Gilles Lartigot vs Michel Cymes : du bon, du moyen et du mauvais !

cymes-gilles-lartigot-alimentation-toxique

Gilles Lartigot était l’invité samedi soir de Thierry Ardisson sur la chaîne C8 dans l’émission Salut les Terriens. Gilles, qui est l’auteur du best-seller « Eat » (que j’ai eu l’occasion de lire), a été invité pour parler de l’alimentation toxique, celle qui nous empoisonne.

Mais voilà, l’exercice aurait été trop facile pour ce show-men qui réalise de très nombreuses conférences à travers le monde, s’il n’y avait personne en face…

Et cette personne était toute désignée, Michel Cymes ! Le très charismatique médecin télévisé qui anime de nombreuses émissions médicales et qui enflamme les passions de part ses prises de positions sur l’alimentation.

J’ai déjà écrit plusieurs billets plus ou moins centrés sur M. Cymes, que l’on pourrait résumer de cette manière :

Si Michel n’est pas toujours dans le faux en ce qui concerne notre alimentation, il coupe souvent la parole, devient vite agressif sur les plateaux qu’il anime (ou pas) et n’est pas toujours 100 % honnête avec les téléspectateurs, en oubliant, par exemple, de déclarer les conflits d’intérêts des médecins invités.

A la suite de l’émission, la communauté de Gilles n’a pas tardé à réagir en fustigeant publiquement et violemment les propos du médecin de la chaîne publique. Les commentaires sont quasiment tous unanime : Gilles n’aurait pas eu droit à la parole, les propos du médecin était forcément le résultat d’un pot de vin par l’industrie pharmaceutique, Gilles a été tourné en ridicule, etc.

Pourtant, j’ai écouté attentivement le passage de Gilles Lartigot et de Michel Cymes, et je dois dire que même si des conneries ont été dites, on va y revenir, l’échange a été beaucoup plus respectueux que d’habitude, avec des concessions extraordinaires de la part de M. Cymes.

Attention, retour sur 17 min explosives, où l’on va reprendre en détail les arguments, les confrontés avec la science et essayer de démêler le vrai du faux.

D’ailleurs, on va revenir sur tous les points positifs de l’émission.

Globalement, la liberté d’expression de chacun a été respecté

J’ai dit « globalement », car d’habitude avec Michel dans les starting block ça se passe plus mal que ça ! Si ne je me trompe pas, Gilles s’est fait coupé la parole 3 fois par Michel, et une fois par l’animateur de l’émission.

Moi j’ai pu entendre Gilles développer tout un faisceau d’idées, parfois très puissantes, sans être interrompu. Gilles a pu aborder la question des pesticides et des perturbateurs endocriniens, aussi bien dans les produits laitiers, que dans la viande ou dans les céréales.

Alors même si certains pensent que Gilles n’a pas pu s’exprimer, j’aimerais leur dire que j’ai un Michel Cymes qui prenait toutes ses précautions en s’adressant à Gilles.

Les « excellentes » protéines végétales

C’est un point positif qu’il est impossible de ne pas souligner. Michel Cymes souligne l’importance des protéines végétales dans l’alimentation, les qualifiant « d’excellentes ». Un point qu’ils « n’arrêtent pas de répéter » selon lui !

C’est bien Michel, faut continuer ainsi !

« Il ne faut pas se taper une côte de bœuf tous les jours »

Celle-là vient de Michel Cymes, et je trouve que c’est un message très positif. Avec cette phrase, Michel accepte qu’il y a bien un problème avec une consommation excessive de viande, ou plutôt déraisonnable, si je reprends son terme.

Avec cette phrase, Michel va même plus loin en indiquant indirectement à tous les téléspectateurs que la viande devrait être consommée au maximum une fois tous les deux jours. Il faut quand même souligner que cette position est à l’opposée de celle de notre gouvernement, qui nous conseille 1 à 2 produits animaux par jour !

L’antibiorésistance dénoncée par Gilles

Voilà un point majeur soulevé par Gilles, et qui s’appuie sur l’Organisation Mondiale de la Santé. Gilles Lartigot a parfaitement raison. L’OMS dénonce la résistance aux antibiotiques comme « l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale », rien que ça.

L’OMS renchérit que cette menace peut « frapper n’importe qui, à n’importe quel âge, dans n’importe quel pays ». En bref, personne n’est à l’abri.

Gilles met en avant la consommation abusive de produits pharmaceutiques par nos animaux d’élevages dans le développement de cette antibiorésistance… et il a encore une fois parfaitement raison.

L’OMS dénonce l’accélération de ce phénomène par « le mauvais usage des antibiotiques chez l’homme et l’animal ». Toujours d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, au moins 50 % des antibiotiques sont destinés à nos animaux d’élevages.

