Oscillococcinum des Laboratoires Boiron: un Placebo Inutile et Onéreux

oscillococcinum-boiron-placebo-grippe-homeopatie

 (j’adore mon humour de merde)

L’oscillococcinum est un médicament homéopathique contre les états grippaux produit par les laboratoires Boiron en France.

La gentille Homéopathie contre les méchants médicaments

L’homéopathie existe depuis plus de 2 siècles maintenant. Dans l’esprit des gens, c’est l’anti-thèse de la médecine « dure », l’allopathie, qui passe obligatoirement par l’utilisation de médicaments, d’antibiotiques, qui possèdent une mauvaise réputation (ils font des bobos à la flore intestinale) et qui défraient la chronique régulièrement (le médiator n’est qu’un triste et récent exemple).

L’homéopathie se définit donc comme une sorte de médecine « douce », avec une gamme de médicaments sans effet secondaire ou si peu, mais qui produiraient tout de même une large gamme d’effets positifs sur des maux aussi divers que les états grippaux, les courbatures, les maux de tête, les douleurs intestinales, et bien d’autres.

D’après une brochure émise par les Laboratoires Boiron pour l’année 2013, une société pharmaceutique leader dans le marché de l’homéopathie, 77% des français font confiance à l’homéopathie (un sondage Ipsos 2012). Si je devais définir les laboratoires Boiron en une seule phrase, ce serait celle-ci :

« Boiron en bref : Produire des médicaments efficaces et sûrs »

Extrait du site officiel www.boiron.fr.

On apprend également que les laboratoires Boiron s’inscrivent « dans l’évolution et les progrès de la médecine scientifique moderne […] »

Les laboratoires Boiron, sous la Direction Général de Christian Boiron, commercialisent près d’une centaine de médicaments homéopathiques, dont le fameux Oscillococcinum.

Oscillococcinum : Blockbuster des ventes !

Ce médicament homéopathique est un « extrait filtré de foie et de cœur d’Anas de barbariae dynamisé à la 200ème K », selon le site officiel du laboratoire. Anas de barbariae est en fait le terme scientifique pour parler d’un canard de barbarie.

Ce médicament est conseillé par les laboratoires Boiron pour les états grippaux, comme une simple toux, de la fatigue, des maux de tête, des petits frissons ou encore des courbatures. Il convient aussi bien aux adultes qu’aux enfants, même pour ceux de moins de 6 ans, pour lesquels ils conseillent « de dissoudre les granules dans un peu d’eau ».

L’oscillococcinum est de très loin le blockbuster des ventes des laboratoires Boiron. C’est le médicament homéopathique qui rapporte le plus d’argent à la société pharmaceutique, et qui, selon un bulletin officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes, est 50% plus cher que les autres médicaments anti-grippaux du marché.

Hé oui, il vous faudra débourser au moins 25 € pour une boîte de 30 doses d’oscillococcinum avec une posologie très large : « 1 dose le plus tôt possible, répéter éventuellement 2 à 3 fois à 6 heures d’intervalle » pour un état grippal à son début, et « 1 dose matin et soir pendant 1 à 3 jours » pour un état grippal déclaré.

Tout cela est très bien, le site officiel des laboratoires Boiron est tout joli, mais qu’en est-il du médicament, le principe actif ?

L’histoire rapide de l’oscillococcinum

Pour bien comprendre cet article, il faut savoir comment est réalisée une dose d’oscillococcinum. A la base, l’oscillococcinum tire son nom d’une bactérie, l’oscillocoque, découverte par Joseph Roy il y a des dizaines d’années dans un foie de canard de barbarie. Cette bactérie censée être présente dans le foie de canard, avec des propriétés médicinales inventées, est donc à l’origine de l’extrait de foie de canard de barbarie de l’oscillococcinum.

Les principes de l’homéopathie prennent ensuite le relais, l’extrait de foie est dilué des centaines et des centaines de fois, pour atteindre un niveau précis de dilution (1CH, 2CH, etc.) L’oscillococcinum est dilué à 200CH, pour mémoire, 12CH correspond à une dilution d’1cm3 de principe actif dans un volume d’eau équivalent à celui de tous les océans de la planète.

Sauf que des points viennent ternir l’image de ce médicament homéopathique :

  • L’oscillocoque n’a jamais existé. Aucun bactériologue d’aujourd’hui n’a pu mettre en évidence l’existence de cette bactérie.
  • L’oscillocoque n’existant pas, il est difficile de la trouver dans du foie de canard de barbarie (et même dans une glace à la fraise).
  • L’oscillocoque n’existant pas, il est bien difficile de lui conférer des propriétés anti-grippales (et même fussent-elles inventées).
  • La dilution du matériel de base, le foie de canard, est si forte qu’à partir de 12CH, il est mathématiquement impossible de retrouver une seule molécule de principe actif.

Conclusion : c’est quoi cette ARNAQUE s’il vous plait !

L’oscillococcinum c’est de la ***** ! Diffamation !

La polémique sur l’efficacité de l’oscillococcinum vient donc de là. Ce médicament homéopathique ne serait que de l’eau, sans principe actif, avec une part non négligeable de sucre (l’excipient) et une bonne dose d’effet placébo.

Oui mais les laboratoires Boiron n’aiment pas qu’on attaque le blockbuster de barbarie. Un bloggeur italien a récemment décrié les bienfaits de ce médicament, et même s’il n’a eu aucune poursuite judiciaire, les laboratoires Boiron ont voulu faire fermer son site internet en faisant pression sur l’hébergeur, et ils ont également forcé le bloggeur à retirer les mentions du laboratoire et les images satiriques.

Avons-nous affaire à une atteinte de la liberté d’expression ? Humm, c’est une affaire pour moi !

Aux Etats-Unis, la situation est différente car deux actions citoyennes ont mis Boiron au tribunal pour publicité mensongère à propos de l’oscillococcinum. Bilan des courses, le laboratoire fait amande honorable avec un gros chèque de 12 millions de dollars pour calmer les plaignants et éviter le procès.

Mais qu’en est-il vraiment ? Que dit la science sur l’oscillococcinum ?

L’oscillo : 100% placébo

Après une demi-journée de recherche sur les publications scientifiques qui touchent de près ou de loin l’oscillococcinum ou les médicaments homépathiques contre les états grippaux, il n’y a qu’une seule conclusion possible…

L’oscillococcinum est un PLACEBO. La science, indépendante et de qualité, est unanime là dessus. Et en voici la preuve pour vous chers lecteurs, et pour le service juridique des laboratoires Boiron occasionnellement.

Deux méta-analyses réalisées en 2000 et en 2006 par deux chercheurs en médecine complémentaire au Royaume-Uni concluent que les essais réalisés sur plus de 3000 personnes ne montrent aucun effet préventif de l’oscillococcinum sur la grippe et tous les états grippaux associés (1,2).

Lors de la 2ème méta-analyse en 2006, les chercheurs en arrivent à la même conclusion qu’en 2000: « l’oscillococcinum ne peut pas être recommandé en premier lieu pour le traitement de la grippe ou des états grippaux ».

Une autre méta-analyse publiée en 2005 par 3 chercheurs conclue que les propriétés généralement attribuées à l’oscillococcinum, surtout en France, ne sont supportées par aucune preuve actuelle (3).

Ce n’est pas tout. En 2007, une autre méta-analyse publiée dans l’American Journal of Medecine, conclue que « la prévention de la grippe saisonnière n’est pas établie scientifiquement » pour l’oscillococcinum (4).

Il est à noter que je n’ai trouvé qu’une seule étude qui attribue des effets bénéfiques à l’oscillococcinum dans le traitement des symptômes grippaux. Cette étude publiée en 1998 a été financée par les laboratoires Boiron en personne, et l’on note la présence d’un personnel du laboratoire parmi les auteurs de l’étude (5).

Les résultats scientifiques apparaissent unanimes quant à l’efficacité de l’oscillococcinum, elle est la même qu’un simple placébo, une pilule vide de principe actif mais dont vous êtes persuadé qu’elle va vous soigner, ce qui arrive dans 30 à 40 % des cas.

Pour enfoncer une dernière fois le clou, une méta-analyse publiée dans la plus prestigieuse revue médicale au monde, The Lancet, en 2005 conclue que les effets des médicaments homéopathiques sont comparables aux effets des médicaments placébo (6).

Conclusion sur les laboratoires Boiron et l’oscillococcinum

Sur la brochure des laboratoires Boiron de 2013 disponible sur leur site officiel, on peut y lire la déclaration de Mme Poinsot, Directeur Général Délégué :

« A travers le monde, nous mettons toute notre passion et notre énergie dans la mise à disposition de médicaments efficaces et sûrs au service de la santé des patients. »

Les médicaments homéopathiques présentent rarement des contre-indications étant donné qu’ils sont dépourvus de principe actif, Mme Poinsot a donc raison, les médicaments homéopathiques des laboratoires Boiron sont « sûrs ».

D’ailleurs, elle rajoute dans une interview disponible sur le net à propos de l’affaire du bloggeur italien :

« Sur ce dernier point, la pharmacovigilance, qui surveille les effets néfastes des produits de santé et qui s’est beaucoup développée ces derniers temps, n’a noté aucun accident sur deux cents ans d’utilisation des médicaments homéopathiques ! »

Cela fait donc 200 ans que des dizaines de millions de personnes prennent des placébos, sans principe actif, et qu’ils n’ont eu aucun effet secondaire, aucun accident !

Est-ce raisonnable comme raisonnement ? Cela fait des millions d’années que l’Homme boit de l’eau, la pharmacovigilance est donc bonne pour l’eau ! Ouais !

Mme Poinsot nous dit même au cours de cette interview que les effets des médicaments homéopathiques sont « attestés par d’innombrables utilisateurs, professionnels de santé ou patients ! De même, de nombreux travaux scientifiques en rendent compte ».

  • Où sont ces nombreux travaux scientifiques ?
  • Est-ce que le simple fait que des milliers de personnes utilisent un produit le rend d’emblée efficace et sûr ? Voyons.

Pour terminer sur une dernière citation, Mme Poinsot nous dit que les laboratoires Boiron proposent « une thérapeutique d’expérience, la population a recours à l’homéopathie, il y a des résultats, les produits sont très peu chers et n’ont pas d’effets secondaires »

Pour ne prendre que le seul exemple de l’oscillococcinum, celui-ci est définit comme étant 50% plus cher que ses homologues d’après la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

En conclusion, si vous avez mal à la tête, ou bientôt la grippe… Mettez une écharpe, des chaussettes et faites-vous un thé chaud avec du citron et du miel. Mais surtout, inutile d’acheter de l’oscillococcinum qui n’est rien d’autre qu’un placébo, un placébo qui coûte cher.

Pour les plus tatillons, n’oubliez pas de prendre conseil auprès de votre médecin avant de suivre l’un de mes conseils, ou indications. Sur la plan juridique, je me sens mieux : )


Notes et références

  1. Vickers, A. J., & Smith, C. (2000). Homoeopathic Oscillococcinumcoccinum for preventing and treating influenza and influenza‐like syndromes. The Cochrane Library.
  2. Vickers, A. J., & Smith, C. (2006). Homeopathic Oscillococcinumcoccinum for preventing and treating influenza and influenza-like syndrome (Review). Cochrane Database Syst Rev, 3.
  3. J.C. van der Wouden, H.J. Bueving, P. Poole, Preventing influenza: An overview of systematic reviews, Respiratory Medicine, Volume 99, Issue 11, November 2005, Pages 1341-1349
  4. Ruoling Guo, Max H. Pittler, Edzard Ernst, Complementary Medicine for Treating or Preventing Influenza or Influenza-like Illness, The American Journal of Medicine, Volume 120, Issue 11, November 2007, Pages 923-929.e3
  5. Rosemarie Papp, Gert Schuback, Elmar Beck, Georg Burkard, Jürgen Bengel, Siergfried Lehrl, Philippe Belon, OscillococcinumcoccinumR in patients with influenza-like syndromes: A placebo-controlled double-blind evaluation, British Homoeopathic journal, Volume 87, Issue 2, April 1998, Pages 69-76
  6. Shang, A., Huwiler-Müntener, K., Nartey, L., Jüni, P., Dörig, S., Sterne, J. A., … & Egger, M. (2005). Are the clinical effects of homoeopathy placebo effects? Comparative study of placebo-controlled trials of homoeopathy and allopathy. Lancet, 366(9487), 726-732.

 

135 Commentaires

  1. claudisa

    Le retour de bâton via commentaires risque d’être aussi costaud que celui lu sur l’article dédié aux croquettes industrielles et au lobby vétérinaire, Jérémy. Je suis cela avec attention.
    Néanmoins… Probablement vrai pour l’oscillo mais n’oublions jamais qu’un traitement quel qu’il soit induit toujours une part d’effet placébo… C’est la magie de l’autoguérison dont parle toutes les médecines traditionnelles.
    Pour l’homéopathie en général, c’est, je le crois une médecine quantique et extrèmement efficace pourvu qu’elle soit prescrite par un très bon homéopathe (uniciste et de plus en plus rare) et avec des dilutions de haute qualité qu’aucun laboratoire « industrialisé » comme l’est Boiron et consorts ne peut produire. Pour trouver des bons produits il faut aujourd’hui se fournir chez des petits labos (principalement à l’étranger) ou trouver des thérapeuthes qui fabriquent leurs propres produits (encore plus rares…).
    Personnellement, je ne suis pas formée à cette thérapeutique (réservée aux médecins, ne l’oublions pas) et ne m’en sers pas. J’utilise la phytothérapie qui proposent des produits très efficace sous des formes galéniques très variées (teintures mères, poudres, extraits de plantes fraiches, plantes séchées…). En cas de grippe ou d’infection bactérienne,on pensera à tous les immunostimulants dont l’astragale, l’échinacée, cyprès ou au thym et à l’origan qui sont des anti infectieux puissants. Mais également à l’extrait de pépins de pamplemousse et surtout dès les premiers symptômes de froid, à l’indétronable vitamine C en dose importante (de 3 à 8 grammes par jour en plusieurs prises) .
    Et bien sûr, supression de tous les « acidifiants » que sont les laitages et les céréales, régime plus ou moins hypotoxique dès les premiers symptômes… Comme le disent les « yiddish mamas » new yorkaises, bouillon de poulet et bouillon de poulet toute la journée, l’antibiotique le plus efficace de la planète !
    Bonne journée à toi. claudisa

    1. Poupi

      Bonsoir,
      J’écris en ce moment même un article complémentaire sur l’homéopathie.Que ce soit ce « médicament » ou d’autres, les principes de base de l’homéopathie (soigner le mal par le mal, dilutions extrêmes) relèvent (malheureusement) bien plus du charlatanisme que de la science.

      Certes, un traitement a toujours une part de placebo, malheureusement l’homéopathie base 100% de sa réussite dessus ! … et obtient donc un taux de réussite proche de 30%

      Plus de détails dans le futur article !

      1. Simon

        Bonjour à tous. Je me soigne depuis toujours à l’homéopathie, bébé, c’était très efficace. Pour ce médicament précis, je n’ai pas de peine a croire qu’il soit inefficace, la confiance que je porte aux « grands » laboratoires pharmaceutiques est toute relative. Mais pour l’homéopathie en général, je vais devoir vous contredire.
        Je suis éleveur de volailles, elles ne sont jamais vaccinées et soignées (myxomatose, grippes etc) et j’ai près de 100 % de réussite. Et a moins que mes poulets se disent « tiens voila notre medoc qui va nous soigner » ça n’est pas du a l’effet placebo.

        1. Athen Huas Yon

          Les médicaments homéopathiques que vous donnez à vos volailles ne soignent qu’un chose, vos propres angoisses… C’est déjà pas mal, c’est vrai.

        2. janine benoit

          tout à fait d´accord avec toi Simon. J´ai eu 5 enfants tous traités, et pas souvent, avec homeopathie. J´ai eu beaucoup d´animaux dont des chevaux, soignés tous aussi avec homeopathie. Ma petite fille de 3 ans, victime d´un zona herpetiforme, à l´oeil serait aujourd´hui aveugle sans la micro immunologie qui est aussi de l´homéopathie. On ne peut pas mettre sur le meme plan les deux médecines. Il y a un congrès international a`Paris du 17 au 19 juillet, auquel je participe. Peut on définir tous les intervenants comme des crétins ou des charlatans ? Ne pas oublier le professeur Montagnier, qui a repris les travaux du proffeseur Bienveniste sur la mémoire de l´eau; Car c´est cela l´homéopatie la mémoire…mais la médecine est scérosée, lourde et axée sur les médicaments chimiques qui enrichissent les labos…

        3. janine sampere

          bravo, arguments imparables; mes animaux petits (canaris ) ou grands (chevaux..) ne croient pas en l’effet placebo mais sont tous soignés avec l’homeopathie…

          1. Paul KEIRN

            Mais ils sont sensibles au fait que l’on s’occupe d’eux, aux soins. Et les soins…soignent :

            [4] Gantt, WH, Newton, JO, Royer, FL, et al. Effect of person. Conditional Reflex 1966 ; 1 : 18-35

            [5] Lynch, B. Heart rate changes in the horse to human contact. Psychophysiology 1974 ; 11 : 472-478

            [6] Newton, JF, Ehrlich, WW. Coronary blood flow in dogs : effect of person. Conditional Reflex 1966 ; 1 : 81

            [7] Gross, WB. The benefits of tender loving care. Int J Stud Anim Prob 1980 ; 1 : 147-149

        4. Gérard

          La volaille attrape la myxomatose !!!
          Marrant ! J’ignorais cela.

      2. janine sampere

        dans ma famille nous n’utilisons aucun autre médicament que l’homéopathie.. faut croire que l’effet placebo est super puissant puisque cela nous permet de ne jamais être malade. Ce que je trouve fantastique c’est que cet effet agit aussi sur tous les animaux de la ferme : chiens, chevaux, poules , chèvres et j’en passe… Pas de vaccins, pas d’antibiotiques, pas d’anti dépresseurs, ni pour les humains ni pour les animaux…ce n’est pas nous qui ruinons la SS…

        1. Athen Huas Yon

          En réalité vous inversez les choses.
          Ce n’est pas parce que vous prenez de l’homéopathie que vous n’êtes jamais malade…
          C’est parce que vous êtes en bonne santé que l’homéopathie vous suffit !
          Mais il n’a aucun moyen de vous faire comprendre ça…

          1. janine sampere

            J’ai un cheval avec des problèmes de cœur. La prochaine fois qu’il fera une crise je lui expliquerai, de votre part, que c’est parce qu’il est en bonne santé que l’homéopathie lui suffit. Je vous remercie aussi de me rassurer sur ma santé et celle de toute ma famille. On va donc tous (14) continuer avec l’homéopathie puisque grâce à l’effet placebo on est tous en bonne santé.

            1. Athen Huas Yon

              Le fait que vous pensiez tout cela n’est absolument pas incompatible avec le fait l’homéopathie soit une charlatanerie. L’expérience montre bien que quelle que soit le degré d’absurdité d’une pseudo-médecine, des gens en seront satisfaits. Cela rejoint d’ailleurs le taux élevé de satisfaction obtenu pour des placebos lors d’études pharmacologiques, jusqu’à 30% de satisfaction pour des sucrettes…
              Même chose pour les traitements sur animaux. Les éleveurs qui utilisent l’homéopathie sont persuadés que ça marche, mais quand on réalise des études pour le vérifier… Pschitt, aucun effet supérieur au placebo.
              En plus, l’homéopathie pour les animaux est en totale contradiction avec la doctrine homéopathique, mais cela ne pose aucun problème dès lors que cela ouvre de nouveaux débouchés commerciaux…
              Si je peux me permettre de vous donner un conseil, c’est de ne surtout rien changer, en fait vous êtes une chanceuse qui s’ignore de pouvoir ainsi vous autopersuader suffisamment pour vous satisfaire ainsi de petites sucrettes pour aller bien.

        2. Laetitia

          Heu…. On est 5 (3 enfants 2 adultes) on ne prends pas d’homéopathie et on n’est jamais malade.

          1. Athen Huas Yon

            Hé oui, exactement comme moi ;-)
            Ce qui est à l’oeuvre avec l’homéopathie, entre autre, c’est tout simplement le vieux sophisme du « post hoc ergo propter hoc » ! Celui-là je crois bien qu’on n’arrivera jamais à l’éliminer.

    2. Keirn

      « médecine quantique » ! Quelle idiotie !! Je connais aussi bien l’homéopathie que la physique quantique et invite tous les lecteurs à ne pas croire aveuglement à ces fantaisies stupides. Il s’agit de récupérer des adjectifs scientifiques pour donner du crédit aux médecines parallèles, qui, en effet en ont bien besoin.

      1. Athen Huas Yon

        Oui c’est la nouvelle mode. Mettre du quantique là où il n’y a qu’affabulation pseudo-scientifique. Comme les gens ayant une connaissance réelle de la physique quantique sont peu nombreux, cela ouvre un boulevard à tous les escrocs.

        Récemment mon généraliste a voulu m’envoyer faire des séances chez un « physicien quantique », renseignement pris il s’agissait d’un « chromatothérapeute », autrement dit un charlatan de la pire espèce comme il en fleurit un peu partout sur l’ignorance des gens…

        1. janine sampere

          la chromato n’est pas du charlatanisme…elle est basée entre autre sur l’acupuncture; il faut se renseigner avant de parler à tord et à travers…En médecine du sport elle peut faire des miracles. Je constate le peu d’estime que vous inspire votre généraliste, pourquoi donc continuer à le consulter si vous jugez ses conseils comme des con……..

          1. Paul KEIRN

            Il est simplement révoltant de voir tant de personnes tomber dans n’importe quel panneau sans esprit critique. C’est pourtant simple : celui qui affirme quelque chose doit en apporter la preuve. La preuve dans une démarche scientifique, vérifiable et reproductible. Il fut un temps où l’iriscopie était peu crédible, l’étude de plus de 10000 iris a permis de définir des zones correspondant effectivement à des zones corporelles. On l’appelle depuis iridologie. Ok, mais combien d’autres approches restent dans le domaine de la pure croyance : pierres qui génèrent des ondes ! Quelles ondes ? Des flux énergétiques ! De quoi s’agit-il ?
            Il ne s’agit pas de CROIRE, mais de démontrer ce qui est affirmé, tout en gardant l’esprit ouvert, mais critique et dubitatif.

          2. Athen Huas Yon

            Charlatanisme pur et simple; je maintiens… Vous exposer à de la lumière rose ou bleue, c’est de la pure foutaise. Il y a probablement un effet placebo, comme pour l’acupuncture, qui est d’ailleurs en grande partie une autre pure foutaise, comme aussi l’homéopathie.

            Mon médecin n’avait pas de solution à me proposer, il a voulu tenter un effet placebo, ce que je peux comprendre. Une clarification a été faite. Il sait désormais qu’entre rien et une fumisterie, je préfère rien, c’est aussi simple que cela.

            1. janine sampere

              je maintiens que vous parlez sans savoir de quoi vous parlez. Si vous croyez même pas en la médecine que vous défendez il vous reste plus aucun espoir…les chinois seront contents d’apprendre que l’acupuncture c’est aussi de la connerie. Et puis je ne vous comprends pas…si il n’y a pas de solution allopathique pourquoi ne pas tenter autre chose ?
              J’ai eu un prof qui disait « derrière la maladie cherchez les bénéfices  » Quels sont les vôtres ???

            2. Athen Huas Yon

              Je connais assez bien la physique quantique pour reconnaître rapidement un charlatan qui s’en réclame… En l’occurrence la chromatothérapie et la tolérance dont elle bénéficie sont une véritable honte.

              Je « ne crois pas en la médecine que je défend », ça veut dire quoi, ça ? Ce que je défend, c’est la médecine basée sur des preuves. Quand il n’y a ni preuve objective qu’une médecine fonctionne, et qu’en plus ses prémisses sont totalement farfelues voire absolument grotesques, on peut logiquement en déduire qu’on a affaire à des escrocs, où tout du moins à des charlatans qui s’ignorent. Pour moi c’est autant valable pour l’homéopathie, pour la chromatothérapie et pour l’acupuncture. Attention, je ne dis pas que ces pseudo-médecines ne peuvent pas donner de résultat, elles le peuvent certainement grâce à l’effet placebo qui est extrêmement puissant chez certaines personnes. Mais qui a cependant ses limites.

              « Solution allopathique »… On reconnaît bien là l’adepte de l’homéopathie, utilisant un terme typiquement homéopathe pour parler de tout ce qui n’est pas homéopathie. Ce terme me hérisse, mais bon passons…

              « Pourquoi ne pas tenter autre chose » ? Eh bien parce qu’il arrive pour des affections bénignes qu’on n’ait absolument rien d’efficace, la seule solution étant de tenter de soulager le patient en tirant parti de l’effet placebo. Tous les médecins font ça. Les patients capables d’entendre qu’il faut prendre son mal en patience sans rien faire ne sont pas si nombreux. Bref, le médecin va généralement chercher un biais, n’importe lequel, permettant de vous apporter un soulagement : c’est son métier. Les médecins qui prescrivent de l’homéopathie dans ces situations sont très nombreux, même s’ils savent pertinemment que le « principe » d’action allégué pour ce genre de produit est une insulte à l’intelligence.

              Pour ce qui est de savoir si je connais bien le sujet, cela se discute effectivement. Voici en tout cas ce que j’écrivais sur le sujet il y a quelques années, vous aurez ainsi la totale en une seule fois :

              http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/08/21/2572702_homeopathie-le-scandale-boiron.html

  2. Lalie

    Bonjour.

    En effet, difficile de croire à la médecine homéopathique. Ils diluent tellement leurs molécules qu’il n’en reste plus une seule (statistiquement) dans toute la boite.
    Dommage que cet article se soit arrêté à boiron et à l’oscilococcinum (bien en vue dans les pharmacies), et qu’il n’ai pas été plus généraliste (sur l’homéopathie en général en fait).
    Après pour les réactions, il y a des pharmaciens qui croient et d’autres qui croient pas…

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      En fait, l’article est volontairement oscillo-centré car un article plus généraliste qui traite de l’homéopathie dans son ensemble est en cours de rédaction !

  3. Olivier Ramirez

    Comme dirait ma mère : il faut laisser croire les béguines.

    Bon article Jérémy, je pense qu’on peut malheureusement trouver beaucoup de résultats comme ceux de l’oscilo et pas que dans l’homéopathie. j’avais regardé le broncho-vaxum que m’avais prescrit mon médecin traitant, après avoir vu la différence entre le groupe test et placebo, j’ai laissé tomber.

    Les labos et chercheurs sont bien trop vite contents et quand on comprend un niveau de significativité à p 0,05, par exemple, c’est clair que l’engouement est très très rapide.

    1. Olivier Ramirez

      *m’avait

  4. Julien de Vivre Paléo

    Salut Jéremy, le snipper de l’agro/pharmaco-industriel

    Tu m’as bien fait rire!
    Autant je me méfie des médicaments de synthèse, autant je trouve le principe de l’homéopathie séduisant. j’attends avec impatience ton article sur l’homéopathie

    Pour ma part, la seule médecine qui marche pour moi, c’est le régime paléo.
    Et un peu de chlorure de magnésium en cas de rhume.
    bon c’est pas remboursé par la sécu mais à 1,5€ les 20g (à diluer dans un litre d’eau) et vu l’efficacité, sa vaut vraiment le coup

    1. Virtus Post Nummos

      Je demanderais bien « et les vaccins, c’est pour les chiens ?! » mais, à force, il ne serait pas étonnant qu’un lecteur m’accuse d’exercice illégal de la médecine vétérinaire.

  5. Thomas

    J’espère que tes arguments contre l’homéopathie seront bons car dans mon entourage j’ai des adeptes qui sont sourds et aveugles face aux arguments courant, même en brandissant différents rapports de chimiste sur la composition de « je ne sais plus qu’elle pilule magique’ et qui trouvent de l’eau et du sucre.

    Quand j’entends, « l’homéopathie fonctionne, 1 semaine de traitement et ma grippe est partie »…

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      L’homéopathie est à mon sens une méthode qui fonctionne… comme un placébo. Il y a donc une guérison dans certains cas. La question c’est: A quel prix ? Dans cet article j’ai déjà mis l’une des publications scientifiques les plus sérieuse jamais publiée contre l’homéopathie dans The Lancet. J’en ai encore quelques autres sous le bras. Mais la messe est, en partie, dite.

      Mon avis personnel est que l’homéopathie est une méthode « douce », indéniablement, qui peut fonctionner, alors faut-il l’interdire ? Annuler les remboursements par la sécu ? Beaucoup de questions.

      1. rienafairefr

        On ne peut pas laisser l’homéopathie dans son vide juridique (ou elle n’a pas besoin de justifier de son efficacité), la seule solution c’est d’annuler tout remboursement, et la soumettre aux memes règles que tous les médicaments. Permettre l’homéo de rester sous principe que c’est une médecine douce, c’est faire de la discrimination envers les lithothérapeutes, les magnétiseurs, et j’en passe. Si on autorise une « médecine placebo » on les autorise toutes. Le mieux, c’est de n’en autoriser aucune, y compris l’homéo. On ne devrait trouver en pharmacie que des produits qui ont fait les preuves de leur efficacité, point.

        1. Philippe 27

          Bjr rienafaire. La brutalité de ton commentaire sectaire est assez effrayant. Mais si tu vas par là pourquoi financer par l’aide publique une médecine plutôt qu’une autre. Je préfère opter pour un choix en  »intuitu personæ » bien plus démocratique qu’adopter la dictature des lobbies pharmaceutiques. Ne t’en déplaise : Vive la multi-médecine et le droit à l’information!

        2. janine sampere

          ben oui comme les statines, le viox, le mediator…il serait trop long d’énumérer tous ces médicaments qui ont surtout faits la preuve de leur inefficacité et surtout de leurs effets mortels…

          1. Athen Huas Yon

            Certes des médicaments ne sont pas très efficaces. Mais prendre cela comme argument pour défendre l’homéopathie, c’est quand même un comble ! Etant donné que l’homéopathie n’a jamais prouvé son efficacité, c’est même le contraire chaque fois que des études impartiales sont effectuées.
            L’homéopathie n’est défendue que par ses utilisateurs et n’est basée sur aucune preuve, c’est la définition même d’une charlatanerie.

            1. janine sampere

              Bah on ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif; alors pas la peine de se fatiguer… puisque je suis une chanceuse depuis 70 ans, je vais continuer à croire en l’homéopathie, pour moi, ma tribu et tous mes animaux. j’ai une cousine qui est morte avec le mediator, elle ne croyait qu’en la médecine qui a fait ses preuves ! même si les études sont tronquées pour mieux vendre…

            2. Athen Huas Yon

              Vous savez je ne suis pas du genre à encourager la prise de médicament à tout va, c’est même le contraire. Je pense qu’un peu plus de maturité ferait qu’on pourrait parfaitement se passer de médicament dans de nombreux cas, en particulier bien sûr ceux où l’on soigne des gens déjà en bonne santé, par des escroqueries dont l’homéopathie est une excellente représentante.

              D’ailleurs j’emploie aussi régulièrement votre aphorisme de l’âne à propos des gens qui se font intoxiquer par les très nombreuses pseudo-médecines qui pullulent aujourd’hui, par pur manque d’information.

              En tout cas je vous souhaite bien sincèrement de pouvoir vous contenter le plus longtemps possible de petites granules de sucre, c’est signe que vous n’êtes pas malade.

        3. janine sampere

          Vive la liberté de choisir comment se soigner! Ce n’est pourtant pas l’homéopathie qui ruine la SS…Les médicaments qui ont fait leurs preuves, dites vous ! comme par exemple le Médiator dont est morte ma cousine ?? j’ai des doutes; de plus les pharmaciens, de nos jours, gagnent surtout leur vie avec de la para pharmacie…

          1. Athen Huas Yon

            Quand on n’est pas assez informé, la liberté de se soigner devient surtout une liberté pour les escrocs de vous vendre de la poudre de perlimpimpin. Mais loin de moi l’idée de vouloir empêcher les gens de faire ce qu’ils veulent, ce que j’aimerais c’est plutôt qu’on les éduque correctement.

            On croirait presque à vous lire qu’en dehors de l’homéopathie les médicaments se limitent au médiator…

            Et les pharmaciens gagnent leur vie aussi grâce à l’homéopathie, qui ne ruine peut-être pas la SS, mais qui est encore bien trop chère pour les bénéfices nuls qu’elle apporte, mis à part sur le plan psychologique.

            1. janine sampere

              Je ne me limite pas au médiator vu les scandales permanents attachés aux médicaments que l’on retire en douce. Je connais bien ces problèmes , ma fille est pharmacienne; heureusement elle ne travaille pas en officine !
              Je ne comprends pas la hargne de tous ceux qui luttent contre l’homéopathie ! après tout qu’est ce que cela peut vous faire ce que choisissent les gens. Et arrêtez de nous prendre tous pour des cons ou des débiles. On ne vous empêche pas , nous, de vous empoisonner avec vos choix….fin de cette discussion stérile et n’oubliez pas que Galilée a faillit périr brûlé sur ordre du pape. Au fait qu’ais je dit de scandaleux dans cette référence à l’histoire. Ciao et portez vous bien

      2. Chloé

        Bon je n’ai pas lu tous les commentaires, mais en les survolant, je suis assez choquée qu’on puisse encore penser que l’homéopathie soit un placebo! Comment expliquer que les adeptes de l’homéopathie sont en général bien moins malades que les autres. Comment expliquer que même ceux qui n’y croient pas sont quand même soignés? En ce qui me concerne je suis toujours autant scotchée par son efficacité! Je suis une spécialiste du rhume, et à l’époque je me soignais au dolirhume, actifède et autres… ah ça marche super la première fois! un peu moins bien la 2ème et dès la 3ème beaucoup beaucoup moins et on se retrouve à se trainer des rhumes pendant des semaines… Quand j’ai découvert le coryzalia (boiron pourtant), au début je ne savais pas l’utiliser (c’est tout le problème de l’homéopathie c’est que c’est un peu complexe, ce qui fait que beaucoup de gens abandonnent car trop compliqué pour eux!), je prenais plein de comprimés et mon rhume s’empirait de jour en jour! Et ma mère qui se soigne à l’homéopathie depuis que sa vie a été sauvée grace à ca quand elle était gamine car aucun traitement allopathique ne fonctionnaient, bref, elle m’a dit que quand c’était écrit, « à espacer selon amélioration », il fallait en prendre au début du rhume et réduire drastiquement au fur et à mesure… Et ben là j’ai enfin trouvé le remède miracle pour soigner se maudit rhume! 1er jour je galère un peu et je me mouche toutes les 5 minutes, et dès le lendemain, presque plus rien… Faisant 2-3 rhumes par an depuis toujours, je n’ai jamais pris quelque chose d’aussi efficace! Et comment expliquer l’effet placebo, si plus j’en prends et plus je suis malade… Tout est question de dosage, c’est tout! Pour moi le problème de l’homéopathie, c’est que c’est plutôt réservé à une élite qui a les moyens intellectuels d’en comprendre les subtilités, car pour des problèmes plus complexes, c’est à s’arracher les cheveux, et que mal utilisé il peux s’avérer inefficace en effet. Alors qu’avec l’allopathie, on prend une dose de cheval qui balaye un large spectre de maladies et hop l’affaire est réglée. Ha oui très bien, mais voilà qu’arrive l’accoutumance… Dommage! Enfin bref, chacun fait ce qu’il veut du moment que chacun est heureux des résultats… Mais par contre l’histoire de l’oscillo, c’est intéressant, et comme disait un précédent internaute, chez les homéopathes aussi il y a des méchants capitalistes qui veulent faire du profit max… Mais quand ce sont les laboratoires classiques qui abusent on ne dit pas pour autant que tout est à jeter dans la médecine classique, non? Bon alors arrêtons un peu les visions manichéennes s’il vous plait, et ayons l’esprit ouvert à toutes sortes de méthodes, et testons les (correctement) avant de les juger aussi sévèrement (je parle par rapport à la réaction de plusieurs internautes, plus que par rapport à l’article lui même). Concernant le prix, une boîte de corysalia, doit couter genre 6-8 euros, et dure plusieurs années car seuls quelques comprimés sont nécessaires pour se soigner… Combien coute une boite d’actifède? Combien de temps dure t elle?…

        1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

          Salut Chloé,

          Merci d’avoir pris la peine de répondre à mon article sur ce médicament bien particuliers qu’est l’oscillo. Je suis assurément de ton côté à propos de l’utilisation préférable d’un produit homéopathique à la place d’un démolisseur de flore intestinale à travers les médicaments allopathique. Bien entendu je préfère qu’une personne dépense son argent dans un produit à l’efficacité aussi puissante qu’un placebo plutôt que dans un médicament aux multiples contre-indications. Ceci étant dit, tu parle de « tester correctement » les produits homéo avant de les juger, mais c’est justement ce que j’expose dans mon article: des tests scientifiques parmi les plus crédibles et sérieux qui existe. Or, ces travaux scientifiques attestent bien de l’effet placebo de ces produits. Mais attention ! Je ne suis pas en train de dire que ces produits sont mauvais, bien au contraire ! Ils peuvent soigner 1 fois sur 3, statistiquement.

          Pour terminer, je ne pense malheureusement pas que les exemples et les cas particuliers (notamment le tiens) peuvent servir de généralité. Quand bien même tu penses que ton produit homéo a soigné ton rhume, es-tu sûre d’avoir maitrîsé tous les paramètres ? Activité physique ? Alimentation ? Humeur général ? J’en reviens aux publications scientifiques sur le sujet…

          En tout cas, je ne suis absolument pas d’accord que les produits homéo s’adresse a une élite intellectuelle. Tout le monde peut y avoir accès.

          1. janine benoit

            On ne peut pas juger l´homéopathie à l´aune de l´allopathie car les principes d´action sont differents. Le professeur Montagnier a repris les travaux sur la mémoire de l´eau…Il est gaga ? or l´homópathie c´est la mémoire de la molécule et on est là dans la vibration du produit. Avant la TSF personne n´aurait cru aux ondes et pourtant…
            Au fur et à mesure de la puissance des microscopes on a découvert de plus en plus de virus, bactéries et j´en passe. Ce sera peut etre un jour le cas avec l´homéopathie, qui sait?…
            Du 17 au 19 se déroule à Paris au palais des congrès un congrès très important qui réunit des intervenants de tous les pays. Alors, tous des idiots ou des charlatans ? c´est une insulte grave et vous qui dénoncez la chimiothérapie, reflechissez y…

            1. Paul Keirn

              C’est hallucinant ! Ne vous étonnez pas que l’on vous prenne pour des arriérés. Tout dans votre démarche est nul. Ecoutez vous parler : « on ne peut pas juger l’homéopathie à l’aune de l’allopathie car les principes d’action sont différents »
              Votre phrase affirme par là-même, sans preuve, qu’il existe des « principes d’actions de l’homéopathie ». Or c’est précisément ce que les recherches ne parviennent pas à mettre en évidence. Moi, je veux bien que cela fonctionne, j’en serais ravi, ce serait formidable si moins on met de substance dans une granule plus c’est actif. Mais c’est idiot : on ne peut pas affirmer que plus un substance est diluée plus elle est active. C’est con, le corps humain ne fonctionne pas comme ça.
              Les études et les méta-études (études portant sur des dizaines d’enquêtes) ne parviennent pas à montrer que l’homéopathie est plus efficace qu’un placebo. Placebo auxquels sont sensibles les animaux et les enfants, soit dit au passage. Votre expérience personnelle ou celle de vos voisins, bébés et bestiaux, n’a strictement aucune valeur, sauf à vos yeux. Seules les études sur des centaines de milliers de personnes ont un sens. Et aucune n’indique une quelconque action au-delà de l’effet placebo (autour de 30%).
              Ensuite, vous parlez de cette fumisterie sur la mémoire de l’eau. Si vous suiviez l’actualité scientifique, si vous étiez scientifique, ce qui n’est pas le cas, vous sauriez que de nombreuses recherches ont été faites à ce propos. La trace d’une molécule disparue ne subsiste pas au delà d’1 millionième de seconde dans l’eau.
              « On est là dans la vibration du produit » ! Quelle vibration ? Comment la mesurez vous ? Quelle est l’unité de mesure ? Pff rien de tout ça : la croyance, la croyance pseudo scientifique qui plus est.
              Il est bien sûr facile de s’identifier aux victimes, tel Galilée, Giordano Bruno et tant d’autres. Mais l’homéopathie n’est pas en avance sur son temps. Elle est largement en retard. Hélas ! Je suis aussi critique de l’allopathie, sauf qu’elle sauve. On verra, je ne vous le souhaite pas, si le jour où vous aurez un cancer du sein vous prendrez de l’homéopathie. C’est à vrai dire ce que je crains pour vous et pour tant d’autres : laissez le mal gagner en prenant des placebos, au lieu de prendre de vrais médicaments.
              Dans un autre domaine, celui de la médecine ayurvédique, on constate que 5000 ans de cette médecine ont abouti à une espérance de vie de 43 ans en Inde en 1960. Ah bravo ! Quelle efficacité ! L’introduction de l’allapathie entre 1960 et 2015 a fait grimper l’espérance de vie à 65 ans. Ce sont des faits. Faites vos recherches au lieu d’affirmer sans cesse des âneries.
              Pourquoi vous accrochez vous indéfiniment à des croyances ? alors que les études et les données statistiques existent ? Je me le demande.
              Un congrès ? Oui il y aura des charlatans, des gens honnêtes aussi, qui croient – des croyants – dans le pouvoir de l’homéopathie. Le nombre ne fait pas la vérité ! A titre personnel, si toutes ces croyances m’irritent au point de réagir sur ce forum, c’est que je suis un scientifique et que j’en ai marre d’entendre des histoires de pendules qui tournent, de forces telluriques, de vibrations des pierres, de principes chimiques d’autant plus actifs qu’il y en a moins, de médecines évidemment venues d’ailleurs, comme toutes les plantes miracles venues d’Amazonie, découvertes dans « des tribus où le cancer n’existe pas » (et pour cause, ils meurent à 40 ans !). Ras le bol de toutes ces imbécillités piochées dans des magazines à 4 sous qui cherchent plus à vendre qu’à comprendre et à étudier. Oui, c’est triste, mais vous faites effectivement partie des gens peu éduqués, qui n’ont aucune démarche scientifique et ipso facto qui sont prêtes à tout gober. Oui, c’est triste !

            2. janine sampere

              pour répondre à Paul Keirn

              Qu’est qui vous fait croire que je ne suis pas une scientifique ? vous voyez : vous écrivez sans savoir.. et merci pour me croire peu éduquée. Peut être autant que vous sinon plus… allez sans rancune et chacun pour soi….

            3. Laetitia

              Je trouve ça inquiétant « la mémoire de l’eau », connaissant le cycle de l’eau (évaporation, pluie etc)

              Je ne sais pas, peut être que l’eau sait garder uniquement les principe qu’elle sait bonne pour nous? J’y connais rien, mais pourquoi est ce qu’elle ne garderait en mémoire que les bonnes choses? Et non pas toute la pollution qu’elle a croisé dans sa vie? Et quelle memoire à t’elle garder juste à la sortie d’une station d’épuration?

  6. Morgana

    Incroyable! J’en sourit tellement c’est effarant! Perso je ne suis pas grande adepte de l’homéopathie, mais bon parfois on se dit pourquoi pas! Et même si le coté placebo n’est pas « méchant » en soi, ça fait cher le placebo quand même! J’ai partager l’article sur les réseaux sociaux, car il me semble important que cette info soit diffusée largement ;)

    1. janine sampere

      pour répondre à Paul Keirn
      Qu’est qui vous fait croire que je ne suis pas une scientifique ? vous voyez : vous écrivez sans savoir.. et merci pour me croire peu éduquée. Peut être autant que vous sinon plus… allez sans rancune et chacun pour soi….

  7. Helene

    Interessant.
    J’ai fait plusieurs rhumes longs, avec rechutes, au cours des dernieres annees. Probablement en partie causes par stress/manqué de sommeil/voyages en avion et train. Quand il faut aller au boulot avec la tete comme une enclume, et rester a bosser a son bureau jusqu’a une heure tardive, alors qu’on voudrait se mettre au lit, on souhaite vraiment qu’il existe un traitement miracle. En plus du paracetamol, de la vitamin C, et du bouillon de poulet, j’ai essaye le sirop miel oignon, contre la toux, mais ca n’a pas l’air d’accelerer la guerison.
    En plus, arret de la piscine et du jogging = prise de poids et reprise difficile d’une activite physique (après 2 semaines d’inactivite, c’est fou ce que le niveau baisse!).
    J’espere que le prochain rhume se fera attendre le plus longtemps possible :)

    1. thilous

      pour la grippe et les refroidissement je me soigne a la feuille d’eucalyptus recoltées pendant mes vacances et sécher
      je fait bouillir ces feuilles dans une casserole que je place sous mon lit ou le lit de l’enfant malade(prendre une vieille casserole) renouveler autant de fois que nécessaire
      sans changer les feuillles systématiquement
      et en plus ça désinfecte la maison

      Autre chose l’infusion de fleurs de sureau (tonique cardiaque) le soir avant de se coucher
      une bonne infusion de fleur de sureau avec du miel très chaude(éventuellement un peu d’alcool cognac, eau de vie,) au coucher couvrez vous bien (bonnet écharpe)vous allez vous retrouve en nage( vêtement a tordre)
      mais plus de souvenir de la grippe ni du mal de gorge ni du nez boucher avec la chaleur cela traite également de la sinusite
      en l’absence de résultats constater
      il est temps de consulter son médecin
      c’est ma recette et au diable l’osillo (sait pas quoi) et l’homéopatie

  8. Benjamin

    Tout d’abord, bravo pour votre article.
    Deux points : La politique des prix de Boiron qui vend aux Etats-Unis la boîte de 30 doses d’Oscillococcinum 30 dollars et € 32 en Italie.
    Le Service consommateur est assez opaque lorsque l’on les interroge sur l’Oscillococcinum, les « opératrices » sont limités dans leurs réponses et elles n’ont aucune connaissance médicale. J’attends toujours une réponse de leur service quant à mes questions sur l’Oscillococcinum…

    Je voulais vous signaler que Monsieur Jean-Marc Dupuis a fait une copié/collé de votre article dans sa newsletter d’aujourd’hui ( http://www.santenatureinnovation.com/quels-problemes-de-sante/autres/oscillococcinum-excusez-moi-mais-jai-un-probleme) Cela me dérange, car vous avez passé beaucoup de temps à faire des recherches et Monsieur Dupuis « pompe » votre travail, car il faut savoir qu’il publie des dossiers mensuelsqui sont eux payants….
    Je vous laisse libre de prendre contact avec lui si vous le souhaitez, mais je ne trouve pas cela très honnête de sa part…

    Bonne soirée

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      Salut Benjamin,

      Effectivement il y a quelques ressemblance entre mon article et la lettre de Santé Nature Innovation mais ce n’était qu’un malheureux oubli de la part de Jean-Marc Dupuis de citer mon blog et mon article.

      dorénavant tu peux retrouver les références de mon blog sur l’article dédié à l’oscilococcinum de Santé Nature Innovation !

      Bien à toi.

  9. sébastien

    « La dilution du matériel de base, le foie de canard, est si forte qu’à partir de 12CH, il est mathématiquement impossible de retrouver une seule molécule de principe actif. »
    Bon mais ça on s’en fou complètement puisque c’est le principe même de l’homéopathie, la disparition du principe physique n’empêche pas l’information en question du principe de continuer à informer la molécule d’eau où il a été mélangé et donc à venir faire son œuvre dans le système qui le reçoit ultérieurement. Médecine par résonance/informative.
    Ce principe de la mémoire de l’eau est tellement en avance sur la science matérialiste qu’on lui impute encore des qualificatifs négatifs pour le décrier.
    C’est vraiment dommage, voir débile, surtout à l’heure où les paradigmes de la physique quantique nous permettent de penser autrement et plus loin que l’horizon borné de la matière physique dense.
    néanmoins, l’article est intéressant pour ce qu’il pointe, même si ne me soigne pas avec, en tant que végétarien, je suis aise de savoir d’où cela -pouvait- provenir!

    1. rienafairefr

      La mémoire de l’eau est largement réfuté par des siècles de chimie….. Etre matérialiste n’est pas une tare. Etre matérialiste, c’est se forcer à ne PAS inventer de pseudos mécanismes qui n’existent pas.

      1. janine benoit

        donc d´après vous le professeur Montagnier, qui a repris ces travaux, et qui y croit, est gaga ?
        Finalement c´est un peu comme Galilée , il a fallut longtemps avant qu´on reconnaisse qu´il avait raison. Avec l´homéopathie ce sera pareil…

        1. Athen Huas Yon

          Oui, dans cette affaire Montagnier se ridiculise effectivement. Un naufrage qui montre que nul n’est à l’abri d’un fourvoiement complet.

          1. janine sampere

            vous pensez comme l’église au temps de Galilée…

            1. Athen Huas Yon

              Vous ne comprendrez jamais le côté absolument grotesque des prémisses de l’homéopathie. C’est pourtant à peu près du niveau de la sorcellerie berrichonne, et encore. Quiconque a étudié les sciences physiques ne peut qu’être scandalisé que perdurent à notre époque de tels relents de pensée magique digne des idées en vogue à l’époque de son invention de toute pièce, comme la génération spontanée…

              Le combat pour l’homéopathie est un combat en faveur de l’obscurantisme. Alors le comparer à celui de Galilée contre l’église, c’est un retournement des choses assez outrancier, et même assez scandaleux.

      2. janine sampere

        des siècles de chimie ? vous exagérez pas un peu ? la plupart des médicaments « chimiques » sont apparus après la deuxième guerre mondiale…

  10. sébastien

    « La mémoire de l’eau est largement réfuté par des siècles de chimie… « ????
    Voilà une formule péremptoire bien pratique. On utilise des paradigmes matérialistes, chimiques, pour l’appliquer à quelque chose qui dépasse ce strict cas, qui est ouvert sur d’autres horizons conceptuels, non encore complètement élucidés par la science actuelle -en perpétuelle révision- et on va ensuite dire qu’au regard de SES critères, la chose est réfutée.
    C’est à la limite de l’escroquerie intellectuelle.
    Pour pousser le truc à l’extrême, c’est un peu demander à un aveugle de décrire des couleurs!
    Mais ça marche assez bien, dans le cadre d’un système médical/scientifique fermé, s’apparentant malheureusement souvent à une mafia bien sécurisée et auto-confortée.
    Heureusement, les vrais chercheurs ne se laissent pas intimider par les résultats qui infirment, et qui peut-être demain confirmeront.
    Changeant de paradigmes, le test change, le mental change, l’horizon change…. et la Nature, dans sa subtilité est comprise sur d’autres plans.
    Des grands chimistes/alchimistes comme Paracelse, victime des pseudo-docteurs d’aujourd’hui, Reich et l’orgone, Tesla et tant d’autres…
    même refrain.
    Être matérialiste c’est être bloqué sur la matière, sans s’ouvrir sur ce qu’il y a derrière la matière et qui fait qu’elle est ce qu’elle est! Son plan, son information, ses champs d’actions électro-magnétiques (champs morphogénétiques)… inscrits dans d’autres champs…
    Heureusement que nous sortons de ce rétrécissement.

    1. aurelie

      Bravo Sébastien, j’aurais pas mieux dit !!
      Jeremy me déçoit sur ce coup, trés « scientifiste » !

      Aurélie

    2. galays

      Bravo Sébastien
      Entièrement d’accord!
      D’abord emballé,par les articles sur les croquettes;je suis « déballée »,par ce que je viens de lire ,maintenant.
      Alors,pour moi,l’homéopathie est une bonne chose!
      Je crois,en la mémoire de l’eau!
      Par contre,oui,j’ai de gros doutes,sur les laboratoires Boiron,qui surchauffent leurs granules ,et les rendent bien moins efficaces.
      L’idéal,restant de se procurer,l’homéopahie,en dehors de nos frontières.
      On veut faire la peau ,à cette médecine,qui est peu couteuse,et efficace,si bien employée…
      En ce qui concerne l’oscillo…,je ne sais pas,car jamais employée.
      Mais de grâce,n’alimentez pas le chant de big pharma…

      1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

        J’essaie de suivre une démarche scientifique pour écrire mes articles, bien que j’ai également une conscience ésotérique et vibratoire de ce qui m’entoure. Techniquement, je ne suis pas contre l’homéo, car cette médecine soit autant qu’un placébo, elle est donc efficace 1 fois sur 3, sans utiliser d’antibiotiques ou autres. C’est un point très positif.

        Ceci étant dit, certains laboratoires, comme Boiron, vendent à prix d’or des molécules assimilables à de l’eau (d’un point de vue purement physique). A travers mon article, je ne fais d’aucune manière que ce soit les louanges de Big Pharma, bien au contraire. Je suis un anti-antibio, et ‘tout médicament’, et Big Pharma n’est pas vraiment dans mes petits papiers sur ce blog (il suffit de lire mes autres articles !)

        Pour conclure, je dirais « oui à l’homéo, mais attention aux arnaques quand même »

        A bientôt.

  11. Remy

    Bonjour
    Et merci à Sebastien de rappeler que l’absence de principe actif est le principe même de l’homéopathie… « L’homéopathie ça ne marche pas parce que le paradigme bio-chimique ne l’explique pas »… Un peu comme la chute des graves avant Newton : effet placebo.
    Mais l’homéopathie type Boiron est une forme d’allopathie homéopathique, puisqu’elle fonctionne selon le même schéma « une maladie, un médicament » ; pratique bien éloignée de l’homéopathie uniciste qui cherche à comprendre la maladie comme épiphénomène du rapport déformé qu’entretient l’individu avec son environnement (cuirasse de Reich, etc…)
    Cette homéopathie utilise une approche chamanique (« médecines quantiques ») à partir de sa vision LINGUISTIQUE de la maladie, plutôt que bio-chimique. Inutile de s’acharner à démontrer qu’elle a tort à partir d’un paradigme dont elle se distingue à la racine.

  12. Remy

    Ah mon commentaire a disparu (je me rappelle pourtant l’avoir vu affiché ?)

  13. aurelie

    Tiens, Jeremy, ou es-tu ?

  14. jean-françois

    J’ai envie de répondre aux critiques sur l’homéopathie.
    Il est très difficile de démontrer « scientifiquement » (statistiquement, donc) l’effet d’un traitement homéo sur une maladie. Pourquoi? Parce que le traitement s’adresse à un organisme, une personne, un animal, un végétal et n’a aucun effet sur l’agent de la maladie. Le traitement donne l’information et c’est l’organisme qui « comprend » comment retrouver un équilibre.
    Pour la même maladie, Monsieur X aura un traitement différent de Monsieur Y. Si j’ajoute d’autres Messieurs ou mesdames, avec d’autres traitements, c’est compliqué de montrer que ça marche « scientifiquement ».
    Pourtant: L’homéopathie est la seule médecine réellement expérimentale. Chaque remède est expérimenté pour obtenir une pathogénésie et cette pathogénésie est abondée par les médecins qui rajoutent des signes en fonction d’observations des patients traités.
    IL EST TRES SIMPLE DE PROUVER L’ACTION DE DILUTIONS HOMEOPATIQUES.
    Faites l’essai, prenez 3 granules de china 12 CH pendant un mois et il y a de fortes chances que vous ayez une diarrhée et des hémorragies.
    Prenez arnica de la même manière et vous aurez des échimoses spontanées.
    Vous aurez aussi d’autres signes, beaucoup d’autres signes.
    ça veut dire que le poison dilué d’une certaine manière a un effet même s’il ne contient pas de substances actives.
    Je ne comprends pas que ce type d’expérimentation ne soit pas retenu par les « scientifiques ».

  15. Rémy

    Lire cette page pour avoir quelques pistes quant à la possible différence – scientifiquement établie (ouf) – entre l’eau et l’eau

    http://www.high-dilutions.net/VersionFR/Natura/IndexNatura.php

  16. Pascal

    Jean François, vous affirmez que si on prend Arnica on aura des ecchymoses spontanées, avez vous fait l’essai ? Quelle quantité et pendant combien de temps ? Si le médicament homéopathique provoque, chez une personne en bonne santé, les symptômes de la maladie qu’il est censé soigner, quel est l’effet de la prise d’oscillococcinum quand on n’a pas la grippe ?
    J’ai pris ce traitement pendant plusieurs années, je n’avais pas de grippe. Je ne le prends plus depuis au moins 20 ans et je n’ai pas eu de grippe non plus. Dois-je en conclure que mon corps a gardé la « mémoire » du médicament et qu’il fait encore effet ?

  17. Loïc

    Il est évident qu’étant donné les doses du principe actif présentes dans les médicaments de l’homéopathie, son efficacité s’il y en a une relève plus d’un effet placebo que d’autre chose.

    Mais, … si cela permet à certaines personnes de mieux vivre les symptômes, je ne vois pas où est le problème (en dehors du côté « charlatanisme » qui en fait est nécessaire si l’on veut observer cet effet placebo, personne ne peut dire « voici un médicament inutile mais pourtant ça doit marcher ») …

    Je préfère que soit utiliser l’homéopathie pour des affections légères plutôt que d’y aller à grand renforts de molécules plus puissantes et observer quelques années plus tard des résistances bactériennes ou une accoutumance du patient …

    Dans mon entourage, quand on me demande si pour un rhume un tube d’homéopathie est conseillé je réponds « pourquoi pas, ça ne peut pas faire de mal » ou un bon sommeil, bien s’hydrater et un thé chaud au miel comme vous le dites, pour moi les deux solutions sont du pareil au même.
    Tant que l’effet placebo marche sur certains, je préfère ne rien dire. Evidemment contre une vraie grippe, rien ne sert de prendre quoique ce soit (je dis bien quoique ce soit, d’ailleurs la seule qu’un médecin peut prescrire est de l’aspirine, il n’y a RIEN contre la grippe en curatif), c’est pourquoi les laboratoires BOIRON se protègent en disant « contre états grippaux » et non « contre la grippe ».

    J’irai même jusqu’à dire que j’utiliserai l’homéopathie avec mes enfants, si ça marche tant mieux et sinon je passerai à de vrais traitements.

    Article important néanmoins, mais je trouve dommage de … « supprimer » cet effet placebo pour les personnes qui ne savaient pas …

  18. Lime

    Mais si ça marche, que ça n’a aucun effet secondaire et qu’on peut l’utiliser sur tout le monde : enfants, femmes enceintes, personnes âgées polymédicamentés, alors… POURQUOI PAS ?? (Ok pendant ce temps BOIRON s’enrichit…)

    1. Jérémy (Auteur de l'article)

      C’est exactement ma conclusion au final. Les produits homéopathiques fonctionnent tout de même mais il conviendrait de choisir des homologues moins chers et crées avec un meilleur respect du client et non pas dans l’idée dans l’entuber royalement.

  19. Marie

    La douche froide! Je suis tellement déçue…

  20. Marie

    Oui…j’étais sous le choc et je n’avais pas le temps de développer, me revoici…! je ne m’attendais pas à lire de telles âneries à propos de l’homéopathie sur ce blog. J’ai 65 ans et cela fait 40 ans que je suis soignée et… tenue en vie.. par l’homéopathie. Pas pour soigner des maladies bizarroïdes de type »psychiques »,, soyez en sur! Ma famille, enfants, petits enfants, ont suivi le même chemin et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils en ont ont évité l’empoisonnement médicamenteux et on pu guérir de diverses maladies de tous ordre, sans dommages… Bof, je ne développerais pas, car je connais le discours de ces incroyants, sous informés, par coeur! Ce soir, je me dis que je n’ai rien à faire, sur ce bolg, je me suis égarée. Zut, alors! Merci à Remy, d’avoir noté le lien concernant les Hautes dilutions, mais malheureusement, peu de personnes ne feront l’effort de le lire. Comme on dit, » la vérité est au fond du puits » et je n’en ai jamais bien connu qui aient fait l’effort d’aller à sa rencontre dans ce domaine! Jéremy, tu as toute la vie devant toi… mets la à profit pour t’instruire en toute liberté d’esprit..
    Bye, bye, je vous souhaite le meilleur et soyez heureux. Marie…

    1. Oliver Ramirez

      « Mets la à profit pour t’instruire en toute liberté d’esprit », vous savez c’est vraiment pitoyable d’avoir ce genre de propos car la liberté d’esprit n’a rien à voir la dedans on peut se tromper ou non sans que la liberté d’esprit n’aie quoi que ce soit à faire la dedans, et encore plus pitoyable de voir quelqu’un de votre âge tenir des propos aussi puérils.

      Je ne sais pas si vous lisez tout vous même car on trouve ceci dans le texte :

      « Oui, mais la proposition qui suit ne constitue qu’une hypothèse résultant d’un raisonnement déductif qui n’a pas encore été confrontée à la réalité de façon pratique.  »

      « Ce signal serait alors détecté par le récepteur et, selon l’état du détecteur, serait ou non suivi d’effets. La théorie de l’information montre que la réception d’un message non adéquat ne peut augmenter l’incertitude(42) du détecteur et que dans ce cas, tout au plus, il ne se passe rien. »

      « Ainsi dans tous les cas, tout remède homéopathique serait décodé sans pour autant avoir systématiquement d’effet physiologique. Par contre, ce modèle laisse prévoir des modifications possibles du signal par des sources de bruit pouvant transformer sa signification.
      Ainsi, par exemple, lors du contact entre le remède et les peroxydases salivaires, il se pourrait qu’en cas de présence dans la bouche de certaines substances, du fait d’une capture de protons, le signal soit brouillé. »

      Alors après le problème est bien là, vous ne vous instruisez pas dans le but de rencontrer la vérité, vous vous informez pour confirmer votre croyance. Là où le texte montre bien au final un caractère hypothétique en utilisant le conditionnel, en plus des doutes quand aux mécanismes etc.

      1. Oliver Ramirez

        *quant

    2. Oliver Ramirez

      Autre chose, vous vous permettez de « flinguer » le blog en entier parce qu’UN article ne vous plait pas, en plus d’être sur-réac c’est complètement incohérent.

    3. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Coucou Marie,

      J’apprécie beaucoup de lire les critiques des internautes passionnés et experts dans les domaines que j’aborde sur le blog. Nombre d’internautes ont apporté au blog et à mes réflexions, Olivier fait d’ailleurs partie des internautes qui apportent une véritable force à mes post, avec des commentaires qui complètent, modifient, ou contredisent certaines de mes idées.

      Du coup, j’ai du mal à comprendre tes critiques, autant sur mon article que sur le blog en général. Comme olivier l’a très bien dit: pourquoi recaler l’ensemble de mon blog à la lecture de mon seul et unique article sur l’homéopathie ? Je rajoute que cet article ne parle pas de l’homéopathie de manière générale mais bien d’un produit particulier commercialisé par une société particulière. D’ailleurs, je l’ai précisé à de nombreuses reprises dans les commentaires:

      Je ne suis absolument pas contre le principe de l’homéopathie. Peut-être que les hautes dilutions m’échappent, et que le principe énergétique de cet eau dynamisée joue un vrai rôle dans la guérison. Je suis conscient de cela, et conscient que la science, à travers des articles scientifiques, ne peut pas tout expliquer et mettre un nom sur chaque phénomène. Je respecte les utilisateurs de l’homéopathie car ces personnes choisissent selon moi une voie de guérison saine, à défaut des antibiotiques.

      Ma casquette de scientifique me fait penser que l’homéopathie soigne autant qu’un placébo. Ok, c’est un premier point. Mais moi je ne vois pas l’homéopathie comme une science qui ne guérit qu’une fois sur 3. Je vois surtout l’incroyable possibilité de soigner, 1 fois sur 3, une maladie sans mettre sa santé en danger. C’est donc excellent !

      Mon article remet les points sur les « i » avec l’oscillo, vraisemblablement une arnaque par rapport au prix de vente d’autres produits du même type mais d’une autre marque. Les utilisateurs de l’homéopathie devraient voir cet article comme une mise en garde, mais pas comme un renie de cette science (même assez obscure soit-elle).

      Quoi qu’il en soit, je suis pour ma part extrêmement ravi que vous utilisiez l’homéopathie au quotidien ainsi que vos enfants et petits-enfants. Si cela leur apporte beaucoup, et leur permet d’éviter une destruction de la flore intestinale, moi je vous dis Bravo !

      A bientôt Marie, J.

      1. Oliver Ramirez

        ;)

  21. Pierre GOUTAUDIER

    Placébo ou pas à chacun de faire son idée, mais comment un bébé ou un animal peuvent ils réagir en placébo, je ne pense pas qu’il réfléchissent comme nous.
    Chaque fois que je fais vacciner mes enfants et mon chien, ils n’ont plus de réactions secondaires dues aux vaccins depuis que je leur donne de l’homéopathie avant et après le vaccin, qui parmi vous peux m’expliquer pourquoi?

  22. Pascal
  23. Marie

    Article paru sur le site EGORA :http://www.egora.fr/actus-medicales/160560-hom%C3%A9opathie-un-b%C3%A9n%C3%A9fice-identique-%C3%A0-lallopathie

    HOMÉOPATHIE par Dr Philippe Massol le 03-04-201343 REACTION(S)
    Homéopathie : un bénéfice identique à l’allopathie

    L’étude EPI3 montre que l’homéopathie n’est pas un moyen de traitement marginal, c’est une thérapeutique conventionnelle intégrée dans la pratique médicale.
    L’homéopathie s’inscrit dans le quotidien de nombreux médecins. Elle est efficiente et présente un intérêt majeur de santé publique. C’est ce que révèlent les résultats du programme EPI3, une vaste série d’études (plus de 10) destinée à évaluer l’impact en santé de la pratique médicale homéopathique en essayant de répondre à deux questions: quelle est la place de l’homéopathie en France?, quel est son intérêt pour la santé publique ? Et les résultats permettent de lever de nombreux a priori sur le médicament homéopathique.
    La plus vaste étude de pharmaco-épidémiologie en médecine générale
    EPI3 est la plus importante étude de pharmaco-épidémiologie réalisée en médecine générale en France. Elle a été conduite de 2006 à 2010 pour répondre à la demande des autorités de santé.
    S’il a été réalisé à l’initiative des laboratoires Boiron, ce programme a été coordonné par un cabinet indépendant (Laser) dirigé par le Pr Lucien Abenhaïm, ancien directeur général de la Santé, et supervisé par un comité scientifique, présidé par le Pr Bernard Bégaud, pharmacologue (université Bordeaux-II et U 657 Inserm), et comprenant des personnalités comme le Dr Bernard Avouac (Paris) ou le Pr Jacques Massol (Besançon), tous les deux anciens membres de la Commission de transparence et loin du monde de l’homéopathie. Cette étude respecte le code de conduite qui a été préconisé par l’agence européenne, le code ENCePP (European Network of Centres for Pharmacoepidemiology and Pharmacovigilance).
    Le Pr Abenhaïm a souligné que « l’étude EPI3 s’est menée dans des conditions d’indépendance absolue : nous avons pu à la fois réunir un comité scientifique, collecter des données, faire les analyses et produire des rapports et des résultats sans aucune intervention des laboratoires Boiron ».
    L’étude a inclus 8559 patients recrutés par 825 médecins généralistes représentatifs de la pratique française en homéopathie ou en allopathie. Les médecins ont été classés en trois groupes, les médecins allopathes non prescripteurs réguliers d’homéopathie, les médecins homéopathes et les médecins à pratique mixte prescrivant de l’homéopathie plusieurs fois par semaine.
    Les données recueillies montrent que le groupe de médecins à pratique mixte représente à lui tout seul plus de 40% de la prescription des médicaments homéopathiques en France.
    Dans les trois groupes de médecins, les patients sont comparables en termes de caractéristiques socio-démographiques et de pathologies, avec quelques différences. Les médecins homéopathes…[ pagebreak ]ont davantage de patientes, avec un niveau d’éducation plus élevé, moins de fumeurs.
    Leur patientèle a davantage de pathologie articulaire, d’anxiété et de dépression, et moins de pathologie cardiovasculaire. Évalué par le questionnaire SF-12, le score de qualité de vie est globalement identique quelle que soit la prise en charge.

    Le programme EPI3 a également évalué dans trois cohortes de patients suivis un an l’impact et l’intérêt de santé publique de la prise en charge par l’homéopathie de trois pathologies fréquemment rencontrées en médecine générale : les douleurs musculo-squelettiques (DMS), les troubles anxiodépressifs et du sommeil (SAD) et les infections des voies aériennes supérieures (Ivas).
    Un patient suivi par un médecin homéopathe n’a pas plus de risque d’évoluer vers la chronicité
    Les résultats concernant les DMS viennent d’être publiés. Ils portent sur 1 756 patients. Quatre critères ont été étudiés : l’évolution de la douleur, la consommation médicamenteuse, les effets secondaires et le critère de perte de chance (risque d’avoir un problème selon le mode de prise en charge). Sur douze mois, dans les trois groupes de patients, les bénéfices cliniques et l’évolution de la douleur étaient comparables, mais les patients souffrant de DMS aigus et chroniques suivis par un médecin homéopathe avaient une probabilité de consommer des Ains de 48% inférieur à des patients suivis par des médecins allopathes. Cette différence était statistiquement significative. Les patients ayant des douleurs chroniques avaient une probabilité de consommer des Ains 60% inférieure. Ces patients sont moins exposés aux effets secondaires.
    Concernant la perte de chance, la fréquence d’apparition de symptômes d’anxiété-dépression est comparable dans les trois groupes de patients, d’environ 10%. Un patient suivi par un médecin homéopathe n’a pas plus de risque d’évoluer vers la chronicité qu’un malade traité par un médecin allopathe ou mixte.
    Une intégration au parcours de soins. Les médecins homéopathes ne sont pas « exclusifs » et utilisent tout l’arsenal thérapeutique, même si en première intention ils ont un recours privilégié aux médicaments homéopathiques. Ainsi, 45,4%des patients inclus dans l’étude EP13 se voient prescrire au moins un médicament allopathique lors de leur consultation. L’étude EPI3 révèle que l’homéopathe est le médecin traitant de 57% des patients qu’il recevait, cette part étant de 84%pour les autres médecins. Les médecins homéopathes sont donc totalement intégrés au parcours de soins. Enfin, 20%des médecins généralistes non homéopathes ont aujourd’hui largement intégré les médicaments homéopathiques à leurs prescriptions.
    Sources : Grimaldi-Bensouda L, et al. Benchmarking the burden of one hundred diseases results of a nationwide representative survey within general practices. BMJ Open 2011 nov 14;1(2):e000215.
    Rossignol M, et al. Benchmarking clinical management of spinal and non-spinal disorders using quality of life : results from the EPI3-LASER survey in primary care. Eur Spine J 2011 apr 13.
    Rossignol M, et al. Who seeks primary care for musculoskeletal disorders (MSDs) with physicians prescribing homeopathic and other complementary medicine? Results from the EPI3-LASER survey in France. BMC Musculoskelet Disord 2011;12:21.

    1. janine sampere

      bravo…tout est dit. Il est évident que face à une septicémie on n’utilisera pas en premier recours l’homéopathie ; mais il y tellement de pathologies où elle soigne sans risque ! ; et bien que convaincue de son efficacité, je suis prête à accorder aux détracteurs l’effet placebo. Peu importe, pourvu que l’effet recherché soit obtenu…et économiquement cela n’est pas plus mal…

  24. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

    @ Marie:

    Très intéressant ce commentaire, je ne connaissais pas la grande étude EPI3 sur l’homéopathie et l’allopathie. Alors certes, ton texte nous dit que cette étude est à l’initiative des laboratoires Boiron (des gros producteurs de produits homéopathiques) mais ton commentaire ne précise pas que toutes ces études ont été financées par les laboratoires Boiron. Je me permet de douter fortement de l’indépendance de ces résultats… et pour plusieurs raisons.

    Comme d’habitude, si tu me présentes des publications, je vais un peu les lire (mais superficiellement on va dire).

    1. Grimaldi-Bensouda L, et al. Benchmarking the burden of one hundred diseases results of a nationwide representative survey within general practices. BMJ Open 2011 nov 14;1(2):e000215.

    Bien entendu, cette étude a été entièrement financée par les laboratoires Boiron. On peut également retrouver sur cette publication que 4 auteurs (dont le premier auteur de l’étude) ont été financé par les laboratoires Boiron à la suite de la publication de ces travaux. Voici un bel exemple de remerciement en bonne et du forme ! En terme d’indépendance des résultats, on fait mieux !

    2. Rossignol M, et al. Benchmarking clinical management of spinal and non-spinal disorders using quality of life : results from the EPI3-LASER survey in primary care. Eur Spine J 2011 apr 13.

    On apprend encore une fois que cette étude a été financée par les laboratoires Boiron. Mais le pire vient après.

    3. Rossignol M, et al. Who seeks primary care for musculoskeletal disorders (MSDs) with physicians prescribing homeopathic and other complementary medicine? Results from the EPI3-LASER survey in France. BMC Musculoskelet Disord 2011;12:21.

    En lisant la publication on apprend que l’étude ET les membres de la société LA-SER (ceux qui pensent être indépendants) ont été financées par une bourse illimitée de la part des laboratoires Boiron. Or, dans les deux publications précédentes, les membres du groupe LA-SER sont présents à chaque fois et ont été financés par les laboratoires Boiron, ceux qui ont le plus intérêt à dégager scientifiquement le côté positif de l’homéopathie.

    Loin de moi l’idée de vouloir descendre l’homéopathie encore une fois, mais je me dois de rejeter ce niveau de preuve et sans même avoir étudié les protocoles, les analyses statistiques, les biais éventuels ou autres… Cela me prendrait un peu trop de temps, mais surtout à la lumière de la non-indépendance flagrante de ces études, cela ne servirait pas à grand chose !

    1. Oliver Ramirez

      J’ai été jeté un oeil aussi et de toute façon c’est de l’épidémiologie dans tout ce que ça a de plus critiquable. Avec une grosse limitation qui est le manque d’homogénéité des groupes. Marie nous copie-colle ceci : « Dans les trois groupes de médecins, les patients sont comparables en termes de caractéristiques socio-démographiques et de pathologies, avec quelques différences. Les médecins homéopathes…[ pagebreak ]ont davantage de patientes, avec un niveau d’éducation plus élevé, moins de fumeurs.
      Leur patientèle a davantage de pathologie articulaire, d’anxiété et de dépression, et moins de pathologie cardiovasculaire. »

      On peut rajouter l’IMC qui est inférieur dans le groupe homéo. On nous dit aussi que les patients souffrant de manière chronique de DMS sont 62,1% à se diriger vers l’homéo comparé à 48,6% dans le groupe médecine conventionnelle, On a donc des groupes « comparables » qui ne le sont pas.

      Même si ils disent avoir fait des ajustements, il peut encore y avoir n’importe quoi comme facteur confondant, manquement dans le questionnaire derrière le résultat obtenu. Comme dans cette étude par exemple http://aje.oxfordjournals.org/content/157/3/234.full, on a peut être exactement le même problème que pour les études sur le végétarisme, on étudie des gens qui sont fondamentalement différents.

      Le texte nous dit que les bénéfices cliniques et l’évolution de la douleur sont comparables dans les trois groupes, est ce que ça signifie que l’homéopathie est aussi efficace que les autres traitements ou qu’elle est aussi inefficace que les autres traitements?

  25. michael

    Bonjour
    Juste pour information l’oscilloccinum n est pas une dilution à 200ch (impossible de trouver de telle dilution en france) mais une dilution à la 200 ème K ce qui correspond à du 7ch.et vous me faite bien rire en disant que le homéopathie c que de l effet placebo.guerie à l’homéopathie de à peu près ma naissance (25ans)jusqu’à maintenant de tout ce qui traînait dans l’air. et ayant guérie mon lapin nain d’un rhume avec les même granulé que pour l’humain je ne pense pas qu’il soit au courant de l effet placebo et pas plus qu’un enfant de trois mois . croyez le ou pas tout ce que je vous raconte est vraie et je ne suis pas membre d’ un quelquonque laboratoire HOMÉOPATHIQUE. A bon entendeur bonne journee

    1. Patrick

      Haha Michael, le commentaire bien inutile. Moi j’y crois, et mon lapin nain n’est pas mort de son rhume. Super expertise scientifique.
      Seulement là on a une vraie discussion sur un (pseudo) médicament, remboursé, avec l’argent du contribuable, et parfois pris à la place d’autres médicaments qui soignent, eux, les personnes qui en ont besoin. La médecine ce n’est pas le café du commerce, c’est des faits et des effets, des expériences.
      Alors vos histoires de j’y-crois-ça-a-guéri-mon-petit-rhume-et-mon-lapin-nain merci…

      1. Chloé

        Ca s’applique pour toi aussi ! C’est ton commentaire que je trouve absolument sans fondement, du genre je me pose la j’ai toutes les vérités du monde scientifique bonjour… Es tu au courant que les médecins homéopathes sont des médecins qui ont fait médecine (générale) suivi d’une spécialisation… c’est à dire qui ont fait encore plus d’études que ton médecin du coin qui te file des antibios pour une angine virale, pour que tu sois content, le même qui te file un certif médical sans trop t’examiner ni te poser de questions alors qu’il te connait pas… Bref, moi j’aurais plus tendance au contraire à avoir plus confiance dans l’homéopathie qui décortique absolument toute ta santé, ton mode de vie, ton alimentation, ton état moral etc pour te donner un traitement adapté… Pour moi c’est un gage de sérieux, et beaucoup de médecins de ville sont des guignols qui sont la pour encaisser leurs chèques pour 3 minutes chrono de consultation! Tout est une question de point de vue mais c’est pas pour ça que je traite les gens comme toi d’idiots…

      2. thilous

        et oui
        pourquoi ne rembourse t’on pas les feuilles ou l’extrait d’eucalyptus qui est reconnu come désinfectant des voies aérienne comme le thin
        pourquoi ne commercialise t’on pas la fleur de sureau, la feuille d’eucalyptus

        Tout simplement parce que les laboratoires ont réussi a fermer les herboristeries qui soit disant on été placer sous la responsabilité des pharmaciens qui n’ont reçu aucune formation dans cette spécialité.
        mais surtout c’était une concurrence inacceptable des médicament issue de la chimie
        Pourquoi les laboratoire payent-il à grand frais des explorateurs chargés de récolter des infos sur les pratiques ancestrales de la médecines (c’est du pillage d’info au seul intérêt de leurs officines)
        comme d’habitude nos l’législateurs ont marché sur la tête!!!
        l’homéopathie avec des huiles essentiels ç’a marche

    2. Robin

      S’il vous plait dites-moi la durée du traitement pour le coryza d’un lapin nain avec du coryzalia ! Ca fait 10 jours que je lui en donne et elle est toujours malade !

      1. Athen Huas Yon

        Haha ! Très drôle

    3. laumi

      je ne prends pas d’homéopathie et je suis rarement malade..mes enfants sont soignés par un médecin homéopathe (merci ma femme) et ils sont malades comme les autres et on finit une fois sur deux par leur donner des vrais médoc (antibio…)

      mes rhumes sont toujours (sauf une fois) passés tout seul sans rien comme pour mon lapin, mon chien…

      continuons à engraisser les vendeurs de « rêve »….

  26. delatour

    jj’ai 80 ans, je me soigne avec l’homéopathie, principalement, depuis plus de 30 ans suite à plusieurs erreurs médicales allopathiques qui m’ont coûté une paralysie d’un bras,pendant trois ans avec des douleurs terribles nuit et jour la première année, des acouphènes et une surdité, et pour commencer alors que je n’avais que 25 ans, la prise de cortisone pendant trois ans, sans suivi sérieux de la part du médecin, qui me vaut encore aujourd’hui une destruction massive de mon capital osseux !
    Depuis que je me soigne avec l’homéopathie je vais bien, j’ai retrouvé la santé petit à petit, j’ai rarement besoin de consulter mon homéopathe car je me suis formée à cette thérapie, alors je sais ce que je dois prendre, quand, combien et comment.
    A cela j’ai testé, puis ajouté ces dernières années, la phytothérapie, et la lithothérapie, qui viennent soit en complément soit à la place de l’homéopathie.
    Mes enfants, leurs enfants, et toute ma famille a suivi mon exemple et tout le monde se porte bien.
    Alors que l’on dénigre l’homéopathie cela me fait de la peine, car c’est vraiment une source de bien-être, et, j’allais l’oublier, je lui dois la vie !

    En effet j’ai fait une très grave intoxication aux moules un soir il y a des années. Si j’avais été seule ce jour-là je ne serais pas là à vous écrire. je faisais un œdème de Quincke, et ne pouvais plus respirer, à 23 heures, ma fille a téléphoné à mon homéopathe qui lui a demandé ce qu’elle avait dans sa pharmacie et a prescrit quelques granules différentes (qu’elle avait heureusement) à me mettre dans la bouche toutes les minutes ! en l’espace de 5 mn j’ai été sauvée. j’ai pu respirer à nouveau, et le reste a suivi.
    Alors je ne peux que remercier l’homéopathie !… et que l’on ne vienne pas me dire que c’est un effet Placebo !!

  27. Esterbat

    Il est vraiment déprimant de voir à quel point tant d’humains sont prêts à croire les pires balivernes, à se persuader que les réalités n’existent pas, à s’inventer des chimères qui les arrangent, à toujours interpréter des faits de la façon qui coïncide avec leur croyance. Les adeptes de l’homéo nous sortent toujours les mêmes refrains: ça marche, parce que je suis encore en vie, parce que mon rhume a disparu, parce que « mon lapin nain enrhumé » ne l’est plus, parce des médicaments actifs m’nt fait du mal etc. Mieux, on théorise doctement sur le quantique, l’énergétique et le vibratoire, sans qu’aucune de ces notions soient comprises, ni qu’il y ait le moindre rapport avec la réalité homéo.
    C’est simple, AUCUNE expérience objective n’a jamais mis en évidence une différence entre placebo et granule homéo. Ceci depuis plus de 2 siècles. Aucune maladie n’a jamais été guérie par l’homéo. Aucun homéopathe n’a jamais pu prouver qu’il savait faire la différence, par n’importe quel moyen, entre deux « remèdes » homéo, ni entre un « remède » et un granule vierge.Cela devrait être pourtant un jeu d’enfant! Même le labo fabricant en est incapable.Toute la théorie de base est fausse: la loi de similitude n’existe que dans la cervelle des homéopathes, on n’a jamais pu reproduire les expérimentations d’Hahnemann, on ne connait aucune organe capable de réagir à une « information » non chimique, on ne connait ni la mémoire de l’eau ni celle du sucre, on ne connait aucune force ni aucun produit capable de n’avoir une action que positive, l’oscillocoque est une pure invention, etc. j’en passe tant le monde homéo est truffé d’incohérences et de débilités. A tout prendre, il est bien moins idiot de croire à l’efficacité de l’eau bénite ou de la patte de lapin!

    1. Chloé

      Je suis toujours étonnée par la fermeture d’esprit de certaines personnes… Parce qu’on ne peut pas l’expliquer ça n’existe pas ? Je suis très cartésienne mais pourtant je laisse mon esprit ouvert à une part d’inexplicable… En plus à quoi ça sert de traiter tout le monde de débiles… Si ça leur convient de se soigner comme ça, qu’est ce que ça peut bien faire ? Par contre ce qui est bel et bien prouvé c’est que de nombreux produits pharmaceutiques sont bourrés d’effets secondaires et peuvent même donner des maladies graves… Moi je trouve ça encore plus débile de privilégier ce genre de remèdes… Mais tout est une question de point de vue… Moi je crois ce que je vois, pas plus tard qu’hier où j’ai vu une copine qui s’était chopée une sacré toux, elle est allée chez le toubib qui lui a filé une semaine d’arrêt (mais remarque 3 jours après elle toussait encore), moi pareil je me trimballe une toux affreuse qui m’empêchait de dormir depuis 2 jours, je me décide enfin à aller acheter mon sirop homéo, et dès le lendemain je tousse déjà presque plus… Ah ouais balaise le placébo, mais si ça marche aussi bien pour aussi peu cher, je signe direct…

      1. rienafairefr

        >Je suis toujours étonnée par la fermeture d’esprit de certaines personnes… Parce qu’on ne peut pas l’expliquer ça n’existe pas ?

        On peut très bien expliquer les apparentes « guérison » avec l’homéo. Rien de mystérieux.
        Les plus fermées d’esprit ne sont pas les sceptiques qui réfléchissent un peu avant de croire en quelque chose. Ce sont ceux qui s’accrochent à une pseudo science malgré les montagnes de preuves de sa fausseté

        >Je suis très cartésienne

        Je vous assure, étant donné votre raisonnement qui suit, vous ne l’etes pas.

        >mais pourtant je laisse mon esprit ouvert à une part d’inexplicable…

        C’est cool. En attendant, vous sautez sur une explication pseudo-scientifique. Ce n’est donc plus inexplicable.

        >En plus à quoi ça sert de traiter tout le monde de débiles…

        A ce qu’ils se rendent compte qu’ils sont débiles ? Si tout le monde disait aux débiles qu’ils sont intelligents il ne risquent pas de se rendre compte de leur débilité.

        >Si ça leur convient de se soigner comme ça, qu’est ce que ça peut bien faire ?

        « ça marche pour moi », bien sur. Et le théorème de pythagore, il est vrai pour certaines personnes et faux pour d’autres. Non. Soit ça marche, soit ça marche pas. S’ils pensent se soigner réellement avec un placebo, c’est qu’ils ont tort, point.

        >Par contre ce qui est bel et bien prouvé c’est que de nombreux produits pharmaceutiques sont bourrés d’effets secondaires et peuvent même donner des maladies graves…

        Sans dec. Personne le nie. Cela ne rajoute AUCUNE crédibilité à l’homéo. Si vous voulez prendre des granules de sucre au lieu de médoc, libre à vous. Mais prétendre que ces granules de sucre soignent, c’est mensonger.

        >Moi je trouve ça encore plus débile de privilégier ce genre de remèdes…

        C’est pas soit on utilise de l’homéo soit on se bourre de produits de chimiothérapie… Ya un juste milieu. Pour la plupart voire la quasi totalité des maladies « traitées » par des produits homéopathiques, l’alternative c’est « laisser faire, votre corps va se démerder tout seul, aussi vite qu’avec l’homéo ».

        >Mais tout est une question de point de vue… Moi je crois ce que je vois, pas plus tard qu’hier où j’ai vu une copine qui s’était chopée une sacré toux, elle est allée chez le toubib qui lui a filé une semaine d’arrêt (mais remarque 3 jours après elle toussait encore), moi pareil je me trimballe une toux affreuse qui m’empêchait de dormir depuis 2 jours, je me décide enfin à aller acheter mon sirop homéo, et dès le lendemain je tousse déjà presque plus… Ah ouais balaise le placébo, mais si ça marche aussi bien pour aussi peu cher, je signe direct…

        Dans le genre pas impressionant, une toux qui part au bout de quelques jours…..
        Si vous voulez savoir si l’homéo vous soigne dans ce cas que vous décrivez, il aurait fallu réfléchir à comment votre toux aurait évolué sans aucun traitement. Je parie que peu importe ce que vous auriez pris, la toux serait parti. Rien de mystérieux la dedans. Et l’homéo serait gratuite que les gens comme moi diraient que c’est du n’importe quoi tout autant.

        1. Chloé

          Ah ouais le gros réac quoi, en mode buté de chez buté… Dans ce cas, aucun débat possible… Même mes copains médecins (allopathes) sont plus ouverts que vous ! Mais bon restez dans vos croyances, nous ça ne nous changera pas le cours de notre vie… D’ailleurs je parlais en général, je n’ai jamais dit que l’homéopathie était mystérieuse : ce sont sont des substances qui excitent notre système immunitaire pour que notre corps combatte plus facilement les attaques, rien de mystique là dedans… Et puis c’est ridicule de dire que c’est un truc de débiles puisqu’au risque de me répéter, les médecins homéopathes font plus d’études puisqu’il s’agit d’une spécialisation de la médecine… C’est plus une question de choix, de flemme de faire plus d’études, ou aussi parce qu’une consultation de 5 minutes chez l’allopathe ca rapporte plus que celle d’1h chez l’homéo, et qu’on reçoit plus de cadeaux des labos aussi…
          Je finirais juste par un petit exemple. Que donne un rhume pas soigné? Et ben ça donne des complications, un rhume carabiné, qui traine pendant des semaines et qui se transforme en bronchite et compagnie, avec risque de rechute peu de temps après. Un rhume soigné par homéopathie, c’est une amélioration sous quelques heures et guérison en 48h. Une toux pas soignée, ça donne une toux qui s’aggrave, qui devient insupportable pour soi et les gens qui nous entourent, et en général on fini aphone… Une toux soignée par homéopathie ça donne : une amélioration sous quelques heures et ah ben tiens, aujourd’hui j’ai presque pas toussé, donc on peut dire que demain je suis guérie, donc ouais guérison sous 48h encore une fois… Rien de tel que des bonnes petites expériences pour se rendre compte de l’efficacité, c’est aussi simple que ça… Mais selon moi vous ne serez jamais assez curieux pour faire l’expérience vous même… et puis ça demande du temps, donc on choisi la facilité, et on critique tout en bloc…

          1. rienafairefr

            « allopathie », le mot qui ne veut rien dire. L’allopathie n’existe pas. Il n’existe qu’une médecine. Si l’homéopathie guérissait vraiment, on apellerait cela de la médecine, point barre.

            Faire des années de médecine en plus pour apprendre des listes de noms latins, des « indications » et des diagnostics qui n’ont pas bougé depuis 200 ans, c’est pas etre + intelligent, bien au contraire.

            Si vous croyez que les gens critiques de l’homéo ne l’ont pas essayé…. Vous vivez sur quelle planete. On a essayé, et on a pas été transcendé. Je me répète mais votre oh j’ai guéri de ma toux c’est pas impressionant du tout.

            En attendant, la médecine, elle soigne des cancers, des infections, et j’en passe. Et l’homéopathie ? « Oh, mais j’ai moins toussé! ». Top

            1. janine sampere

              Elle soigne les cancers ? ceux qui devraient avoir disparu depuis belle lurette ? il me semble pourtant qu’il y en a de plus en plus…bizarre, bizarre…

          2. Athen Huas Yon

            Haha ! Le médicament homéopathique qui guérit en 48 h ce qui guérit tout seul en deux jours !

    2. janine benoit

      faux… ma petite fille de 3 ans avec un herpes à l´oeil, purulent, qui la défigurait et qui l´aurait rendue aveugle, a été sauvé par de la micro immunothérapie, qui fait parti de l´homéopathie, je doute que dans ce cas il s´agisse de l´effet placebo.

      1. Athen Huas Yon

        Merci grâce à vous je viens de découvrir une nouvelle fumisterie toute droit sortie de l’imagination fertile des naturopathes…

        1. janine sampere

          La micro immunothérapie ne sort pas de l’imagination des naturopathes ! vous voyez que vous n’y connaissez rien! instruisez vous un peu plus; on ne sait jamais, vous pourriez peut être un jour en avoir besoin…

      2. Keirn

        L’homéopathie inefficace, c’est la conclusion d’un examen poussé de 225 études, mené par le conseil australien de la santé nationale et de la recherche médicale (NHMRC), le plus gros organisme dédié à la recherche en Australie. Les résultats, publiés dans un rapport début mars, sont sans équivoque: «Il n’y a aucune preuve d’une quelconque efficacité de l’homéopathie sur la santé», résume le NHMRC. Pour les 56 % de Français qui ont recours à cette médecine alternative selon un sondage Ipsos 2012, la pilule risque d’être difficile à avaler.

        https://www.nhmrc.gov.au/_files_nhmrc/publications/attachments/cam02a_information_paper.pdf :
        NHMRC’s interpretation of the assessment of the
        evidence on the effectiveness of homeopathy
        Based on the overall findings of the assessment of the evidence of effectiveness of homeopathy,
        NHMRC has reached these conclusions:
        • There is no reliable evidence that homeopathy is effective for treating health conditions.
        • Homeopathy should not be used to treat health conditions that are chronic, serious, or could
        become serious.
        • People who choose homeopathy may put their health at risk if they reject or delay treatments for
        which there is good evidence for safety and effectiveness.
        • People who are considering whether to use homeopathy should first get advice from a registered
        health practitioner. Those who use homeopathy should tell their health practitioner, and should
        keep taking any prescribed treatments.

  28. Chloé

    Quelle flot qu’inepties… Oui une seule médecine, c’est vous qui ne vivez pas sur la même planète, ou en tout cas qui ne devez pas beaucoup sortir de votre village… Vous vous intéressez un peu au monde qui vous entoure ou vous êtes auto centré pour tout comme ça?

    Vous savez que certaines personnes utilisent la médecine ayurvédique justement pour traiter des cancers qui ne répondent pas aux traitement classiques? Et que, justement ma mère a été sauvée d’une maladie infantile grave qui ne répondait plus aux antibiotiques, par l’homéopathie… Cela traite également la dépression sans les effets secondaires, et je pourrais continuer avec de multiples exemples, mais j’ai envie de dire, à quoi bon? puisque vous n’écoutez rien…

    1. rienafairefr

      Clair et net, vous vous vantiez d’etre cartésienne, vous ne l’etes pas pour un sou.

      Vous avalez tout cru, sans réfléchir, ce qu’on vous raconte. Vous pouvez mieux faire.

      En médecine, il faut un petit peu plus que des oui-dire et des anecdotes. Il faut des faits. Là maintenant tout de suite, si vous aviez réellement des preuves comme quoi l’homéo fonctionne, je vous invite à envoyer ces preuves à la fondation James Randi, qui vous fera un chèque de 1 million de dollars. Vous avez des preuves ? Alors au lieu de déblatérer des choses invérifiables, faites les vérifier. Vous verrez, ce sera tout de suite moins impressionnant

      1. janine benoit

        très bonne idée … je vais envoyer des photos de ma petite fille de 3 ans, défigurée par un herpes aux yeux et guérie seulement avec l´homéopathie. Mais c´était peut etre un placebo…

  29. Chloé

    une preuve ? c’est à dire ? jpeux pas remonter le temps pour vous envoyer au chevet de ma mère mourante, pour que vous assistiez à sa guérison suite au traitement homéopathique… ça n’a pas de sens voyons !

    1. Keirn

      LE FIGARO – L’homéopathie inefficace, c’est la conclusion d’un examen poussé de 225 études, mené par le conseil australien de la santé nationale et de la recherche médicale (NHMRC), le plus gros organisme dédié à la recherche en Australie. Les résultats, publiés dans un rapport début mars, sont sans équivoque: «Il n’y a aucune preuve d’une quelconque efficacité de l’homéopathie sur la santé», résume le NHMRC. Pour les 56 % de Français qui ont recours à cette médecine alternative selon un sondage Ipsos 2012, la pilule risque d’être difficile à avaler.

      https://www.nhmrc.gov.au/_files_nhmrc/publications/attachments/cam02a_information_paper.pdf :
      NHMRC’s interpretation of the assessment of the
      evidence on the effectiveness of homeopathy
      Based on the overall findings of the assessment of the evidence of effectiveness of homeopathy,
      NHMRC has reached these conclusions:
      • There is no reliable evidence that homeopathy is effective for treating health conditions.
      • Homeopathy should not be used to treat health conditions that are chronic, serious, or could
      become serious.
      • People who choose homeopathy may put their health at risk if they reject or delay treatments for
      which there is good evidence for safety and effectiveness.
      • People who are considering whether to use homeopathy should first get advice from a registered
      health practitioner. Those who use homeopathy should tell their health practitioner, and should
      keep taking any prescribed treatments.

  30. Zurg

    Aucune étude sérieuse sur le sujet ? Ce serait un placebo ? Ah ah ah, laissez-moi rire et allez donc fréquenter les facs de médecine ou bien les grands hôpitaux à Paris ou en province.

    Il a été récemment démontré que ce médicament fonctionnait.

    Les petits blogueurs pédants comme cet italien tentent de se faire mousser en critiquant cette société, car ce sont sûrement de petits aigris incapables de travailler en labo ou comme médecins, clairement.

    Cherchez donc l’étude datant de 2011, puisque vous aimez fouiner pour trouver des faits pour enfoncer boiron et vous trouverez l’étude qui met en évidence l’efficacité de ce médicament.

    Si vous vous croyez si forts, également, vous n’avez qu’à créer votre propre médicament, aussi.

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Nul besoin de fréquenter les facs de médecine pour savoir lire une étude. D’ailleurs, ce sont bien les étudiants en médecine qui devraient apprendre à en lire davantage et surtout à savoir les critiquer.

      Quoi qu’il en soit, moi j’apporte des preuves, des études scientifiques comme tu dis, et notamment certaines publiées dans « The Lancet » ou le plus grand journal médical au monde. C’est pas assez pour toi ?

      Aussi, je tiens à te féliciter pour ta manière de citer des études:

      « Cherche l’année 2011 ! »

      Bravo ! Ca c’est de la grande citation de référence ! J’aurais du citer toutes mes références et laisser les pauvres lecteurs se démerder.

      Reviens donc me voir avec du solide (et pas un médicament hein !) ; )

    2. Sylvain

      Oh hé, une étude scientifique c’est fait pour falsifier, on cherche à rejeter une hypothèse pas à la démontrer !

  31. Le Hobbit

    Bon article. Une précision toutefois : l’oscillococcinum est dilué à 200 K, c’est à dire 200 dilutions korsakoviennes, mais bon cette méthode de dilution est encore plus risible puisqu’ elle consiste à vider entièrement le bécher de teinture mère avant de le remplir d’eau, en considérant ce qui reste de produit sur les parois…
    Je crois aussi que le problème vient de la sous-estimation de l’effet placebo parmi la population, attribuant ainsi à tort des vertus à l’homéopathie et pas que.

  32. Nina

    depuis des années vaccin grippe : Influenzinum : je touche du bois , je passe les hivers sans grippe; et si un rhume survient Oscillo illico ; alors si c’est l’effet placebo, il ne me coûte pas cher, et me soigne . Pour d’autres cas : mal de dos, tête ; L107 et ultra-levure pour gastro hyper efficace ; fatigue ou autre ; autre point : l’homéopathie est rentée dans certains CHU pour atténuer douleur et autres effets de la chimio .
     » La confiance c’est comme la foi, on l’a ou on ne l’a pas « !

    1. laumi

      jamais pris d’oscillo machin et d’homeopathie et j’ai deux avoir la grippe deux fois en 42 ans…la grippe c’est 1 fois tout les 10 ans en moyenne…

      et posez vous la question de l’homeo au CHU pour atténuer la douleur….avec autant de gens persuadés que çà marche…effet placebo garanti encore et çà coute pas grand chose !

      1. janine sampere

        ah bon ? tous les 10 ans? moi en 70 ans je ne l’ai jamais eu et ma mère à 91 ans non plus…

  33. Nina

    j’ajouterai aussi qu’un traitement homéopathique n’a pas d’effets secondaires et surtout ne tue pas !

  34. Saioa

    Alors s’il y a bien un médicament homéopathique qui marche c’est bien celui-là ! C’est quoi cette propagande pro-vaccin ?!!! Mieux vaux poser 25€ que de subir les à-coups en latence de tous les poisons vaccinaux. Réfléchissez et cessez de tromper les gens. Placebo ! On est pas cons à ce point

    1. Athen Huas Yon

      Bravo pour cet article. Les commentaires sont à pleurer, ou à mourir de rire, on ne sait plus.

      Saioa : « Placebo ! On est pas cons à ce point’ haha, quelle bonne blague.

      J’avais moi-même écrit un billet sur le sujet, je pensais qu’il n’était plus en ligne, mais si :
      http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/08/21/2572702_homeopathie-le-scandale-boiron.html

      Cordialement

      1. Oliver Ramirez

        Magnifique et Magistral billet, merci pour le partage :)

        1. Athen Huas Yon

          Merci, merci…

  35. betsepour lahvie

    L’homéopathie aurait très bien pu se définir comme un sous-secteur de la psychologie, une psychologie sachant manipuler des objets thérapeutiques spécifiques.
    C’était évidemment un choix difficile, mais qui lui aurait permis d’éviter de présenter ses remèdes comme des médicaments.
    Elle survivrait peut-être mieux au milieu de toutes les techniques psychothérapeutiques (elles sont, paraît-il, plus de 300).

  36. jeff

    J’ai été soigné depuis tout petit avec de l’homéopathie, ça n’a jamais marché.
    J’ai même un ancien camarade de classe qui m’a dit : « c’est toi qui était tout le temps malade! »
    Depuis quelques années j’ai arrété, même résultats.
    Ma femme me dit « sur moi ça marche ». la derniere fois elle n’a rien pris, elle a été guérie aussi vite. Cela dit, si on découvre pourquoi ça marche sur certain (au dela du placebo), ça me ferai très plaisir.

    Je rêve d’un vaccin contre le rhume et toutes les rhinopharyngites…

  37. ksone

    Bon… J’avoue à la moitié des commentaires, j’ai craqué, j’ai scrollé !

    Et en plus, j’avais presque rempli ma grille de loto homéopathique : « mémoire de l’eau » « montagnier » « placebo » « escroquerie ». Il manquait plus que « benveniste », je suis presque déçu que personne l’ai mit du coup !

    Tu as eu les commentaires que tu attendais j’imagine ;)

    En attendant, allons tous faire une overdose:
    https://www.youtube.com/watch?v=xd7IUJv_Fvw

    Attention, ce type de blague est déconseillée aux diabétiques et aux intolérants au lactose !

    Haut les coeurs…

  38. CHARMILLE31

    Merci a REMY pour son explication de l’homéopathie.
    Dire que l’homéopathie est un placebo démontre qu’on ne comprends rien au fonctionnements si particuliers et si divergents de notre organisme.
    Ce que j’estime grave, venant de personnes qui prennent 10 ans ou plus de leur vie pour avoir un diplôme pour soigner les gens. l’humilité en toute chose devrait etre de rigueur et il conviendrait plutot d’écrire que pour l’instant, dans l’état de connaissance et de conscience de certain, l’homéopathie n’est pas une science qui peut etre reproductible sur un ensemble de personnes… et heureusement !
    Comment dire ! peut on soigner une femme de 70 ans de 65kg avec les mêmes médicaments qu’un homme de 25 ans pesant 95kg ?
    La médecine allopathique tente de nous le faire croire avec force et arguments (voir les médicaments anti grippaux ou anti rhumes)…. de la poudre aux yeux (tiens, quand on parle de charlatans!)… enfin, le débat est sans fin.
    Pour ma part j’ai choisi et rien de ce qui pourra être écrit contre l’homéopathie ne me fera changer d’avis, tant pis si on pense que je suis une imbécile!!.. au siècle de l’obscurantisme les aveugles sont roi !

    1. Athen Huas Yo

      Personne ne prétend que l’organisme humain n’est pas complexe. Il faut en effet rester humble devant ces connaissances et compréhensions encore limitées que nous en avons, et comme on dit, garder l’esprit ouvert.

      Cependant, il y a des limites nécessaires à l’ouverture d’esprit, car sans esprit critique, l’ouverture d’esprit conduit à accorder la même valeur à tout et n’importe quoi. C’est le cas avec l’homéopathie.

      Alors, ne vous en déplaise, vous pouvez croire à l’homéopathie, comme vous pouvez croire à l’efficacité des fleurs de Bach ou à celle de l’imposition des mains, de la réflexologie plantaire, et autres patalogies loufoques. Il n’en reste pas moins que l’état des connaissances actuelles montre sans aucune ambiguïté que l’homéopathie n’est qu’une vaste fumisterie.

      Je ne comprendrai jamais pourquoi il est si difficile de refuser cet effet placebo. Son existence et son effet ont été maintes fois démontrés et observés. On sait de manière certaine que des pilules de sucre pur sont considérées comme efficaces par une proportion élevées des patients, jusqu’à 30%, et que l’homéopathie, comparée à ces pilules ne fait pas mieux. Où est le problème ?

      De toute manière, à partir du moment où il s’agit d’une croyance, d’une foi, il n’y a rien à faire. Mais de grâce, que les croyants n’aillent pas imposer leurs vues au mépris de toutes les connaissances actuelles, en obligeant les scientifiques à perdre leur temps avec la pensée magique d’une époque révolue.

  39. Manu-H2O

    L’homéopathie est classée officiellement et reconnue par l’INSERM comme un placebo sans AMM ni contrôle (à tort de mon avis), mais utile à la pharmacopée. Effectivement la science étant évolutive et non statique, on pourra un jour peut-être découvrir comment certains ont pu découvrir comme par enchantement il y a 200ans des artéfacts actuels qui se concrétiseront ou pas dans des explications quantiques futures. C’est ce que les homéopathes devaient déjà se dire en 1925 quand ils prétendaient observer des virus avec des microscopes optiques, commercialisant des produits qui font aujourd’hui les meilleures ventes du leader du marché mondial. A défaut de pouvoir prétendre voir les virus, ils avaient néanmoins une longue-vue des affaires… Je n’ai d’ailleurs jamais trop compris pourquoi, les détracteurs d’allopathie veulent prouver à tout prix qu’il n’y a pas d’effet placebo chez la biologie animale proche de la nôtre. Proclamant que l’animal n’a pas de conscience qui influencerait l’aspect psychologique du psychisme pour donner l’illusion d’un bien être au corps. Encore une fois ils sont très savants sans moyen d’observation, mais encore trahis par les avancées de la science en imagerie médicales qui démontrent que l’esprit guéri le corps. Il est prouvé scientifiquement que le cerveau de l’humain leurré par une intention sociétale, affective ou sensitive, va se mettre à sécréter (ou à réguler) des enzymes endogènes agissant comme une molécule de synthèse pour remettre en symbiose la biologie du corps. Pourquoi cette mécanique d’équilibre biologique ne fonctionnerait pas avec d’autres êtres biologiques comme les animaux ? Les études laborantines sur l’effet placébo vétérinaire qui sont plus liés au gout et à l’odorat sont peu nombreuse mais en cours et démontrent déjà ce phénomène chez l’animal, voir même sur les plantes avec les harmoniques, mais ils trouveront d’autres subterfuges pour étayer leur culte de la supra-médecine statique empirique. Si l’activité psychique appelée pensée est issue de notre biologie, pourquoi serait-il impossible que cette mécanique ne fonctionne sur l’animal ?
    http://www.lessentielvet.com/IMG/pdf/chien2-189.pdf

    La mémoire de l’eau est l’aspect scientifique le plus évoqué par cette doctrine. Découverte par Jacques Benveniste en 1988, dont la preuve scientifique n’avait pu être apportée (scandale scientifique à l’époque). Le transfert vibratoire par des harmoniques ADN reproductibles par la vectrice eau ne rentrent pas dans cette considération, puisque pas d’eau à la livraison des granules. Ces expériences ne sont reproductibles qu’avec le solvant eau depuis 2011 par le Professeur Luc Montagnier (découverte se heurtant actuellement à un paradigme scientifique). http://montagnier.org/signaux-electromagnetiques-ADN
    Concernant les animaux qui par miracle non plus besoin d’individualisation ; allez encore un petit effort et les thérapies de groupe seront possibles, avec granules ça va de soi…
    L’effet placébo grâce à l’imagerie médicale se révèle être un véritable médicament agissant aussi bien qu’une molécule de synthèse mais avec hélas moins de réussite selon les candidats et pathologies traitées «Le placebo est un médicament».
    Une expérience individuelle qu’elle soit heureuse ou triste ne peut former une vérité.
    Une philosophie formée autour du principe d’individualisation tout en développant le prosélytisme n’est qu’un paradoxe.

    1. Athen Huas Yon

      Excellent commentaire.

  40. JPP80

    Bonsoir
    Quand tous nos spécialistes et scientifiques comprendront que la meilleure médecine, quelle soit-elle, en fait, est celle qui soigne le patient.

  41. auguste

    osillococcinum ça marche , j’ai fait le test dès les premiers symptômes nez qui coule éternuements, je prends immédiatement une dose d’osillo et une autre au coucher et quand je me lève tout est rentré dans l’ordre, parcontre si je ne le prends pas ça continue et ça coule dans la gorge et après c’est le médecin et les antibiotiques

  42. Paolo

    Je suis content de lire que l’homéopathie oscillococcum est bcp relié à des espérances plutôt que soigner mais..
    Ça fait 3 ans que dans ma boîte on a le « droit » à un traitement homéopathie pour la grippe. En 2013 j’ai choisi de le prendre et j’ai passé le pire hiver de ma vie (nez qui coulé, mal à la gorgé et toux no stop). En 2014 j’ai choisi de laisser tomber et j’ai passé un super hiver.. pas malade un seul fois. Même pas un ptit rhume.. rien du tout. Cette année j’ai choisi de reprendre le traitement et depuis je suis à nouveau malade no stop.. rhume mal à la gorgé et toux… aujourd’hui je doit prendre le 3eme dose mais j’hésite. .

    Si ça marche pas pour soigner comment est possible que je soit plus malade quand j’ai suivi le traitement? :(

  43. Brillet

    Envie de faire partager mon expérience: en 1981 … mon fils tout petit avait des otites; connaissant un peu l’homéopathie,je le soignais et ses douleurs s’atténuaient très vite; mais pas trop sûre de moi, je l’emmenais ensuite (!) chez mon médecin allopathe qui me disait « c’est drôle: on dirait une otite qui s’est guérie toute seule!  » je n’ai jamais osé lui avouer ce que j’avais donné ( ferrum phos, je suppose). J’ai déménagé et , par hasard, ai retrouvé ce même médecin 30 ans plus tard, devenu …homéopathe!

    Une autre expérience: ma fille de 10 ans a eu une mononucléose; aucun traitement possible, c’est ce que je pensais, et ce que m’a confirmé le médecin allopathe vu à cette occasion. Au bout de quelques semaines, fatiguée de sa fatigue … je l’ai emmenée chez une homéopathe: la semaine suivante ma fille pouvait retourner en classe!

    A chacun de faire ses expériences, et de se faire une opinion. L’esprit scientifique élabore des hypothèses à partir d’expériences …

    1. Athen Huas Yon

      Post hoc ergo propter hoc…
      On n’en sortira jamais.

    2. laumi

      magnifique comme commentaires et c’est l’inverse de la science votre démonstration

      et combien d’otite guérie toute seule à votre avis ? il faut différencier la nature de l’otite déjà ! nous on n’a jamais réussi à soigner une otite avec de l’homéopathie et pourtant ma femme a essayé à chaque fois (merci l’homéopathe …les gamins qui hurlent de douleur, vous connaissez ?!)

      j’ai eu la monucleose (comme plus de 80 % des personnes adultes en fait..si si vérifiez !…elle est passée toute seule sans rien …comme chez beaucoup de personnes)…elle est bénigne chez l’enfant sauf complication et ce n’est pas que de la fatigue dans ce cas là….

      1. janine sampere

        mon meilleur conseil de la nuit : changez d’homéopathe…dans cette profession, comme dans toutes il y a des bons et les autres…et ce n’est pas parce qu’il est homéopathe, qu’il est automatiquement meilleur…

  44. Scartapus
  45. laumi

    l’autre jour mon fils de 5 ans était pris des bronches => médecin pédiatre homéopathe => séance de kiné + homéopathie => au bout de 7 jours, çà empire +> radio des poumons, crainte d’infection +> antibio à large spectre !!

    merci l’homéopathie qui a failli tuer mon fils…

    vous me faites rire avec votre homéopathie « miracle »…
    vous avez de la chance de pas être malade c’est tout..comme moi en fait qui ne prend pas d’homéopathie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *