Monodiète de 3 jours au Riz Complet : Quelles conséquences pour la santé ?

monodiete-riz-complet-purine-sang

La monodiète a encore de beaux jours devant elle

Je suis surpris de constater que mon article sur les grands mythes de la monodiète a été consulté plus d’un millier de fois au cours des 31 derniers jours, et a été partagé plus d’une trentaine de fois sur Facebook. Il en résulte un bon référencement par Google, qui avec la recherche « monodiète », place en 4ème position ou en 5ème position mon article dénonciateur.

Moi, je vois surtout qu’il y a 3 ou 4 autres sites qui font la promotion de la monodiète qui sont encore devant, et qui désinforment de ce fait les internautes avides d informations (1). Etant donné que j’ai déjà écrit un article général sur le sujet, je vais dans cet article m’attarder sur l’effet d’une monodiète en particulier, celle au riz complet.

Les bienfaits « magiques » du riz complet

D’une manière générale, les sites pro-monodiète s’accordent pour vanter les mérites détoxifiants du riz complet sur le sang. Oui, le riz complet possèderait des vertus hémato-drainantes, ou hémato-détoxifiante car il est dépourvu de purine un précurseur de l’acide urique… Je suis impressionné.

Mais admettons que vous soyez vraiment tentés de commencer une cure de 3 jours au riz complet, aimeriez-vous réellement savoir ce qu’il va se passer dans votre estomac ? Dans votre intestin ? Et ce qu’il se passer dans votre sang ? Oui ça vous intéresse.

Composition du riz complet

Pour réaliser cette analyse, je me base sur la composition d’un grain brun (ou complet) moyen et cuit bien évidemment, dont vous pouvez aller vérifier la provenance directement sur laNutrition.fr

100 g de RC :

100-grammes-riz-complets

3 jours de riz, c’est parti !

Pour la démonstration qui va suivre, nous allons utiliser Béatrice. Oui une femme, car ce sont les femmes qui sont les plus séduites par ces monodiètes. Et n’y voyait aucun message macho mes chères lectrices ;) !

Les besoins caloriques d’une femme adulte sont de 1800 par jour. Or, durant une monodiète il n’y a aucune restriction calorique, en d’autre terme : on peut manger à volonté. Je considère donc que Béatrice va légèrement compenser, et augmenter sa ration de 11 %, soit un apport de 2000 kcalories au lieu de 1800 (et je suis gentil).

Sachant que la moitié des calories doit provenir des glucides (selon le gouvernement, mais ce n’est pas ce que NOUS nous recommandons), 1000 calories seront apportées par les sucres. A raison de 4 calories pour 1 g de glucide, Béatrice devra engloutir 250 g de sucres par jour ou 750 g durant les 3 jours de la monodiète.

Or, pour obtenir ces fameuses 2000 calories, Béatrice doit manger 1,8 kg de riz complet soit 5.4 kg en 3 jours. Mise à part le fait que Béatrice ingérera plus d’un 1.3 litre d’eau chaque jour, elle ingérera également plus de 420 g de sucres (plus d’1.2 kilo sur les 3 jours).

420 g ou 84 carrés de sucre dans votre thé !

420 g de sucre, c’est 170 g de plus que les recommandations de notre gouvernement et environ 300 g de plus que ce nous recommandons (les adeptes d’une alimentation équilibrée). Etant donné que le riz complet, même s’il est complet, possède un index glycémique et une charge glycémique modérée, il entraine une élévation modérée de la glycémie (55 et 12).

Il n’est pas bien difficile de comprendre que durant ces 3 jours vous allez solliciter en permanence votre pancréas, pour synthétiser de l’insuline, et votre foie, qui devra tenter de stocker tout ce sucre sous forme de glycogène. Malheureusement, il se pourrait qu’il soit un peu débordé par la tâche, et que ce sucre circulant se transforme en cellule adipeuse (oui, en gras !) ici et là, dans votre corps.

J’irais même jusqu’à dire que cette monodiète au riz complet, censé vous apporter vigueur et dynamisme, vous rendra mou (ou molle pour Béatrice). Pourquoi ? Malheureusement, l’insuline galopante dans vos veines favorisera le passage d’un acide aminé, le tryptophane, à travers la barrière hémato-méningée du cerveau ce qui mettra la synthèse massive de sérotonine, l’hormone du calme, ou du sommeil.

Un riz complet qui acidifie le corps ?

L’indice PRAL d’un aliment définit sa nature alcaline (basique), acide ou neutre. Le riz complet possède un indice de PRAL de 1.05, il est donc acidifiant. Vous allez donc pendant 3 jours « nourrir » votre organisme avec un aliment « acidifiant ». Pour contrôler le pH de notre corps, celui-ci peut (et doit) utiliser des sources carbonatées (donc basique) déjà présentes dans notre organisme pour tamponner l’acidité. Sans trop dramatiser, votre corps peut dégrader vos os ou vos dents pour stabiliser le pH.

Le grand mythe « détox » qui gravite au-dessus de la monodiète au riz complet concerne le métabolisme des purines. Ces purines sont présentent dans de nombreux aliments (autant animales que végétales) et sont dégradées en acides uriques pouvant entraîner la goutte (une forme d’arthrite souvent localisée au niveau des pieds). Or, comme je l’ai dit en introduction, le riz complet en est dépourvu. Il apparait logique que si l’on enlève de son alimentation toutes les sources de purines, on évitera de s’intoxiquer.

Les affocionados de cette monodiète oublient de mentionner que l’organisme filtre en permanence (via les reins) cet acide urique circulant, à raison de 0,4 à 2 g par jour. Si vous avez une alimentation équilibrée, avec peu de viande de rouge, un peu de poissons, beaucoup de légumes, quelques fruits et féculents et peu de céréales, alors votre corps filtrera naturellement l’apport exogène de purines, un apport normal et bien connu.

Du riz ? Non merci !

Le pire dans cette histoire de monodiète au riz complet pendant 3 jours, c’est que vous allez être dégouté(e) du moindre grain de riz pendant au moins 3 semaines, si ce n’est un mois entier. Là où le bât blesse, c’est que le riz complet représente une source de glucides très intéressante et favorise le transit intestinale, il serait donc extrêmement dommage de s’en priver et surtout de le remplacer par des pâtes ou du pain blanc.

Monodiète ? Jamais ! Jeûner ? Oui !

Pour conclure cet article, j’espère que Béatrice ne recommencera plus jamais cette expérience de monodiète au riz, et son pancréas lui dira merci. Car elle n’aura absolument pas aidée son organisme à détoxifier son organisme, bien au contraire.

Si vous souhaitez réellement faire un week-end « détox » avec de réel bénéfices pour la santé, faites donc un jeûne court de 24 à 48h, sans aucune calorie avec pour seuls aliments du thé, de l’eau et un peu de café.