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) emboîte également le pas de l’OMS, et dénonce une « utilisation massive et répétée en santé humaine et animale » des antibiotiques.

Selon l’institut, les « résistances sont devenues massives et préoccupantes », avec certaines souches multirésistantes ou carrément toto-résistantes : c’est à dire qu’il n’existe plus d’antibiotique pour les combattre.

Notre consommation déraisonnée et exagérée de produits animaux est donc un problème de santé publique majeur, puisque que la majorité des antibiotiques sont destinée à ces animaux.

« Les témoignages, ce n’est pas de la science ! »

Sauf quand c’est moi qui le dit ! Au cours du débat, Gilles interpelle les invités et les téléspectateurs sur les nombreux témoignages de guérison qu’il entendu à la suite de ces conférences, notamment pour des cas de cancers avec des traitements alternatifs (jeûne, alimentation, etc.)

Michel Cymes ne l’entend toutefois pas de cette oreille, et on doit dire qu’il a raison.Un témoignage ne sera jamais une preuve scientifique. Pour conclure a l’efficacité d’une méthode, il est plus sérieux et fiable de se tourner vers des études cliniques sérieuses (et indépendantes si possible).

C’est donc un point positif. Toutefois, on lance un avertissement à Michel : attention de ne pas utiliser ses propres arguments contre soi ! Dans le passage sur la consommation de viande, Michel Cymes lâche un « il y a des millions de gens qui mangent de la viande et qui se portent bien », rajoutant « j’ai pas l’impression d’être malade ».

Et il vaut quoi votre témoignage docteur ? Désolé, mais rien du tout, peau de balle, en tout cas c’est la seule conclusion si vous voulez rester cohérent avec vous-même !

Juste pour rappel, il y a également des millions et des millions de personnes qui se portent très bien sans consommer de viande. Petit indice, c’est vers l’Inde… ah merde.

« On a intérêt à prendre des céréales bio »

C’est peut-être le dernier point vraiment positif de cet échange, avec Michel Cymes qui loue les mérites de l’agriculture biologique (ce qui n’est pas souvent le cas) et invite les téléspectateurs à prendre des céréales bio pour le petit déjeuner !

On va maintenant passer aux arguments un peu moins positifs…

Big Pharma : le grand complot avec les médecins

Michel Cymes arrive à la rescousse des médecins qui ne seraient pas à la botte de Big Pharma pour vendre toujours plus de médicaments. Il redore l’image de la « faculté », de médecine j’imagine, insistant sur le fait que ce sont « les médecins et pas les laboratoires qui font les études scientifiques ».

Mais Michel ne pouvait pas faire un sans faute. Non non non. Alors pour clarifier les choses : Si, Michel, les laboratoires réalisent parfois des études, souvent avec des médecins en effet, mais souvent aussi avec des salariés de la société pharmaceutique. C’est ultra-méga courant et classique !

Je le dénonçais dans un article précédent sur le vaccin contre la grippe, mais des chercheurs-médecins pouvaient réaliser une étude scientifique sur le dit vaccin et être en même temps salarié de la société qui le commercialise !

Sur un autre sujet, celui des statines pour faire baisser le cholestérol. Et bien je dénonce depuis des années maintenant les liens financiers très fort entre des médecins et des laboratoires pharmaceutiques pour faire la promotion aveugle et abusive de ces médicaments, envers et contre tout.

J’avais d’ailleurs épinglé Michel Cymes dans le Magazine de la santé en 2013 d’avoir omis les liens d’intérêts d’un médecin invité pour vanter les statines. Le débat avec le docteur De Lorgeril était donc à l’époque biaisé par un manque flagrant de transparence (et à plusieurs reprises!)

Bref, les conflits d’intérêts entre les professionnels de la santé et les sociétés commerciales ne datent pas d’hier (un exemple très récent ici, et encore plus récent ici). C’est un phénomène omniprésent, délicat à cerner et les personnes les plus concernées pensent très souvent être les plus indépendantes. Laissez-moi rire.

D’ailleurs cette notion de conflits d’intérêts et de remise en question de la part de nos chers médecins a été magistralement mise en avant lors de la soutenance de thèse de Louis-Adrien Delarue, qui dénonçait à l’époque l’influence des liens d’intérêts sur les recommandations officielles (ici en PDF).

En bref, Michel tu vas pas nous la faire en mode « théorie du complot » et tout le tralala, le milieu médical est loin, mais alors très loin, de montrer patte blanche.

Le jeûne et le sans gluten : ils en prennent plein la gueule !

Allez pour terminer, on va parler jeûne et régime sans gluten. Deux points abordés par Michel et Gilles. Pour le sans gluten, Michel s’est livré a une magnifique punch-line du genre :

« Si les gens veulent manger sans gluten pour améliorer leur santé, c’est plus un choix personnel que scientifique car aucune preuve scientifique existe qui montre une amélioration de l’état de santé »

C’est à peu de chose près l’idée de Michel. Malheureusement, le docteur a selon moi parlé un peu trop vite, beaucoup trop vite en fait, car il y a une catégorie de personnes atteintes de la maladie coeliaque et qui pourrait mourir à cause du gluten dans leur alimentation.

Dans ce cas bien précis, l’exclusion du gluten améliore considérablement l’état de santé des malades, permettant d’éviter une dégradation des micro-villosités dans l’intestin qui permettent l’absorption efficaces des nutriments par l’organisme.

Pour les autres personnes, l’éviction du gluten pourrait avoir des effets positifs sur bien des aspects de la santé : digestion, inflammation, performance et même si tout n’est pas encore connu, de plus en plus de doutes planent sur notre consommation de gluten.

Pour le jeûne, là aussi on est un peu dans le doute. Si Michel Cymes a pour le moment raison en disant que le jeûne qui permet de guérir le cancer est du charlatanisme, il n’en reste pas moins une méthode qui a montré son efficacité chez l’homme, mais surtout chez des modèles animaux.

Le jeûne intermittent ou bien une restriction calorique pourrait protéger les neurones contre les stress oxydatifs, métaboliques et protéotoxiques. Comme je le mentionnais il y a quelque temps, une publication majeure a permis de rassembler toutes les possibilités liées à la pratique d’une restriction calorique, avec notamment l’inhibition de la croissance de certaines tumeurs sur des modèles animaux.

Une chose est sûre : nous manquons encore d’études cliniques sur des modèles humains, mais les preuves sur des modèles animaux proches (comme le cochon ou les singes) pourraient débloquer certaines positions et faire évoluer certaines mentalités.

En tout cas, ne restons pas hermétique aux changements et aux idées alternatives. Cela est d’autant plus important que nous surconsommons aujourd’hui des médicaments, parfois inutiles et dangereux ; nous surconsommons des produits industriels, de la malbouffe responsable de plus de mort que le tabac, l’alcool et le SIDA réuni ; nous surconsommons des polluants tous les jours.

Alors il devient urgent de mieux manger, et de mieux se soigner.

J’aimerais quand même globalement souligner les efforts de Michel Cymes dans la vulgarisation des résultats scientifiques et dans le -quasi- respect de la parole d’autrui, même si il aurait pu se passer des commentaires du genre « t’auras la chiasse pendant spectacle ».

33 Commentaires

  1. alain vilas

    Un peu une tempête dans un verre d’eau non?
    Conflit d’interet de Michel, c’est possible quelque part mais il n’est pas indispensable de bèler avec le troupeau sur le gluten qui ne touche réellement qu’une infime partie de la population et le jeune sans doute efficace quelque part mais pas la panacée universelle non plus
    Il faut laisser le temps et les modes passer pour savoir ce qu’il en est vraiment de ces deux sujets
    Amicalement
    Alain Vilas

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Alain et merci pour ton commentaire. Non il n’est pas nécessaire de bêler avec le troupeau sur le gluten, mais omettre la maladie coeliaque qui peut toucher jusqu’à 5% de la population (et encore faut voir les estimations) pendant un show télévisé, c’est mensonger selon moi. On peut discuter pragmatiquement de la sensibilité au gluten, tout ça tout ça, mais on ne va quand même jeter aux orties les personnes qui souffrent réellement à cause du gluten.

      Le jeûne n’est pas la panacée, oui je suis d’accord mais tout de même. Une méthode qui n’implique aucun médicament, qui n’implique aucun traitement lourd et avec autant de promesse, il serait dommage là aussi de la balayer d’un revers de la main.

      Je suis d’accord avec vous: il faut laisser le temps au temps, laisser les preuves scientifiques s’accumuler.

      1. Marie-Laure

        bonjour,

        je voulais juste dire une chose, j’ai guérir ma thyroïdite d’Hashimoto , en supprimant totalement le gluten et cela pendant plus de 2ans….. compliqué à expliquer ça à beaucoup de gens qui ne veulent/peuvent pas y croire!

      2. Alexis B

        Bonjour;

        « mais omettre la maladie coeliaque qui peut toucher jusqu’à 5% de la population (et encore faut voir les estimations) pendant un show télévisé, c’est mensonger selon moi »…
        Hormis intolérance ou maladie, le gluten n’est pas néfaste (a priori), cependant on remarque de plus en plus de personnes intolérantes, parce que le dosage de gluten dans les produits industriels augmente. Le dosage serait source de problèmes pas le produit en lui même, comme l’oxygène n’est pas dangereux sauf consommé à forte dose, tel aliment n’est pas dangereux sauf si on est allergique. (je ne suis pas spécialiste). Surtout que dans le contexte « tendance » du sans gluten par les industriels, la TV, support où tu dois vulgariser l’information, je n’ai pas l’impression que le discours soit mensonger.

        J’ajoute juste une petite note un peu hors débat : on parle de médecin à la solde de big pharma, de conflits d’intérêts et c’est important. Le fait que pharmacien et médecin soient des professions réglementées n’empêche pas les conflits d’intérêts mais contribue grandement à une certaine déontologie, et l’application de l’intérêt public et non l’intérêt privé. Je ne suis pas naïf au point de ne pas voir le pouvoir immense des labos, mais je reste imperméable aux discours simplistes oubliant le travail des médecins et pharmaciens en officine qui sont au contact des malades.

        1. Guillaume M

          J’ai 43 ans et je peux dire que dans ma jeunesse, le gluten … ben on en entendait pas parler. Après je sais que d’en consommer, quand on ne le tolère pas, peut être dangereux pour la santé. Là où je voulais en venir c’est qu’aujourd’hui on nous rabâche tellement que c’est mauvais pour la santé que c’est devenu un « effet de mode » et que l’aspect sérieux du problème en devient secondaire. Ensuite comment se fait-il que de nos jours autant de personnes en souffrent ? Dégradation du gluten ou augmentation de la population ?
          L’auteur nous dis que cela peut toucher jusqu’à 5% de la population, oui mais il y’à 25 ans ?
          Désolé d’arriver un peu après la bataille mais je découvre ce site que j’estime très passionnant. Un grand merci à l’auteur, me reste plus qu’à m’inscrire et faire un tour sur tipee.
          En conclusion, je crois qu’il est bon se rappeler, parfois, cette phrase: « C’est la quantité qui fait le poison ».
          Merci à vous tous, et à vous toutes.

          1. bruno

            Bonjour à tous, moi aussi je découvre ce site, que je trouve très intéressant. j’ai 69 ans, et comme beaucoup de personnes de cet age, j’ai grandi à la campagne et dans une ferme.
            Je ne veux pas dire qu’avant c’était mieux, mais permettez moi de dire que c’était différent.
            Avant la terre nous donnait en moyenne 4500 kg de blé à l’hectare, mais aujourd’hui c’est une moyenne de 10 000 kg à l’hectare, ce n’est donc pas du tout le même blé, et donc pas le même gluten..
            De même concernant le problème du « Lactose », que beaucoup disent dangereux, c’est très certainement en partie vrai, mais là aussi, comment connaitre la vérité. Il y a tellement de facteurs à prendre en compte. La seule chose que l’on peut dire avec certitude, c’est que le lait d’aujourd’hui n’est pas le lait d’hier : comme pour le blé; avant les vaches produisaient en moyenne 22l de lait par jour, et aujourd’hui, elles produisent en moyenne 40l de lait par jour ??? grâce à une alimentations spécifique, mais déséquilibrée, et dans le seul but de produire le maximum de lait, seule la quantité compte.
            Pour arriver à ces résultats, nos vaches sont aussi traitées avec des antibiotiques, et surtout sont confinées dans un espace très réduit, de sorte que toute leur énergie soit bien pour la production du lait, et non pour gambader dans les champs ..
            Je ne dis pas que la qualité du lait aujourd’hui est moins bonne qu’hier, mais il est sur qu’elle est différente.
            Je voudrais aussi informé que de plus en plus, le seul et unique but de la trop grande majorité de toute entreprise, est l’argent, le plus possible et le plus vite possible. Il faut aussi que nous devons tous bien prendre conscience que nous sommes aussi dans ce dogme. En effet trop souvent nous cherchons le moins cher, mais non pas le meilleur. Tant que nous changeons pas ce « logiciel », rien ne pourra aller dans le sens d’une amélioration.

            1. jibel

              @Bruno….
              Enfin votre réponse met en évidence sur ce qu’il se passe depuis +/- 45 ans et plus.
              Je me souviens étant gosse d’aller avec mon pot au lait chez le marchand de rentrer pour le faire bouillir on se querellait ma mère et moi pour goûter la « crème » qui apparaissait après que le lait a été « bouilli »! 22 litres a cette époque et de nos jours multiplié par deux. 8-)
              Ceci est au début, dans les années 60…
              Depuis, pour moi 35 ans se sont passés, j’ai complètement changer ma nourriture.
              Ce qui est encore une fois évident, ce sont les cultures des blés sont devenus complètement dégénérés avec le nombre de kilos 10000 par hectares de nos jours tout cela grâce au « vaporisations » des champs de blé etc etc Merci Monsanto et autres « producteurs de cochonneries » 8-) 8-)

      3. Jibel

        Encore une fois personne ne participant à ce que tu dis au sujet du gluten avec preuve à l’appui ……les « scientifiques » ayant toutes leurs connaissances sont incapables de les annoncer pour « prouver  » jusqu’où il faudrait aller ?

    2. Fabrice

      J’aime beaucoup ce genre de commentaires, très répandus. L’homme a connu des périodes de jeûne pendant des dizaines de milliers d’années et mange, pour une petite partie de la planète, tous les jours depuis moins d’un siècle. Mais les gens qui jeûnent sont dans un « effet de mode ».

      Le jeûne, le bio et bien d’autres pratiques font partie intégrante de l’histoire de l’homme et c’est le fait de manger du gluten en masse, de faire de l’agriculture industrielle, de manger 3 ou 4 fois par jour, de consommer beaucoup de produits laitiers qui est un « effet de mode ».

      Mes grands-parents faisaient un seul gros repas dans la journée, comme beaucoup de paysans. Le jeûne fait partie des grandes religions monothéistes. Beaucoup de peuples sont végétariens ou ne consomment pas de lait de vache pour des tas de raisons. Il faut arrêter de penser que notre mode de vie est universel et intemporel.

  2. Magma13

    Concernant les statines ne loupez pas le documentaire d’Arte mardi 18 octobre « Cholesterol, le grand Bluff »

  3. Olivier Marchand

    Non, ce n’est pas une tempête dans un verre d’eau ! C’est devenu aujourd’hui des sujets dont un grand nombre de personnes commencent juste à prendre conscience. Ces questions sur l’alimentation sont médiatisées, récupérées, “markettées”, pour laisser une impression de confusion et de doute qui profite finalement aux industriels qui ont les moyens de financer des opérations d’influence auprès des politiques et du grand publique.

    Donc, une analyse et des commentaires avisés au sujet de prise de parole de personnalités influentes dans les médias est une action utile et positive qui aide à y voir plus clair.

    A chacun de se faire sa propre expérience, mais ne minimisons pas l’impact immédiat de l’alimentation sur la santé. Attendre que la mode passe sans rien faire c’est considérer que ces sujets son juste des modes, alors que ce sont, de toute évidence, des sujets symptomatiques de grands dysfonctionnements.

    Essayer de comprendre, même si il y a du tapage médiatique et une récupération marketing, vaut mieux que de se la jouer au dessus de la mêlée et observateur.

    Car,selon mon point de vue, il y a un peu urgence en matière de dénonciation et de prise de conscience d’une industrialisation massive, agricole, pharmaceutique, chimique, qui cherche a minimiser avec beaucoup d’intelligence et de moyens les effets secondaires toxiques de leur activité pour la santé de l’homme.

    Bien cordialment,
    Olivier Marchand

  4. jibel

    Eh voila , encore ce doute envers le gluten…..qui ne gêne que +/-3% de la population de ces injustes PBs avec le gluten…Ah bon…ne sait on jamais posé la question de savoir ce qui a provoquer ces PBs avec le gluten? Non, est-il nouveau ce problème? Non ! a cause de quoi y-a t-il eu ces problèmes avec le gluten? A t-on jamais pensé que les céréales qui produisent le gluten ont étés dégénérées depuis +/- 40 ans grâce aux producteurs (Monsanto entre autre)des produits pour inonder les cultures des cochonneries des pulvérisations. De nos jours, maintenant, pour fabriquer des produits avec gluten, pain , pâtisseries , gâteaux etc etc dans leur fabrication il est rajouté de la farine de gluten de X % en plus dans la composition du mélange des farines + gluten ajouté… Voila les vrais débuts des problèmes produit par ces excès en dépit du bon sens….. Bizarrement, personnellement, je faisais du seitan(viande végétale) avec les quantités de farines sans ajout de farine de gluten…. Jamais je n’ai eu des problèmes avec cette « recette » au dépend des consommateurs… Bizarre? Non ? Comment ce que je viens de dire doit être considéré comme un mensonge pour/contre le potentiel financier de ce que cela aurait du rapporté, grosse erreur, ça n’a rien a voir . Dernier point, qui a dénoncé ce que sont devenus les cultures des céréales abimées par les produits pulvérisés ? 8-) 8-)

  5. Bertie

    NON officiellement je ne suis pas cœliaque dommage j’aurai droit au remboursement des vignettes !
    Et pourtant ! ! ! !
    Comme des millions d’autres ce gluten me rends malade MAIS les tests sont négatifs .
    Alors « on » va attendre que la mode passe !

  6. Beatrice

    Aucun être humain sur la planète ne posede dans ses intestins d’enzymes capable de « couper » les longues chaînes de protéines du gluten actuel (le blé à été génétiquement modifier pour être plus facilement transformé parl’industrie) Le nombre de désagrément qù’il occasionne dans le corps ne s’arrête pas aux maladies coeliaques. Mais les gens ne font pas le rapprochement entre par exemple les dépressions, la fatigue et bien d’autres et le glut
    Il existe de très très nombreuses études SCIENTIFIQUES sur le jeûne il suffit d’ôter les rondelles de salami de devant ses yeux pour les voir.
    En Russie depuis les années 1900.
    En Allemagne il y a des clinique ou le jeûne est remboursé par organisme

    1. Benoit

      D’ailleurs il y a un excellent documentaire d’arte sur le jeune, avec des etudes russes et la pratique en allemagne.

      1. Yohan

        le livre de Shelton « le jeune » est une bonne référence également

  7. jibel

    Quelle malchance pour moi résidant en Belgique , impossible d’enregistrer cette émission « salut les terriens » impossible J’ai ragé, je pourrais voir cette émission en contactant un ami a Paris pour qu’il me retourne cette émission par envois « spécial »internet ..mais bon tant pis , je ne sais pas ou et quand je verrais cette algarade entre Cymes VS Lartigot mince , alors 8-) 8-)

    1. Benoit

      elle est disponible sur facebook pour ceux qui ne peuvent pas la voir sur le site internet de C8.

      https://www.facebook.com/Logikeco/videos/1706533579666155/?hc_location=ufi

      1. jibel

        @Benoit ,
        Merci , enfin , j’ai pu voir les 17 mn concernant l’émission dans laquelle les contres avis entre Cymes et Lartigot ont étés un peu exagérés.
        Malheureusement il y a toujours de PB d’enregistrement de certaines TVs Française qui refusent les droits de vision de ces émissions avec internet et en plus le pays ou tout les droits de diffusion sont refusés …. merci pour le fric… étant Français j’ai de temps en temps QQs agacements…… Est-ce que de temps en temps je devrais montrer mon passeport FR Hé, hé, hé….

  8. CARDAMOME

    Je suis bien d’accord avec vous tous: lorsque j’ai vu l’émission (hélas pas le début)…, je me suis exprimée dans les mêmes termes que toi (liberté de parole à peine respectée, dérision sur les témoignages, refus d’ « entendre » l’évidence des conséquences du gluten et des céréales en général. En colère, j’ai eu envie de réagir en appelant ou sur FB mais je n’ai pas trouvé … Tu le sais, j’ai eu un des cancers les plus terribles en pronostic (ovaires) en 2012 puisque, disaient-ils, si je faisais la chimio et l’opération large je survivrais 3 ans. J’ai tout refusé et me voilà…
    En tant que naturopathe et convaincue d’autres médecines, j’ai principalement utilisé l’alimentation basique puis le jeûne. Alors, pour qui se prennent-ils eux, qui ne sont pas passé par là, par l’annonce relativement ménagée du diagnostic, puis l’annonce brutale du pronostic et des traitements?
    J’ai fortement senti, une fois de plus en écoutant Cymes, une manipulation plus malgré lui que sciemment. C’est comme s’il était obnubilé par des messages subliminaux qu’il reçoit en parcourant les études officielles de la médecine d’école. Oui, il a le mérite de vulgariser des approches que nous connaissons depuis des lustres et pour lesquelles nous avons essuyé les plâtres depuis longtemps… lui, ne faisant que finir de lustrer le parquet de notions alimentaires devenues basiques. Mais alors qu’il n’en est qu’au balbutiement, nous sommes passés à autre chose de plus fort (gluten, paléo, jeûne, alimentation basique, chocs biologiques, etc..).
    Marre d’écouter des balivernes de gens qui sont officiellement ou neuronalement en conflit d’intérêt avec big pharma ! Les allemands sur Arte sont beaucoup moins influencés et même beaucoup plus ouverts.
    Merci à Lartigot et merci à toi pour cette superbe synthèse et merci aux commentaires précédents avec lesquels je suis en total accord.

  9. jibel

    Justement , mais qui n’a , en principe, rien a voir avec cet « engueulade » entre Cymes et Lartigot….Il y a quelques jours vient d’apparaitre nouvelle émission a la TV Amanda chez Fr2 a 16h40 elle reçoit Candeloro comme invité…Puis QQs minutes ensuite la venue de qui ? Mais de JM Cohen Dr nutritionniste celui qui est « adoré » dans le site de Jérémy Anso ….. Qu’a t-il fait? Il a proposé aux invités d’Amanda des produits garantissant les effets en plus d’un de ses produits , 500ml a 300€, plus les autres très fonctionnels au niveau de la santé tel que cet homme en est sur de pouvoir avoir quelques retour financiers…. Candeloro a été « surpris » par les propos de JM Cohen qui en plus a bien mentionné, 30 secondes, que les œuvres de ses bouquins étaient encore a acheter….. Comment est-ce possible que cet individu arrive trop souvent pour être invité pour vanter ce qu’il fait depuis trop années….. Il m’agace a un point, quand je vois cette « poubelle ambulante » s’assurer de faire tout ce qui est possible pour raconter n’importe quoi 8-) 8-) mais vraiment mille excuses pour mon avis de ce…..ce…. beurk

  10. ANSO MONIQUE

    Et dire que je l’ai loupé cette émission, il a changé de chaine il faut que je me remette à tous ces changements dans ma tête Bref excellent mon fils et combien j’ai pleuré en lisant le livre EAT
    les animaux qui souffrent les abeilles etc je l’ai dévoré en une journée mais c’est horrible
    pour moi c’est clair on n’a pas le droit de tuer des animaux et encore moins de les manger mais face à toutes les douleurs de notre planète je rêve notre planète si belle avec son ciel bleu sa terre rouge ses arbres verts etc… devrait être un havre de bien être et de paix les animaux tranquilles dans leur champs et plein de beaux légumes qui poussent pour nous nourrir plein de beaux arbres fruitiers etc…… un rêve ah ce soir je regarde et enregistre Arte il me semble d’ailleurs cette chaine est valable c’est vrai EAT un livre à lire et à saluer

    1. Primevère

      Je suis désolée Madame, mais si personne ne mangeait de viande, il n’y aurait pas « d’animaux tranquilles dans leurs champs » car ils ne vivraient pas, ils ne seraient pas nés(!)
      Si l’élevage n’existait pas, tous ces animaux n’existeraient pas non plus.
      Il n’y aurait également plus de prairies, que de la forêt ou des terres cultivées. Des milliers d’hectares de prairies seraient retournées en entraînant immédiatement un relargage de CO2 dans l’air, de l’érosion car le sol serait nu, et donc davantage de pollution dans l’eau.
      https://www.youtube.com/watch?v=QMrAhCYNpO8
      En attendant que le nombre des agriculteurs qui pratiquent l’agriculture de conservation augmente.

      Le problème est plus large que ce qu’on pense généralement.

      Et même les plantes sont des êtres vivants que l’on tue aussi pour les manger. Mais pour vivre nous-mêmes nous avons besoin de nourriture, l’essentiel est de bien traiter les animaux et les plantes et de prélever juste ce dont nous avons besoin sans gaspiller.

      1. Hautot

        Je ne sais pas quoi vous dire, mais sachez que je pense que ce que vous avez écrit là est vraiment très bête.

  11. kaynane

    Bonjour Jérémy,

    J’aimerai revenir sur 2-3 points de ton article:

    « « Il ne faut pas se taper une côte de bœuf tous les jours »
    Celle-là vient de Michel Cymes, et je trouve que c’est un message très positif. Avec cette phrase, Michel accepte qu’il y a bien un problème avec une consommation excessive de viande, ou plutôt déraisonnable, si je reprends son terme.
    Avec cette phrase, Michel va même plus loin en indiquant indirectement à tous les téléspectateurs que la viande devrait être consommée au maximum une fois tous les deux jours.  »
    Cela est ton interprétation… une côte de bœuf c’est entre 1 kg et 2 kg grosso modo, os compris… je pense qu’il fallait plutôt le comprendre dans le sens qu’il ne faut pas en manger en grosse quantité tous les jours, il n’ a pas dit « mangez de la viande un jour sur deux ».

    Pour ce qui est des cancers… il y a des témoignages dans les 2 cas… des gens qui utilisent des médecines alternatives (d’ailleurs est-ce en complément ou à la place de la médecine traditionnelle) et en guérissent, et d’autres qui en meurent…. Alors de la à en tirer une généralité… Et puis on sait que le mental a aussi une grande place dans le cancer et sa guérison.

    En ce qui concerne le gluten, tu détourne encore les mots… Il ne l’a pas dit explicitement c’est peut-être vrai, mais cela concernait quand même plus « l’effet de mode » du sans gluten, et pas les pathologies comme la maladie coeliaque ou l’exclusion du gluten fait partit du traitement.

    Pour le reste je trouve ça super d’entendre parler des pesticides, antibiorésistance, etc… dommage que ce ne soit pas dans une émission qui touche plus de monde!

  12. Benoit

    Bonjour,

    Très intéressant votre article, bien développé et argumenté.

    Je tiens a rajouter une chose sur Michel Cymes, c’est qu’il devrait a chaque fois qu’il parle a la TV préciser ces liens d’intérêt, comme la loi lui demande. Ce qu’il ne fait pas.

    Aussi, ce n’est pas la premiere fois qu’il se permet de dire des inepties a la TV, comme le precise cet article : http://www.lelibrepenseur.org/vaccins-le-dr-cymes-est-un-menteur-etou-un-incompetent/

    Il se permet de dire des choses absolument grave et non scientifique en affirmant qu' »il n’y a aucun risque a se faire vacciner contre la grippe »… Ce qui est très grave d’affirmer ca pour un medecin, mais des medecins aiment bien mentir pour se simplifier la vie et obtenir certains avantages.

    J’ai par contre apprécié que pour une fois il parle des proteines vegetales, et qu’il insiste bien sur le fait qu’on « pouvait » manger de la viande et pas qu’on « devait » manger de la viande, ce qui va a l’encontre du PNNS, et il faudrait qu’il aille au bout de la démarche et qu’il dénonce ce PNNS a la solde des lobbys. Mais il n’est pas téméraire le mich mich.

    Comme pour son dernier livre sur les arnaques medicales, je doute qu’il parle du distilbene, du mediator, du vioxx, des statines, … Courageux, mais pas téméraire.

    Bonne continuation

  13. yohan

    Bonjour,

    Très bon article sur le débat entre Gilles et Michel.
    Juste un point que je ne rejoins qu’à moitié, c’est le jeune.

    Aucune étude ne montre que le jeune est réparateur parce qu’en même temps montrer que le corps est capable de se guérir tout seul ça n’intéresse personne et ça fait pas gagner d’argent…

    Pour se rendre compte de ce que peut faire le jeune thérapeutique j’invite à lire le livre de Shelton « le jeune » qui à travers les milliers de cas qu’il a pu soigner, montre les bienfaits du jeune.

  14. symon

    Merci pour l’article qui remet les pendules à l’heure. Il faut pas oublier qu’on est là pour faire le buzz.

    En attendant j’ai regardé la séquence, même une 2eme fois en compagnie d’un ami jeune médécin generaliste (donc pas encore pourri par le systeme et la mafia labo…) et honnêtement ya pas de quoi s’enflammer.

    Mon ami me disait en aparté que Michel à raison de défendre la médecine « traditionnelle » pas parce que c’est LA voie que tout le monde doit suivre bien sur que non mais parce que ya un millions de décérébrés qui regardent et qui demain vont arrêter leur traitement ou ne pas se soigner pour s’enfiler des jus de carottes et pratiquer des lavements…

    J’ai rétorqué à mon ami qu’on devrait laisser faire, moi j’aime bien la sélection naturelle…il n’était pas de mon avis, c’est le problème des médecins ils ont trop d’empathie.

  15. Marine

    Bonjour,
    C’est un bon article.
    Je pense qu’il faut aussi parler de l’équilibre acido basique qui a été mentionné, notamment au niveau de la prolifération, ou non, des cellules cancéreuses…
    Si le jeûne n’est pas une solution en soi, c’est certain car on s’affaiblit malgré tout, le changement dans le type d’apport alimentaire peut changer le terrain et créer, ou non, un terreau plus ou moins favorable au développement de certaines cellules et donc au cancer ;)

  16. David

    Bonjour ,
    Je pense que le docteur cymes a beaucoup de choses à apprendre de Gilles lartigot en matière de nutrition ,
    J’ai un très grand respect pour les médecins en général , mais tout le monde connaît le rôle des industries pharmaceutique envers les médecins qui n’oublions pas partent en vacances 2 fois par ans aux frais de la princesse !
    Pourquoi n’y a t-il pas de recherche sur les maladies orpheline ? ( pas rentable)
    Pourquoi les médecins ne croient pas en l’homéopathie ? ( pas rentable)
    Essayez d’expliquer à votre médecin que l’être humain n’est pas conçu pour manger de la viande et encore moins à boire du lait ! Effectivement nous n’avons pas les enzymes pour , il va sûrement vous rire au nez et pourtant c’est la vérité !
    La vérité est dans nos assiettes , et nous savons tous comment tous ca est fabriqué , alors dommage que Gilles n’est pas eu le temps de s’expliquer ,
    Le docteur Cymes m’a beaucoup déçu , il est je pense trop médiatisé et à mon avis , on le voit partout et trop souvent !

  17. David

    PS,
    Je conseil également au docteur Cymes d’aller visiter un abattoir en compagnie de sa charmante adriana ! Il sera sûrement apres cette visite ( moins VIANDARD ) comme il le dit si bien , et lui conseil surtout d’emmener avec lui un paquet de kleenex !

  18. georges

    Ce n’est qu’un témoignage donc sans valeur pour mr Cymes mais si je mange du blé quelque soit la quantité j’ai les signes d’une gastro quelques heures après. Si je ne mange aucun blé mon intestin se porte bien étrange tout de même!

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.