Chat végétalien : un choix dangereux pour la santé de votre carnivore ?

chat-vegetalien-vegetarien-cereale-gluten

(Illustration réalisée par Damien Casoni, webmaster du blog Raccourci Minimaliste)

Vous êtes plutôt sans céréale ou sans viande ?

Si vous avez un chat, vous devez appartenir à l’une de ces trois catégories pour le nourrir :

  • La première, vous le nourrissez comme tout le monde avec les croquettes lambda du commerce. C’est écrit « complet et équilibré » sur le paquet, alors ça me convient ! Et forcément pour Gros minet aussi.
  • La seconde, vous êtes plutôt convaincu que votre boule de poil devrait manger des produits animaux et éviter les céréales et autres conneries végétales. Vous choisissez plutôt des croquettes sans céréale, avec beaucoup de viande dedans, ou bien vous avez opté pour le BARF, le Raw, les proies entières… des trucs sanglants à base de tripasses et de boyaux quoi.
  • La troisième, il vous est impossible d’acheter des produits animaux car vous êtes végétaliens (et il n’y a aucun mal à cela, j’ose préciser) et vous nourrissez donc Mistigri à base de croquette sans aucuns produits animaux à l’intérieur. Vous avez beaucoup étudié la question, et vous avez trouvé LE produit qui vous permet de le faire, tout en l’aidant à être en bonne santé.

Bref, cet article vous propose de traiter la problématique de la 3ème catégorie, et de parler des chats exclusivement nourris par une diète végétalienne : c’est-à-dire sans aucun produit d’origine animal.

C’est un régime sans souris mes loulous.

Je suis végétalien, et mon chat aussi

Pour ceux qui ne le savaient pas, il existe des croquettes (des pâtées, je pense aussi) spéciales pour les chats végétaliens. Enfin, il existe plutôt des croquettes spéciales pour les propriétaires végétaliens qui désirent nourrir leur poilu en accord avec leur principe de vie (ça va je plaisante).

Pas uniquement bien entendu… Certains propriétaires sont également convaincus que des croquettes végétaliennes de qualité sont plus intéressantes pour la santé du chat, apportent tous les nutriments nécessaires, confèrent un poil plus joli, une longévité aussi longue que les autres si ce n’est pas plus…

Berf, avons-nous affaire à l’élixir de jouvence ? Que faut-il penser d’une diète strictement végétale pout le chat ? Est-elle adaptée ? Est-elle sans danger pour la santé ? Peut-elle lui réduire ou augmenter son espérance de vie ? Vas-tu encore nous saouler avec tes questions ? Mais plus important encore, est-ce Tom va finalement bouffer Jerry ??

Plus sérieusement, on va tenter d’y voir plus clair et de peser le pour et le contre d’une diète végétale pour ce carnivore domestique… car oui, le chat est un putain de carnivore si j’ose dire…

Le chat : un carnivore strict

chat-chasseurs-carnivores-croquettes-cereales

Si certains vétérinaires nous bassinent encore et toujours sur le chien et le fait qu’il soit omnivore (ce qui est complètement faux), ils sont en revanche tous d’accord pour dire que le chat est un carnivore, et STRICT je vous prie.

Grosso modo, le chat possède tout l’arsenal enzymatique, musculaire, anatomique, buccale, ou ancestral pour manger de la viande, hérité tout droit de ses ancêtres chasseurs et sauvages qui n’hésitent pas à massacrer des souris, à terroriser des chiens, à dévorer des gros rats, à démolir des colonies de piafs et bien plus encore.

Je ne referais donc pas l’argumentaire scientifique complet ici, et un poil plus sérieux que je propose dans mon ouvrage « Ce poison nommé croquette », mais vous devez me croire sur parole : les chats sont des carnassiers de première catégorie.