Je prévois sur du moyen à long terme de faire une analyse critique de toutes les monodiètes restantes, à savoir celle à la pomme, au raisin, au jus de fruit ou encore à la carotte (mais de toute façon, c’est toujours le même problème, un excès de sucre…)


Notes et références

(1) Si vous faites une recherche sur Google avec « monodiète » vous risquez de tomber sur Fitnext.com, sur Sos-détresse.org,  Psychologies.com, ou encore un site spécial sur la « détoxination ». Bien entendu, ces sites n’offrent pas une analyse « rigoureuse » qui pose à plat les bienfaits réels d’une monodiète, quelle qu’elle soit.

 

56 Commentaires

  1. claudisa

    Excellent articleJérémy, une fois encore, quelle concision ! Merci de rappeler l’apport massif en tryptophane et la léthargie qui en découle (quoique issu d’un végétal, il n’est pas si bien assimilé que cela…). Je suis d’accord avec toi concernant les monodiètes et particulièrement la fameuse monodiète de raisins qui est également une bombe nucléaire de fructose et pas du tout tendre pour les intestins… Quand les pépins se planquent dans les diverticulites et que ça s’enflamme, c’est la cata, dixit mon ami médecin ostéo qui pète les plombs régulièrement en septembre quand c’est la saison…
    Par contre « monodiète de légumes » sous toutes leur forme et particulièrement en jus, ça peut le faire sur 48 heures….*
    Si tu veux j’ai un long document très documenté sur le jeune, fruit d’une journée de huit heures de cours sur le jeune lors de ma formation en naturopathie. Intéresssant, dis moi cela t’intéresse. Bien à toi, Claudisa

    1. Chollat-namy

      Bonjour Claudisa,
      Ton cour pourrait bien m’intéresser si tu l’a toujours.
      Bien à toi.
      Mickaël

  2. Antoine

    Tu pourrais aussi évoquer la toxicité propre au riz brun. Notamment la présence d’arsenic. Celle-ci est faible mais comme il s’agit de se désintoxifier… Et puis il y a aussi beaucoup d’acidee phytique qui contribue à nous déminéraliser.

    Mais j’ai une question, quels sont les gens qui s’amusent à donner des conseils diététiques nérastes et pourquoi le font-ils?

    1. Antoine

      conseils néfastes de monodiètes j’entends.

    2. Song

      Bonjour ,
      Facile de critiquer ,
      Pour l’acide phytique qui neutralise les minéraux au niveau de l’intestin , pour la personne qui critique la diète de riz complet , pourquoi ne mentionne-t-elle s’il n’est facile de neutraliser cet acide phytique en faisant tremper le riz toute la nuit et en y ajoutant soit une pointe de couteau de miso ( vous connaissez ? = bouillon KUB végétal = sel vegetalisé ) ou un quart de cuillère de sauce de soja , en résumé un produit fermenté pour neutraliser l’acide phytique ( comme le levain naturel pour le pain = le même effet .
      Et puis on peut proposer aussi le riz demi complet
      Et puis y a qu’à lire la réponse de SAMJA !
      Bonne journée sans cure de riz complet !!!
      Bref

  3. Anthony

    Bonjour Jeremy,

    Donc ayant bien compris ton point de vue sur les monodiètes au riz complet, as-tu un avis similaire sur l’ensemble des monodiètes ? cure de fruits-rouges, melons, ananas-champignons, citrons…j’ai récemment acheté un livre sur les soins au naturel ou ces différentes cures sont expliquées et détaillées dans le livre.

    Anthony

  4. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Claudeisa:

    Merci pour l’info des pépins de raisins, je vais chercher dans ce sens pour les prochains articles. Et c’est vrai que le fructose devra rentrer en ligne de compte avec les prochaines monodiètes (raisins, pommes, etc.)

    Je suis plus qu’intéressé par ton document, si jamais tu peux me l’envoyer via Facebook où mon adresse perso dans la partie Contact ! Je t’en remercie vivement ! Tu n’as pas tords pour la monodiète au légumes, qui s’apparente pas mal à un régime végétarien ou végétaliens. Après, il ne faudrait pas abuser des légumes sucrés, comme la carotte ou autre.

    @ Antoine:

    Merci pour ce rappel, j’ai complètement zappé l’acide phytique qui est pourtant très important. Je vais faire des recherches complémentaires et peut-être faire une mise à jour, car cela me semble important ! Merci de ton commentaire.

    @Anthony:

    Sur l’ensemble des monodiètes non. La plupart des monodiètes apportent trop de sucre. Je pense qu’il y a juste un problème dans la démarche. On purifie son organisme en permanence, et il suffit d’intégrer de meilleurs aliments au quotidien, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, afin de favoriser une meilleure santé.

    Les monodiètes ne sont pour moi que le résultat d’une ère d’apprenti nutritionniste où certains aliments sont « bon » et d’autres « mauvais ». Il y en a certains oui, mais dans la plupart des cas, ce n’est qu’un problème d’équilibre et pour les monodiètes, c’est un excès.

    1. Emmanuelle

      Comparer une mono diète de riz complet aux mono diètes de fruits c’est n’importe quoi, ça n’a rien à voir.
      D’autre part recommander de boire du café même peu, pendant un jeûne je n’ai jamais vu ça.
      J’ai pratiqué des dizaines de jeûnes encadrés par l’association « jeûne et randonnée » d’une semaine à 15 jours et le café était strictement interdit.

  5. Linda

    Bonjour Jérémy,

    Bravo pour ton site il est top super bien fichu et surtout une mine d’infos. J’ai partagé ton article sur les laitages sur mon fb.
    Mais (je ne sais plus qui disait que tout ce qui précède un mais ne compte pas, haha) je n’ai pas suivi ton avis sur la monodiète de riz.

    Lors de mes recherches sur cette monodiète j’étais tombée sur ton article général et les contre-arguments ne me semblaient pas assez étayés pour me décourager d’expérimenter la monodiète de riz (complet et surtout semi-complet dans mon cas). Je me suis dit que ce que tu exprimais était plutôt à l’encontre des autres monodiètes.

    Donc comme je ne suis pas la Béatrice de ton exemple et que j’essaie de repérer les travers de toutes nouvelles pratiques, lors de mon actuelle monodiète: je ne surcompense pas.

    Je me contente d’un bol de riz à chaque repas (car effectivement plus ça donne envie de dormir je m’en suis rendue compte le deuxième jour) et cela correspond à mes apports en sucres lents habituels (voire moins). Je bois des eaux fortement minéralisées, je cuis le riz avec des algues (sans excès car je suis avertie des effets sur la tyroïde) je parsème mon riz de persil, de gomasio, de graines de lin et je bois du thé de trois ans pour lutter contre l’acidité.

    Tu compares les carreaux de sucre au riz complet mais nous ne les métabolisons pas de la même façon, il n’y a rien de pire que le sucre raffiné , n’est-ce pas un peu excessif?

    Je me sens en pleine forme (je fais 1h de sport 4 fois par semaine), j’ai l’esprit vif j’ai dégommé du gras qui s’était installé cet hiver quand j’avais arrêté le sport.

    Mais surtout j’ai l’impression que cette phase de restriction me permets de remettre les choses à plat niveau alimentaire. Je mastique d’avantage, je retrouve la saveur et le goût des choses (du riz pour le moment).

    Je ne suis pas du tout dégoûtée du riz en plus j’ai varié les espèces: riz sauvage, demicomplet thai, demi complet basmati de camargue, riz complet rouge etc et si j’ai choisis cette monodiète c’est qu’à la base j’adore le riz.

    Je suis à mon 8ème jour sur 10, je fais le régime n°7 d’Oshawa (macrobiotique).

    Voilà je voulais quand même t’apporter mon témoignage, peut-être auras-tu d’autres précisions qui me feront changer d’avis, mais je trouve cette expérience intéressante. Cette cure m’a changée et maintenant j’envisage ce qui m’aurait paru impensable il y a quelques temps (jours!): un jeûne total de 24 h.

    Linda

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Salut Linda !

      D’après ton commentaire, tu es très consciente de ce que tu manges et tu veilles bien de ne pas trop manger (tu es même à l’écoute de tes passages de somnolence si tu manges trop de riz). Mon article sur le riz complet peut être pris de différente façon.

      Premièrement, tu as raison de souligner que je fais une comparaison entre le riz complet et le sucre blanc mais uniquement pour faire une visualisation plus concrète pour les lecteurs. Car il est vrai que le sucre blanc est une horreur industrielle composé de glucose et de fructose, alors que le riz complet ne présente pas de fructose. C’est donc bien différent.

      Si tu ne compenses pas durant cette monodiète, il se peut que tu jouisses des bénéfices d’une restriction calorique (si tu tapes en dessous de ton apport calorique habituel). Aussi, avec ton commentaire je me rend compte de la dimension « psychologique » de ces monodiètes. Je le perçois davantage comme une « méditation alimentaire » où l’on peut remettre à plat s on régime. Ceci dit, je persiste que tu peux faire exactement la même chose en suivant un jeûne (plus ou moins long) avec une charge énorme de bénéfices pour ta santé.

      Tu fais également partie des personnes qui essayent de nombreuses variétés différentes et qui du coup ne se lassent pas, c’est une bonne chose. Je pense que ton expérience est salutaire et mérite d’être menée à terme. Par contre, je t’encourage de tenter un jeune intermittent, ou une restriction calorique tout en poursuivant une alimentation normale afin de comparer (si le coeur t’en dit).

      Et je relis la fin de ton commentaire: mon objectif n’est pas de te faire changer d’avis. Je pense que tu as fait cette cure pour de bonne raison, une volonté de changement qui s’est concrétisée par cette cure comme une espèce de preuve envers toi même, que tu en es capable et que tu va recouvrer une force pour faire des choses plus délicates encore (pour toi bien sûr). Donc, non, je t’encourage plutôt. L’article doit seulement « t’éclairer » et « t’avertir » des travers et des mythes physiologiques (excès de sucre, purines) mais en aucun cas, je ne me permet de parler de l’expérience psychologique et des bienfaits thérapeutiques possibles.

      bref, bon courage à toi pour la fin de cette monodiète et j’espère que tu mèneras à bien ce jeûne de 24h ;)
      La bise. J.

  6. Linda

    Bonjour Jérémy,

    Je te remercie pour ta bienveillance. L’impact psychologique est certain et je parlerais même d’un impact spirituel et sans aller trop loin de l’impact direct sur le porte-monnaie.

    Je me suis rendue compte à quel point mon budget alimentation était un gouffre

    Ne devant consommer qu’un produit (surtout complet) il était important qu’il soit bio. Et ainsi j’ai pu constater que le bio permettait de faire des économies, beaucoup de produits sont moins chers qu’en épicerie traditionnelle et on est moins tentés d’acheter des bêtises la qualité l’emportant sur la quantité.

    Je sais je dois donner l’impression de débarquer mais c’est un peu ça je sors enfin de la matrice.

    Je te transmettrai (très) prochainement mes impressions sur le jeûne de 24 h.

    Merci à toi et à tous les contributeurs de ce site.

    Linda.

  7. Romain

    Salut Jérémy,
    420 g de sucre et une bonne acidification en vue ! Personnellement, les jours rares où je fais des monodiètes, j’opte pour une pomme et ces journées n’ont que pour seul but de compenser une journée trop riche en amont !

    Et ça marche plutôt bien !

    Bonne analyse de ta part en tout cas !

  8. Linda

    Booooooonjour,

    ça y est! Pour fêter mon dernier jour de monodiète j’ai fait un jeûne de 24 h. dernier repas la veille à 13h nouveau repas aujourd’hui à 14h. Etonnement ce matin je n’avais vraiment pas faim. je me suis quand même forcée à manger car j’avais prévu une séance de sport cet après midi et que je ne voulais pas me blesser ne pas avoir de jus ou la tête qui tourne.

    Je vais renouveler cette expérience.

    Merci

  9. Helene

    Ca me rappelle le foyer de bonnes soeurs… En periode de Careme, on nous avait propose de nous contenter d’un bol de riz le soir (pas de petit dejeuner ni de dejeuner), comme dans le Tiers Monde. Sans reduction du loyer (qui comprenait le petit dejeuner et le diner)… et en nous servant des brisures de riz (bien blanc mais tres, tres bon marche) quasi immangeables! J’adore le riz, mais je ne l’avais fait qu’une fois: la diete en periode de concours, non merci!

  10. Ludovic

    Merci pour cette article. Par contre je souhaite te contredire pour tes conseils sur le jeûne. oui c’est bon pour la santé mais pour vraiment éliminer toutes les toxines je pense qu’il faut minimum 2 jours de jeûne. De plus, lors d’un jeûne d’après Sophie Lacoste, il est déconseillé de prendre des excitants, il vaut mieux ce contenter de prendre de l’eau et des tisanes.

  11. Helene

    Pour la composition du riz complet, tu as oublie l’arsenic!
    Cf:
    http://www.consumerreports.org/cro/magazine/2012/11/arsenic-in-your-food/index.htm
    Les echantillons avec la plus forte concentration ne venaient pas d’Inde, mais des US. Pour decontaminer les sols, il ne leur reste qu’a planter des champignons… qui risquent eux aussi de se retrouver dans les supermarches!

  12. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Ludovic:

    2 jours de jeûne pour « vraiment » éliminer toutes les toxines ? Je pense que même 1 semaine de jeûne ne sera jamais suffisante pour éliminer « toutes les toxines ». C’est une notion bien trop complexe pour penser que tel ou tel comportement peut « purifier » intégralement le corps.

    Je ne ferais jamais la promotion de 48h de jeûne complet sans prévenir et mettre en garde mes lecteurs. C’est bien pour cela que je ne parle que de jeûne intermittent d’une durée de 16 à 24h, pas plus.

    Libre à toi de faire un jeûne plus long, en connaissance de cause. Pour cet article, un jeûne de 24h me semble amplement suffisant pour faire un bon point sur son état physiologique et sur ces pulsions alimentaires.

    Pour le café, certes c’est un excitant mais de là à l’interdire durant les jeûnes… je ne suis pas spécialement d’accord. Si la consommation de café est excessive, certes, il faut la diminuer mais si elle est raisonnable elle est parfaitement compatible avec un jeûne hydrique.

    @ Linda:

    Toutes mes félicitations pour cette première expérience réussie ! Je te souhaite bon courage pour la suite.

  13. Olivier Ramirez

    Métabolisation différente entre le riz complet et le sucre en morceau, si on recherche un effet sur la glycémie à quantité égale de glucides, on ne peut pas dire qu’ils soient différents, absorbés seuls, il n’y aura pas de diminution possible de l’index glycémique grâce aux autres aliments du repas, l’acidification est effectivement un point important mais en plus au niveau densité nutritionnelle ça va pas être terrible sur trois jours, vitamines, lipides essentiels, protéines, minéraux??? on frise quand même le néant.

  14. Jérémy (Auteur de l'article)

    @ Olivier:

    C’est exact. Le bilan des apports sur 3 jours n’est franchement pas exceptionnel, il pourrait même y avoir des effets négatifs. Tu as raison de souligner l’acidification, qui et pour moi assez importante.

  15. robert

    bonjour Jérémy, et passantes-passants éventuels

    j’ai débuté le végétarisme vers …mi 1960 !! (j’ai + de 80 ans), et depuis environ 3 ans je mange env. 120-130 gr. de poisson par semaine.
    je n’ai pas trop a me plaindre (sauf hélas la mémoire immédiate).

    mais ce que je voulais dire c’est qu’à l’époque les renseignements ne se trouvaient pas facilement, à part quelques bouquins … le web est tout de même une bonne chose…

    aussi j’ai expérimenté 2-3 choses, entre-autre le N° 7 d’Oshawa (uniquement un peu de riz très très cuit, il ne doit pas rester d’eau, et SANS boire, cela pendant 7 jours.)

    je le dit tout de suite, cela me paraît être une erreur à ne pas suivre…
    mais, la découverte du goût de la 1ère cuillère à café d’eau que j’ai eu en bouche, ah ! c’était sublime, il y avait vraiment tout un monde saveurs, je ne regrette pas, rien que pour cela.

    par contre j’ai par la suite pratiqué pendant plus de 20 ans un jeûne annuel d’une semaine entière, juste de l’eau à boire, et ne l’ai jamais regretté (mais la veille au soir + le soir du 1er jour je prenais une purge avec une cuillère à café de chlorumagène, ce qui évite touts désagréments, sauf quelques vomissements certains jours bien sûr. mais attention à la reprise, il faut être solide ou avoir quelqu’un avec soi pour ne pas faire de bêtises …
    ensuite j’ai opté pour une cure de raisins (~1.500 gr) pendant une à deux semaines.
    jeûne et cure en accord avec mon homéopathe.
    j’ai maintenant arrêté depuis ma retraite.

    c’était un tranche de vie !!, Jérémy si tu trouve sans intérêt, inutile de publier.

    bonne continuation.

  16. Jérémy (Auteur de l'article)

    Bonjour Robert,

    Jamais je ne censurerai un récit comme le tiens Robert ! Je trouve ton expérience impressionnante et riche d’enseignement. Il est vrai qu’aujourd’hui on peut trouver de tout sur le net, du bon et du moins bon. C’est le côté vicieux du net ceci dit.

    Si je comprends bien, tu fais un régime semi-végétarien dans lequel tu introduits du poisson.. l’un des régimes les plus sains de la planète ! C’est pas mal du tout sachant que tu fais également un jeûne thérapeutique de 7 jours, c’est extraordinaire !

    Merci d’avoir pris la peine de témoigner sur le blog Robert, tu es le bienvenu sur tous les articles mis à ta disposition. Et bonne continuation à toi. JA.

  17. chloé

    Bonjour,

    L’article est très intéressant, ainsi que les commentaires.
    J’ai commencé une cure de riz semi complet hier, c’est mon deuxième jour. Je fais ça car mon intestin est poreux et que je n’assimile plus aucune aliment. J’ai fait ceci en espérant me réénergiser et purger un peu mon système digestif. Mais avec toutes vos notes sur l’acidité et le fort taux de sucre du riz ça m’a un peu effrayé. Suis je dans une impasse?
    Merci de votre réponse.
    Chloé

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Salut Chloé,

      C’est un peu complexe mais on peut voir une monodiète sous différent aspect. Au fil des échanges que j’ai pu avoir avec les internautes, j’ai compris qu’une monodiète permet avant tout de se « recalibrer » avec son être et son organisme. C’est comme faire un point zéro, une initiation pour démarrer quelque chose de meilleur par la suite.

      Ensuite, du côté purement nutritionnel et alimentaire, la cure n’apportera pas grand chose de « positif » pour l’organisme. Au final, je ne la déconseille pas car je comprends son utilité pour certaines personnes, mais ces personnes doivent savoir les réels apports biophysique d’une cure au riz complet par exemple.

      Dans ton cas, j’ai l’impression que tu es atteinte de la maladie coeliaque. Je te conseille vivement de lire les articles sur le blé, les céréales, et le gluten (le gluten n’est pas le seul coupable, loin de là). Bien plus qu’une monodiète, je pense qu’il faut revoir ton schéma alimentaire et poser à plat tout ce que tu manges, et tout ce qui te rends malades !

      Je te souhaite beaucoup de courage ! A bientôt.

  18. didier

    j’hallucine !! je lis actuelement le livre de Jean Seignalet ou il évoque le riz comme la nourriture ancestrale par excellence,il la recommande en monodiete pour les cas de cancer et autre maladie tres grave.le prof cancérologue Henry Joyeux également..
    dailleurs j’ai la devant moi le livre de Daniel Kieffer « l’homme empoissonné » que je recommande afin d’apporter la contradiction la plus évidente à cet article.Ou la composition du RC est également détaillé et rien à voir avec celle ci dessus !!
    j’ai fait dernièrement une MD de RC avec ma mère agé de 71 ans diabete type 2,il n’y a eu aucune complication ! elle fait régulièrement des MD de raisin(3 jours) et alors elle a pu dire aurevoir à son arthrose…
    En effet sortie d’une MD de RC on est bien dégoutté du riz pendant 1 mois voir plus !!mais c’est telement détoxinant..le mieux c’est d’essayer et de juger par soi meme

  19. didier

    j’ai oublié de préciser le livre de J.S : l’alimentation ou la 3 eme medecine (5 eme édition )

  20. Florent

    On devrait éviter d’écrire de tels articles quand on y connait rien ! Je n’ai même pas envie de relever chaque erreur tellement il y en a !

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Comment parler pour ne rien dire ! Merci pour ce bel exemple Florent.

  21. rizcomplet

    sorry mais moi je mange que du riz complet depuis plus d’un mois et je n’ai aucun soucis nulle part!!!!!!!!!!!!!!!!!au contraire, j’ai une lourde pathologie (genre sclérose en plaque) et je sens la difference!!!!surtout au niveau de la nervosité!!!!je suis bcp plus relax!!!!je n’ai pas perdu un seul kilo (je suis déjà assez mince de ttes façons)et tout va bien!!!donc, n’écoutez que vous et seulement vous!!!!je n’ai plus de diarrée non plus (car je l’ai eu pendant plus de 2ans non stop, d’où ma maigreur) et j’ai retrouvez le sommeil!!!pr varier les gouts, j’accompagne mes bols de riz avec des huiles (noix, noisettes, huile colza aromatisée,etc…)miammmmmmmmmmmmmm….voilà!!a bon entendeur!!!!bon appetit….

  22. Lucas

    Ce que personne je crois n’a relevé, c’est que tes calculs sont basés sur une consommation de 1.8KG par jour, apparemment cela ne choque personne.

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Je me suis basé sur une quantité de calories par jour à atteindre, ce qui a donné cette quantité de riz. Si cette quantité n’est pas atteinte, on pourra alors parler de déficit calorique. Mais il fallait bien une base pour réfléchir non ?

  23. Sylvain

    Je suis surpris de voir dans votre analyse, pour la composition du riz complet, 2.32g de protéines alors que sur le paquet que j’ai à la maison j’ai 9.5g pour 100g de riz ce qui est nettement plus élevé.

    D’autre part concernant les calories, bien sur qu’on peut avoir un déficit calorique quand on fait une monodiette mais en même temps ça n’a jamais tué personne de faire un petit régime ;)
    Le corps sait très bien compenser ce manque très temporaire en allant puiser dans les réserves de sucres et les graisses.

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      « Le corps sait très bien compenser ce manque très temporaire »

      Oh oui, je penses que si tu lisais mes articles sur le « jeûne » tu comprendrais mieux que cela ne me choque pas du tout (et que je le recommande même !)

  24. Pingback: Nettoyage | Pearltrees

  25. giny27

    Merci, pour ces infos, je pensais commencer une monodièt de riz. ET me posait justement les inconvénient des cette méthode. Ayant eu les réponses, je n vais pas la commencer.

    MERCI!!!

    1. sammy

      Giny27,

      j’hallucine en voyant le nombre de personnes qui prennent cet article a la lettre.

      Fais le ce regime, je t’en conjure, cet article est une aberration et je suis pas le premier a le dire sur ce thread.
      Je l’ai personnelement fait pendant 10 jours une fois, et je te jure qu’a la fin c’est difficile, mais ca a ete une totale revelation !
      Et je n’ai eu aucuns des desagrements cites dans l’article.

  26. guillaume bach

    J’ai fait une première cure de riz complet huit jours et demi au riz complet bio + gomasio + soupe miso à chaque repas en suivant les recommandations du site lamacrobiotique.fr ou il est expliqué en détail les bienfaits du riz complet : aliment sans aucune purine, aliment le plus yang et le plus alcalin.

    http://www.lamacrobiotique.com/ALIMENTATION/numero7.html

    Je n’avais pas à l’époque utilisée une eau forcément pur car je n’étais aussi pointilleux. J’étais au Québec pendant cette période et surtout assez jeune dans ma tête.
    Les bienfaits étaient très nombreux : lucidité émotionnel et retour vers un meilleur équilibre-psycho-émotionnel, avec 4 ans de recul je comprends maintenant ce que je sentais, une certaine sorte de notion de liberté et d’abandon de mon ancienne personne ( c’est à dire de mes anciens comportements un peu axé sur la peur d’être soi-même ) à plusieurs niveaux …

    La diète était mal préparée, pas de sport et de circulation de l’oxygène dans mon cops induite par celui-ci. J’ai juste fait quelques marches dehors mais il faisait -20° alors elles n’étaient pas très longues… bien que j’ai pu en tirer de nombreux bienfaits : un gain de 20 cm au minimum pour toucher mes pieds avec mes mains en position debout.
    Une clairvoyance assez importance de mes émotions, un travail thérapeutique plus profond s’avérait nécessaire. Mais je voyais déjà les prémices du travail que je réalise actuellement.

    J’étais aux rations minimums que mon mental pouvait tolérer d’un bol de riz assez gros matin midi et soir, j’avais un peu faim mais pas trop les premiers jours….
    J’ai rajouté comme conseiller après un échange par mail de rajouter un peu de perçil dans les derniers jours pour ne pas être en carence de vitamine C.

    Suite à cette expérience achat de plus de 100 euros de livres de nutritionnistes, lecture sur les blogs etc… Puis dernièrement achat du livre de Robert Masson  » Diététique de l’expérience ».

    Je ne pense pas que la notion de sucre ou d’insuline dans le sang soit très juste, l’assimilation et la digestion sont des processus complexes (voir le livre de Robert Masson dans lequel il en explique certaines notions de manières remarquables ) et je pense qu’elles sont différentes sur chaque personne. Étant jeune à l’époque 26 ans, mon organisme devait être en assez bon état, et je pense que le manque de ceci ou cela (bien que ce soit quelque chose qui puisse être grave est à relativiser ) surtout à un point d’ignorance comme nous le sommes sauf en cas de connaissances très précises en nutrition que je n’ai pas.

    LA mono-diète était très enrichissante sur le plan personnel, comme purification, exercice de volonté, elle ne répondait peut être pas à tous les besoins en oligo-éléments de mon organisme, mais il est précisé parmi les vrais autorités qu’un repos, des heures de sommeils plus longues, et des exercices de respirations sont à effectués chaque jour lors de cette mono-diète de manière strictement obligatoire. Il est impératif aussi de vouloir ou d’accepter ses émotions qui deviennent nettement plus fortes et vivantes lors de la diminution de notre apport caloriques.
    Choses que je n’ai pas faites à l’époque, les meilleurs endroits sont à la campagne ou dans des ashrams pour effectuer ce type de mono diètes.
    Je dirais également que dans le cadre d’une alimentation équilibrée, le corps se détoxifie et élimine ses impuretés de manière naturel. ( voir aussi le live de Masson et de nombreux autres )

    Depuis j’ai fait la cure de raison il y a deux ans qui est un vrai bonheur !!
    EN suivant les recommandations du livre du Docteur Robert Masson « Diététique de l’expérience » je vais arrêter ma cure annuel de riz complet que je faisait quatre à cinq jours par an vers le mois de février. Et depuis je suis à la lettre ses recommandations alimentaires.

    A l’époque j’étais dans un régime végétarien déséquilibré : trop de céréales, pas assez de protéines, trop de lait de soja, trop de repas par jour…

    Je me suis inscrit dans un BTS diététique par correspondance l’année dernière par passion pour l’alimentation mais quand j’ai vu ce qu’il recommandait pour les régimes alimentaires je les ai revendu sur e-bay…

    Merci pour les ouvrages cités par les témoignages, je vais m’en procurer quelques uns.

  27. guillaume bach

    Par ailleurs, il y a dans les témoignages une personne qui ne propose pas d’interdire le café lors d’un jeune à l’eau d’une journée. C’est aberrant !! Le café est l’un des aliments qui contient le plus de purines …

  28. Sylvie

    Ma seule et unique experience de MD au RC est que jai arrete le 2 eme jour : un gros coup dhypoglycemie ( vertiges, faiblesse dans les jambes etc ..) qui ma propulsé dans la cuisine pour manger vite quelque chose dautre !
    un boost de sucre avec les consequences de pic d insuline et donc hypoglycemie

    donc cest pas pour moi !

  29. heili

    bonjour j’ai fait une cure de trois mois,tout les jours que du riz complets a mastiqué 50 fois avant de l’avalait,et rien d’autre,j’ai maigri de 18 kg,et sans aucune faim d’après un livre zen,que j’avais,c’était mon but je voulais perdre mes kg en trop,au bout de trois mois, je me santé un peu fatigué mais heureux d’avoir réussi a maintenir mon cap sans faiblir.avant tout se n’ai pas le riz qui fait maigrir mais la salive,si a tout les repas vous mastiqué bien vos aliments;vous ne serait jamais obèse,manger de tout sauf pour ceux qui font des allergies a divers aliments encore une fois mastiqués bien vos aliments,c’est une des clés pour ne pas grossir.cordialement.

  30. Phil

    Un peu n’importe quoi, désolé de devoir l’écrire.
    Vous faites un exercice uniquement comptable et partez d’une hypothèse fausse. Ainsi, vous indiquez qu’une femme ingurgitera 2.000 kcal au lieu de 1.800 sous prétexte qu’une monodiète est illimitée. Sauf que le riz complet cale tellement que c’est certainement moins de 1.800 kcal qu’elle ingurgitera. Ensuite, vous comparez le glucide du riz à des morceaux de sucre ! Or contrairement au riz blanc, le riz complet ne peut être comparé à du sucre blanc que l’on met habituellement dans le thé, ne serait-ce que parce qu’il est riche en fibres.
    J’ai fait une monodiète de céréales complètes (riz, quinoa mais également pâtes) pendant 4 jours. Je suis complètement addict au sucre (bonbons pâtisseries…) mais dès lors que j’ai commencé ce régime, mon envie de sucre a cessé. Malheureusement il est impossible de tenir dans la durée, notamment à cause des contraintes sociales et du besoin de variété que nous avons tous.
    J’ai également une tendance à l’acidité et cette tendance a disparu pendant le régime, notamment parce qu’il mettait au repos mon système digestif.
    Je ne dis pas que la monodiète est sans danger, je dis seulement qu’au lieu de faire des raisonnements farfelus, vous devriez demander l’avis de véritables experts, nutritionnistes ou médecins.

    1. Chri

      Merci à toi, Phil
      Réponse on ne peut plus claire et intelligente à ce ramassis de conneries gavé de tant de fautes qu’il en est littéralement indigeste.

  31. heili

    réponse a phil pourquoi tu n’importe quoi,vous résumée en temps de comptable des calories,je vous signal dans le riz complet il n’y a pas de sucre rapide que des sucre lent.de plus le dosage que vous donner et totalement faux,je n’ai pas fait un raisonnements farfelus je me suis basé sur un livre japonais les asiatiques se sons des grand consomateurs,et il sont en meilleurs santé que nous.cordialement.

  32. Gaufrette

    Bonjour,
    Et ben moi je vous fais part de mon expérience après cette grande lecture ! Effectivement j’ai voulu essayer cette monodiète de 3 jours mais avec des pommes ! J’étais simplement curieuse de voir les resultats interieurs (Disont que j’ai un peu de mal avec la digestion ces temps ci).
    On trouve pas mal d’articles sur internet mais beaucoup se contredisent donc on est un peu livré à soi même.
    Les trois jours en soi se sont bien passés, malgrés une certaine fatigue à partir du 2ème jour et le 3ème quasi pas mangé tellement que je suis degoutée des pommes !
    Enfaite le problème vient plutôt de la reprise alimentaire « tout en douceur » j’ai pourtant repris des repas légers sans aliments crus au début et ben … la CATASTROPHE Totale ! 3 Jours que je vomis toutes les nuits, fatigue énorme, mal de ventre, perdue 4kg (alors que bon j’avais rien à perdre)….
    Je crois que je ne recommmencerais jamais ! Bon au moins j’aurais essayé ! Point positif légereté et redécouverte du plaisir de manger ( enfin quand sait qu’on va tout revomur après … pas trop )

  33. René

    Sérieux je trouve ce post ridicule, comparé l’apport en glucose par du sucre. Je croit que tu a une connaissance très pauvre en se qui concerne le métabolisme. Même si c’est pour faire une image au près des lecteur, c’est une image stupid. Les glucides contenu dans le riz est justement ce qui fais que le riz est si bon pour la santé. Tu semble ne pas être en faveur du riz simplement pcq tu a une mauvaise opinion des glucides. Comparé des glucides à du sucre c’est comme comparée un verre d’eau à de l’acide citrique simplement pcq les 2 son liquide. Glucides et sucre son 2 choses totalement ( et j’insiste sur le totalement, complètement, entièrement, peut importe) différent. La grande qualité du riz est sa façon d’être absorbé par l’organisme. Avaler 20g de glucides dans un verres d’eau en une seul gorgée serais une catastrophe pour l’organisme. Mais le riz lui, est comme un bon professeur, il sais comment agir avec les pire élève ( glucides ) pour en faire des modèle parfait de réussite. Le faits est que le riz est très lent à digéré, il va distribuer l’énergie apporter par les glucides plus lentement et sur une plus longue durée. Donc vous n’avez pas de surplus d’énergie durant 10 min pour ensuite être épuiser. Il va continuellement distribuer l’apport d’énergie à l’organisme jusqu’à ce qu’il soit entièrement digéré. Comme un goutoire. Donc très peu de stockage ( de gras) vous n’avez plus la sensation d’avoir le ventre vide. et puisque le corp reçoit de l’énergie continuellement à petite dose, vous avez plus rarement le désire de grignote des aliment sucré ou salée. En conclusion, vous ne devez pas avoir peur du riz dû au fais qu’il contient en grande majorité des glucides, vous devriez plutôt l adorer pour la façon dont ils les distribue

    1. Sylvain

      Il nous faut des données. Index glycémique, charge glycémique, cuisson, effet des fibres dans le cas du riz complet, que mange-t-on à côté, prend-on le temps de manger lentement, de mâcher, comparaison avec le sucre…aucune affirmation n’est valable sans contexte !

      Petit indice : le riz blanc un peu trop cuit, se transforme en glucose simple dans la bouche grâce à l’amylase et devient donc un sucre « rapide » (en fait un aliment avec un haut index glycémique)…Mais même sans ça, l’index glycémique ne change pas tant que ça, les polymères de glucose sont normalement vite traités dans le tractus digestif.

      A contrario, le sucre blanc n’est composé au final (après découpage enzymatique) que de 50% de glucose, et 50% de fructose qui n’impacte pas la glycémie (justement).

      Alors le riz digéré très lentement…moui c’est cela, avant la découverte de l’index glycémique dès les années 80 qui oblige à revoir les anciennes notions des sucres lents/rapides qui avait cours, mais qui est manifestement fausse.

  34. grangette

    Je fais de temps en temps une journée de mono diète de riz complet. Ceci à la suggestion d’une praticienne de médecine chinoise avec laquelle je suis également une pratique de Qi Gong. Cette mono diète, selon elle, qui a étudié en Chine et en France, est une pratique habituelle, pour notamment préparer son organisme au moment des changements de saisons.

    Il est absolument hors de question de manger les quantités étonnantes de riz mentionnées dans votre article. J’ai chaque fois fait cuire environ 200gr de riz (je viens d’aller peser ma mesurette pour pouvoir vour écrire) dans mon cuit vapeur, avec herbes ou épices que je change suivant mon inspiration. Il me reste souvent un peu de riz au bout de la journée. Vous me semblez sous-estimer l’effet de satiété. Et je me fais encore avec plaisir un bon risotto aux champignons de temps en temps.

    Ce qui m’a le plus étonnée est de voir à quel point je me suis sentie bien les jours qui ont suivi! Cet effort – car c’en est un…(j’adore manger et cuisiner et j’adore la variété – et mon petit carré de chocolat noir avec un café après le déjeuner et un petit verre de vin rouge avec mon diner m’ont permis de vérifier mes addictions) a des effets non quatifiables. Je me sens extremement lucide et pleine d’énergie après chaque journée. Moi qui procastine souvent, je me mets à régler des papiers qui trainaissaient… et je me sens définitivement beaucoup mieux dans mon corps: Je suis ménopausée depuis une dizaine d’années et malgré un régime alimentaire très sain – j’ai consulté une diététicienne pendant ma ménopause pour mieux comprendre les changements de mon métabolisme – il est vrai que le corps s’empâte, malgré l’exercice physique. La finalité de la mono diète de riz d’une journée une à deux fois par mois n’était pas la perte de poids, mais me sentir plus à l’aise dans mes vêtements, voir des petits bobos que je me trainais de longue date s’estomper- démangeaisons inexplicables, tendinites qui s’éternisent – et tirer une jolie langue bien rose dans mon miroir le matin… tout ça, c’est très agréable! Et une fois qu’on a fait cet effort… on réfléchit souvent à deux fois avant de faire des excès de table.

  35. HEILI

    bonjour j’avais des kilo en trop un jour j’ai eu se livre zen comment perdre ces kilo superflu j’ai lu qu ‘il fallait mastiqué que tu riz complet et chaque bouché le mastiqué 50 fois pour en faire une bouilli avant de l »avalais.quel ne fut pas ma surprise le premier moi 8 kg en moins le deuxieme de meme et finalement le troixieme 7kg,et sans vraiment de bobo,juste un peu fatiqué.je ne dit pas que c’etait facile mais quand on veut on peu.cordialement.

  36. Vanderfouelle

    Bon, en résumé… Vous dites que la monodiète c’est pas bien car…
    1/ trop de glucides (et sûrement de calories)
    2/ le riz complet est acidifiant
    Et in fine vous préconisez le jeûne. Why not ? Mais on pourrait tout aussi bien vous faire la même analyse en disant que le jeûne, c’est pas bien car…
    1/ sous-nutrition car 0 calories
    1bis/ laquelle a également pour conséquence de stocker immédiatement davantage en ayant privé le corps de tout apport de nutriments pendant la durée du jeûne
    2/ l’excès de thé (une des deux boissons que vous préconisez, avec l’eau) est problématique (théine + fluor excessif)

    Vous n’êtes donc pas convainquant sur ni l’une ni l’autre de vos préconisations.

    Dans les deux cas, il s’agit d’un excès, très temporaire, dans un sens ou dans l’autre.

    En 3 jours de monodiète, le corps ne prend pas d’habitude définitive. En 2 jours de jeûne, non plus.

    Bref – tout cela semble – dans votre article ci-dessus – relever davantage de la posture / l’opinion que de la démonstration preuve (et rigueur) à l’appui.

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      @Vanderfouelle:

      Pour votre premier point concernant le jeûne et la potentiel sous-nutrition, j’émettrais quelques réserves. On ne pourrait accuser un jeûne de 3 jours au cours d’un mois (et encore moins au cours d’une année) d’être la cause de sous-nutrition. C’est simplement impossible dans la mesure où la personne mange normalement le reste du temps. Le déficit calorique sera alors extrêmement faible et largement lissé dans le temps. La sous-nutrition est un fléau grave qui touche de nombreuses personnes sur la planète qui ne mangent pas à leur faim tous les jours, et dans des quantités largement plus faibles que la normale.

      Pour le stockage à la suite d’un jeûne, cela dépend de nombreux facteurs. Cela peut être flagrant chez certaines personnes, beaucoup moins chez d’autres, peut dépendre de l’activité physique, du mode de vie, et de l’alimentation durant les périodes inter-jeûne. Il n’est pas si simple que cela de résumer le jeûne a une méthode dangereuse car 0 calorie et qui place l’organisme dans un réflexe de stockage.

      Pour les boissons autorisées. Le mieux reste l’eau, et le thé comme le café ne doivent pas être abusé, cela va sans dire. Le problème du thé peut parfaitement se régler en achetant des thés de qualités, avec des jeunes feuilles qui n’accumulent pas ou très peu de fluor.

      Alors je pense qu’effectivement je ne suis pas convaincant pour vous car vous n’aviez pas envie d’être convaincu, tout simplement.

      Meilleurs voeux 2015 !

  37. heili

    bjr et ben nous y revoilà avec se riz,j’ai simplement écrit que pendant trois mois j’ai manger du riz complet bio et que tu riz complet a volonté.le jour la nuit une petite faim op la un bol de riz,et voilà,mon but a moi je voulait maigrir de 15 kg aussi simple que sa et ben j’ai réussi et sent avoir faim d’aucune manière,juste chaque bouché il fallait la mastiqué cinquante fois environs,bien-sur se n’est pas a la porté de tout le monde.Moi j’ai fait un régime zen j’ai décrassé mon corps et mon esprit et je me suit senti bien et heureux de l’avoir fait.il y aura toujours des gents mal intentionné pour dire le contraire libre a eux.sur sa faite se qui et bien pour vous,et évité les soupe plat cuisinées de l’industrie vous y laisserais votre peaux plutot que prévus.Allez bonne cuisine chez vous il y a rien de mieux de manger des plats préparé par sois meme allez au marché chercher vos légumes et fruits de saison,et bon appétit.salut.

  38. Smadja

    Mais quel tissu de bêtises. Je n’ai jamais vu ça.
    Avez-vous tenté l’expérience ? Analyses de sang avant et après ?
    Moi oui plusieurs numéro 7 jusqu’à 31 jours et de très nombreux jeûnes. Les analyses de sang avant et après se passent de tout commentaire.

  39. Claire

    J’ai déjà fait une cure de riz pendant 3 jours. Je n’ai pas mangé plus qu’une portion normale de riz à chaque repas, donc pas 1,8 Kg par jour. J’aime encore beaucoup le riz et ça m’a fait du bien (intestin irritable). En plus, je n’ai pas, par la suite, mangé plus qu’avant la cure. Je tenais à préciser que ce n’est peut-être pas bon pour tout le monde, mais je pense que si on sent vraiment qu’on en a besoin, on ne va pas s’empiffrer et qu’on en recueillera des bienfaits

  40. Juan

    Bonjour je mange depuis des lustres presque tous les jours du riz bio semi-complet de Camargue, et je n’en suis pas dégouté. Par contre le riz blanc de base je peux plus en manger il a aucun goût et n’apporte aucuns bienfaits il bourre pas plus.

  41. jeremiz

    Bonjour,

    Je met fort en doute votre analyse, j’ai fait une retraite dans un centre ayurvédique en Floride il y a trois ans, il y avait des cours de cuisine donné ( payant ) avec des stages, et des praticiens en macrobiotique, j’ai pu parlé avec ces personnes, mon séjour était d’une semaine et j’ai fait du yoga.

    La cure au riz complet est pratiqué depuis des dizaines d’années par des centaines de patients qui pratiquent et viennent se guérir et prendre soin de leurs corps :

    Le riz complet est un aliment équilibrant, yang, neutre qui va complètement nettoyer le sang et une partie de l’organisme. Il va permettre au corps et à certains organes d’effectuer un travail tout à fait normal de nettoyage, le foie va être plus stimuler, le sang va être nettoyer etc…
    Cela est dû à des propriétés spécifiques et naturelles du riz, il apporte très peu de stimulation aux organes qui s’occupent de la digestion et stimule des enzymes qui vont nettoyer les intestins.
    J’ai pu discuter avec des docteurs en macrobiotiques et cuisiniers, des gens beaux, spirituels et en pleine santé, la monodiète est extrèmement pratiqué. J’ai parlé avec des suédois, un monsieur de soixante ans ( avocat ) la pratique depuis une vingtaine d’années à raison de dix jours de mono-diète de riz complet par an. Il était très beau, très fort, très spirituel.
    De même vu le cout des stages ayurvédiques et de macrobiotiques je ne pense pas qu’il y ait de danger à pratiquer ces cures.

    Le riz complet n’est absolument pas acidifiant, c’est l’équilibre émotionnel, et la façon dont la personne respire et digère qui va rendre une digestion ( un bol alimentaire ) plus acide ou alcalin et encore il y a beaucoup d’autres facteurs. L’équilibre émotionnel : peur, angoisse, joie, tristesse affecte directement l’état du ventre et de notre digestion.

  42. Resiste

    Bonjour, hier j’ai fait la bêtise de faire cuire du riz complet dans un appareil à vapeur au dessus de legumes. Avec un peu d’eau, qui est absorbée pendant la cuisson. Or le riz contient de l’arsenic et il faut le laver a grandes eaux et le cuire dans beaucoup d’eau pour que ce soit plus nocif. Resultat malade intoxication metaux lourds, bouche cotonneuse et mal estomac. Le riz de nos jours pousse sur des terres pas si saines que cela.
    Prudence et cuisez le avec bcp d’eau. Sincèrement

  43. Jess

    Article à coté de la plaque ! beaucoup d erreurs (j’ai vu qu au moins une personne l avait mentionné dans les commentaires) …

    Renseignez vous sur le jeune et la monodiete c est la meilleure chose que vous puissiez offrir à votre corps, lisez le livre de Dr seignallet, du Dr joyeux, etc et regardez le GENIAL reportage d Arte (qui a été mainte fois partagé sur le net) : sur le jeune !!!

    Pour faire simple en cas de jeune ou de monodiete le corps a moins de travail de digestion à faire, il est donc disponible pour s attaquer aux déchets (de la simple toxine jusqu au cancer de stade 2 à 3)…LE CORPS INVERSE ALORS LES PROPRIETES ATAVIQUE DE SON ADN POur detruire ce qui est de trop dans l organisme …. mais la destruction de ces toxines peut s averrer difficile et difficlmeent surportable par le corps (sensation de « bruler » de l intérieur dans le cas de jeune d’où l interet d y aller « tout doucement aussi bien pour les MD que pour les jeûnes)

    Quand au sucre dont vous parlez c est RIDICULE !!!! les glucides provenant du riz ou des fruits ou du miel sont de BONS GLUCIDES et depasser le minimum requis n ets pas genant d autant plus quand parfois il y a un accroissement des besoins (par ex le cerveau consomme 5gr de glucides par heure pour une personne normale, … le reste du corps je ne me souviens plus … et bien croyez moi avec mon travail qui requiert une utilisation intensive de la fonction cerebrale (je suis trader) … heureusement que je dépasse le nombre de glucides recommandé par l’etat sinon a 12h je suis RAIDE !!!

    Bref à tous les gens qui seraient convaincus par cet article (enfin ceux qui auraient très peu de connaissances sur le sujet , je ne vois que ça pour donner credit à cet article)…svp renseignez vous, ne croyez personne en PARTICULIER ni sur le net ni vos docteurs (sauf en cas d urgence puisque vous n avez pas le choix)…faites des tests , expérimentez et vous verrez comment votre corps réagis !

    CECI DIT ATTENTION : les tests alimentaires sont déconseillés au diabétiques (au niveau des glucides suivez les recommandations habituelles) , et aux gens ayant des problèmes de reins, car si ils devaient detoxiner trop vite auraient des soucis d évacuation)

    Ps : j aurais aimé reprendre précisément les erreurs de cet article mais je n en ai pas le temps, la veritable erreur etant le BIAIS intellectuel, l auteur à decidé que la MD c est mal et va vous balancer des faits plus ou moins exacts pour se justifer, il voit les choses d un mauvais point de vue ! toute une partie du « système » lui échappe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *