G Ladalle ! Vite un Danio et tant pis pour mon Diabète !

danio-danone-sucres-glucides-diabete

Nouveau Danio de Danone !

Je vais faire court. Cet article est le résultat d’un challenge lancé par moi-même (oh) à cause du visionnage d’une publicité sur le mur Facebook d’une amie à propos d’un nouveau produit lancé par Danone, le Danio.

Le challenge consistait à écrire là tout de suite, dans la soirée, une critique de ce produit et la publier sur le blog. Parfois j’ai des idées à la con ! Bref. Revenons à nos Danio.

Dans cette vidéo, on voit une jeune femme au travail (surement en pleine matinée) qui se fait torturer par son ventre, le terrible « G. Ladalle », une création de Danone qui symbolise les fameuses crises de faim que tout le monde connait.

NB : veuillez remarquer que G. Ladalle symbolise en réalité les fameuses crises d’hypoglycémie réactionnelle, le résultat d’un petit-déjeuner avec des produits mal choisis, souvent avec des indices et des charges glycémiques trop élevés.

G. Ladalle torture donc notre chère Emilie (ouais elle a une tête d’Emilie) mais heureusement que la voix off, enfin Danone, a la solution pour Emilie, DANIO !

Danio, c’est « un encas super consistant riche en protéines et faible en matières grasses. Danio de Danone en cas de méchante faim. »

Notez bien le jeu de mot pourri de la dernière phrase, même moi je peux mieux faire (la preuve plus bas) !

Nous avons donc un produit parfait pour les crises de faim, qui est riche en protéines et faibles en lipides (les matières grasses).

Et les glucides ? Il y en a ou pas ?

Allons jeter un coup d’œil sur la composition du Danio de Danone, et le titre de mon article paraîtra plus clair !

Danio riche en protéines mais ULTRA riche en glucides

L’illustration de mon article l’indique plutôt clairement. Sur le site officiel de Danone, nous apprenons qu’un produit Danio (180g) contient 10g de protéines (le fameux « riche » selon la voix off), environ 5g de lipides et 30g de sucres !

Mais comment est-ce possible ? Comment la si philanthropique société Danone ne mentionne-t-elle pas ces 5 carrés de sucre pur dans le Danio ? Probablement un oubli… qu’ils m’excuseront de réparer ici !

Cela étant, toujours selon la page officielle de Danone, nous apprenons qu’un seul Danio de 180g fournira 1/3 de vos apports en sucres pour la journée entière !

1/3 !

Si j’ose résumer un peu. Vous avez donc probablement mangé des biscottes avec de la confiture ultra sucrés qui possèdent un fort index glycémique au petit-déjeuner, ingurgitant de ce fait une bonne grosse dose de sucres (au moins la moitié de vos apports en sucres ont été atteint)

2h plus tard, surprise ! La faim vous prend les tripes et G. Ladalle nique votre matinée et vous ordonne de dévorer un Kinder Bueno sauf que non… Vous avez Danio ! 30g d’extra sucres qui iront joyeusement faire grimper votre glycémie (très probablement) et le cercle vicieux est bien lancé.

Pourquoi ce produit, finement pensé avec une publicité joliment faite, est une arnaque pour votre porte-monnaie et un danger pour votre santé ?

Mon avis sur Danio : Aux caniveaux ! (ouais…le voilà)

Ce produit joue sur un problème assez courant chez les français (et tous les autres occidentaux), les fringales matinales probablement générées par un petit-déjeuner mal préparé.

Rendez-vous bien compte que Danone propose un produit qui alimentera le terrible cercle vicieux métabolique et hormonal de la montée et de la chute de la glycémie et de l’insuline. Lors d’une augmentation trop brutale de la glycémie (principalement à cause d’aliments avec un IG ou CG élevés), le pancréas mobilise toutes ces forces pour sécréter suffisamment d’insuline pour maintenir votre glycémie normale.

Dans cette lutte frénétique, et quand le pancréas finit par gagner la bataille, la glycémie revient à la normale accusant d’une légère baisse en-deca de la normal, ce qui génère une crise de faim. C’est l’hypoglycémie réactionnelle.

Au force de mener ce genre de bataille, votre pancréas pourrait s’essouffler et vous dire d’allez-vous faire mettre avec votre Danio, Coca, ou autres. L’épuisement du pancréas pourrait conduire à l’arrêt de la synthèse d’insuline et vous amener au diabète de type 2.

Je simplifie fortement, mais l’idée est bien là. Une alimentation occidentale, déjà riche en sucres simples, en dessert, soda, fast-food, n’a pas besoin d’un produit « miracle » pour lutter contre les fringales et qui ne fait qu’alourdir votre balance glucidique et à terme votre balance chez le médecin.

Finalement, si vous n’avez pas été assez curieux pour voir la composition du Danio, vous avez raté le principal composant de ces 30g de sucres, du sirop de glucose-fructose. Bref, c’est sans commentaire car ce produit est directement impliqué (au moins associé d’après des études épidémiologiques, voir laNutrition.fr pour plus d’infos) avec le risque de diabète de type 2.

2ème finalement, et pour comparer : Qui a la plus grosse (quantité de sucres) ?

Vous n’allez pas être surpris de savoir qu’une canette de Coca-Cola est à peu de chose près (32g) l’équivalent en sucres de votre Danio (30g de sucres mais 32g de glucides).

Boire un Coca ou manger un Danio, c’est du pareil au même. Après, je vois déjà bondir les diététiciens nutritionnistes prétextant que ce n’est que l’excès qui est dangereux, et bla bla bla…

Oui je suis d’accord. Manger un Danio par mois ne vous tuera pas et ne vous rendra pas diabétique instantanément. Mais maintenant vous êtes prévenu. Alors faites gaffe. Danone, c’est ma société préférée.

Alors Maé, j’ai réussi mon challenge ? = )

PS: vous avez vu cette putain d’infographie qui m’a fait perdre une heure de mon temps pour pas grand chose ?! 


Notes et références

Composition d’un Danio :

fromage frais maigre (34%), lait écrémé, crème, sirop de glucose-fructose, sucre (7.2 %), eau, myrtille (4.6%), protéines de lait, cassis, épaississants (amidons modifiés de tapioca et de maïs, pectine, farine de graines de caroube, gomme guar), gélatine, jus concentré de betterave rouge, jus concentré de sureau, correcteurs d’acidité (citrate de sodium, acide citrique), arôme, ferments lactiques

anso-jeremy-infographie-danio-danone

 

88 Commentaires

  1. JefJef

    Même réaction que Thomas, ce produit n’est pas vendu en France : d’une part, en France on ne trouve que des pots de 150 g et non de 180 g (destiné au marché américain), mais d’autre part, la législation française interdit -hors boissons- un taux de sucre > 28% des ARJ : le chiffre de 33% aurait dû alerter… avec un peu d’analyse et un minimum de connaissances.

    Idem pour le Coca France, 24 g contre 32 g pour le Coca US…

    Dommage d’écrire un article sans aucune vérification ni sourçage des données. :-/

    1. Claire

      Entre la France et les Etat-unis, ce qui change, ce sont les quantités pas la qualité des produits…

  2. lilacrane26

    Et en plus il y a de la gélatine en plus du reste!!!
    Super article <3

    1. Claire

      Ben oui, la gelatine c’est des proteines… Miam :-)

  3. Gwen

    Belge ou français de toutes façon ce produit contient trop de sucre! L’industrie alimentaire n’a de cesse de rajouter systématiquement des composés issus du glucose-fructose et ceci uniquement dans le but de plaire aux palais délicats des moutons que nous sommes et créer par la même occasion une dépendance à leurs produits! Déja que les produits laitiers entraînent une réponse insulinique élevée c’est une véritable bombe à retardement! J’adhère totalement à cet article.

  4. Claire

    Bonjour Jeremy,
    J’aime ben ce tarticle, c’est drole et juste.
    Ça me rappelle le temps ou je vivais aux états unis,
    Au Texas on voyait de grands panneaux le long des route avec le slogan « Don’t drive with hungry » avec des hamburgers dégoulinants. Comme si la faim c’était le mal absolu… c’est amusant de commencer trouver ce concept dans les pub européennes.
    En ce qui concerne les étiquettes , l’astuce consiste a mettre en avant ce qu’on veut que les consommateurs retiennent : On peut trouver, là-bas, des paquets de sucettes 0%fat, ben oui ça contient pas de gras, les sucettes! Et aussi des paquets de chips 0%sugars ben oui c’est des chips sur lesquels on a pas rajouté de sucre (logique). Et ça marche…
    De fait, peu de gens sont capables de lire correctement les étiquettes car ils ne font pas la différence entre la composition pour 100g et la quantité de produit réellement consommé. C’est flagrant dans les commentaires précédents. Un yaourt qui contient 17% de sucre!!! Au secours!
    C’est facile pour moi de prendre du recul, je vis en Angola pour l’instant et Danone n’a pas encore importé ses nouveautés. En même temps les gens ici, sont moins préoccupés par leur poids (a 3 euro le yaourt, on évite de se gaver), ils ne sont pas le coeur de cible des produits hyperproteinés… Personne n’est gros dans les mossec (bidonvilles)

  5. Christophe

    C’est en tapant Danio sur un moteur de recherche que je suis tombé sur ce blog. En effet les infos sur l’article sont erronées en matière de glucides.
    Pour ma part, je m’intéresse à la nutrition depuis des lustres. J’evitais au maximum les produits laitiers , sauf parfois un yaourt grec ( un des rares yaourt bien meilleur outre atlantique qu’ici en France)
    J’ai découvert à mon retour Danio, il est pour moi addictif, et coupe faim, j’adore notamment les petites graines présentes dans celui au fruit de la passion.
    Trop de sucres, ou trop de gras, de protéines etc.. L’essentiel est de tester sur soi. Il est évident que je vais éviter de trop en consommer, sachant que les produits laitiers sont en général mauvais pour la santé au long terme, contrairement aux affirmations des lobbys.
    Quant aux matières grasses, je vous invite à lire le best seller incontesté David Perlmutter avec Grain Brain, qui justement préconise de consommer plus de matières grasses , de protéines et quasi aucun hydrate de carbone.
    Bref, comme je l’ai lu plus haut, on ne sait plus à qui se fier parfois. Sauf que par rapport au passé , les recherches et l’information circulent bien plus vite, et qu’un produit considéré comme sain il y a peu de temps est peut être au final mauvais et vice et versa. ( meilleur exemple la diabolisation des œufs et du cholestérol , qui au final n’est pas fondée )
    Mais comme tout le reste, c’est une question de modération.

  6. mzrcaggi

    En fait, pourquoi ont ils créé ce nouveau produit ? Certainement pas pour nous vu qu il existait déjà un produit riche en protéines, pauvre en graisse et a 4gr de sucres aux 100g. Le bête et méchant petit suisse de notre enfance. Imbattable pour te caler durablement !! Avec une poignée d amandes et une cuillère de miel si on tient au goût sucré, au moins c est nature et bon pour ton corps le miel….
    Ah marketing quand tu nous tiens…….

Les commentaires sont fermes.