Remettez Gros minet et Gros minette dans la nature, sans aide ni sécurité sociale, et je peux vous garantir qu’ils vont nous pondre une nouvelle génération de chasseurs exclusivement basés sur la consommation de produits animaux (si les deux matous s’aiment avant tout…)

Pour la petite histoire, les chats ne disposent même pas de la capacité de sentir le goût sucré. Ils n’y sont pas attirés, et étrangement les glucides (ou sucre hein) sont (quasiment) absents de leur diète naturelle. Finalement, les chats n’ont aucun besoin en glucide connu. C’est-à-dire qu’ils peuvent sauter, ronronner, chasser, mordre, défoncer le sofa, dormir ou faire la gueule uniquement avec des apports en protéines et lipides (mince, comme le chien en fait…)

Et là, vous commencez à comprendre où je veux en venir… on va maintenant parler des croquettes végétaliennes, leur composition, leur qualité et leurs potentielles effet sur la santé des Gros minets.

L’autopsie des croquettes végétaliennes

Des croquettes végétaliennes, il n’y en a pas 150 non plus, et on va dire qu’elles se ressemblent pas mal. Vous avez par exemple la fameuse marque Ami Cat, largement promues par un propriétaire végétalien sur ma page Facebook (qui me parlait aussi des élevages de croco et de lions végétaliens^^), ou bien la marque Benevo, et bien d’autres.

Il ne faut pas s’y tromper : les marques végétaliennes utilisent les mêmes arguments marketing pour vendre leurs produits, en utilisant des termes comme « complet et équilibré », « enrichi en taurine » qui est un acide aminé essentiel et vital pour le chat, ou bien « sans conservateur ».

Mais alors, que contiennent nos fameuses croquettes à base de verdures ?

Qu’on se le dise, les fabricants gavent les croquettes végétaliennes avec la seule catégorie d’aliments pouvant apporter des glucides et des protéines… Des céréales.

Du mais, du blé, de l’orge ou encore du riz. Voilà les ingrédients bien souvent majoritaires dans ce genre de croquettes.

Ensuite nous avons également des légumineuses : du soja, des pois et parfois des lentilles. Pour terminer avec des huiles végétales pour la fraction lipidique, ou les matières grasses (que l’on adore tant).

Voici par exemple la composition d’une croquette végétalienne pour chat « Ideal maintenance » de Ami Cat :

Maïs, gluten de maïs, huile de maïs, riz, protéine de pois, fibre de pois, levure de bière, phosphate dicalcique, lin, protéine végétale hydrolysée, protéine de pomme de terre, chlorure de sodium, carbonate de calcium, huile de colza.

Remarquez bien les sources de glucides soulignées et les sources de protéines en gras. Je sais que cette composition fera bondir les Barfeurs et Barfeuses, mais c’est la réalité de ce genre de produit.

Alors pour aller plus loin dans l’autopsie verdoyante de ces croquettes, je vais vous faire découvrir la part des macronutriments principaux : à savoir les protéines, les lipides et les glucides.

MéthodesProtéinesLipidesGlucides
Analyses garanties33%14%Inconnu
Matières sèches35,9%15,2%38,7%
Apports caloriques32,4%31,8%35,8%

On se rend rapidement compte avec ce genre de tableau que les croquettes végétaliennes apportent principalement des glucides, tant en pourcentage de matière sèche qu’en pourcentage d’apport calorique.

C’est quand même ballot quand on se rappelle que les chats n’ont aucun besoin en glucides, et qu’ils ne bénéficient malheureusement pas de notre amylase salivaire tant convoitée, qui soulage le pénible travail du pancréas pour s’occuper de tout ça.

Non, le pancréas des pauvres Gros minets et minettes doit assurer seul le traitement des hydrates de carbones (ou le susucre pour faire simple).

Alors d’autres croquettes existent, comme les Forza 10 Bio, qui proposent une alternative végétale aux chats. Voici la composition du produit :

Céréales* (50%), extraits de protéines végétales*, légumes (soja)* (8%), huiles et graisses (huile de tournesol)* (7.8%), algues (Ascophyllum nodosum)* (4.1%), substances minérales. *100% de matières premières biologiques.

Vous voyez qu’on tape à la louche dans la même gamme d’ingrédients, et encore que. Pour ce paquet bien précis, l’étiquetage est incroyablement flou comme le montre les deux premiers termes « céréales » et « extraits de protéines végétales » qui ne nous permettent pas de savoir ce que va manger notre boule de poil.

Et ça, c’est un mauvais point valable pour toutes les croquettes du commerce mais aussi de qualité vétérinaire.

Pour les trois macronutriments principaux, on ne peut pas dire qu’on nage dans le bonheur, ce serait même tout l’inverse…

MéthodesProtéinesLipidesGlucides
Analyses garanties24%12%Inconnu
Matières sèches26,4%13,2%50,9%
Apports caloriques24,2%28%47,8%

Plus de la moitié de la croquette en pourcentage de matière sèche est composé de glucides (la deuxième ligne du tableau pour les perdus). C’est tout simplement énorme.

Mais au final, on s’en fou un peu non me direz-vous ? Et si notre chat va bien de toute façon. Et si les croquettes végétaliennes comprenaient tout ce qu’il faut pour lui, il est où le problème alors ?

Croquettes végétaliennes et santé du chat

Là, on rentre dans le vif du sujet. Et autant le dire tout de suite : nous n’avons pas réellement d’études scientifiques qui démontrent les dangers des croquettes végétales… ni les bienfaits !

En fait, la plupart des fabricants de croquettes végétales remplissent leur produit de céréales, d’huile végétale et d’un paquet d’acides aminés et de vitamines de synthèse pour être conforment à la « règlementation » en vigueur.

Je mets réglementation entre guillemets car on parle en fait d’un auto-contrôle que l’industrie exerce sur elle-même. Donc bon, en matière d’indépendance, on fait mieux, largement mieux (croyez-moi).

Bref, certains fabricants se pavanent donc d’être dans la norme, bien que certaines études isolées pointent du doigt des déficiences en acides aminés essentiels et en certaines vitamines [1].

Nous n’avons pas d’étude sur la mortalité, le risque de cancer, d’obésité ou de diabète mais seulement des avis de vétérinaires.

Des avis qui divergent pas mal admettons-le. Nous avons par exemple cette vétérinaire francophone qui décommande carrément le végétarisme ou le végétalisme pour ces carnivores stricts.

Trop de risques de carences, trop inadapté pour le chat, pas assez naturel, bref, selon le professionnel il serait « ridicule d’aller contre nature et au-devant de pathologies graves pouvant aboutir à la mort sous prétexte d’adhérer à un style de vie. »

D’autres articles, en anglais et faisant intervenir des professionnels, mettent là aussi en avant certains risques pour la santé de Gros minet en dévorant trop de maïs. Cette diète pourrait être carencée en acide aminé essentiel (et c’est notamment le cas des croquettes Forza 10, il le précise eux-même) et contenir « trop d’hydrates de carbone que les félins ne digèrent pas bien ».

Un excès de glucides pourraient en effet faire pas mal de dégâts chez les chats, avec notamment le duo extrêmement classique : diabète et obésité.

Mais ça on en parle pas trop, ce serait trop gênant pour l’industrie Pet Food. On peut rajouter le risque de stéatose hépatique (le foie graaaas) et on sera pas trop mal.

Toutefois, un article émanant d’un site pro-végé et écrit par un professionnel donne vraiment des éléments intéressants sur cette diète et son impact sur la santé de nos boules de poils ronchonnes.

Selon ce professionnel, une croquette végétale qui contient tout ce qu’il faut serait bonne pour les chats (acides aminés, vitamines, minéraux, etc, etc.), comme en attesteraient des centaines et des centaines de propriétaires. Ouais, c’est jouable.

MAIS, car il y a toujours un mais, le professionnel indique que manger du végétal à longueur de journée pourrait poser des problèmes pour que Monsieur fasse son pipi (et non Madame est relativement épargnée).

Pour faire simple : les voies urinaires des Gros minets pourraient être facilement obstruées par une alimentation végétale trop alcaline, ce qui peut provoquer une augmentation pathologique du Ph de l’urine, avec la formation de cristaux. Bref, ça fait mal aux chats, l’opération est lourde, et elle coûte chère selon le professionnel.

Toujours selon lui, les propriétaires de chats qui désirent les nourrir avec des croquettes végétales doivent réaliser des suivis réguliers du Ph de l’urine pendant la transition (et un peu après), mais également faire au moins deux check-up par an pour vérifier que tout va bien sinon ils devraient penser choisir un autre animal de compagnie…

Bon alors croquettes végétales ou pas ? Avons-nous franchis la croquette rouge ?

chat-vegetaliens-croquettes-vegetale-viande

Question délicate. Les professionnels de nos bêtes à poil invitent les propriétaires de chats qui choisissent cette option de faire très attention à la santé de l’animal. Ils indiquent qu’ils ont des responsabilités supplémentaires en utilisant des produits pas spécialement conçus pour passer dans la gueule de Mistigri.

On a vu ensemble les possibles problèmes qu’une croquette végétale peut causer. Mais j’ai quand même oublié de vous parler des fameuses mycotoxines présentent dans les croquettes pour animaux de compagnie (végétales ou carnées d’ailleurs).

Ces mycotoxines sont extrêmement graves car elles peuvent entraîner des allergies, des maladies et même la mort de l’animal. J’y consacre un long paragraphe dans mon ouvrage, et l’origine de ces mycotoxines est très souvent liée au stockage des céréales… Composants majoritaires des croquettes végétaliennes. Ouch.

Alors voilà, ce n’est que mon interprétation, mais le risque que des croquettes végétales soient contaminées par des petites bêtes, et par voie de conséquence, contaminées par des mycotoxines est plus grand pour ce genre de produits.

En bref, tous les propriétaires de chat qui décident d’utiliser des croquettes végétales doivent être conscients que ce n’est pas vraiment naturel, et que l’on a fait de belles conneries en donnant des farines animales aux vaches. C’était là aussi légèrement contre-nature.

Le chat est un –putain – de CARNIVORE. Son anatomie, son système digestif et métabolique ne lui permet pas de tolérer des écarts énormes comparés à une diète naturelle (principalement riche en protéines, en lipides avec très peu de glucides).

Il faut donc être conscient que les risques sont bien là, et que vous devez être beaucoup plus méfiants que la moyenne. Personnellement, j’ai un peu de mal avec cette idée mais je l’accepte en l’état et surtout tant que nous n’aurons pas plus d’évidences scientifiques sur ce sujet.

Et vous, vous avez des chats végétaliens ? Ils vont bien ou ils sont morts instantanément ? lol (oui, je lol parfois, j’ai pas 30 ans… c’est permis… ;) )


Référence

[1] Gray, C. M., Sellon, R. K., & Freeman, L. M. (2005). Nutritional adequacy of two vegan diets for cats. Journal of the American Veterinary Medical Association, (225), 1670-5.

31 Commentaires

  1. sal_troll

    Le chat est un animal DOMESTIQUE. Il serait temps de l’assumer.
    Il ne vit donc pas dans la nature. Il vient d’un autre animal qui a été conditionné par l’humain. Il est donc dépendant des choix de l’humain. Il ne choisit pas plus ses Whiskas que ses croquettes vegan. Ce n’est donc en rien égoïste de lui donner une alimentation meilleure pour sa santé, pour les autres animaux et pour la planète.

    1. Marion

      Et bien justement non! La domestication a pris des milliers d’années et n’a que rallongé un intestin de quelques centimètres pour faire passer les compléments associés aux protéines des croquettes.
      En Europe on donne de la mer** aux animaux car les marques de supermarchés sont les seules connues du grand public mais nos amis outre atlantique sont déjà passés au pure protein depuis quelques années déjà.
      Ce n’est pas parce que l’homme domestique le chat qu’il peut lui donner n’importe quoi. Les chats nourris aux Whiskas etc sont peu nombreux à vivre vieux sans pathologies annexes…
      Donner une alimentation ne correspondant pas aux besoins d’un animal c’est abusé de son pouvoir et résume bien la connerie humaine. JE VEUX CELA DONC MON ANIMAL AUSSI…. Dommage de raisonner ainsi.

      Essayer pubmed = un site de recherche médical, évolutive et vétérinaire avec de nombreux articles portant sur les enzymes et le métabolisme de nos amis. Quand vous aurez lu ceci ça ira mieux

  2. Esravegan

    En même temps dans la nature les chats mangent des oiseaux, des rongeurs et des insectes pas de vaches, chevaux, cochons ni moutons ! Donc les croquettes carnés sont toutes aussi inadaptés aux chats que les croquettes végétales ! Les cliniques vétérinaires sont remplies de chats malades a cause des croquettes carnés… pour ma pars, les chats sont végétariens depuis de nombreuses années et aucuns problèmes de santé !

Les commentaires sont fermes.