Copyright 2012 - 2018 Dur à Avaler

Dur à Avaler est un blog d'information sur la santé, la nutrition, l'univers du médicament et les conflits d'intérêts. Le blog est entièrement sans publicité pour faciliter la lecture des articles. Les articles sont le résultat d'une recherche scientifique minutieuse pour apporter des conseils et lancer des débats constructifs. Les article sont rédigés par Jérémy Anso, docteur en biologie et des auteurs invités pour des sujets particuliers. Le blog n'a pas vocation à remplacer le lien entre un patient et son professionnel de santé, mais bien de le renforcer par la confiance, la lecture critique des évidences scientifiques et le rendre plus transparent.

Dans la guerre qui oppose un collectif de médecin contre les médecines qui s’apparenteraient à du charlatanisme selon eux (ou des “fake med”), et notamment l’homéopathie, nous avons vécu un débat qui mérite de s’y attarder.

Un débat plus précisément, sur Cnews avec Jean-Marc Morandini et deux médecins pour débattre sur l’homéopathie, avec un titre très clivant : “Pour ou contre l’homéopathie ?”.

Nous avions deux invités, deux médecins :

  • Dr Céline Berthié, qui s’inscrit plutôt en contre, mais avec une position nuancée, comme vous allez le voir
  • Dr Jean-François Masson, homéopathe, qui s’inscrit en pour, avec une position très contestable

Ce débat aurait pu être une belle occasion pour mesurer les arguments des deux groupes qui s’affrontent. Il aurait pu être une belle occasion pour mesurer pleinement les avantages que proposent les homéopathes. Il aurait pu, mais il n’en est rien.

Ce débat a été un pugilat violent, surtout du côté du Dr Masson qui nous a montré l’absence d’argumentation, de compréhension, et même de confraternité envers sa consoeur, le Dr Berthié. Pour le manque de confraternité, je laisserai l’Ordre des médecins en juger.

Ce débat est difficile à regarder, tellement les réactions du Dr Masson, homéopathe je le rappelle, sont dérangeantes, irrespectueuses et déstabilisent son interlocuteur.

“Qui êtes-vous pour faire ça ?”

Le débat commence par une question de M. Morandini pour le Dr Masson, lui demandant si l’homéopathie est efficace, d’entrée de jeu. J’aimerais quand même précisé qu’il aurait été plus intéressant de demander à l’expert ce qu’est l’homéopathie et comment cela fonctionne. Car dans la suite on découvre que M. Morandini ne sait en fait rien sur l’homéopathie. Mais passons.

D’emblée, le Dr Masson répond que c’est “très efficace”. Il en prend pour preuve deux principaux arguments, qui n’ont sont pas vraiment.

Il a ouvert une consultation d’homéopathie à l’Hôpital Bichat et à l’Institut Curie

Il est demandé par de nombreux hôpitaux du monde entier, notamment au Niger, du Burkina Faso et de Guinée

À peine ses arguments énoncés que le Dr Masson dénonce une “ligue” de médecin qui a signé une tribune pour dénoncer ces médecines qui ne seraient pas scientifiques. Et le docteur homéopathe n’y va pas avec le dos de la cuillère.

“Scandaleux”, un mot qui ressort plusieurs fois. Dans son plaidoyer, le Dr Masson qualifie tous ses détracteurs de “jeunes” qui auraient “encore beaucoup à apprendre”, et invite sa consoeur (et probablement tous les autres signataires de la tribune) “à travailler”, insinuant qu’ils se la coulent douce.

Le docteur assène aussi un “qui êtes-vous pour juger ?”, en parlant des 5 000 médecins homéopathes;

Le Dr Masson termine par une sorte d’appel à la confraternité, et dit “qu’entre nous, on devrait s’entendre.”

Immédiatement, à peine une minute après le début du débat, le Dr Berthié est violemment attaqué par les propos de son confrère. Elle réplique.

“On veut informer les patients”.

C’est logique, et c’est en effet le travail de tout médecin ou de n’importe quel professionnel de santé. C’est inscrit dans le code de la santé publique.

Pourtant, les réponses du Dr Masson sont incroyables.

“Mais qui êtes-vous pour faire ça ? Ce n’est pas votre rôle.” D’un ton ferme et sans montrer la moindre sympathie, le Dr Masson s’enferme dans une logique contraire à la logique médicale, contraire au code de la santé publique.

C’est regrettable. De nombreux médecins sur Twitter n’ont pu aller au bout de cette vidéo. On peut les comprendre. A peine deux minutes de débat que les attaques et les propos sont inqualifiables et interrogent sur les principes défendus par le Dr Masson.

Peut-être le Dr Masson estime-t-il que les médecins non homéopathes n’ont pas le droit de donner leur avis sur l’homéopathie. Si c’est le cas, il devrait se ressaisir le plus rapidement possible.

“Donnez-moi la définition d’un placébo !”

Le ton monte entre les deux médecins, mais le Dr Berthié reste calme et montre des signes de désarroi face à certaines réponses de son confrère.

D’un coup d’un seul, la Dr Masson ira même donner un ordre à sa consoeur, lui demandant avec insistance et sans respect la définition d’un placebo. Le Dr Berthié s’exécute, elle n’aurait pas du. L’expert c’est le Dr Masson, c’est bien lui qui aurait en parler.

La définition correcte du Dr Berthié, quoique j’aurais remplacé “sans molécule efficace” par “sans principes actifs”, ne plaît pas à son interlocuteur qui répond sèchement, “ce n’est pas suffisant”.

Le Dr Masson assène ensuite sa consœur de nombreuses questions, sans politesse, sans retenue.

“Est-ce que l’effet placebo fonctionne sur les plantes ?”

“Est-ce que vous avez déjà prescrit de l’homéopathie ?”

Au point que le Dr Berthié rétorque qu’elle n’aime pas la manière dont il lui parle. Réponse du Dr Masson :

“Moi, ça m’arrange très bien de parler comme ça”, pour enchaîner sur plusieurs questions qui montrent la violence des propos, et peut-être même un certain sectarisme, “Qui êtes-vous pour en parler ? Vous n’avez aucune expérience”.

Ai-je besoin de préciser que le Dr Masson ne laisse jamais sa consœur terminer une phrase ?

Pour le Dr Masson, l’homéopathie n’est pas simplement un effet placebo. Il en prend pour preuve ses expériences personnelles où ils auraient soigné des Palmiers au Maroc et des petits pois. On ignore les maladies, les traitements, les protocoles, et si ces résultats ont été publiés dans des journaux scientifiques.

La valeur des arguments est ici proche de zéro.

“Je guéris des otites en 2h”

Dans la suite du débat, le Dr Masson assure que les otites se guérissent très facilement avec l’homéopathie, une preuve de plus de son efficacité, et avançant même qu’il peut guérir une otite en 2h.

Très justement, le Dr Berthié répond qu’il n’y a pas beaucoup de mérite pour une affection qui se soigne le plus souvent sans la moindre intervention, rappelant le caractère viral dans 80% des cas.

Dans la suite du débat, le Dr Masson assènera à de nombreuses reprises que sa consœur “ne sait rien” et “qu’elle n’a aucune expérience”. Des attaques gratuites, sans fondement, et qui malheureusement ternissent l’image du docteur, et de tous ses collègues homéopathes.

Théorie du complot et fonctionnement de l’homéopathie

Il aura fallu attendre la fin du débat pour que le présentateur pose les questions qui fâchent sur l’homéopathie. Qu’est-ce qu’il y a dedans et comment ça marche ?

Le Dr Berthié démontre qu’on ne retrouve pas la moindre de principe actif dans les gélules d’homéopathie, confirmée par le Dr Masson, qui précise qu’il y a de “l’information” dans les comprimés sucrés.

Jean-Marc Morandini demande : “Quand on prend de l’homéopathie, on ne prend rien ?”

Dr Masson : “Non, on ne sait pas ce qu’il y a dedans, mais il y a quelque chose.”

Au cours du débat, le Dr Masson semble avancer la preuve que l’homéopathie fonctionne, mais que l’ensemble des académies et instituts scientifiques français ne souhaitent pas que ça se sache. Il en prend pour preuve une expérience qu’il aurait menée 3 ans à l’Institut Curie, où il aurait démontré le rôle positif de l’homéopathie pour réduire les brûlures avec la radiothérapie et les interruptions du traitement.

Mais problème, les travaux auraient été arrêtés suite à des ordres de l’Académie de médecine, car les résultats étaient trop “positifs”. Le Dr Masson indique clairement qu’il y aurait eu une censure de ces travaux qui démontraient le rôle extrêmement positif de l’homéopathie dans un contexte bien particulier.

J’ai contacté l’Institut Curie et l’Académie de médecine pour avoir des informations sur cette étude et les propos du Dr Masson. Je n’ai eu pour le moment aucune réponse.

Nous n’avons aucun moyen de vérifier pour le moment si ce que dit le Dr Masson est vrai. Une censure pour des résultats positifs ? Mais pourquoi les résultats ne sont-ils pas publiés alors ? Pourquoi n’ont-ils pas pris la peine d’en faire un article scientifique ? Les données auraient été acquises.

Pour la défense du Dr Masson, dans un contexte totalement différent, nous avons des cas documentés de pression par des autorités de santé en Afrique pour faire taire des médecins qui semblaient démontrer l’efficacité d’une tisane d’Artemisia pour le traitement du paludisme. Des faits avérés, et relatés dans le documentaire Malaria Business, mais les résultats très positifs censurés ont quand même été publiés. Donc quand on veut, parfois on peut.

Autre surprise, le Dr Masson affirme pouvoir guérir définitivement l’herpès. Terminé les poussées, les récurrences, et même s’il ne dit pas clairement, il insinue que l’on ne serait plus porteur du virus. Impossible pour le Dr Berthié, on est porteur à vie du virus.

Un débat inutile

Au final, ce débat été mal mené, mal contrôlé par le présentateur et surtout il a été inutile. Je pense qu’il a totalement desservi l’homéopathie dans son ensemble. Peut-être que le Dr Masson n’est pas représentatif de l’ensemble des autres médecins homéopathes, j’en suis même persuadé.

C’est bien dommage, car l’homéopathie dispose quand même de méta-analyses positives. Des études critiquables et critiquées, que j’ai moi-même passées au peigne fin, et qui sont à prendre avec des pincettes. Certaines études montrent que les médecins homéopathes prennent plus de temps avec leur patient, semblent animer d’une empathie et d’une volonté de comprendre le patient supérieur à certains autres médecins.

Car l’effet placebo joue aussi là-dessus. C’est démontré. Certains médecins le savent, d’autres moins. Une étude française, EPI3, elle aussi largement critiquable, montre tout de même la baisse significative de l’utilisation de médicament inefficace et dangereux lors des consultations avec un médecin homéopathe.

En réalité, les médecins auraient beaucoup à apprendre des homéopathes dans la manière de gérer un patient, en augmentant son empathie et son attention pour améliorer les chances de guérison. C’est dommage que ce débat fût clivé plutôt que d’apporter des solutions pour créer une situation plus favorable aux patients.

Total
4
Shares

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

7 commentaires
  1. @ Jeremy. Je poste à nouveau un commentaire à propos de l’homéopathie et des études concluantes ou non sur son efficacité avec les liens dédiés que j’ai posté sur d’autres blogs médicaux pourtant bienveillants pour lequel je n’ai pas eu de retour :
    “”Je constate que les anti homéopathie avancent constamment que “l’ homéopathie n’a toujours pas fait preuve de son efficacité”
    Peut-être ne lisent ils pas les articles publiés dans ” http://europepmc.org/search;jsessionid=97B9DF615D7965FEEE292A879B52842A?query=JOURNAL:%22Homeopathy%22&page=1
    On peut y trouver matière à réflexion.et à vérification.
    Par ailleurs, pour ce qui est de l’ enseignement de l’homéopathie, les Sud américains, seraient ils plus bienveillants que nous ou plus stupides ?:
    https://www.thieme-connect.de/DOI/DOI?10.1055/s-0037-1613677
    Exemple d’une étude ;
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27473545
    Alors, y rien là ?”
    Pour ma part sans réellement y croire, je prends un traitement homéopathique qui m’ été prescrit par mon médecin traitant, un allopathe bienveillant qui pratiquait autrefois l’acupuncture comme la mésothérapie, toutes techniques auxquelles il a renoncé, assiégé comme il est par ses patients issus de “quartiers populaires”, il n’a plus le temps pour le reste; Ce “vaccin anti grippe” fonctionne jusqu’à présent … mais l’hiver n’est pas fini mais il semble m’avoir mis à l’abri lors des fêtes du nouvel an d’une épidémie de “gastro” qui a décimé toute ma famille ( 12 personnes sur 14) ! C’est peut-être une question de terrain comme disait Claude BERNARD.
    A l’inverse, à la suite de la rupture catastrophique de mon tendon d’Achille et de l’opération en janvier dernier, il m’a été diagnostiqué une tendinite chronique ( reliquat de 10 ans de statines) pour laquelle le médicament homéopathique que j’ai pris (Thox… en auto-médication) a eu un curieux effet durant trois jours, redoublement des douleurs puis accalmie et fin de compte atténuation des douleurs de 10 à 20% non significative. Donc à ce sujet je ne peux tirer de conclusion ( placébo ?) bien que mon pharmacien, à l’esprit ouvert à ce sujet , m’ai dit que c’était normal, parfois ça fonctionne d’autre fois non, personne n’est pareil.
    Bonne lecture de liens, et sincères salutations.

    1. Merci du commentaire Inoxydable, j’ai fait un article qui fait une analyse critique des évidences scientifiques sur l’homéopathie ici : https://www.dur-a-avaler.com/lhomeopathie-est-elle-reellement-inutile-et-inefficace/

      Les deux référence que tu as mises ne sont pas des articles scientifiques pour vérifier l’efficacité de l’homéopathie. La dernière est juste une publication pour définir le protocole de l’étude. Il faudrait trouver le véritable essai qui a été réalisé.

      En fait elle est là cette étude : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28187404

      Je vais lire cette étude je t’en ferais un retour. A bientôt

  2. Enfin, combien d’accidents, de décès attribués au protégés.
    Je fais partie de ces personnes qui ont failli y *rester
    le miracle du siècle pour traiter efficacement l’ostéoporose
    Phlébite bi-laterales puis hospitalisation en urgence pour embolie pulmonaire

    Le centre de vigilance pharmaceutique a d’ailleurs été informé par mon médecin.
    Si mon message peut étoffer votre dossier, j’en serais ravie.
    Cordialement,
    Clara Rivière,

  3. Assez surprise de votre réaction, on dirait presque que vous êtes amoureux d’elle!

    Je pense que sur ce coup là vous faites fi non seulement de l’historique mais également du contexte :

    1 – Les homéopathes (qui sont docteurs en médecine ne l’oublions pas – rien à voir avec des magnétiseurs ni même des psychothérapeutes) se sont vus agressés violemment, insultés, et calomniés publiquement par une poignée de leurs confrères et consœurs (ça a l’air de vous tenir à coeur la bonne confraternité donc je le précise aussi) en début d’année dernière si je ne me trompe pas. Et ce par écrit rendu public par lequel ils demandent leur exécution immédiate en place de grève!!!! Non sérieusement!
    Un peu facile après de se la jouer la Nana!
    Je voudrais bien vous y voir!

    2- Tout cela n’est qu’un show, et excusez moi mais Morandini est quand même un expert N la matière. Comme toujours un des participants est bien chauffé àvant et se font piéger. Comme d’habitude ni plus ni moins ces sont les méfiais d’aujourd’hui. Ça c’est du sûr à 100%. N’est-ce pas surprenant qu’on ait délégué une petite Nana toute frêle qui n’arrive pas à finir une phrase? Et la première question de Morandini “Alors, ça marche ou pas?” C’est, contrairement à ce que vous dites, tout à fait maîtrisé et volontaire de sa part.

    Donc je suis très surprise de votre jugement à l’emporte pièce (parce que ça n’est pas une analyse) et c’est inhabituel ici.

    Comme quoi, tout le monde se laissé manipuler un jour ou l’autre. On est humain quand même merde!

    Amitiés

    Sophie

    1. Bonjour Sophie,

      Merci du commentaire qui m’amène à détailler plus en avant cette histoire et cet article également. Au-delà de la guéguerre entre médecins convnetionnelle et médecins homéopathes, on parle ici d’un débat entre deux professionnels de santé. Je ne me base pas sur des antécédents ou quoi que ce soit. Même si on est tous humains, personne ne dira le contraire, on attend de nos professionnels de santé qu’ils soit mesuré et on espère du moins du respect entre eux. Le fait que certains médecins aient manqué de respect dans une tribune est autre chose.

      Mais je dois quand même clarifier certaines choses. Je ne suis pas favorable à la tribune qui a été publié dans le journal Le Monde. On aurait pu faire autrement. Quoi qu’il en soit, il n’y avait ni insulte, ni calomnie ni demande d’éxécution sur la place publique (d’où vous sortez ça ?), sinon il y aurait des poursuites pour diffamations et injures. Or, il n’y a eu que des poursuites internes avec l’Ordre des médecins pour manque de confraternité. Ce sera un juste rappel à l’ordre pour ces médecins.

      Ce qui est sûr, c’est que votre commentaire est surprenant : “amoureux d’elle”. Je constate simplement que dans ce débat, il y avait un médecin homéopathe discourtois, agressif dans ses propos, sans argumentation et sans profondeur de l’analyse. L’agressivité du Dr. Masson est arrivé avant même que le Dr Berthié ne lui fasse la moindre remarque. C’est quand même dingue, et que dire de cette condescendance indigeste ?

      Cette analyse ici n’est que la mienne et je n’ai pas le prétention de dire qu’elle est juste, précise ou correcte, surtout quand on utilise plutôt l’affect et qu’on tente de justifier des comportements par des événements passés. Car dans ce cas là, je pourrais en dire autant pour les médecins signataires de la tribune qui se font désormais harcelé juridiquement par les sociétés d’homéopathes avec des dérapages honteux sur Twitter (il faut aller voir ça…). Mais non, on peut mettre ça de côté pour regarder un événement le plus objectivement possible.

      Je ne pense pas que les invités sont “chauffés” avant de passer sur l’émission. En tout cas, c’est une supposition qui n’engage que vous et qui essaye de justifier le comportement (selon moi) injustifiable de ce médecin. C’est bien le sang-froid de son contradicteur qui est ici remarquable. Si le Dr Masson avait eu le même comportement, j’aurais rapporter cela avec plaisir. Je n’ai aucun parti pris, je me fiche de défendre ou d’attaquer tel ou tel médecin. Revenons aux faits.

  4. ” @ Jeremy : Je ne reviens pas sur le débat ( que je n’ai pas vu, il ne m’intéresse pas, mais sur votre phrase :”…homéopathes avec des dérapages honteux sur Twitter (il faut aller voir ça…)”, eh bien je vois que vous pas vu en son temps les “Tweets” relayés par ce “bon” Docteur Dupagne, ceux de bon nombre de ses confrères faisant partie de “125” et d’autres afficionados . Ca volait bas, même très bas.
    Vous me direz pourquoi j’ai regardé les tweets de Dupagne , De temps en temps il relaie une information utile que je vérifie mais je ne lui retweete rien car je n’ai pas de compte, je risquerais d’être vraiment injurieux lorsque j’en lis certains.

  5. Bonsoir jeremy. J’ai suivi le lien que vous m’avez indiqué sur votre article précédent concernant ‘Homéopathie. Les commentaires sont fermés, je ne l’avais pas vu avant d’arriver en bas d ela page ( lol) mais auparavant j’ai voulu vérifier les liens que vous indiquiez concernant les études, j’ai donc cherché celle que vous avez numéroté 14, je suis tombé sur celle-ci :
    Jacobs J, Springer DA, Crothers D. Homeopathic …
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov › … › Paediatr Child Health › v.10(3); 2005 Mar
    ou celle-là :
    Homeopathic treatment of acute otitis media in …
    https://insights.ovid.com/crossref?an=00006454-200102000-00012
    qui montre quand même un petit bénéfice pour combattre ” l’otite ”
    Bon c’est la même, mais je veux dire qu’en cherchant bien on peu trouver … ou alors je ne vous ai pas bien compris. Salutations.

Répondre à Jérémy Anso Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie.