Qui est Jérémy ?

jeremy-anso-terrain-grillons-orthopteres

 Photo:  je suis en train d’installer de la litière dans des bacs expérimentaux dans la forêt pour faire des manip’ avec des grillons (pas des criquets !)

« Vous avez 1% de capacité respiratoire »

Voici ce que m’a annoncé le rhumatologue de ma mère alors que je l’accompagnais pour sa visite de routine quand j’étais à l’Université, il y a 6 ans. A l’époque, je faisais beaucoup de course à pied, du sport à l’Université, du ping-pong, de la natation, même du golf et pourtant j’avais toujours ce nez bouché. Une horreur.

Le rhumatologue du s’y prendre à deux fois avec le test de capacité respiratoire pensant que ce score si faible était un dysfonctionnement de la machine. L’auscultation de mes narines a confirmé l’obstruction allergique complète de mon nez. C’était la piqûre sans négociation.

En parallèle de ce nez inutilisable, ma gorge et lui me faisait souvent défaut avec des rhinites allergiques chroniques. Le mot « chronique » est important dans cette histoire. Quand je dis « chronique », c’était toutes les 3 semaines – 1 mois. Antibiotiques et antidouleurs rejoignaient la superbe fête de mes voies aériennes pour le bonheur de ma flore intestinal sous les bombardements chimiques intensifs.

La voie allopathique était ma seule solution de l’époque, jusqu’à ce qu’on me parle d’un certain grand méchant lait…

Le lait au placard, les rhinites aussi

Ce fut ma première décision « alimentaire » ou « nutritionnelle » après en avoir discuté avec un ami. Une révélation pour moi. Mon nez redécouvre l’air frais de la capitale, mes rhinites allergiques ne sont plus qu’un lointain et mauvais souvenir… Mais comment est-ce possible ?

Si je vous raconte cette étape de ma vie, c’est bien qu’elle est importante car je la place comme le point de départ de mon intérêt pour l’alimentation et ses conséquences directes sur notre santé. J’ai été mon premier cobaye et le goût pour la nutrition n’a fait que croître au fil des années, de mes études et de mes rencontres.

J’ai donc lu des livres sur l’alimentation et la santé, comme le pavé de feu M. Seignalet « L’alimentation ou la 3ème médecine », des ouvrages de Thierry Souccar, de Taty et des centaines d’articles scientifiques sur tous les domaines qui me venaient à l’esprit.

Ce n’est qu’après avoir terminé mes études de 2ème cycle, avec une Maîtrise en biologie et dynamique des populations et un Master en comportement animal et humain, que j’ai acheté mon premier nom de domaine « Dur à Avaler » pour y publier mes idées, mes recherches, mes propres articles.

L’aventure d’un blog parmi des milliers d’autres

Cela fait maintenant (février 2015) 2 an et demi que Dur à Avaler vit de ma plume, et la publication régulière d’article sur des sujets aussi variés que la nutrition humaine, animale, les moyens de contraceptions, les médicaments, le jeûne ou encore des recettes de cuisine.

Voici les principaux sujets qui pourraient vous intéresser:

last-couverture-bon -profil_travailleVous devez également savoir que j’ai écrit un livre numérique, « Ce poison nommé croquette » qui traite des relations entre la formation des vétérinaires français et les sociétés Pet food. Ce livre sous format PDF a déjà été écoulé (selon mes chiffres officiels de Paypal) à 700 exemplaires; il a vu le jour au milieu de l’année 2013 avec un succès inattendu.

Quelques 230 articles, avec deux guides gratuits sur le miel et le sucre, garnissent la bibliothèque électronique du blog.

Aujourd’hui, tous les mois, le blog est visité par plus de 120.000 personnes (soit 4.000 personnes par jour), avec pas moins de 166.000 pages vues (statistiques officielles fournies par Google Analytics)

Au cours de l’année 2014, plus d’un million de personnes sont venues visiter le blog, avec notamment 1,5 millions de pages vues.

Dur à Avaler a fait son trou dans la blogosphère française, avec des articles partagés des dizaines milliers de fois sur les réseaux sociaux. Certains articles du blog font désormais référence dans le domaine du jeûne intermittent, du pain blanc et des produits laitiers.

Un apprentissage permanent…

Certains articles font références aujourd’hui, pour certaines personnes, et seront peut-être obsolètes d’ici quelques temps, en fonction des progrès de la recherche scientifique, qui améliore constamment nos connaissances sur ces sujets (alimentation, médecine, nutrition, pharmaceutique, etc.)

Tout cela pour dire que vous devez rester vigilant face aux informations données ici, sur ce blog, ou ailleurs. Que vos informations proviennent d’organismes officiels, d’institutions indépendantes, d’amateurs ou par des professionnels de la santé, vous devez toujours rester sceptique, et douter.

Recoupez vos sources, poser des questions, envoyez des mails, postez des commentaires car je suis loin d’être infaillible. Je fais parfois des erreurs, je m’emporte, je fais des raccourcis ou je manque de clarté dans mes textes.

Sachez que j’essaie de me remettre en question en permanence. J’écoute attentivement les commentaires constructifs, les débats d’idées pertinents et respectueux, et j’essaie, autant que possible, de répondre à chacun d’entre vous.

Alors oui, j’apprends en permanence… Autant sur la nutrition, que sur des mécanismes physiologiques, ou bien sur des maladies particulières. J’essaie également d’en savoir plus sur les analyses statistiques ou épidémiologiques.

Pour résumer, vous avez affaire à qui ?

Vous l’avez bien compris, je ne suis pas un professionnel de la santé tel qu’un diététicien nutritionniste ou un médecin nutritionniste.

Je suis simplement un jeune docteur en biologie.
jeremy-anso-apiculture-abeille-miel

Vous avez affaire à un jeune passionné par ce monde aux nombreuses facettes: administrative, législative, médicale, scientifique, ou psychologique… qui ne désires qu’une seule chose:

Apprendre, écouter,et partager.

Vous n’êtes pas sans savoir que je suis également un chasseur, et loin de moi l’idée de me vanter de tuer des animaux, car ici, en Nouvelle-Calédonie nous pratiquons une chasse « nourricière » traditionnelle (mais au fusil quand même…) mais surtout respectueuse.

Je suis également apiculteur, et je dispense des initiations dès que possible à tous mes amis, et connaissance afin de partager ma passion, et faire découvrir le monde incroyable de la ruche, avec tous les bienfaits que l’on peut en retirer.

permaculture-dur-avaler-biologique-grainesJe suis également « permaculteur en herbe » pour obtenir ce qu’il faut d’autonomie (alimentaire, énergétique et médicinale). Je souhaite produire mes propres légumes et fruits, sans aucun produits phytosanitaires ou produits importés. L’indépendance énergétique, et la lutte contre le gaspillage (alimentaire ou autre), sont également des sujets qui me passionnent, et pour lesquels j’investis beaucoup d’énergie.

Bref, n’oubliez pas que vous avez affaire à un jeune homme de 27 ans (février 2015) qui ne prétend pas tout savoir; qui accepte bien volontiers les leçons et les corrections; qui peut faire des erreurs et se corriger par la suite; et qui veut avant tout partager avec vous l’information la plus CLAIRE, la plus OBJECTIVE, et la plus UTILE possible.

Un article invité pour le blog ? C’est par ici.

Je publie des articles sur mon blog, c’est plutôt normal. Mais j’accepte également les articles invités d’autres blogueurs qui souhaitent partager leur savoir et se faire connaître des lecteurs de Dur à Avaler.

Pour écrire un article invité sur mon blog, c’est ma foi simple, il suffit de respecter les quelques consignes ci-dessous:

  1. Il suffit déjà d’avoir une bonne idée (c’est le plus dur, on est d’accord)
  2. Votre idée d’article doit être original, unique, et si possible qu’elle n’ait jamais été traitée sur le blog.
  3. Envoyez-moi ensuite par mail votre idée d’article, avec les points forts de celui-ci et pourquoi je devrais le publier sur mon blog.
  4. Nous discuterons ensemble de si oui ou non l’article est pertinent pour le blog, s’il faut faire des modifications et les conditions de publications
  5. Ecrivez-le, et le voilà publié ! (sans faute, car oui, je n’ai pas réellement les capacités de les trouver, j’en fait trop moi-même)

Sachez bien que les articles de qualité publiés sur le blog bénéficieront d’une visibilité sans précédent sur la toile. Ils pourront vous apporter un flux inattendu de visiteurs, avec les 4.000 visites quotidienne, les 7.200 abonnées à la Newsletter, et les 4.600 « fans » de la page Facebook officielle.

Alors autant le dire tout de suite: pas sérieux, s’abstenir.

Les récits d’expériences sont bien évidemment acceptés, ainsi que les articles de fond (sur une maladie ou un aliment à problème) tant qu’ils sont garnis de références et de liens extérieurs afin que les lecteurs (et moi-même) puissent les visiter et que l’on puisse débattre de manière constructive.

Coin presse

Dur à Avaler devenant de plus en plus populaire, les interviews, les passages télévisés ou radiophonique se multiplient, et j’en suis obligé d’en faire un résumé dans cette partie.

  • J’ai eu l’occasion de participer à l’émission « Défi d’ici » sur NC1ère, où j’ai parlé brièvement de mon combat à travers mon blog, mes articles et mes livres. Une émission rafraîchissante, avec des présentatrices pétillantes.
  • Toujours sur l’antenne de NC1ère, j’ai eu la chance de venir parler à la radio pendant 1 heure sur le petit déjeuner, les idées reçues, les dangers de certaines pratiques et les meilleures alternatives.
  • Décidément NC1ère me suit de près, mais j’ai également été interviewé par Karine Arroyo et Nicolas Fasquel pour parler de mon blog. Voici la vidéo de l’interview:

  • Récemment, c’est la Web TV locale « Koodji » qui est venu me voir pour 10 minutes d’entretien. Là aussi, je vous invite à écouter et voir cette interview si vous voulez mieux me connaître.
  • J’ai également eu la chance d’être cité, et très rapidement interviewé, par la chaîne nationale France 5, à propos de mon blog et de la consommation de produits laitiers.

Déclaration d’intérêts

L’un des chevaux de bataille du blog concerne l’étude des liens d’intérêts des experts, des professionnels de la santé et des organismes publics qui émettent des avis ou des recommandations. C’est un point majeur à prendre en compte pour analyser objectivement les informations que l’on nous donne.

Ainsi, il est tout à fait normal que je fasse ma propre déclaration d’intérêt. Et ça risque d’être rapide, puisque je n’ai absolument aucun lien d’intérêt avec des entreprises ou des organismes qui pourraient orienter ou influencer ma ligne éditoriale.

Le blog est financé intégralement par mes fonds propres, qui sont publics. La publicité est interdite sur le blog, peu importe le domaine (complément alimentaire, produits naturels, services, etc.) afin de maintenir une indépendance totale. Le blog est également financé par la vente régulière de mon premier ouvrage sur les croquettes.

Vous pouvez également retrouver occasionnellement des liens affiliés vers la plateforme Amazon, qui me permet d’obtenir une petite rétribution si vous achetez à travers ces liens. Toutefois, le blog ne généralise pas cette pratique (que vous pouvez vérifier dans les articles récents) car je ne soutiens pas la méthode productiviste, sans état d’âme, du géant des livres. Par ailleurs, les commissions étant ridiculement faible, rien ne sert d’insister.


Vous pouvez vous arrêter là pour le texte un poil intéressant. La suite, c’est du juridique. Amusez-vous bien sur le blog. Peace.

Pour les plus curieux, contactez-moi !

fin-articleSi cette courte lecture vous a déjà intéressée, inscrivez-vous à la newsletter et recevez deux guides gratuits !


La politique juridique du blog

N’oubliez pas que je ne suis ni médecin, ni un spécialiste du corps médical. Ce Blog ne remplace en aucun cas une expertise médicale.

Dans le doute, demandez TOUJOURS l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste du corps médical.

Aucune publicité n’est présente sur ce Blog. Seul les ouvrages de l’auteur, les articles scientifiques ou des liens vers d’autres sites (clairement identifié) sont présents. Ce travail de Webmaster et d’auteur est bénévole, je ne dispose d’aucun financement privée ou public.

Il est interdit de copier, même partiellement, les article publiés sur le blog Dur à Avaler. Afin d’utiliser les articles de l’auteur, une demande doit systématiquement être effectuée auprès de l’auteur pour autoriser l’utilisation d’un article. Un lien retour vers le blog Dur à Avaler doit systématiquement être présent dans le cas d’une copie d’article.

Je vous rappelle qu’en vertus de l’article L-122-4, toutes les productions de ce blog sont sous la propriété intellectuelle de l’auteur.

Article L122-4

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

Données personnelles

Vos données sont traitées conformément à la Loi Informatique et Liberté du 6 janvier 1978.Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre  site, y compris leur identité, sont confidentielles. Le responsable du site s’engage sur l’honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.

Confidentialité

Tout message posté par un utilisateur du site peut être lu et utilisé par tous. Tout message peut être repris et cité dans d’autres messages. Les utilisateurs ont la possibilité d’effacer ou de modifier leurs propres messages.

Affiliation

Désormais, je propose des liens affiliés sur mon blog. Tous les liens affiliés sont marqués de la couleur orange, et j’espère n’avoir oublié aucun lien.

Vous devez savoir que si vous passez par mes liens affiliés pour passer une commande quelconque, j’aurais une commission. C’est du « gagnant-gagnant », si vous avez eu la chance de découvrir un produit sur mon blog, vous pourrez me faire gagner une faible commission sans pour autant augmenter le prix de l’article, bien entendu !

Présent sur WebRankInfo !

Santé : Publications sur la santé

 *Mis à jour le 7 février 2015