Croquettes Royal Canin : Dangereuses mais Recommandées par les Vétos ? (1/2)

Dans la jungle des croquettes alimentaires, Royal Canin occupe une place bien à part, une place bien ancrée dans l’esprit des propriétaires et des vétérinaires : elles sont généralement de très haute qualité, et plus que recommandable. Mais est-ce la réalité ? Découvrez dans une enquête en deux parties les fondements du succès de Royal Canin, comment la marque tisse des liens avec les vétérinaires dès le berceau et comment la marque sait investir les plus grandes sociétés savantes de la planète. Dans la 2ème partie, toutes les croquettes de la marque seront analysées sur la base de la qualité des ingrédients et de l’équilibre des macronutriments (sans les mycotoxines). Une enquête unique, largement approfondie dans mon ouvrage « Ce poison nommé croquette » !

Royal Canin : le blockbuster de la croquette en France et en Europe

Qui ne connaît pas Royal Canin ? Avec un chiffre d’affaires de près d’un milliard d’euros en 2015 (931 millions précisément), Royal Canin est la marque de croquette pour chien et chat la plus profitable au géant Mars Petcare, et probablement la plus connue. Mars Petcare ne détient pas uniquement Royal Canin, la multinationale possède aussi la marque Pedigree, Whiskas, Cesar, Frolic ou encore les fameux Canigou.

Le marché en France est estimé à 2,5 milliards (€) pour quelque 62 millions d’animaux de compagnie, présents dans un foyer sur deux. Le marché est bien là. Les croquettes sont pratiques, et Royal Canin a su imposer depuis des années et des années une aura positive, presque royale, sur l’ensemble de sa gamme.

Une gamme pharaonique. Une offre a en donner le tournis tellement le service marketing segmente les produits : des croquettes spéciales race, des croquettes spéciales obésité ou anxiété, des croquettes de grande surface pour les adultes, les petites races, les grandes races… Ou encore des croquettes plus prestigieuses, celles uniquement revendues par les vétérinaires pour des affections bien précises.

Autrement dit, Royal Canin sature le marché de nouveaux produits, des produits extrêmement précis, mais également des gammes de prix pratiquement accessible à tous. Pour les croquettes les plus chères, Royal Canin compte bien entendu sur le soutien indéfectible des vétérinaires pour rassurer les propriétaires, en leur assurant notamment un bon retour sur investissement.

Royal Canin : LA marque recommandée et recommandable !

Comme je le disais, Royal Canin bénéficie d’une excellente aura auprès des propriétaires d’animaux de compagnie, et c’est à se demander si la couronne du logo n’y serait pas pour quelque chose. Quoi qu’il en soit, Royal Canin déploie des efforts considérables pour être recommandable auprès du grand public et des éleveurs, mais surtout pour être recommandée par les vétérinaires qui sont au plus près des propriétaires de chien et de chat, et généralement, malades.

Ils sont rares les vétérinaires qui n’encensent pas Royal Canin. Ils sont rares les vétérinaires qui ne proposent pas dans leur clinique vétérinaire une large gamme de croquettes spéciales, chères, mais qui garantissent, selon eux, aussi bien un retour à la normale en cas de maladie, qu’un bon état de santé sur la durée.

Car selon Royal Canin, les croquettes auraient permis d’améliorer l’espérance de vie d’au moins 3 ans des animaux de compagnie durant les 15 dernières années. On imagine bien que Royal Canin ne peut pas s’attribuer intégralement ce mérite, quand bien même nous sommes persuadés qu’il n’hésiterait pas à franchir ce pas.

Pour Royal Canin, l’ambition est claire : « être la référence en nutrition santé pour chats et chiens« . Leur mission : « Apporter la meilleure solution nutritionnelle pour répondre aux besoins des chats et des chiens« .

Si l’on fouine plus en profondeur sur le site officiel de Royal Canin, on peut lire les détails de leur mission. Cette mission se caractérise notamment par « un équilibre précis entre une cinquantaine de nutriments (protéines, lipides, glucides, acides aminés, acides gras, sels minéraux, vitamines et oligo-éléments)« . Rajoutant que la formulation des aliments de la marque « s’apparente à un puzzle complexe dont la construction permet de garantir une formule nutritionnelle constante et respectueuse des besoins précis et spécifiques des chiens et des chats.« 

Rien que ça.

Ils en pensent quoi des glucides ?

En ce qui concerne justement l’équilibre des nutriments majeurs, les glucides, les lipides et les protéines, Royal Canin rentre dans le détail. Pour les glucides, Royal Canin précise très rapidement que « le chat comme le chien peuvent vivre sans glucides dans leur alimentation. » C’est exact, ces deux animaux n’ont pas de besoin en glucides connu, en bref : ils synthétisent les glucides à partir d’autres nutriments, les lipides ou les protéines.

Toutefois, Royal Canin n’en démord pas, les glucides restent tout de même importants notamment pour le « fonctionnement de l’organisme [qui] est grandement amélioré« . Pourtant, dans la suite de l’argumentaire de Royal Canin, ces derniers précisent bien que « les sucres n’ont aucun rôle préventif ou curatif pour la santé du chien ou du chat« , avertissant les propriétaires que s’ils sont introduits en excès dans l’aliment, « ils peuvent être à l’origine du développement de l’obésité ou du diabète.« 

Mollo sur les glucides donc ? Sûrement, c’est du moins ce que laisse penser Royal Canin sans toutefois donner des indications sur « l’excès » en sucres dans les croquettes. J’imagine que les propriétaires d’animaux de compagnie sauront le décrypter, avec l’aide bienveillante des vétérinaires.

Mais Royal Canin ce n’est pas uniquement une giga-marque, avec des centaines et des centaines de produits, un packaging du tonnerre et un chiffre d’affaires monstrueux. Non, Royal Canin ne s’arrête pas aux murs de ces usines et aux enceintes des cliniques vétérinaires, la marque se propage partout : dans toutes les commissions, les institutions, les écoles vétérinaires, les centres de formation, les centres d’élevages, chez les professionnels.

En bref, Royal Canin imite pour le coup l’araignée et tisse sa toile à n’en plus finir.

Royal Canin : des liens partout

Pour asseoir sa renommée et se placer très haut dans l’estime des propriétaires et des vétérinaires, la firme n’hésite pas à tisser des liens amicaux, financiers, et professionnels avec tous les maillons du secteur.

Ainsi, vous ne serez pas étonné d’apprendre que Royal Canin s’immisce très tôt chez les vétérinaires, bien avant qu’ils ne soient de véritables vétérinaires diplômés, puisque Royal Canin serait largement présent dans les 4 écoles nationales vétérinaires françaises (ENV). D’après les témoignages anonymes que j’ai reçus lors de mes enquêtes sur ce sujet, Royal Canin est même en mesure de donner des cours magistraux aux étudiants vétérinaires, certains à présence obligatoire, et qui avaient le mérite d’irriter quelques étudiants se posant des questions sur l’indépendance de la formation en nutrition.

Royal Canin est également un éditeur scientifique. La marque est responsable de l’édition de plusieurs ouvrages de référence dans la nutrition féline et canine, avec notamment « L’encyclopédie du chat » ou bien le « Guide pratique de l’élevage félin » aux éditions Aniwa Sas où le logo de la marque figure en bonne place. Toujours chez les étudiants, Royal Canin propose également une large gamme de cadeaux ou de récompenses, en offrant des abonnements à des revues scientifiques, ou bien des guides pratiques de chez eux. De nombreuses soirées étudiantes sont également organisées par la société, notamment par le biais d’une association très connue du milieu : l’AFVAC, l’association française des vétérinaires pour animaux de compagnie.

Justement, l’AFVAC est une association majeure dans ce milieu puisqu’elle réalise la formation de plus de 20 000 vétérinaires tous les 3 ans, alors que cette dernière est financée par les plus marques de croquettes de la planète, dont Royal Canin bien sûr.

Au sein de cette association, Royal Canin se retrouve partout : la marque finance des soirées sponsorisées, des communications ou bien des congrès organisés par l’association. L’AFVAC junior organise des soirées étudiantes, encore une fois soutenue par Royal Canin. La marque est également en mesure de faire assurer des conférences au sein de l’AFVAC par des consultants de Mars Petcare.

Mais Royal Canin ne s’arrête bien évidemment pas là. Si les échantillons de croquettes Royal Canin font partie du jeu chez les étudiants et les vétérinaires en clinique, Royal Canin n’hésite pas à étirer ses liens dans les plus grandes sociétés savantes européennes : la WSAVA, qui édite les recommandations nutritionnelles officielles pour les chiens et les chats. Bien entendu, Royal Canin fait partie des plus gros sponsors de la société savante, et à tous les niveaux. La marque sponsorise les congrès bien sûr, mais également le comité de « nutrition globale » de la WSAVA.

La science made in Royal Canin

Royal Canin tisse également des liens avec une composante majeure de la chaîne industrielle : la science. La marque était notamment en 2013 un sponsor officiel d’un journal scientifique canadien (le Canadian Veterinary Journal) qui produit des articles scientifiques, le nerf de la guerre pour prouver les bienfaits ou les méfaits d’un produit. Royal Canin est également un sponsor d’une association européenne qui publie un journal « Veterinary Focus » sur les soins critiques. Toujours présente, Royal Canin était également l’un des sponsors de l’IVIS, un site d’information international sur les informations vétérinaires. Une autre société savante est également dans le giron de Royal Canin, c’est l’European society of comparative nutrition (ESVCN). Cette société a pour objectifs de générer de l’intérêt et stimuler la recherche sur la nutrition vétérinaire et les maladies qui y sont associées. Un champ d’application idéalement proche de la gamme vétérinaire de Royal Canin.

Comme je vous le disais, Royal Canin est également très présent chez les éleveurs qui doivent nourrir un très grand nombre d’animaux. Royal Canin a ainsi mis en ligne un site internet « mon espace éleveur » pour aider les éleveurs dans leur pratique quotidienne. Royal Canin possède également le site « Acheter mon chien » ou « Wikichien.fr » qui propose de trouver des races, des éleveurs pour acquérir un animal.

Royal Canin est absolument partout. Même indirectement, ils sont présents au sein de la FEDIAF, la fédération européenne des industriels de la croquette (lire mon enquête sur la FEDIAF), qui édite notamment des recommandations officielles pour les formulations de base. Parmi les membres de la FEDIAF, nous ne sommes pas surpris de noter la présence de la FACCO, le syndicat des producteurs de croquettes français, avec bien sûr Mars Petcare et Royal Canin en tant que membres à part entière.

Finalement, Royal Canin peut également compter sur certains leaders d’opinion, des vétérinaires connus et reconnus qui prennent régulièrement la parole en public ou bien donne des cours dans les ENV. C’est notamment le cas d’un spécialiste de Maison Alfort, qui en 2013 dirigeait une activité de formation continue pour une société française féline sous l’égide de Royal Canin. Ce spécialiste est également coauteurs de plusieurs ouvrages aux éditions Royal Canin et est sanctionné d’un diplôme délivré par l’ECVCN, la société savante dont Royal Canin fait partie des sponsors.

1ère Partie, les conclusions

Le succès de Royal Canin n’est pas dû au hasard. Marketing bien pensé, packaging attirant, présence systématique chez les futurs vétérinaires et ceux déjà en place, sans oublier une présence stratégique dans les grandes sociétés savantes. Autrement dit, Royal Canin ne laisse rien au hasard. Si la marque déploie autant d’énergie, c’est bien pour s’assurer une excellente adhésion de la part des professionnels de santé, et par conséquent, des propriétaires d’animaux de compagnie.

Pourtant, la marque qui déploie des centaines de produits n’est pas à l’abri des analyses indépendantes de la qualité des ingrédients et de l’équilibre des macronutriments (comme Pro Plan…). Si Royal Canin juge elle-même les glucides comme inutile pour les chiens et les chats, et potentiellement dangereux s’ils sont introduits en excès… alors qu’en est-il de leur produit ?

La partie de l’enquête vous fournira une analyse complète d’une très large gamme de produits Royal Canin. Nous allons revenir en détail sur la qualité des protéines, sur le pourcentage des glucides très tendancieux, et finalement, on en reviendra à recommander… ou pas la marque.

29 Commentaires

  1. Alain

    Royal Canin n’a pas « imposé depuis des années et des années une aura positive, presque royale, sur l’ensemble de sa gamme. »
    C’est Mars Petcare qui a exploité la marque Royal-Canin « créée en France en 1968 par le Dr vétérinaire Jean Cathary à Grand Gallargues dans l’Hérault, avec comme objectif initial la lutte contre l’eczéma par une nourriture diététique. »(Frederic)

    La marque « Royal Canin » qui produisait dans les années 70 des croquettes d’excellente qualité a été rachetée et exploitée par des lobbies financiers qui ont dénaturé les croquettes d’origine et les remplaçant par des produits de moindre qualité, fabriqués en grande quantité avec le moins de personnel possible et des matières premières (des déchets) à vil prix et en délocalisant la production dans des pays où la main d’œuvre est bon marché.

    En 1972, Royal Canin a été acheté par Guyomarc’h qui a remplacé les croquettes d’origine par
    une production d’aliments secs. Une révolution dans ce domaine avec une augmentation considérable de la productivité et de la rentabilité de l’entreprise au détriment évidemment de la qualité des croquettes toujours vendues dans un emballage « Royal-Canin ».

    Puis revendu en 2002 à Mars-Unisabi (avec une bonne plus-value pour Guyomarc’h).
    Puis en 1983 c’est la première campagne à la télévision.
    etc…

    Le staff de ces lobbies qui travaille dans des bureaux climatisés à New York, Londres, Paris, Tokyo, .. ne s’intéresse qu’au fric et ne voit que des chiffres sur des papiers ou sur des écrans d’ordinateur.
    La santé, la vie des personnes et des animaux ne les intéressent pas, ni la qualité des produits fabriqués, ni l’impact sur l’environnement de ces millions de tonnes de produits industriels inutiles.

  2. CC

    Royal canin n’a de royal que le nom, les compositions de leurs croquettes ne sont pas adaptées au régime d’un carnivore. Malheureusement grâce à son matraquage publicitaire cette marque reste dans l’inconscient collectif une marque appréciée.. Le budget de la multinationale lui permet également d’inonder les refuges de goodies, d’accessoires et de matériel que les refuges pour animaux ne peuvent pas se permettre de refuser. Avec des tarifs défiants toute concurrence pour ces organismes, les animaux abandonnés sont nourris à moindre coût, et lors de l’adoption, trop souvent les adoptants souhaite rester sur cette gamme puisque le chien y ait habitué… Une vraie analyse de leur croquette par un organisme indépendant et une communication à grande échelle de ces résultats permettrait peut être une prise de conscience sur cette marque spécialisée en malbouffe canine…

  3. Vivi

    Bonjour Jeremy,

    Je confirme « l’infiltration » des écoles mais pas seulement vétérinaires … Les écoles d’ASV aussi comme je peux en témoigner ayant moi-même été « formatée » dans ce sens dans les années 98-2000. Et nous avons tous eu droit à notre conférence sur l’alimentation des carnivores domestiques par … un délégué Royal Canin. L’idée est simple : l’ASV est la première ligne dans un cabinet vétérinaire, elle est donc censée faire du « conseil » et de la « vente », à commencer par les croquettes. D’où l’intérêt de les former au « berceau ».

    Bises

  4. De Kerpel W.

    Si par hasard vs. ne connaitriez pas encore, ce don je doute,allez voir sur « www.petfoodindustry.com » l’article « RC develops new dog food formula using feathermeal as protein » juin 2013 .

    Je vs. féliçite pour ts. vos articles et espère encore en lire beaucoup à l’avenir.

    Bonne continuation.

  5. ARMANSIN MARTINE

    je suis scandalisée de voir, d’entendre tout cela ma fille qui elle est très vigilante pour ces animaux, m’avait déjà prévenue pour la marque royal canin.
    ma petite chienne souffre de maladie de crohn, et prends depuis pas mal de temps cette marque et en plus elle souffre d’allergie, en faites beaucoup causée par le tress, je voudrais trouvée pour elle bientôt huit ans de bonnes croquettes même y mettre le prix, conseillez moi et surtout n’hésiter pas à m’écrire sur mon mail.
    en plus les pires choses que j’ai apprise sur les croquettes médicalisées. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *