gluten-intolerance-maladie-coeliaque-ble

Le gluten, c’est quoi ?

Le gluten, c’est connu, ultra connu. Tout le monde a déjà entendu parler, au moins une fois, du gluten dans notre alimentation et des dangers de sa consommation.

Oui, des dangers de sa consommation, car le gluten est souvent associé à des risques de maladies inflammatoires (par exemple) et bien d’autres.

Mais avant tout, le gluten c’est quoi ? C’est un ensemble de protéines qui, de manière très simpliste, permet de rendre le pain « panifiable ». Le gluten est un composé plutôt visqueux et élastique qui permet, lorsqu’il est présent en concentration suffisante, de faire lever nos fameux et tendres pains traditionnels.

Où se trouve le gluten ?

Le gluten possède un rôle clé dans la boulangerie mais pas uniquement. Le gluten sert également d’exhausteur de goût, de stabilisant et même d’épaississant. Le gluten est présent dans le pain de manière évidente, mais plus insidieusement dans certains cosmétiques, des médicaments (comme excipients), dans certains alcools et même certains fromages (le bleu). Le gluten est présent en large quantité dans le blé, mais également (en plus faible quantité) dans l’épeautre, l’avoine, le seigle ou l’orge. Toutes les préparations qui utilisent les moindres céréales citées précédemment contiennent, de facto, du gluten.

Au final, le gluten est présent presque partout, et nous savons que les personnes très intolérantes au gluten ne peuvent plus rien manger en extérieur, le simple fait de manger devient un véritable calvaire.

Pourquoi faire un régime sans gluten ?

Mais alors pourquoi faire un tel régime ? Bien, parce que c’est « in », c’est tendance, et comme tout le monde en parle, pourquoi pas essayer !

Risques pour la santé

Plus sérieusement, le gluten est gravement impliqué dans une très longue liste de maladies. Le blog Green Escape nous dit qu’un très célèbre journal de médecine vient de lister 55 maladies liées à la consommation de gluten.

Parmi ces maladies, nous retrouvons : la maladie du côlon irritable, les maladies inflammatoires de l’intestin, l’anémie, le cancer, le syndrome de fatigue chronique, les aphtes, l’arthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, et des maladies auto-immunes.

Cependant, la consommation de gluten n’entraine pas systématiquement des maladies plus ou moins sérieuses, mais plus généralement des intolérances au gluten avec ballonnements, diarrhées ou douleurs abdominales. Il existe un degré plus sérieux que l’intolérance au gluten : la maladie cœliaque. Le principe de cette maladie est le même que l’intolérance au gluten mais en bien plus grave. On peut retrouver du sang dans les selles, et des douleurs très intenses après la consommation de gluten.

Pourquoi devriez-vous essayer le régime ?

Si la majorité d’entre nous ne pense pas être intolérant au gluten, et à juste titre, d’autres peuvent l’être sans même le savoir. L’intolérance au gluten peut être extrêmement faible et installée depuis très longtemps dans notre vie. C’est-à-dire que nous sommes peut-être habitués à cette intolérance, et que nous n’avons même pas idée de l’effet du gluten sur nos capacités physiques et mentales.

A titre d’exemple, le très connu Novak Djokovic a découvert il y a un an une intolérance au gluten. Il a déclaré lui-même qu’il n’a jamais été aussi bon et aussi en forme depuis qu’il ne consomme plus rien avec du gluten. Même au plus haut niveau, avec des personnes qui ont des capacités physiques énormes, une intolérance au gluten peut voiler, diminuer, ou atténuer vos performances (ici sportives).

Cet exemple justifie le simple fait de vous demander si le gluten a un effet sur vous. Le savez-vous ? Si vous n’avez pas fait au moins un test sanguin, ou un test salivaire ou un régime sans gluten avec réintroduction dans votre vie, vous ne pouvez pas me répondre.

2 mois sans gluten : mes règles

2 à 4 semaines sans gluten sont généralement admises comme suffisantes pour tester une intolérance au gluten. Mais alors pourquoi 2 mois ? On va dire que c’est choisi un peu arbitrairement pour à la fois avoir assez de temps pour instaurer une bonne routine d’alimentation, mais également pour qu’il y ait un peu de sport, de challenge, une certaine quête de discipline et d’excellence dans cette expérience !

La dernière semaine du régime (8e semaine), sera destinée à visualiser, mesurer et noter les modifications physiques (boutons, etc.) et physiologiques (coups de barre après manger, éternuements par jour, tonus et énergie au réveil, ballonnements, etc.) afin d’établir un score « témoin » sans effet du gluten sur l’organisme.

Finalement, on réintroduit le gluten dans l’alimentation, histoire de « choquer » nos petites cellules et d’observer les réactions de notre organisme, s’il y en a !

C’est bien à ce moment-là que l’on sait si on est intolérant ou pas au gluten, et à quel degré cette intolérance est vécue.

Sans gluten, en pratique

En pratique, un pro-paléo ne sera pas trop, ou plutôt pas du tout, embêté à faire un régime sans gluten. Etant donné que les bases du régime paléolithique interdisent le gluten.

Par contre, pour le consommateur lambda, un régime sans gluten veut dire que vous ne pourrez plus consommer quotidiennement :

  • La bière (sauf celles sans gluten), et c’est tout ! Je viens d’apprendre, à ma grande stupéfaction, que le whisky, le gin, le scotch ou la vodka sont obtenus à partir de la fermentation de céréales qui contiennent du gluten, mais ces alcools sont distillés et ne contiendraient pas de gluten (de prolamines) ! Par contre, Green Escape conseille dans sa série d’article sur le gluten d’éviter le whisky. Et le très fameux site Passeport Santé nous conseille la même chose, car la distillation de la vodka, du scotch et du whisky n’éliminerait pas le gluten entièrement.
  • (En conclusion) Le whisky, le scotch et la vodka sont également interdits (principe de précaution oblige.)
  • Tous les pains aux céréales contenant du gluten (épeautre, blé, seigle, orge, avoine)
  • Les pâtes au blé
  • Les chips industrielles
  • Toutes les préparations industrielles qui contiennent des protéines végétales hydrolysées ou texturées.
  • Les sauces au soja (ouchhh)
  • Les barres de céréales sont également interdites pour les mêmes raisons que le pain

Il doit en exister d’autres, mais ce sont les premiers qui me viennent à l’esprit.

C’est parti !

Avez-vous déjà fait cette expérience ? Quels bénéfices en avez-vous tirés ? Ou êtes-vous simplement tentés par l’aventure ?

UPDATE (25/01/2013). Il n’y a pas de différence entre l’intolérance au gluten et la maladie coeliaque, contrairement à ce qu’il est indiqué au début de l’article. En fait, la maladie coeliaque s’échelonne sur différent grade (de 1, le moins grave à 5, le plus grave). D’autre part, l’avoine ne contient pas naturellement du gluten (absence de gliadine) mais il contient de l’avénine susceptible d’entraîner une réaction d’intolérance chez les coeliaques. En réalité, l’avoine est principalement évité par les intolérants au gluten à cause des éventuelles contaminations au gluten par les cultures de blé ou d’orge. (source)

PS: je remercie Feronia pour les corrections apportées à cet article.

Total
3
Shares

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

74 commentaires
  1. Salut Jérémy Ok pour 2 mois sans gluten j’ai très bien compris le message
    comme je suis quasi paléo pas trop de problèmes seulement 2 sortes de nourriture à la maison car le mari, il s’en fout! mais pour ma part comme j’ai des probs au côlon
    on va bien voir le résultat
    je fais déjà les cookies avec de la farine de sarrazin de plus légumes crus coupés en tous petits morceaux avec de l’huile d’olive ,de colza , de pépins de raisins et du citron délicieux,plus légumes cuits en flan si vous le désirez avec au lieu de la crème fraiche un yaourt au lait d’amande car ce lait tout comme le lait de noisette c’est mon péché mignon !
    donc on se met tous 2 mois sans gluten et on va voir le résultat à la réintroduction car c’est cela qui est très interressant surtout dans mon cas à bientôt Monik

    1. Mais quel plaisir que de voir le premier commentaire de sa maman sur le Blog ! ; )
      Je confirme que tes cookies au sarrazin sont des pépites pour les papilles ! D’ailleurs, certains voudront peut-être la recette !
      Bisous “Monik de Plum” ! héhé et bon courage pour la suite, même si le vieux veux toujours ses pâtes, son pain et son cordon bleu pané ! : p
      (signé Le fiston)

      1. Bonjour Jérémy,
        Je trouve tes articles très intéressant.
        eh bien moi, par exemple, je suis franchement intéressé par les recettes. J’ai une amie qui est allergique et quelques bonnes recettes, cela fait toujours plaisir.

      2. @Rémy: salut et bienvenu ! Merci pour ton commentare et oui, tu as raison, il faut des recettes et cela est en cours d’écriture. Avec des plats, des desserts, des apéritifs sans gluten ! Il y aura bientôt une page dédiée pour les recettes qui s’accumuleront au jour le jour !
        Merci et à bientôt.

  2. Hello moi fille de monik et sœur de djé …. Dur dur de se mettre au régime sans gluten sachant que tous les matins je fais des croissants maison au chocolat !!!!! Moi ce n’est pas des problèmes de côlon mais de constipation donc est ce que ce régime réglerais ce problème ???? Ensuite mes cookies sont avec de la farine d’épautre … Donc j’en déduis que ce n’est plus bon !!!!! Bon voilà bonne soirée la family :)

    1. Coucou Mag ! ; )

      Ben en fait, comme l’as dit Zakari, peut-être peux-tu essayer avec du petit épeautre ? Mais c’est déjà super je pense, car l’épeautre est plutôt pauvre en gluten, comparé au blé bien sûr.

      Bisous =)

  3. Si tu as des questions, hésite pas, je suis intolérante au gluten.
    Règle de base: bien lire les étiquettes. Eviter la charcuterie industrielle mais aussi les glaces (glucose de blé, dextrose de blé…)en général.
    Si tu te découvre intolérant au gluten, sache que c’est très souvent héréditaire et que soit ton père soit ta mère l’est certainement aussi;
    Bises à ta maman (Muriel du CREIPAC)

    1. Salut Muriel et bienvenue sur le blog !
      Ok, je prend bonne note de ton expérience sur le gluten, merci beaucoup ! C’est vrai qu’il faut partir du principe que tout contient du gluten (sauf les plus évident bien sûr) et qu’il faut vérifier sur les étiquettes. Des simples tranches de poulets contenaient du dextrose de blé, faut vraiment le faire ! Ou des arômes qui contiennent des protéines de blé (comme le maggi..). Bref, il se cache partout ce gluten.

      En tout cas merci d’être passée et à bientôt !
      Bise à Monique transmise ! ; )

      1. il faut faire attention au gluten c’est très grave pour la santé, si tu es une maladie coeliaque, il faut voir le docteur, le signe de la maladie coeliaque c’est : vomissement, sueur, mal au ventre et à l’estomac, les vanouissement.

  4. salut,

    Je suis d’accord que le régime sans gluten peut être bénéfique. Les modifications des céréales ont été nombreuses au cours de ces dernières années.

    Je pense qu’un régime sans gluten même si aucun effet immédiat n’est visible peut être prolongé par mesure préventive. Je crois qu’il faut éviter le blé moderne et privilégier les céréales anciennes avec un taux de gluten bas. On peut cité par exemple le petit épeautre et le kamut…

    Personnellement, j’évite le gluten depuis un peu plus d’une année. Problème au niveau de l’intestin grêle, j’ai tout de même ressenti les effets positifs de l’arrêt du gluten. Mais c’est l’arrêt du lait de vache qui a eu le plus d’effet! Plus de douleur. Désormais j’essaye d’éviter lA consommation de sucre et les produits raffiné.

    Au début c’est frustrant un régime sans gluten. Plus le temps s’écoule et plus l’habitude s’installe. Et puis on découvre de nouvelle saveur et de nouveau produit. ;)

    1. salut Zakari !

      Ton témoignage est super intéressant. On se rend bien compte dans la problématique du gluten qu’il y a à la fois la présence/absence du gluten mais également la concentration de celui-ci dans l’alimentation ! Merci de préciser qu’il existe des ingrédients avec des concentrations faible en gluten, car l’article ne le dit pas.
      Après, je te comprends tout à fait: arrêt du gluten et du lait de vache, c’est le combo gagnant pour améliorer la qualité de son transit intestinal ! Merci du partage de ton expérience. L”arrêt du sucre et des produits raffinés sont également des expériences très enrichissantes et probablement très bénéfiques pour l’organisme !

  5. Bonjour à tous,

    pour ma part, j’ai arrêté depuis de nombreuses années des aliments comme la charcuterie, certaines viandes, mais j’ai du mal à me mettre au régime sans gluten et ou Seignalet.
    J’ai introduit depuis des années le lait de soja et autres laits végétaux, les graines en tout genre, mais j’ai beaucoup de mal à me passer de fromages, et de produits sucrés.
    C’est une vrai addiction ce satané sucre…je le remplace régulièrement par du siro d’agave, du fructose de fruit ou du miel, mais les fringales dues à la frustration reviennent régulièrement.

    Le plus difficile pour moi est d’apprendre à penser et à faire la cuisine différemment.
    C’est une discipline a acquérir.

    merci pour ce blog et ces partager si intéressants et motivants
    :o)
    Laure

  6. @Laure:

    Salut! Et bienvenue pour ton 1er commentaire ! ; )
    Je comprend que tu es du mal à passer au régime seignalet car il est hautement restrictif. Il faut une volonté de fer, et un entourage encourageant et compréhensif pour persévérer dans ce régime.

    Ceci dit, tu peux y aller crescendo dans ton régime, pour retirer/remplacer progressivement tout ce qui te dérange dans ton alimentation pour ne créer aucune ffrustration. Si tu ne l’as pas encore lu, je t’encourage de lire “Comment manger paléo dans la vraie vie”. tu aura des outils intéressant.

    Ici: https://www.dur-a-avaler.com/comment-manger-paleo-dans-la-vraie-vie/

    Pour l’addiction au sucre…je comprends tellement. C’est l’une des addictions les plus forte qui existe assimilable aux vraies drogues dures. Si tu cherches une expérience intéressante pour limiter ta consommation de sucre et surtout te désaccoutumer, je t’encourage de suivre ce lien: (c’est un ami bloggeur qui tente une expérience “sans sucre”)

    ici : http://www.raccourci-minimaliste.com/7-jours-sans-sucre-lejournal-et-bilan

    Bon courage et à bientôt laure !

  7. Salut,

    Moi, c’est simple, j’ai viré toutes les céréales de mon alimentation, les produits laitiers à base de lait de vache, et le sucre. J’ai suivi les conseils de ce docteur américain, Dr Davis, qui tient un blog intéressant: http://www.wheatbellyblog.com
    Ca fait presque un mois, et je me sens en top forme. En fait, mon nouveau régime est très proche du régime paléo, à part que les fruits sont quasiment absents de mon alimentation.

    J’ai viré un tas de paquets de farine, de pâtes, etc. Tous les aliments préparés contenant des ajouts de sucre, amidon en tout genre, etc, ont été “bazardés”.

    Je fais la cuisine tous les jours, privilégiant le gras essentiel (huile de graines de lin, olive, avocat, noix, etc), les protéines (viande bio, oeufs, noix, bcp d’amandes, etc), et les légumes verts ou contenant peu de glucides “net” (glucide net = glucide total – fibres). Dont régime peu glycémique et très varié en fait! Je me sens vraiment au top du top, tous mes problèmes liés aux céréales et aux aliments hyper glycémiques ont disparu. J’ai enfin un sommeil de bébé, mes cacas sont devenus parfaits (faillait le dire) et mon énergie est au top.

    Il y a plein de recettes “low carb” (très peu glycémiques) sur la toile. Je fais des crêpes à la farine d’amandes à mes gamins, et j’utilise le xylitol pour les saveurs sucrées.

    Si vous ne connaissez pas le xylitol, rencardez-vous, c’est LE sucre bon pour la santé. Il est naturel, et les bactéries ne peuvent pas le fermenter, donc la bouche reste basique (donc non acide). De plus, il aide les dents à se réparer (renforce l’émail) et prévient les maladies ORL. Il est très lent à assimiler, son index glycémique est de 7/100, et contient 40% seulement des calories du sucre normal. Par ailleurs, il ne déclenche pas de réaction insulinique et ne peut servir de nourriture au champignon candida (pas de risque d’infection donc). Bref, un winner :)

    A+
    J.

  8. J\oubliais de dire:

    Une fois les céréales, le riz, les patates, le sucre, etc virés du régime, on ne ressent AUCUN MANQUE. Le blé en particulier agit comme un drogue en raison d’un de ses composants appelé gliadine. Il stimule l’appétit pour PLUS de blé. Le sucre agit aussi comme une drogue.
    Quant aux méfaits de blé moderne, ils sont légions! Lire le blog du Dr Davis à ce sujet (en anglais seulement).

    Bref, aprés mon petit déj fait de noix, salades, avocats, poulet grillé ou saumon fumé (par exemple), je ne ressens aucune faim pendant au moins 4-5 heures. Idem après un déjeuner du même genre. Pas faim avant au moins 18h-19h. Et je fais du vélo régulièrement (30 bornes pour le boulot) sans aucun inconvénient.

    Que du bon :)

  9. @James:

    Je ne connaissais pas du tout le xylitol, et comme je rédige un pavé sur le sucre, je vais m’empresser de rajouter un paragraphe dessus. A première vue, je n’ai trouvé que des côté bénéfique de ce sucre … c’est donc une piste sérieuse, merci pour l’info !

    En tout cas ton témoignage est intéressant, et surtout rassurant. Rassurant car suivre ce type de régime, ou plutôt cette nouvelle hygiène de vie n’est pas si compliqué avec un peu de discipline et de volonté.

    J’espère que tu persévéreras dans cette voie, qui me semble royale pour améliorer ton état de santé. Je publie très bientôt mon expérience de 2 mois sans gluten, mais je peux dore et déjà te dire que je regrette déjà d’avoir arrêté l’expérience.

    Au plaisir

    1. Salut Jérémy,

      Moi non plus, je ne connaissais pas. Je suis tombé dessus par hasard quand j’ai commencé à prospecter sur divers sites ce que les gens en mode “low carb” pouvaient bien utiliser comme ersatz de sucre (stevia, xylitol, erythritol, etc). Le xylitol étant le seul à élever un chouia le pH de la bouche aidant à la reconstruction de l’émail, ça n’a pas fait photo pour moi :) D’ailleurs, j’avais 2 dents très sensibles au froid. Après quelques jours, j’ai constaté que le problème avait disparu. Mais c’est aussi dû à l’absence de blé et autres aliments très acidifiants.

      Pour moi, ce n’est pas une question de motivation, je suis enfin dans mes pénates avec cette façon de manger. Ça devient naturel très rapidement et il est hors de question de revenir à ce poison qu’on appelle blé. D’ailleurs, après élimination complète pendant quelques semaines, revenir à un plat de pâtes ou une pizza un soir se solde par une cata au niveau de l’estomac, de la digestion, des douleurs bizarres dans tout le corps le lendemain, etc. Il faut le vivre pour le croire …

      On ne ressent pas vraiment tout ça quand le blé est consommé quotidiennement en raison de la tolérance à la chose. Mais personne n’est immunisé et les maladies chroniques causées par celui-ci sont légions … une vraie révélation dans mon cas.

  10. ok je viens de lire ton article et je comprends mieux ta démarche, j’aurais dû commencer par là.
    Je me permets un petit rectificatif:

    “Il existe un degré plus sérieux que l’intolérance au gluten : la mal­adie cœli­aque”
    faux: la maladie cœliaque c’est l’intolérance au gluten. (plus exactement à la protéine de gliadine) c’est une maladie auto-immune, mais qui peut avoir différents grades. beaucoup font l’amalgame avec allergie et intolérance. on n’est pas allergique au gluten car une allergie se traduit par un effet immédiat sur l’appareil respiratoire (pouvant aller à de graves complications comme un œdème), et des réactions cutanées. Une intolérance est un empoisonnement, et le processus n’est pas forcement immédiat. cela peut être un effet indésirable dans la journée ou même dans un mois, c’est ce qui fait que la MC est une maladie vicieuse qui est souvent pas diagnostiquée de suite. les conséquences de cette intolérance et la destruction partielle voire totale des villosités intestinales et c’est la que l’on parle de grades(il y en a V). Il n’y a qu’une biopsie qui peut révéler si oui ou non on est intolérant au gluten. et là c’ets la réaction en chaine: absence de villosité= mal absorption des nutriments (à travers la paroi intestinale) voire même élimination complète (par les selles) des vitamines et sels minéraux ce qui va entrainer des carences (avec un bilan sérologique on vérifie en plus des anti-glutaminase le taux de ferritine. En général c’est l’alerte, le taux est assez bas en cas d’intolérance.

    Le plus généralement, une intolérance au gluten se traduit par plusieurs symptômes (et ils différents selon l’age, et le grade: perte de poids, état de fatigue permanent, irritabilité, diarrhées ou constipation (même une alternance) arrêt de la courbe de croissance chez l’enfant. en cas d’absence de régime sans gluten, on multiplie par 4 la mortalité (je veux dire les facteurs types, cancers du côlon etc) les femmes cœliaques peuvent aussi présenter des problèmes d’ordre gynécologiques: aménorrhée ou dysménorrhée, fausses couches à répétition ou pire, stérilité et bien sur un risque plus grand d’avoir un cancer de l’utérus. bref, cette gentille maladie auto-immune comme son nom l’indique entraine des “dysfonctionnement” a d’autres niveau, pas seulement sur le système digestif: les autres organes en pâtissent. il est donc impératif lorsqu’on est cœliaque de s’en tenir a un régime sans gluten strict et à vie. on n’en guérit pas mais étant la seule maladie auto-immune dont on connait la cause, il faut l’éviter pour éviter les aggravations.

    Dans les années 80, après une période de régime sans gluten, on préconisait une réintroduction petit a petit du gluten. le problème est que arrivé a l’adolescence, ou même l’age adule, il y avait récidive.

    Je tiens aussi à ajouter une précision concernant le début du régime sans gluten:
    on jette les cuillère en bois (car c’est poreux et le gluten qui est une colle, même au lavage reste incrusté). si le chéri ou la chérie n’est pas cœliaque, on n’utilise pas la même passoire pour égoutter ses pâtes et nos pâtes sans gluten. on lit les étiquettes attentivement et on banni le dextrose (s’il est issu du blé) et on vérifie les additifs et colorants. si on est malade, on scrute les excipients et l’enrobage des médoc. attention à certaines gélules, elles sont bourrées de gluten.

    “Le gluten est présent en large quan­tité dans le blé, mais égale­ment (en plus faible quan­tité) dans l’épeautre, l’avoine, le sei­gle ou l’orge” c’est pas tout a fait vrai, l’avoine est naturellement sans gluten, mais c’est la rotation des cultures qui fait qu’il y a contamination du blé sur l’avoine.

    J’ai 32ans, j’ai été diagnostiquée cœliaque à l’age de 1an et demi (j’ai failli en mourir). le pédiatre surveillait sans cesse ma courbe de croissance car certains enfant cœliaque font ce que l’on appelle du nanisme cœliaque (arrêt de la courbe, retard de puberté). une fois le régime sans gluten en place (jusqu’à mes 5ans) il a décidé, puisque tout était rentré dans l’ordre que mes parents pouvaient petit à petit réintroduire le gluten…. a 18ans je suis rentrée aux urgences, le médecin a cru que j’avais une crise d’appendicite tant mon colon est enflammé et dur, fibro, coloscopie, biopsie et verdit, récidive, grade V=absence totale de villosité. j’ai donc désormais un régime strict et à vie.

    Tu as connu 2 mois sans gluten, imagine-toi la moitié d’une vie (je ne sais pas quel age tu as). Je ne suis pas contre ton test. Mais ne t’impose pas un tel régime alimentaire si tu n’es pas cœliaque. C’est un peu comme ces stars américaines qui ne jurent que par le régime sans gluten pour perdre leur ventre, moi ça m’écœure car la maladie m’a beaucoup fait souffrir, des d’autres problèmes liés a elle, j’ai subît des examens depuis tout bébé, et ces star qui prônent une habitude alimentaire dont elle ne connaissent même pas un centième de la signification ça me fout les boules XD

    Voila j’arrête mon roman, je voulais que tu connaisses le point de vue d’une autre cœliaque, je ne voulais en aucun cas t’offenser ;)

    passe une bonne soirée.

    1. Resalut Féronia,

      Merci beaucoup pour ton commentaire extrêmement constructif et détaillé. Je rajoute immédiatement une “update” sur l’article pour corriger les points que tu as mentionné !

      Ton témoignage est très touchant, je comprends mieux la situation très délicate des personnes intolérantes, et franchement, je te souhaite une excellente continuation !

      Je pense écrire un article très court sur les cuillères en bois, j’étais à des années lumières de penser que cela pouvait être une source de contamination.

      Encore merci pour ton témoignage, je te souhaite également une bonne soirée et à bientôt.

  11. Bonjour.
    J ai la maladie coeliaque, diagnostiquée il y a seulement 2 mois avec atrophie totale des Villosités et hyperplasie des cryptes ( coeliaque grade 5 ). Je ne donne que mon avis, limiter le gluten oui le bannir si vous êtes seulement intolérant non. Il y a bien 2 catégories ( dossier médical explicatif sur sosgluten site canadien des coeliaques), les intolerents au gluten qui n arrivent pas a digérer la gliadine et ont des symptômes souvent identiques à ceux des coeliaques, mais qui peuvent tolérer un % plus ou moins faible de gluten sans en être malade. Et il y a nous les coeliaques ou une réponse immunitaire se fait et nos anticorps attaquent et détruisent notre intestin. Pour ce qui est de l avoine même non contaminée certains ne peuvent digérer ses protéines proches de la gliadine. Donc au final coeliaque ou juste intolérant le gluten est un poison qui nous rend malade à différents degrés. Pour ma part je ne sais pas si je tiendrai ce régime contraignant ou si je laisserai faire le destin…. Courage à vous tous.
    Karine 38 et accro au volley :-)

  12. Salut Karine, merci pour ces remarques sur ce débat “intolérant versus coeliaque”. En tout cas, je te souhaite bon courage pour tenir ce lourd régime, il en va de ta santé après tout ! A bientôt.

  13. Bonjour!
    Une question simple: et les enfants dans tout ça? Ils passent aussi au mode de vie paleo-sans gluten? On suprime le blé, le riz, les pomes de terre, les diverts haricots, les farines? Je suis bien entendu contre tout ce qui est industrial mais coment nourir les enfants de viande/poisson/oeufs/ et vegetaux uniquement?
    Merci!

  14. Bonjour!

    Je suis maman de 4 enfants. Mon troisième s’est très vite constipé alors qu’il était allaité exclusivement. La diversification alimentaire a été un vrai calvaire…tout le constipait! Réponse de mon médecin “il ne mange pas assez de fruits et légumes!!! ce petit!”…Franchement, je ne m’amusait pas à lui donner des pâtes à 6 mois!!!
    Il a subit cette vie faite de douleurs lors des selles qui étaient énormes…je ne comprenais RIEN! Le medecin n’avait aucunes réponses…Parallèlement sa courbe de poids chutait, je le trouvais de moins en moins dynamique, c’est un bébé qui a eu un developpement moteur assez lent. Il a marché à presque 18 mois! Il a valgus réductible au 2 pieds (pieds plats) ce qui atteste d’un manque de tonicité musculaire. A 22 mois une gastro nous conduit à l’hospital, la pédiatre s’alarme de son poids; 9kg150, lui fait des recherche d’intolérance au gluten et au lactose…mais rien!Je lui dit que depuis l’introduction de la farine dans le biberon, c’est de pire en pire! Nous en restons là.J’ai la sensation d’avoir échappé aux suivit des services sociaux pour maltraitance ou manque de soins,bref, quelque chose comme ça! Ses problèmes continues ainsi et l’entrée à la maternelle arrive…c’est clairement un petit gabarit et très maigrelet face aux autres…il tombe malade sans cesse. A chaque visite chez le medecin, je lui reparle de sa constipation et lui demande si un autre contrôle du gluten ne serait pas envisageable,réponse “mais madame, s’il était intolérant au gluten, il irait aux toilettes 15 fois par jours ce qui n’est pas du tout son cas!” Je vois 5 medecins qui me disent à peu près la même chose…en même temps, ils me rappellent gentiment les règles détiétiques…fruits,légumes,céréales,eau, jus de fruits, pruneaux, fibres…il ne mange déjà quasiment que ça! Et pourtant!

    Il y a deux mois, le medecin lui prescrit des sachets pour ramollir ses selles, 3 semaines de répit bien que je trouve qu’il fait plus qu’il ne mange…c’est étrange ce rapport!
    Son transit amélioré, il aurait dû prendre du poids…il perd 800 gr en 3 semaines! Une diarrhée se déclenche avec maux de ventres terribles…j’arrête les sachets. Son transit est complètement chamboulé! Je décide de me passer des medecins et lui retire toutes traces de gluten, cela fait 2 semaines et mon fils a pris 600 gr, mange comme un ogre alors qu’il n’avait aucun appetit, cours,saute, veut essayer de faire de la patinette, a des couleurs alors qu’il était blafard ou gris et il fait ses selles tout à fait normalement et en adéquation avec ce qu’il mange, je ne retrouve plus de morceaux d’aliments dedans avalés 5 jours plus tôt …un peu tôt pour être sûre mais je suis intimement convaincue par l’experience.Il ne sera peut-être jamais diagnostiqué mais je m’en contrefiche! j’ai juste un enfant qui s’ouvre, respire…qui découvre la vie!
    Certe le régime est contraignant car il faut tout contrôler, prévenir l’entourage, parler à l’enfant, mais c’est moins contraignant que les nuits blanches à se torturer l’esprit à se demander pourquoi il est comme ça, d’avoir le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond alors que les medecins n’ont aucunes réponses, d’avoir peur de l’occlusion intestinal durant la nuit et ne pas s’en apercevoir…
    Pour ma part au bout de 2 semaines, je positive en me disant que j’ai découvert une porte qui donne une autre vision de la cuisine, je suis ravie de toutes ces nouvelles saveurs, finalement, ce régime m’apporte beaucoup!

    Maman de Swan.

    1. Bonjour, ma fille vit exactement la même chose. Constipée depuis la naissance, elle a aujourd’hui 22 mois, un retard moteur de 10 mois (elle a commencé à marcher à 21 mois et demi) et les médecins lui prescrivent des laxatifs pour ramollir ses selles depuis qu’elle a 4 mois… Elle a aussi des problèmes de peaux, elle se gratte au sang. J’ai commencé régime sans gluten aujourdhui et j’espère obtenir les memes résultats que vous…

  15. Bonjour,

    Je tiens à signaler au passage le livre du docteur américain W. Harris (je crois que son blog a été cité plus haut ) : “Pourquoi le blé nuit à votre santé”. Je ne suis pas un régime paléo et je le connais mal, mais j’ai bien l’impression que c’est le type d’alimentation que ce monsieur conseille. Là où cette lecture m’a beaucoup intéressée, c’est lorsqu’il explique que les espèces actuelles de céréales, et particulièrement de blé, n’ont plus rien à voir avec ceux que consommaient nos ancêtres avant la seconde moitié du XXe siècle. En effet, les impératifs productivistes de la période post-2nde guerre mondiale ont amené les scientifiques à modifier le génome du blé pour en augmenter les rendements… et la quantité de gluten contenue dans le blé a été multipliée plusieurs fois.
    Enfin bref, une lecture intéressante à faire, même si perso je ne suis pas d’accord avec tous ses conseils diététiques (étant végétarienne et ne consommant ni gluten ni laitages de vache^^).

  16. Bonjour,
    Je suis reconnue coeilaque depuis un peu plus de deux mois. Je suis en anémie ferriprive (6 quand le seuil minimum est de 20 et va jusqu’à 250 dans mon cas) depuis au moins 14 ans (découvert lors de ma première grossesse), supplémentée en fer qui ne s’accrochait pas. Mon medecin de l’époque m’avait dit qu’il serait souhaitable de faire une fibroscopie ainsi qu’une coloscopie que je refusais car je me sentais plutôt en forme et surtout que j’avais peur de l’examen…
    En octobre dernier j’ai eu une douleur (niveau intestin grêle parfois estomac…) qui a duré un mois et demi. Je suis allée consulter lorsque j’avais moins mal (la peur encore…) On m’a envoyé faire un scanner qui était normal. Le medecin m’a dit que si les douleurs revenaient il me faudrait voir un gastro. Début avril dernier, rebelotte, les mêmes douleurs. Je suis allée consulter au bout de deux mois. Coloscopie, fibroscopie et là, verdit “intolérante au gluten”, hernie hiatale et ulcère ! Le gastro a été très clair, il me faut retirer le gluten de ma vie ! Ce que j’essaie de faire depuis deux mois. Mais je reconnais que ce n’est pas facile tous les jours. Je suis commerciale et donc loin de chez moi pour déjeuner et contrainte d’aller au resto (et rapidement en plus car pas le temps). Mais depuis deux mois je n’ose plus aller déjeuner au resto. J’évite les plats en sauce, les saucisses en tout genre quand on sait que nombreux restos ne font même plus à manger mais se contente d’acheter chez “Metro” ou autre distributeur leur tambouille ! Quand on lit que même les frites congelées peuvent être contaminées au gluten, alors que rares sont les frites fraiches hors de chez soi ” ???
    Mais je reconnais que je me sens mieux depuis que je fais attention. Mes selles sont redevenues normales alors que j’étais en diarrhées graisseuses la plupart du temps mais comme j’avais l’habitude je ne m’en souciais peu. J’ajoute que je ne pensais pas que le gluten pouvait se cacher derrière autant de problèmes de santé. Je suis en ménopause précoce (j’ai 46 ans) depuis mes 40 ans ! J’ai des toux chroniques et de l’asthme depuis 10 ans (qui sont aussi liés !!!). Les derniers temps mon mari trouvait que j’était comme dépressive (ça aussi c’est lié !) moi de nature plutôt enjouée. Enfin plusieurs désagréments lié à cette satanée intolérance qui j’espère s’atténueront avec le temps.Sauf celui de la perte de poids (le seul que j’aurai bien accepté !), je ne suis pas grosse mais j’aurai bien trois ou quatre kilos à perdre. Et le gastro m’a dit de faire “attention” à mon alimentation à venir car l’assimilation des nutriments alllaient enfin se faire, et que cela pouvait aussi passer par une prise de poids. Ce que je n’espère pas bien que j’ai pris 1 kg depuis un mois mais je sais pourquoi. J’ai dû compenser ma frustration de supprimer mes céréales complètes du matin et mon pain complet par des cochonneries sucrées (genre lait concentré “sucré).
    Un dernier constat. Il semble que nous soyons très en retard en France versus le reste des pays européens à ce sujet (ce que j’ai lu). Je l’ai également constaté en allant en vacances. L’hôtel ou j’était en Espagne m’a proposé du pain sans gluten (et tout chaud en plus !), j’ai même manger dans une pizzéria qui proposait des pizzas sans gluten. J’ai seulement omis qu’une contamination pouvait être possible car je crains qu’ils ne nettoient le four ni leur plan de travail pour les coeliaques ! Egalement en Andorre l’hiver dernier (mais là je n’étais pas encore “déclarée coeliaque”) l’hôtel où nous étions avait un buffet à part pour les intolérants au gluten.
    Depuis je m’informe ici et là, j’achète du pain (dégoutant) sans gluten en grande surface et traine mon nez sur tous les forums ou sites que je peux trouver pour glaner des informations ou astuces
    A ce sujet, quelq’un peut-il me communiquer un site qui regroupe toutes les appellations (si possible exaustives) liées au gluten caché (dextrose de blé, amidon…) mes connaissances sont minimes certaines m’interpellent mais je ne sais pas si c’est gluten ou pas. Donc je recherche un site ou une liste qui regroupe tout ça.
    Merci d’avance et bonne continuation.
    bien cordialement

  17. J’ai la maladie de Parkinson diagnostiquée il y a 3 ans. Je ne prends aucun médicament. J’ai essayé de comprendre quel mode de vie a pu me mener à mister Parkinson. Ayant lu de nombreux articles scientifiques sur les neurones de l’intestin, les risques inhérents à sa perméabilité, l’importance de son bon fonctionnement, j’ai fait des examens en Allemagne. Outre de nombreux métaux lourds bien au delà des normes admises comme sans danger (mercure, plomb,etc…) j’avais aussi une forte inflammation. De fil en aiguille, j’ai découvert la question du gluten. J’ai réussi durant 2 ans à me passer de gluten en enfreignant de temps en temps sans culpabilité ! Dès que je me laisse aller au pain (que j’adore) je me transforme en montgolfière et très nettement l’apport de gluten semble avoir une causalité directe sur les douleurs articulaires. Difficile de dire l’impact sur ma maladie du “sans gluten” mais si je me sens mieux dans mon état général il est évident que Parkinson s’allège également ! Je dois dire aussi que parallèlement, j’ai fait des chélations qui ont efficacement chasser les métaux lourds. Chélations + sans gluten = un duo aidant dans mon cas.

  18. Entièrement d’accord pour essayer pendant au moins deux mois d’arrêter le gluten et, si possible, aussi les produits laitiers. C’est ce que nous avons fait avec mon épouse. En ce qui me concerne, le premier résultat a été une perte de poids intéressante de 4 kilos qui correspondait à un certain surpoids pour le sport, en l’occurrence la randonnée en montagne.
    J’ai découvert aussi, après avoir été sur le blog de Jacqueline Lagacé, scientifique québecoise convaincue par ce régime, qu’il existait en France, à Grenoble, un rhumatologue, le docteur Poinsignon, qui obtenait de bons résultats avec ses patients rhumatisants. J’ai mis sur mon site acteur-nature.com plusieurs articles sur le sujet et dernièrement un article de la diététicienne canadienne Danièle Starenkyj sur les allergies alimentaires en général.

  19. Deux ans sans gluten : ma vie a changé ! Je revis.
    “Avant”, j’étais tout le temps fatigué, anxieux, énervé, déprimé, voire dépressif, j’avais des gaz intestinaux…
    J’en avais parlé à mon homéopathe qui m’avait de suite conseillé d’essayer une semaine sans gluten. Je l’avais prise pour une farfelue, puis un an après, n’en pouvant plus, j’ai franchi le pas.
    Au bout de deux ou trois jours, j’ai constaté les premiers effets : regain de forme, baisse de l’anxiété, du stress, de la nervosité, meilleur sommeil, fin des ballonnements et autres gaz intestinaux…
    N’écoutez pas votre petite voix intérieure ou la grosse voix des “autres” qui vous disent “alors, on ne mange plus rien” : vous allez supprimer le blé (parce que l’orge et le seigle, a fortiori le kamut ou l’épeautre, vous n’en mangez jamais ou presque) et vous allez découvrir avec bonheur le sarrasin, le millet et le quinoa. Donc plein de nouvelles saveurs.
    ça vaut le coup, non ? Tant pis pour les pâtes et les pizzas ou tous les sandwichs du monde : vous allez avoir la super forme physique et mentale !

    1. Bonjour
      Moi j’ai commencé mon régime que depuis 2 semaines et demi.. et je vois une nette amélioration sur ma forme,ma joie de vivre et ma qualité de sommeil. Je me sens beaucoup moins gonflée également et je découvre peu a peu des nouveaux aliments que je n’avais pas l habitude de manger et surtout de nouvelles saveurs….
      En revanche ce que je ne comprends pas c’est que depuis mes selles sont différentes(diarrhée) est ce que vous avez rencontré ce problème ?? est ce peut etre le riz??
      Merci pour la réponse

      1. Bonjour
        Perso pas de souci de transit
        Par contre avez vous remplacé le pain par un pain sans gluten genre au céréales
        Parce que moi j’ai remarqué que le pain schar maestro Vital accélére très nettement mon transit si j’en mange trop ça me flingue les intestins.
        Du coup si dans ton alimentation tu as ajouté beaucoup de graines ou de céréales riche en fibre ça peut venir de là.

  20. Bonjour à tous. Sujet très intéressant trop peu souvent abordé par nos médias santé ou pas. Certainement une question de lobby, encore. Car comme le faisait remarquer une intervenante, ici, dans les autres pays de l’union européenne le choix est clairement proposé à ceux qui le souhaitent.
    Je suis au régime Seignalet depuis plus de 10 ans maintenant. Ceci suite à une écoute de mon corps concernant les produits laitiers. Les légers problèmes de peau ont disparu 15 jours après l’arrêt total de ces derniers. Dans le même temps, les céréales ont été très diminuées également bien que je n’étais pas grand consommateur à la base. Végétarien également depuis longtemps en ce qui concerne la viande rouge, je ne consommais que très très rarement de la viande blanche. Depuis j’ai arrêté également. J’ai réintroduit les fromages de chèvre sans soucis, il y a peu. Et avec le fromage va le pain donc en plus de préparer moi même ma pate à pizza au petit épeautre, dernièrement je me suis mis à faire du pain avec ce dernier. Plus les flocons du matin qui variaient de ce dernier encore au sarrasin et avoine. Sans parler de quelques biscuits, gateaux salés et sucrés maison, les pates, le tout toujours au petit epeautre ou epeautre lorsque biscuits industriels. Et puis la boule de pain bio au blé dur qui se faisait inviter à table lorsque je n’avais pas eu le temps de préparer maison. Ce dernier, le blé dur, avait réussi à repasser la porte de ma maison ! En fait, sans m’en rendre compte, j’avais rompu avec le régime paléo et mon corps en demandait toujours davantage (des céréales). Jusqu’au jour où, désordres intestinaux, maux de tête que j’avais attribué au chocolat qui etait hors de ma vie depuis mais surtout cette sensation d’être dans le “brouillard”. Et un jour, vertiges jusqu’à tomber. N’étant pas du genre à paniquer et pratiquant régulièrement du sport, j’ai pensé à de la fatigue liée. Ou une carence en magnésium, par exemple. Et puis me remettant sans cesse en question j’ai décidé de me pencher sur le cas du gluten. Celui-ci est responsable de maux aussi variés et incidieux que son frère des allergies croisée, j’ai nommé le lait de vache. Et la maladie de Ménière n’échappe pas à sa longue liste. Marche arrière toute !!! Arrêt totale du pain, des biscuits, des gateaux salés et sucrés (au xylitol), des pizzas façon petit epeautre dont j’ai remplacé la pate avec de la farine complète de sarrassin, des flocons…. En quelques jours, déjà, les maux de têtes avaient totalement disparus. Les nuits (nécessaires) à rallonge également. Le corps récupérait plus vite. Plus d’insomnies et coups de barre ou/et blues. Endormissements rapides revenus et sortie de l’effet “brouillard”. Le plus long a été pour les sensations de vertiges mais ils n’étaient plus de l’ordre de la chute à éviter comme au pic de la crise. Il fallait que l’organisme se nettoie et pour cela je recommande les algues type chlorella et spiruline mais également le chlorure de magnésium.
    Donc que dire sinon que rien de tel que soi-même pour savoir ce qui nous convient le mieux en étant attentif à notre corps et en nous dirigeant selon les enquêtes multiples que internet nous permet de lire à ces sujets ? L’intelligence fait le reste. J’entends par là, la capacité d’adaptation. Car qu’est ce que l’intelligence sinon la capacité d’adaptation ?
    Aussi, n’ayez jamais peur de déplaire à votre entourage au prétexte que vous avez décidé d’être intelligent et en bonne santé. Il est autorisé de refuser un verre d’alcool (encore que) mais pas de se préserver du gluten ou des produits laitiers de vache. Aussi, dites vous que vous êtes seul maître de votre destin et de votre âme tout comme l’on est seul face à la maladie lorsqu’elle s’installe (cela fait peur aux autres). Alors quitte à être seul de par nos idées et prises de positions autant l’être en étant en pleine possession de nos moyens physiques et neurologiques. Au plaisir vous lire et de vous répondre.

    Vincent, 40 ans.

  21. Bonjour
    Il y a 8 ans souffrant de multiples problèmes physiologiques, psychiques depuis plusieurs années …errant de médecin en médecin…d’examens médicaux en tout genre…ne savant plus quoi faire j’ai pris le problème à l’envers…au lieu de chercher un remède pour atténuer ma souffrance je me suis dis mais qu’est ce qui cause cette souffrance!!La seule chose logique qui m’est apparue c’est l’alimentation…si je mangeais des aliments bon pour mon organisme et bien je ne serai pas malade!!!il ne restait plus qu’à trouver quel aliment?C’est par le biais de mon frère qui un jour m’a parlée du régime seignalet…et là tout a commencé…
    Le lendemain de son explication…nous avons vidé les placards et mis toutes nos habitudes alimentaires à la poubelle…plus de gluten plus de lactose!La première semaine j’ai commencé à me sentir plus légère…plus de lourdeurs sur l’estomac, plus de coup de fatigue après les repas…mes palpitations cardiaques ont disparue et cette sensation de vertige et d’ivresse envolée…!
    La deuxième semaine j’ai fais beaucoup de rêves d’ hamburgers, de pizzas, de pain, de fromage…je les voyais volés et je voulais les attraper…bizarre quand même comme quelqu’un qui arrête une addiction!!cette deuxième semaine j’ai commencé à ressentir une pêche d’enfer…une énergie que je connaissais pas accompagnée d’un bien-être…les crises d’angoisses et de paniques que je faisais tous les jours ne se sont plus manifestées…j’ai eu l’impression de renaître…le soir je m’endormais sereine pour faire des nuits de bébé…
    J’ai souffert de sinusites aïgues et de bronchites durant plusieurs années qui avaient été diagnostiquées par les médecins de chroniques et psychologiques…au début de la 3 ème semaines un matin j’ai été réveillé brutalement par des craquements intenses dans les oreilles et un écoulement visqueux dans la gorge comme quand on est enrhumé…sur le coup j’ai été prise de panique puis au bout de 5 jours tout à cessé d’un seul coup…laissant un soulagement et une sensation de bien être que je peux pas décrire…c’est comme ci mon corps venait de se nettoyer, se désencrassé de toutes ces années de toxines!!!
    En commençant ce régime…très soucieuse par ma santé..j’ai pris soin de faire une prise de sang que je renouvelais tous les mois…je précise qu’en autre la viande je consomme beaucoup d’oeuf 2 à 4 par jour et là stupeur au fil des mois j’ai vu mon taux de cholestérol changé pour voir apparaitre un taux de “bon cholestérol” en augmentation contre une diminution du “mauvais”…mon taux de calcium a augmenté et tout le reste…je n’ai jamais été en pleine forme comme ça de toute ma vie!!!au bout de 5 ans j’ai eu le besoin de compléter ce régime par le sans pesticides…et là j’ai continué à profiter de nouveaux changements comme une meilleure mémoire…un apprentissage plus rapide…une clarté d’esprit très fluide..c’est à ce moment que j’ai compris que l’on est prisonnier de notre assiette…au cours de ces années quelques personnes ont tenté ce régime et j’ai vu ma belle soeur sortir d’une dépression avec agoraphobie, une spondilarthrite disparaitre sous régime, des rhumatismes , des eczema s’envoler et encore beaucoup d’autres cas..
    Chaque jour je remercie mon frère pour m’avoir ouvert les yeux…!Faire une biopsie pour m’étiqueter maladie coeliaque…non merci j’ai plus besoin..il faut qu’on arrête de vouloir mettre à tout prix chaque être humain dans une case…il n’y a pas plus de coeliaque qu’il y a de sclérose en plaque, de spondylarthrite, de dépression, de maladie de crohn, de cancer et la liste est longue…il est temps de prendre conscience que nous sommes tous intolérants à la plupart des toxines que l’on bouffe plusieurs fois par jours!!
    Je ne me considère pas comme malade mais comme une personne qui a eu la chance que son corps lui envoie des signes pour pourvoir changer…je ne serai plus là si j’avais continuer de me nourrir ainsi…je n’ai aucune frustration.. je mange comme avant!un hamburger biensur mais avec du pain sans gluten..un vrai steak de boeuf qui pâture en montagne, des oignons, de la salade bio ou du jardin,un carré de fromage sans lactose, une mayonnaise maison …j’ai crée un site et un livre est en cours pour montrez qu’il est facile de changer de nourriture !
    Aujourd’hui je suis libre et vivante!!

  22. Bonjour,
    Je viens de lire l’article sur la mono-diète puis celui sur le gluten. Où sont les références scientifiques qui justifient le régimes sans gluten ? Si la mono-diète est une croyance comment savoir si le régime sans gluten n’est pas seulement une mode ?
    Merci de votre réponse.

  23. Bonjour à tous. En réponse à Hélène, ici, je dis que lorsque l’on décide d’être maître de son destin et que l’on ne place pas sa santé entre les mains de la médecine orthodoxe dès l’apparition de troubles mais que l’on ouvre les portes de la connaissance, c’est un tout autre monde physique et spirituel qui s’ouvre à nous. Et il s’alimente de lui-même.
    Aussi, ici dans le cas du gluten, il suffit à chacun de pratiquer un test in vivo par éviction totale du gluten et d’observer les résultats. Après quelques semaines pratiquer un nettoyage en douceur du colon. Le gluten est une colle et ne s’évacue pas aussi facilement que cela. Observer à nouveau les résultats. Voilà mon parcours, ici. D’autres l’ont fait avant moi. Quoi de plus parlant pour savoir ce qui nous convient ou pas. Je n’ai nullement besoin d’un médecin patenté à l’industrie pharmaceutique pour me dire que cela n’est rien et que la prise de pilule magique arrangerait ma situation. En fait elles ne couvriraient que partiellement les maux sans en régler du tout les causes. Soyez libres. Réfléchissez et agissez par vous même.

  24. Bonjour,

    Cet article est très intéressant. Cela fait des années que je souffre de maux divers (acné, diarrhée, mais surtout mycoses vaginale chaque mois et migraines chaque jour, dépression légère), mais depuis quelques mois la situation s’est empirée: ma mycose semble avoir atteint tout mon organisme (langue, dos, bras, parties intimes…). J’ai lu sur divers sites un régime anti candida très strict qui propose pour faire simple d’éliminer de son alimentation sucres (même les fruits), toutes formes de gluten, et produits laitiers, et ce, pendant au moins un mois.

    Depuis 2 semaines je suis ce régime, et oh miracle! Je n’ai:
    – presque plus de boutons
    – presque plus de maux de tête
    – plus de diarhée

    les symptômes de la mycose n’ont eux, pas disparus mais j’ai l’impression d’une petite amélioration (et cela ne fait que deux semaines que je suis le régime…)

    Par deux fois, j’ai “remangé” du gluten à petite dose (frites de chez Mcdo et croutons dans une salade, et anneaux de calamars en beignets) et par deux fois j’ai eu la diarhée instantanément !

    Je suis convaincue de l’intérêt de mon régime que je vais probablement prolonger plus d’un mois, puis réintroduire le sucre (surtout les fruits!) et les produits laitiers de chèvre (je préfère de toutes façons le lait de chèvre à celui de vache). Par contre je crois que je ne reprendrai pas le gluten.

    A votre avis, c’est le gluten qui était à l’origine de tous mes maux ou la mycose (candidose) qui a provoqué chez moi cette intolérance ?

    Dois je aller voir un gastro entérologue ?

    merci de votre aide

    1. N’allez pas voir un “spécialiste” : il va vous répondre “pff, n’importe quoi, manger sans gluten c’est à la mode, ça n’a rien à voir avec ce que vous avez !” Et il va vous prescrire des médicaments qui ne vont faire qu’étouffer vos symptômes.

  25. Bonjour.
    A votre question, Lacour, je réponds oui et encore oui. Pas pour consulter (pas tout de suite) mais pour le responsable de vos maux. Voir mon dernier commentaire en date.
    Contre le candidat albican et autres champignons indésirables, prendre du bicarbonate de sodium associé à de la vitamine C L-Ascorbique et de l’huile de pépin de pamplemousse mais avant tout cela, du psylium pour nettoyer votre colon du gluten qui s’y accroche comme un parasite. Gluten de glu dérivé du latin. Colle. De fait, il bloque l’absorption des nutriments. Le psylium n’a qu’une action mécanique et va nettoyer les villosités intestinales. A prendre avec beaucoup d’eau car gonfle énormément après ingestion.
    Quant au fait de réintroduire le gluten après une cure d’éviction totale je réponds non. C’est mon choix, en tous les cas.
    Sainement votre !

  26. Je viens de lire ce blog avec beaucoup d’intérêt. J’ai commencé à arrêter le gluten ainsi que les produits laitiers il y a six mois et je me sens très bien SAUF …..que , côté douleurs, je ne vois aucun progrès. J’ai de l’arthrose et j’ai souvent des poussées douloureuses à hurler. J’avais commencé ce régime (Seignalet mais sans la cuisine à petit feu) dans l’espoir de voir mes douleurs se dissiper et là, c’est raté. En revanche, j’ai eu la bonne surprise de perdre 3 kg superflus et j’en suis ravie. Je voudrais bien ne plus avoir à prendre d’anti-inflammatoires…: que faire de plus? Ou de moins?

  27. Vous avez peut-être une alimentation trop acide : trop de viande et/ou de café, de sucre… Seignalet, c’est bien, à part qu’il laisse une part (trop ?) importante à la viande.

  28. Bonjour,
    J’ai noté plus haut dans l’un des commentaires, que la patate était aussi à bannir avec les pâtes et le riz, ainsi que les céréales. Le riz complet également? Si les pâtes et les céréales sont annoncées “sans gluten”, peut on les consommer sans risques? Pourquoi la patate est déconseillée alors que c’est un aliment très alcalin?

    1. Pourquoi bannir les patates et le riz ? Vous voulez mourir de faim ! ? ;)
      Quant aux pâtes, elles ne sont à proscrire que si elles contiennent du gluten. Donc si vous en trouvez par exemple avec 100 % de sarrasin, il n’y aucun problème.
      Donc éliminez le blé, l’orge, l’avoine, le seigle, l’épeautre et éventuellement le maïs, et vous allez déjà vous sentir beaucoup mieux. Mais ne vous privez ni de patates, ni de riz, ni de millet, de sarrasin ou de quinoa.

  29. Je vous remercie pour votre réponse. Le gluten n’est pas présent dans le riz blanc? Dans le commentaire du 24 octobre 2012 20h46, il est conseillé de retirer de son alimentation les céréales, le riz, les patates et les sucres. Je suis étonnée que la patate soit citée car je ne pense pas qu’elle contienne du gluten.

  30. bonjour, nous venons d’arreter le gluten et les laitages, laitages que nous avions déjà considérablement réduits. On sent l’effet de manque au début puis les améliorations petit à petit. Toutefois, ma femme souffre depuis cet essai de vertiges importants au lever et au coucher. Quelqu’un connait-il une solution fiable ? Merci

  31. Bonjour. Essayez le psyllium afin de nettoyer les résidus de gluten. Et profitez de l’été pour vous faire une cure détox. Pastèque avec la peau au presse jus. Ainsi que betterave rouge, carotte, navet…

  32. Bonjour Jérémy,

    Je voulais juste vous préciser que l’intolérance au gluten et maladie de cœliaque est la même chose (voir ci-dessous) Ce texte est tiré d’une conférence que j’ai donnée sur le gluten. Si vous voulez les références, je les ai.

    Trois types de réaction au gluten :

    L’allergie au gluten : plutôt rare → réaction rapide, parfois grave : rougeurs, œdème, démangeaisons, choc anaphylactique.

    L’intolérance au gluten, appelée aussi « Maladie de cœliaque » considérée comme une pathologie auto-immune (Dr Georges Mouton, Écosystème intestinal & Santé optimale). Elle augmente la perméabilité intestinale (malabsorption des nutriments). Ils ont une déficience en une enzyme intestinale spécifique à la digestion du gluten.

    La sensibilité au gluten (littérature médicale l’a reconnaît actuellement « sensibilité au gluten non cœliaque » les symptômes ressemblent à ceux du côlon irritable. Il semblerait que les pesticides utilisés pourraient être en cause.

    Merci pour vos article! Lorenza ;o)

  33. Bonjour
    J ai commencé le régime sans gluten et sans lactose depuis 6 jours.
    Depuis j ai des saignements de nez et maux de tête
    Pensez vous que s est lié?

  34. Bonjour,

    Intolérant au gluten diagnostiqué depuis 17 ans (maladie cœliaque), je connais bien le régime sans gluten.

    Mon intervention concerne le glucose de blé et la dextrose de blé. Ils ne contiennent pas de gluten (source : afdiag, association française des intolérants au gluten).
    (le taux d’éventuelles protéines toxiques est 10 fois inférieur aux normes CODEX).

    Le régime est déjà assez contraignant sans rajouter des interdits inutiles.

  35. Bonjour
    Diagnostiqué spondylarthrite ankylosante depuis 2007
    Mon homéopathe ma conseillé de supprimer gluten et lait de vache car ça stimule et entretien l’inflammation
    Je suis très gourmande et j’avoue que ça ne m’enchantais pas beaucoup même si je ne savais pas encore exactement ce que ça impliquait vraiment
    J’ai donc démarré un régime sans gluten (j’avoue que le lait je n’ai pas tenue très longtemps)
    Au bout d’un mois de régime, grosse poussé inflammatoire, une crise comme je n’avais quasi jamais eu, au bout d’une semaine (avec anti inflammatoire impossible de faire autrement ) ça s’est calmé (en fait il s’agissait, selon moi, d’une grosse épuration de l’ensemble du corps)
    Depuis si j’ai le malheur de faire un écart (ce qui m’arrive encore aujourd’hui ),je me retrouve avec une crise inflammatoire et des douleurs intestinales plutôt violente.
    Pour exemple il y a une semaine, petite fringale, rien pour moi dans mes placards, tant pis je mange un croissant. Le lendemain toute la journée, crampes intestinales, grosse crise, des douleurs hyper violentes (ça faisait longtemps que c’était pas arrivé et ça ne me manquais pas ) 3 jours pour récupérer un transit normal.
    Avant de faire ce régime j’étais “constipé chronique “, je supportais très bien le blé (etc…) enfin c’est ce que je croyais.
    A la maison nous sommes 4, je suis la seule a être au régime “strict”, bien que bien moins contraignant que les coeliaques (car je suis moins a cheval sur les possibles contaminations croisé ), mes enfants se sont malgré tout plié a mon régime car je fais pas tout le temps un menu pour moi et un menu pour eux, la plus part du temps ils mangent comme moi sauf flemme de cuisine où leur père sort une bonne vielle assiette de pâte de base
    Tout ce qui est gateau (puisque comme je l’ai dis je suis très gourmande)c’est moi qui fait, au bout de 8 ans j’ai tellement l’habitude que je peux adapter une recette normale et en faire du sans gluten, c’est vrai que au début ça demande un certain investissement personnel, mais c’est pour notre bien, et sur internet on trouve tout un tas de recette et de conseil qui peuvent rendre ça un peu moins dur.
    Je souhaite bon courage a tous le monde
    Et si je peux me permettre, pour ceux qui tente ce régime, ne revenais pas en arrière,même si c’est difficile ce n’est pas insurmontable c’est juste un fonctionnement différent de la norme.
    Mais c’est bien d’être différent et surtout ça fait du bien.
    Salut

    1. Bonjour, mon frère est aussi diagnostiqué spondylarthrite ankylosante depuis des années.
      Il a des douleurs affreuses au dos qui se raidi avec impossibilité de bouger, il est traité depuis 2 ans avec une piqure à se faire 1 fois par semaine qui lui a fait perdre la sensibilité en commençant par les pieds, urgemment arret du traitement IL a repris les Anti inflammatoires et est en attente d’un nouveau traitement.
      J’ai moi même arrêté le gluten durant 2 mois et je me sentais beaucoup mieux, aussi au niveau du dos . Puis j’ai réintroduit le gluten en masse ( et la grosse bouffe quotidienne) en vacances chez ma mere réfractaire à toute idee de manger peu… et fais une crise de constipation d’une semaine avec lourdeurs insupportables.
      Je souhaite reprendre le sans gluten , et surtout j’en parlais justement à mon frère pour son dos.
      J’aimerais donc savoir, mise à part ce que vous décrivez plus haut, si l’effet attendu sur la maladie se fait sentir, et savoir si vous êtes satisfaite de votre suivi et traitement , sachant que mon frère vit à Strasbourg .
      Merci infiniment pour votre aide !!!!

      1. bonjour
        mes atteintes ne sont, visiblement, pas aussi importantes que celle de votre frère, mes douleurs sont surtout inflammatoires (brulures notamment dans le dos mais aussi les mains et les cervicales)et parfois musculaires mais je n’ai jamais eu de traitement aussi lourd que ce dont vous parlez.
        je ne peux donc pas faire de comparatif.
        tout ce que je peux dire c’est que le régime me permet de gérer l’intensité de la douleur (car malheureusement ce n’est pas magique et j’ai tout de même des douleurs)
        j’ai remarqué aussi (mais là on y peut pas grand chose) que la météo avait un impact important, l’humidité n’est vraiment pas mon allié (alors peut être que Strasbourg ce n’est pas l’idéal), pour anecdote, j’étais en vacances un été dans les Landes et j’ai remarqué que durant les 15 jours que j’y ai passé je n’ai pas eu mal une seule fois c’étais royal, j’avais même oublié comment c’étais de ne pas avoir mal.
        je suis persuadé que le régime ne peut faire que du bien (vous l’avez vous même constaté), mais dans le cas de votre frère peut être que ca ne sera pas suffisant et qu’un régime Seignalet (beaucoup plus contraignant mais plus puissant) sera plus efficace.
        vous pouvez toujours commencer par le régime sans gluten et sans lait puis si ce n’est pas suffisant petit a petit vous orienter vers un régime Seignalet ( je reconnais que pour celui là je n’ai, pour l’instant, pas le courage.
        j’espère avoir répondu a vos questions, sinon n’hésitez pas.
        je vous souhaite bon courage à tous les 2

      2. suite
        concernant le suivi médical je n’en ai pas car je considère les médecins comme incompétent dans ce domaine tous ce qu’ils savent faire c’est camoufler les symptômes sans résoudre le réel problème.
        le jour ou j’ai parlé du sans gluten a ma rhumato elle m’a répondu que “l’efficacité n’a pas été prouvé”
        mais tout ce qu’elle me propose se sont des AINS (Anti Inflammatoire Non Stéroïdiens)des antalgiques (dans mon cas dafalgan codeiné) des pansements gastrique (parce que tous ca vous bousille le bide) et des myorelaxant (dont plus aucun efficace en vente)
        donc essayez le, vous risquez moins de problème qu’avec tous les traitements qu’un medecin pour vous prescrire “pour votre bien”.

  36. Coucou!
    ça fait quelques jours que j’ai cessé le gluten et ls produits laitiers en vue de ma rectocolite hémorragique. J’ai ressentis un bien être niveau intestinale, pas de gaz douleur ni de ballonnement j’ai la sensation d’avoir ds ptites plumes toutes douces dans mon ventre quoi!! Mdr ah la la comme ça fait du bien! :) mais parfois je craque sur ls pizzas, fromages et sauces tomates et là c’est la cata !!! Aie aie aie c’est pas facile d’y résister! Snif… :-(

  37. Bonjour Je m’appelle veronique LEBAILLY d’origine belge. Je vais vous faire un témoignage miraculeux. J’avais divorcé avec mon mari il y a de cela 3 ans pourtant je l’aimais. Et j’ai parlé de ça avec une voisine, et elle m’a promis quelle va m’aider. Et elle m’a donné un numéro d’un marabout suivi de son mail et m’a dit de lui contacter pour lui expliquer mon cas. Quand j’ai contacté le marabout, je lui ai expliqué tout la situation de mon mari et moi. Vous savez quoi? Le Marabout m’a dit qu’il va me faire quelque chose pour que mon mari revienne. Et j’ai passé à quelque rituel. Et bizarrement dans les une semaine à suivre mon mari est revenu en me suppliant de remarier avec lui, c’est un miracle pour moi en plus de sa j’avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finir et je suis en paix au travail et dans mon foyer.C’est le premier miracle que j’ai vu dans ma vie. (pour tous vos petit problème de rupture amoureuses ou de divorce ,maladie ,la chance , les problèmes liés a votre personnes d’une manière, les maux de ventre, problème d’enfants, problème de blocage, attirance clientèle, problème du travail sterilliter ou d’une autres). Ce marabout est très fort avec lui mon mari est revenu et j’ai eu la satisfaction en 1 semaine il est très fort surtout les problème de retour affectif et aussi des porte feuille magique.
    pour tout personne interresser je vous laisse ses adresse:
    EMAIL:AMITESHAMUSHUL@GMAILCOM
    FACEBOOK:AMITESH AMUSHUL……..

  38. Bonjour à tous.

    Je suis intolérante au gluten depuis plusieurs années maintenant. Le pire c’est lorsque je mange des pâtes, et c’est mon met préféré. Lorsque j’en mange, je me lève de table le ventre tellement ballonné qu’on croirait que je suis à mon 7e mois de grossesse.
    Essais d’avoir une garde-robe de 2-4 points plus petit ou plus grand pour t’habiller !!!

    MAIS….lorsque je bois de la bière, AVEC GLUTEN, mes ballonnements disparaissent. L’autre soir, je suis allée au bar et la serveuse mangeait de belles pâtes chinoise….j’en bavais. J’ai choisi de finir son assiette, qui était encore pleine de pâtes. J’en croyais pas mes yeux. Je n’ai pas ballonné du tout !!!

    Je suis convaincue qu’il y a un ingrédient dans la bière qui empêche ce SATANÉ GLUTEN de mal réagir dans mon système digestif. VOILA !!!

    1. Essayez les pâtes au riz (sans gluten) disponibles en magasin bio : elles sont un peu plus chères mais tout aussi bonnes que des pâtes au blé. On ne sent pas la différence de goût !

  39. Bonjour,
    J’ai été diagnostiqué coeliaque il y a 2 mois. Très dur pour une grande gourmande comme moi. En plus je suis commerciale et ne suis jamais chez moi le midi ou rarement et je rentre tard le soir. Comment trouver des produits (comme des soupes…) ou tout autre aliment rapidement cuisiné. J’ai du mal à éliminer tous les alimenents sans gluten et je suis de plus en plus malade. Si vous avez des conseils je suis preneuse.
    Merci pour vos reponses

    1. Je mange vietnamien :-) quand je suis à l’extérieur, un BoBun ou bien des Chirachi chez les japonais, attention à la sauce soja elle contient du gluten en faible quantité, il existe des sauces soja fermenté dans le maïs donc sans risque.

  40. Bonjour,

    Je mange le spaghetti sans gluten…Très bon remplacement au spaghetti de blé.

    Mais je rage souvent de pain de blé blanc tout moelleux.. Alors, la bière empêche le ballonnement pour moi lors de mes gourmandises.

  41. Bonjour,

    J’ai commencé depuis une dizaine de jours, un régime sans gluten et sans lait. En effet depuis toute petite j’ai mal au ventre. On a mis ça sur le dos du stress et l’angoisse (mais c’est peut être l’inverse en y réfléchissant non? quand on a mal, difficile de ne pas être stressé)
    Je me souviens jeunes adultes avoir passé des soirées pliées en me demandant si j’avais une appendicite, ou autre. Ballonnement, douleurs intercostales, vertiges (oreilles qui se bouchent intensément pdt une période genre e déscend de montagne).. .tendance à la constipation
    Aujourd’hui j’ai 32 ans (presque :-P) 2 enfants, et depuis les 6 mois de ma première, crise d’hémo tous les mois…. Ballonnements et gazs nauséabonds….
    Voilà pour le pédigrée.
    Donc mes hémo me faisant souffrir et voulant éviter une intervention chir (qui il parait est dure (et douloureuse) en récupération, pour un résultat parfois juste temporaire…. bref) Je me dis qu’il y a peut être une source… De plus, ‘ai lu que les veines de l’anus était relié par le coeur directement, en passant pas le foie. Et qu’un foie encombré favorisait les hémo en comprimant la veine porte (ce qui est logique du coup par pression) et mon ostéo fin d’année m’avait dit que mon foie était dilaté. Hum hum tout s’explique!
    Alors voilà pourquoi je commence mon régime. pour me détoxifier.

    Pour avoir lu divers document, et notamment le livre de Erhet, je suis convaincue du bien fondé de ce régime (avec ou sans problème d’ailleurs)

    Par contre je m’interroge :-) En effet, je lis les effets bénéfiques presque dès le début du régime…. Perso le 5-6 ème jours j’ai ressenti de grosses migraines (alors que je n’en ai jamais pour le coup), oreilles qui se bouchent (et tjs au 9ème jour) j’ai tjs des gazs importants, et aujourd’hui j’ai des leucorrhées (bon appétit bien sur) -_-

    Alors je me dis que dans la suite logique, c’est normal, faut bien que le mucus accumulé depuis 30 ans trouve une issue….
    J’avais par ailleurs lu que les “symptômes” ou désagréments provoqués par le gluten (notamment) sont décuplés les premiers temps… Or quand je lis les témoignage, je vois qu’en fait non… :-/
    Alors je sais plus quoi penser du coup. Peut être que je fais un mauvais choix.

  42. Bravo ! Tu as fait le bon choix !
    Il reste peut-être des choses à corriger.
    J’ai arrêté le gluten depuis plusieurs années. Je m’en porte mieux. A présent j’arrête les laitages.
    Je suis allé voir une naturopathe qui m’a conforté dans mes choix. En revanche, elle a corrigé certaines erreurs que je commettais (fruits pendant les repas, trop de sucres…). Je t’encourage à faire de même.
    Bon courage !

  43. Bonjour zozo
    Ne lâche pas les premiers temps on ne voit pas forcément d’amélioration mais ton colon et ton foie cumule depuis 30 ans. Il faut donc qu’il ait le temps d’évacuer tout ce qu’il a accumulé…il y a une solution intéressante qui s’appelle physiothérapie du colon. C’est pas forcément très agréable sur le coup mais tellement bénéfique quasi à limmediate. Renseigne toi et courage. Ne lâche pas

    1. Merci pour vos encouragements.
      Je suis allée chez le docteur hier (pour ma fille initialement) mais en fait j’ai une sinusite. D’où mon problème d’oreille bouchée et de migraine (je n’en avais jamais eu auparavant). Alors coïncidence, ou est-ce le fait que le mucus s’évacue et que ça m’ait provoqué ça, je ne sais pas… Toujours est-il que non, je ne lâche pas. :-) Si ce n’est peut être pour les trace de plv qu’on peut trouver dans les médocs mais bon…

  44. Bonjour
    Je ne peux pas te dire que le gluten fais grossir, il faut savoir que le gluten est une protéine en tant que tel je ne crois pas que ça puisse faire grossir.
    Ce qui fait grossir, c’est le fait, que le gluten est dans des céréales qui lors des différentes transformations subit après ingestion se transforme en sucre et c’est ce sucre qui fait grossir.
    En supprimant le gluten tu supprimes la grosse majorité de ces céréales, alors il est vrai que ça te fera peut être maigrir un peu.
    Mais le régime sans gluten n’est pas un régime pour faire maigrir.
    Si tu veux perdre du poids je te conseille d’aller voir une diététicienne qui pourra t’éclairer sur ce qu’il faut ou ne faut pas manger, les mélanges à éviter etc…
    J’espère avoir répondu à ta question
    Bonne continuation

  45. Moi j ai arrêté le gluten et le lactose depuis mars 2016 du fait de sinusite permanente et encombrements respiratoire au point d avoir la sensation d étouffer la nuit et mon pneumologue parlait de me mettre sous oxygène la nuit j ai vu un peu d amélioration mais bof j ai donc fais une prise de sang pour vérifier mes intolerance et la surprise gluten oui lactose oui tout lait sauf bufflonne mais également oeuf levure maïs pomme de terre riz soja et d’autres mais voilà je dirai les plus courant de mon alimentation de l époque donc depuis mai 2016 et la oui vrai amelioration je respire pas encore librement mais je respire je n ai plus besoin de prevoir une bonne heure d eternuement au reveil car ca a disparu et je revis j ai egalement arrete de prendre du poids et j en ai même perdu. Au début ca a été compliqué mais en fin de compte c est sympa la plupart du temps ca m as obligé a être curieuse et j ai découvert plein de nouvelles saveur tant dans les farines que dans les laits végétaux pour la viande j ai trouvé une ferme ou tout a fais à l ancienne un goût exceptionnel et juste avec de bonnes choses en fin de compte on s adapte ce qui est difficile c est les invitations les sorties en famille mais on peux pas tout avoir. Ce que je sais c est sur pour rien au monde je ne reviendrai en arrière

Répondre à isabelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie.