout et n’importe quoi.

En faisant ça, vous pourrez « picorer » par-ci, par-là, des crudités ou des cacahuètes si vous en avez envie, sans être terrorisé par les grondements de votre estomac.

5. Un jeûne… improvisé !

Stratégie un peu radicale: on ne mange rien une fois sur place.

Aucun plat ne vous intéresse, une seule bouchée de crackers avec du pâté industriel vous fera culpabiliser intensément… Si vous êtes dans cette situation, alors ne mangez rien.

Un peu extrême, on va sûrement vous poser des questions. Vous allez probablement devoir mentir.

« Ah non, mais j’n’ai pas faim ! »

Ou bien inventer un prétexte. Bref, c’est vous qui décidez. Sachant que techniquement ce n’est pas un vrai jeûne en soi, vous allez quand même boire de l’alcool, alors faut pas déconner (et pas en abuser non plus).

6. Coup de fil à un ami

Passez un coup de fil au copain qui organise la soirée pour lui demander ce qu’il a prévu, et lui faire part éventuellement de vos griefs quant à la bouffe…

« Tu n’aurais pas des légumes? Oui ? Ah cool, j’apporte une mayo alors! »

Vous pouvez essayer de vous arranger. Soit avec le proprio directement, soit avec des copains qui viennent aussi. Si vous mettez toutes les chances de votre côté pour avoir quelque chose qui vous plaît… vous aurez effectivement quelque chose qui vous plaît !

7. Ramenez un plat, oui carrément !

Si l’apéro vous fait peur, préparez un plat plus conséquent et plus sain pour le partager avec vos amis.

Je ne sais pas moi… Une citrouille farcie aux oignons, au lait de coco avec du poisson (sans poisson pour vos amis végétariens ou végétaliens), du riz ou des pâtes complètes avec des légumes, un gratin de patate douce avec de la carotte et des courgettes !

Et pourquoi pas un bon dessert ? Du nutella maison, des crêpes paléo, un brownie végétalien

Du coup, une fois sur place, la perspective d’un bon repas après l’apéro pourra vous aider à tenir et à éviter les boules de maïs colorées et salées…

Pas de prise de tête

Quoi qu’il arrive, n’en faites pas tout un plat. Il ne faut pas se retourner la tête non plus dans tous les sens pour éviter de manger lors d’une soirée un produit pas très sain.

C’est une bonne chose de connaître ces différentes méthodes, surtout si vous avez cumulé des repas riches en produits animaux transformés, plutôt pauvres en légumes, et que vous souhaitez rétablir ou l’équilibre.

2 Commentaires

  1. ANSO MONIQUE

    Très bien Jérémy mais je rajoute quelques idées que je fais très souvent lorsque nous allons manger chez les amis des entrées végé. style « terrine d oignons » « terrine aux 3 légumes » « terrine aux deux asperges »  » terrine de carottes au cumin » « terrinettes de chèvre poivrons et basilic » « terrine de roquefort aux raisins et aux noix  » « terrines camembert aux pommes » finalement toutes ces recettes je les aie faites -on peut tjrs remplacer les oeufs si on est vegetelien- elles sont appréciées et excellentes je les accommode à ma façon et au lieu de ttes vous les citer je vais vous dire le nom du livre ce sont des recettes de Sophie DUDEMAINE pas pour les végé. mais on prends celles que l’on veut mais l’idéee est là ce sont des recettes que l’on fait rapidement et tout le monde adore çà; si pas le temps je prépare du cru car j’adore! (égoisme!) avec tous les légumes carottes oignons aubergines choux concombre papaye pomme etc….. et mayo. maison ou citron Monique Calédo cévenole de Plum

  2. Danielle

    Bonjour Jérémy,
    bravo pour tous tes articles, j’apprécie beaucoup les idées.
    Pour ma part, je n’appellerai pas avant des fois qu’on me dise que c’est pas la peine d’amener quoi que ce soit, parce qu’après j’oserais pas les froisser en amenant quelque chose. Après tout l’accueil de chez nous c’est ça aussi!
    Donc en général, je préfère préparer direct une entrée de crudités ou une bonne salade verte et composée (œufs fromage tomates…) et que je suis capable de finir à moi toute seule si je m’y mets !!
    bonne continuation,
    Dany

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *