Ce poison nommé croquette : une réalité au Royaume-Uni


Vérifier la qualité des croquettes et des boîtes humides

C’est une première en Europe. 48 marques de croquettes et de boîtes humides pour chien et chat ont été passées au crible par une équipe de scientifiques.

L’objectif ? Déterminer les concentrations exactes des minéraux et des macronutriments pour vérifier l’adéquation des allégations avec les obligations légales.

Plus de 170 produits ont été analysés, aussi bien pour les jeunes animaux, les adultes ou les seniors avec comme seul et unique point commun d’être « complet et équilibré ».

Que nous révèlent ces analyses ? Des résultats mitigés, avec des risques clairs pour la santé des animaux, mais pas forcément là où on les attend.

Trop de calcium, de phosphore ou d’arsenic

L’étude qui a porté sur l’adéquation des teneurs en minéraux avec les standards de la FEDIAF, le lobby de l’industrie Pet Food en Europe, révèle que 92% et 61% des boîtes humides et des croquettes ne respectent pas la totalité des recommandations européenne.

C’est le déséquilibre du rapport calcium / phosphore qui est le plus souvent rencontré dans nos produits humides ou secs, avec des excès de calcium (32 produits rencontrés) ou de phosphore suivant les cas.

Les auteurs avertissent à juste titre les risques de malformations des articulations, des membres et du squelette.

Même constat pour le cuivre, en excès ou déficient pour certains produits, et qui peut être à l’origine de certains problèmes de santé comme des problèmes de reproduction, des problèmes de peau et du poil.

Peut-être beaucoup plus grave, mais les auteurs de ces analyses s’alarment des quantités importantes d’arsenic retrouvé dans les croquettes riches en poisson et huile de poisson, au-delà des limites de sécurité éditée par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pour certains produits, les auteurs calculent que les animaux de compagnie pourraient ingérer entre 0,8 et 6,5 g d’arsenic par an. Cette consommation élevée et chronique d’arsenic pourrait être à l’origine de maladie rénale chronique.

Autre signal d’alarme, la concentration excessive de cendre dans les croquettes selon les auteurs. 40% des produits analysés contiennent plus de 10% de cendre, dont 9 produits au-delà de 14%, des concentrations qui pourraient être dommageables pour la santé rénale des chats.

70% des croquettes dans les clous

Concernant les croquettes, 38% des produits remplissent les 11 critères de la FEDIAF tandis que 32% des produits en remplissent 10. Pas mal.

Pour les boîtes humides, seulement 7% des produits remplissent l’ensemble des critères, 27% au moins 10 critères européens.

C’est la grosse surprise de cette étude, mais l’avantage des boîtes humides sur les croquettes pour les apports en eau pourrait être contrebalancé par une flagrante et scandaleuse fraude des fabricants, qui respectent difficilement les recommandations européennes.

Ce que l’étude montre et ignore

Au-delà de ces analyses en minéraux, l’étude nous rappelle froidement qu’une bonne partie des fabricants se moquent bien des recommandations, qu’ils ont écrit eux-mêmes.

Ce sont les fameuses recommandations de bonne pratique éditées par la FEDIAF, le lobby européen de l’industrie Pet Food. Ces recommandations se basent sur des études publiées ou bien seulement produites par les fabricants, non accessibles au public.

Une situation normale, mais qui permet aux fabricants de s’amuser un peu dans la création des produits e des gammes, avec systématiquement une mention « complet et équilibré » qui figure sur les produits.

Pourtant, il faut garder en mémoire que les seuils choisis par la FEDIAF sont large et permettent généralement aux fabricants d’avoir des variations importantes dans les compositions analytiques.

Autre point majeur, mais les auteurs n’ont pas vraiment discuté de la qualité des ingrédients ni de l’équilibre des macronutriments (glucides, protéines et matières grasses).

Pourtant à la lecture de cette étude, on se rend compte que l’alimentation sèche des chats contient 12 à 13 fois plus de glucides que l’alimentation des chats sauvages. Un paradoxe à peine dénoncé par les auteurs, mais qui insiste pourtant bien sur la nature profonde de carnivore strict des chats.

Pour les chiens, on ne s’étonnera pas de trouver en moyenne 49% de glucides (en matière sèche) pour des carnivores qui attestent d’adaptation génétique pour des diètes riche en amidon.

Une adaptation qui ne se traduit pourtant pas en une quelconque protection contre les risques de diabète.

Bien sûr, l’étude ne pouvait pas s’intéresser à tous. La qualité des ingrédients, pourtant essentielle pour maintenir un bon état de santé, est passée à la trappe. Nous n’apprendrons rien sur la qualité des protéines animales non identifiée, cuite et recuite, réduite en poudre avec comme origine des sous-produits animaux de qualité inconnue.

Plus important encore que cette fameuse quantité de glucides, c’est bien la qualité des sources de glucides. Toutes les sources de glucides ne se valent pas. Les patates douces démolissent les pommes de terre avec un index glycémique plus bas (faible augmentation de la glycémie), et une densité nutritionnelle plus élevée.

En résumé

Cette initiative scientifique est une avancée dans le monde du Pet Food, limité, mais une avancée quand même.

On retiendra que les boîtes humides tendent à avoir les plus gros déséquilibres dans les quantités de minéraux, avec les plus fortes concentrations en arsenic.

Pour limiter l’exposition à l’arsenic, vous n’avez pas d’autres choix que de limiter les produits riches en poisson ou en huile de poisson.

Cette étude nous révèle également que les seuils et limites qui contraignent les fabricants sont écrits par eux-mêmes : la FEDIAF. Une méga-association de lobbying dénoncé intégralement dans mon ouvrage dédié « Ce Poison Nommé Croquette« .

Cette étude scientifique ne s’est clairement pas assez penchée sur la qualité des ingrédients. Mais il est bien difficile de leur jeter la pierre, puisque l’on manque terriblement d’études sur cette question, pourtant centrale.

Nous n’apprendrons également rien sur les additifs ou conservateurs dangereux et suspectés d’être cancérigène ou toxique si pris sur du long terme, tels que le BHA ou BHT.

À défaut d’études scientifiques rigoureuses, on ne peut que chercher les ingrédients les plus intéressants, les plus nutritifs et les plus adaptés à la nature profonde de nos chiens et de nos chats, celle de carnivore.

6 Commentaires

  1. Kerax

    Bonjour,
    Quelles sont les marques qui ont été analysées ?

    Reply
  2. Jérémy Anso (Post author)

    @ Kerax : Hello, malheureusement, les auteurs ne précisent pas les marques ni les produits. Je vais faire une demande en ce sens, mais ils précisent que ce sont des marques très connues et les plus plébiscitées par les propriétaires. Ca nous donne quelques indications !

    Reply
  3. Wilouss

    Bonjour ! Vous mentionnez dans cet article le fait que cette enquête anglaise dénonce les excès et les mauvais ratios de phosphore/calcium chez certaines marques. Ayant récemment perdu mon chat qui était exclusivement nourri au « sans céréales »(Nutrivet puis Acana + nourriture humide de qualité) et qui a développé une forte insuffisance rénale, je suis très sensible à cet argument. Or en lisant vos articles et le livre que vous avez rédigé, qui par ailleurs sont intéressants, je remarque que vous accordez une forte importance à la nature des ingrédients, mais que l’analyse des nutriments n’est que survolée. C’est regrettable, car au final dans les marques que vous retenez comme les meilleures (Origen, Acana, Applaw, Atavik etc…), les taux de minéraux sont souvent beaucoup trop élevés (bien au-dessus des 1% recommandés pour chacun de ces éléments) et donc nocifs pour les reins des chats ! parfois les taux de cendres sont aussi au plafond, alors qu’il ne doit pas excéder les 6%. Je cherche encore la croquette idéale pour mon prochain chat : soit les ingrédients sont bons mais l’équilibre en nutriments laisse à désirer, soit les ingrédients sont douteux mais l’analyse est excellente… j’ai repéré les Leonardo sans céréales mais le taux de protéines est un peu bas (32%)…

    Reply
  4. Laure C

    Bonjour,
    Mon chien de 7 ans (croisé labrador, 24kg) souffre d’une malformation (mega oesophage). Hier, une insuffisance rénale lui a été diagnostiquée, en plus. Mon vétérinaire m’incite à changer ses croquettes afin que l’insuffisance évolue le moins vite possible. Actuellement, il mange des True Instinct high meat. Le vétérinaire préconise des Royal Canin RENAL et ce, au plus vite. Nous hésitons à lui donner car nous ignorons si la composition de ces croquettes est vraiment de bonne qualité. Connaissez-vous des croquettes adaptées aux insuffisances rénales et dont la composition est sûre ? Merci d’avance pour votre réponse.
    Laure

    Reply
    1. Wilouss

      Je me permets de vous répondre : la marque Virbac HPM vendue par les vétos comporte une gamme thérapeutique, y compris pour les animaux insuffisants rénaux, et est sans doute plus proche en terme de composition de ce que vous donniez à votre chien avant. Quoiqu’il en soit, il est vraiment indispensable faire faire ce changement, cela améliore considérablement la qualité de vie de l’animal (j’ai perdu mon chat qui souffrait d’ insuffisance rénale, et les croquettes rénales avaient bien amélioré son état entretemps).
      https://fr.virbac.com/home/veterinary-hpm/croquette-pour-insuffisance-renale-du-chien.html

      Vous pouvez aussi les commander sur internet, sur des sites comme « la compagnie des animaux » par exemple.

      Reply
  5. Sophie

    Bonsoir Jeremy,

    Je viens de tomber sur cet article fort intéressant. Après lecture de ton livre sur les croquettes, je me suis décidée sur la marque ATAVIK croquettes Poulet riche en poisson. Mais patatras, voilà que j’apprends ici qu’il faut éviter les aliments riches en poisson sous peine de faire ingurgiter de l’arsenic à nos animaux !

    Quand tu as fait tes analyses sur les différentes marques de croquettes dont ATAVIK pour ton livre, s’il y avait eu de l’arsenic, aurais tu pu t’en rendre compte ou faut il faire une recherche spécifique pour en trouver ?

    Au fait, sache que ton livre sur les croquettes est vraiment très utile et que tu peux être fier du boulot accompli. Grâce à toi, mon chat va beaucoup mieux, mange moins mais est maintenant rassasié après son repas ce qui n’était jamais le cas avec les croquettes Felix du supermarché. Lui qui avait tendance à prendre du poids car gavé de céréales, il a à présent maigri depuis que je lui donne des croquettes sans céréales. En fait, ça me coute moins cher car mon chat en mange moins mais ça lui profite mieux.

    Forte de cette expérience et sur mon conseil, ma soeur va également changer les croquettes de ses chiens qu’elle achète en animalerie et compte passer chez ATAVIK car elle trouve qu’ils n’ont pas beau poil et semblent avoir toujours faim.

    Donc merci pour ton travail colossal mais aussi pour le prix minime de ton livre qui permet que nos animaux se sentent bien mieux.

    Merci mille fois Mister Anso !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *