Perdre du poids est souvent l’objectif numéro 1 des régimes restrictifs. Mais problème, ces régimes peuvent être la source de carences alimentaires importantes, mais aussi de frustrations qui empêchent d’adhérer sur le long terme. La reprise de poids est souvent plus forte qu’avant la mise en place du régime restrictif.

(c) Unsplash.

La foire au régime

Il existe des centaines et des centaines de régimes différents pour perdre du poids, améliorer votre santé, soulager une affection…

Dans le monde d’aujourd’hui, il existe mille et une façons de manger. Il suffit de regarder le nombre de pays sur Terre pour imaginer la diversité des alimentations.

Si on regarde dans le détail, tous les pays disposent d’une variété presque sans limites de plats, de traditions, ou d’art de la table. Toutes ces spécificités participent à la popularité d’une nation, à sa renommée gastronomique.

Au-delà des particularités impressionnantes des différentes gastronomies, des régimes alimentaires ultras spécifiques sont inventés, bien souvent, par des grands pontes de la médecine et sont suivis par des milliers voire des millions de personnes.

L’unique point commun de ces régimes est celui de vous faire perdre des kilos en trop, si terribles pour votre silhouette, votre bien-être personnel mais aussi votre santé.

La liste des régimes populaires, générant un maximum de profit, est sans fin :

  • Cohen
  • Atkins
  • Dukan
  • 4 Régimes, 4 Groupes Sanguins
  • Weight Watcher
  • Macrobiotique
  • Seignalet
  • The Zone
  • Hypocalorique
  • Slim Data
  • Shapiro
  • Fit for Life…

Je dois en oublier encore une grande partie.

Mais soit, l’objectif ici n’est pas de lister tous les régimes, mais bien de pointer du doigt leurs dangers potentiels pour la santé.

O, A, B, AB : Manger selon son Groupe Sanguin est-il Stupide ?

Le régime des 4 groupes sanguins est extrêmement populaire. Il bénéficie de nombreux témoignages positifs après l’avoir adopté et pourtant… Il n’a aucune base scientifique solidement démontrée. On peut expliquer le bien-être ressenti par certains adeptes simplement, car il propose dans la majorité des groupes sanguins une amélioration du régime alimentaire ou des modifications qui peuvent éloigner des allergènes ou des produits non adaptés à votre physiologie.

Enquête sur un phénomène de mode.

Des risques pour la santé

Les régimes les plus populaires ont fait l’objet d’une étude de L’Anses, l’Agence Nationale de SEcurité Sanitaire, pour trouver les carences, les erreurs nutritionnelles, etc.

Bref, ceux qui ne respectent pas les apports journaliers recommandés (AJR), les besoins nutritionnels moyens (BNM) ou les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Je ne vous présenterais pas le détail de ce lourd document. Vous devez simplement comprendre que ces régimes ont tous des problèmes d’équilibres nutritionnels, et qu’ils peuvent potentiellement nuire à votre santé, et ne garantissent pas une perte de poids sur la durée.

Voici les grandes lignes avancées par l’Anses, à la suite de cette expertise :

  • la dépression et la perte de l’estime de soi sont des conséquences psychologiques fréquentes des échecs à répétition des régimes amaigrissants
  • l’amaigrissement ne se fait pas uniquement aux dépens des réserves de masse grasse mais conduit rapidement à la perte des masses musculaire et osseuse, quel que soit le niveau d’apport protéique
  • certains régimes qui préconisent quasi exclusivement la consommation de viande, poisson, œuf et produits laitiers conduisent à des apports protéiques très élevés (régimes hyperprotéiques non hypocaloriques) et peuvent présenter un risque aux niveaux rénal, osseux et cardiaque
  • une des conséquences majeure et récurrente des privations et exclusions pratiquées, quelque soit le régime, est, paradoxalement, la reprise de poids, voire le surpoids: plus on fait de régimes, plus on favorise la reprise pondérale (effet yo-yo), a fortiori en l’absence d’activité physique
  • la restriction énergétique au cours de la grossesse ainsi que les déficits nutritionnels sous-jacents comportent des risques pour le déroulement de la grossesse, ralentissent le développement et la croissance fœtale et peuvent avoir des conséquences sur la santé ultérieure de l’enfant, y compris à l’âge adulte
  • chez l’enfant et l’adolescent, la restriction calorique, qu’elle soit ou non associée à une restriction protéique, peut entraîner un ralentissement de la croissance et du développement pubertaire
  • Toutes les manipulations du régime alimentaire visant un déséquilibre énergétique associé ou non à un déséquilibre d’apports en macro-nutriments (glucides, lipides, protéines) dans le but d’une perte de poids peuvent exposer à des risques importants pour la santé. Aussi, tous les régimes amaigrissants, qu’ils portent ou non un nom spécifique, sont à éviter, en dehors d’une prise en charge par des professionnels de santé.

Source : Anses.

Au-delà d’1 an de régime, 85 % des participants ont repris leurs kilos perdus avec un excédent.

Le résultat est donc pire, voire même catastrophique pour tout le monde (sauf pour les vendeurs de régimes). Certaines travaux mettent également en évidence un lien entre le développement de troubles du comportements (boulimie notamment…) chez les personnes qui suivent des régimes restrictifs (ici, ou ).

Pas de régime ?

Mais si je ne fais pas de régime particulier, je rentre dans quelle catégorie ?

Cette question mérite d’être posée, car tout le monde ne fait pas un régime pour perdre des kilos ou pour améliorer sa condition de vie.

Si vous êtes dans ce cas, alors vous avez deux choix possibles :

Aucun régime

Vous mangez comme vos parents ou vos amis. Vous avez pris des habitudes quand vous étiez petit, et vous ne les remettez pas en question.

Pour résumer, vous mangez ce qu’il vous plaît, quand il vous plait, et vous ne vous posez pas plus de questions que ça…Pourquoi ?

Les raisons sont multiples: vous êtes en bonne santé (alors pourquoi changer ?), vous n’avez pas d’allergie particulière et vous vous assumez tel que vous êtes.

Un régime alternatif, « bon pour la santé »

Vous faites partie de ces personnes qui ne veulent plus prendre 3 ou 4 produits laitiers par jour. Vous avez décidé de remplacer le lait de vache par du lait de soja, de brebis ou de chèvre, par exemple.

Vous être en train de réduire votre consommation de pain blanc pour du pain complet au levain…

Si les produits ultra-transformés du commerce (voir l’illustration sur les catégories NOVA de la transformation des aliments), les chips industriels et les sodas sucrés ne font pas partie de votre régime, alors vous rentrez dans cette catégorie.

Vous n’avez pas forcément de kilo à perdre, et vous êtes même en pleine forme. Vous êtes simplement désireux d’améliorer significativement votre état de santé, dans un équilibre relatif.

Vous êtes en train de faire un régime alternatif.

Le « régime » le plus suivi au monde

Non loin de me contredire, ici je parle du régime alimentaire le plus suivi au monde. Celui qui possède le plus d’adhérents, celui qui n’est par définition pas un « régime », au sens strict.

C’est celui que j’ai décrit dans le paragraphe précédent, le « non régime » (cf. le point n°1 du paragraphe « pas de régime ? »).

J’ai le regret de vous annoncer que si vous ne faites aucun « régime » comme Dukan, Atkins, Macrobiotiques, ou autre, et ni de régime alternatif de type « sans gluten », « sans produit laitier » ou « sans pain blanc ».

Alors vous suivez le régime « occidental », peut-être le plus dangereux de tous…

Pourquoi ?

En suivant ce régime, vous prenez de bonnes quantités de pains blancs tous les jours. Pour vous faire des sandwiches, des tartines à l’heure du goûter, ou tout simplement pour saucer votre plat à la fin du repas.

Ces baguettes de pain sont de véritable bombe à retardement pour votre organisme, car elles participent à faire grimper dramatiquement votre taux de sucre sanguin (glycémie), et par la même votre taux d’insuline (insulinémie).

Cette augmentation participe à la prise de gras, au déclenchement de diabète sucré, et à la création d’un environnement propice au développement des cancers.

Ce régime occidental vous fournit généreusement en lait de vache : au petit déjeuner (dans le café ou dans un grand bol de céréales), au déjeuner (un yaourt, par exemple), au goûter mais également au dîner.

Cette consommation accroît dangereusement les risques d’apparitions de certains cancers, et favorise la fragilisation du squelette.

Ce type de régime fait également la part belle aux viandes grasses du commerce, aux saucissons et charcuteries en tout genre.

Ces mêmes plats responsables (en partie) d’une acidose généralisée de l’organisme. Cette acidose participe, entre autres, aux épidémies de fractures du col du fémur, et plus généralement, aux épidémies d’ostéoporoses.

En tant que « consommateur lambda », vous achetez des chips, des sodas (des plus grandes marques, les plus chers), des cacahuètes grillées et salées pour vos apéros entre amis.

Pourquoi faut-il se méfier des galettes aux céréales soufflées ?

Les galettes aux céréales soufflées sont loin d’être des aliments sains que l’on peut consommer sans modération et à n’importe quel moment. Bien au contraire, il faut bien encadrer sa consommation et la manière de les manger pour mieux contrôler ses bombes à glucides et à l’index glycémique élevé.

Ces produits les moins naturels de la planète jonchent avec plaisir vos tables d’invités parce que peu cher, facile d’accès et au final, tellement bon !

Rien n’est plus faux, les apéros crudités sont à préférer aux chips industriels qui sont bien moins chers, et excellent pour la santé.

Sans trop alourdir votre facture de fin de mois, les repas au fast-food arrivent de régulièrement à occasionnellement. Si les repas au fast-food représentent une alternative de choix pour manger « tout de suite », ça l’est moins pour votre santé.

Vous risquez d’ingurgiter des aliments trop gras, trop salés, trop sucrés, de très mauvaise qualité et en trop grande quantité !

A moins bien sûr, que vous ne preniez que des salades vertes composés, que vous jetiez en l’air vos grands verres de soda et évitiez soigneusement les sauces grasses gavées de je ne sais quoi…mais sérieusement, qui fait cela ? Pas les clients des fast-foods en tout cas.

Finalement, le régime occidental est pauvre en fruit et en légume qui apporte les meilleures calories de notre alimentation.

Ces aliments sont riches en antioxydants (= contre les radicaux libres), en fibres (= favorise une bonne flore intestinale), et en micronutriments essentiels.

Par contre, ce régime fait la part belle aux pâtes, majoritairement de blé (= gluten = danger), au riz blanc (le riz complet ne représente pas la majorité) et aux pommes de terre, qui n’apportent que du sucre et rien d’autre.

La liste est encore longue.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

5 commentaires
  1. Tu exagères peut être un peu sur la notion de régime le plus suivi au monde (en Inde et en Chine ils mangent souvent mieux que nous), mais il est vrai que le régime occidental classique est largement répandu et se répand de plus en plus car synonyme de progrès.

    Je suis aussi pour le «non régime». Pour moi une perte de poids doit s’accompagner de trois questions : pourquoi j’ai pris du poids? Pourquoi je n’en perds pas? Comment arriver à mon poids de forme et y rester? Tant qu’on n’a pas retondu au trois, le cercle vicieux ne sera pas rompu.

    Que penses tu à ce sujet de mon article sur le métabolisme et la baignoire qui fuit ?

  2. Salut,

    EN passant à la Fnac tout à l’heure, quel sentiment de révolte lorsque j’ai aperçu un livre DUKAN en tête de gondole.. :)

    Concernant les régimes, je suis d’accord que ça devient un effet de mode. Certain régime ont l’avantage de fournir un encadrement ou de motiver tout simplement. Si on regarde par exemple le régime Seignalet, on constate que les 6 six grands principes sont tout à fait honorable. Je pense que ce sont les trop grandes restrictions qui affectent négativement l’image d’un régime. (comme le tout cru du régime Seignalet)
    http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=seignalet_regime

    Le régime acido-basique privilégie les aliments “alcalins” et exclut les aliments de type “acidifiant” comme le miel, les pruneaux, légumes sec. Alors que ces derniers peuvent être bénéfique et apporter de bonne chose à l’organisme.

    Tu as bien raison d’évoquer ce sujet.

  3. @Mikael:

    Certes, j’exagère un peu. Mais je ne pense pas être très loin de la dure réalité. Tu as raison de souligner le régime alimentaire différent des indiens et des chinois. Sauf qu’aujourd’hui, même leur régime s’occidentalise gravement. La preuve par l’explosion des maladies dites de civilisation, mais surtout dans les grandes vilaines et les zones urbaines.

    Je suis d’accord que les zones rurales soient plutôt épargnées, et c’est tant mieux ! Je trouve tes 3 questions pertinentes, car ça permet bien de comprendre un état de faiblesse, de trouver des solutions et de se fixer des objectifs. J’adhère complètement à cette démarche.

    Pour ton article, je te propose que je réponde directement sur ton blog ; )
    Merci de ton passage Mika !

    @Zakari:

    Salut Zak ! Tout à fait d’accord avec toi pour le régime seignalet. C’est grâce à ce monsieur que j’ai découvert les enjeux d’une mauvaise versus bonne alimentation et que réellement ma passion est né. Je confirme qu’il est hautement restrictif !

    En tout cas cet article est vraiment de type “coup de gueule” en réponse à tous les “mais c’est quoi ton régime encore là ?” ou “mais tu fais n’importe quoi en te privant de.. et de.. !”

    Il faut remettre les choses au clair, ce n’est pas parce que la majorité suit une voie particulière que celle-ci est la bonne, loin de là ! Je pense que tu as bien compris le message derrière cette petite “gueulante” !

    Merci à toi et à bientôt ! ; )

  4. “Si on regarde dans le détail, tous les pays dis­posent d’une var­iété presque sans lim­ite de plats, de tra­di­tions, ou d’art de la table.”

    Effectivement, beaucoup de pays ont leurs propres repas traditionnels et spécialités. Et pourtant on retrouve souvent les mêmes plats, pas forcément très bon pour la santé.

    “[…] Groupe San­guin […]”

    Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’alimentation et au rapport qu’elle entretient avec la santé, je me suis renseigné et j’ai commencé à appliquer quelques principes de ce régime là. Et bien honnêtement, même si ce régime a des points positifs, je crois que je ne recommencerais pas.

    “Je ne ferais pas la syn­thèse de ce lourd doc­u­ment. Vous devez sim­ple­ment com­pren­dre que ces régimes ont tous des prob­lèmes d’équilibres nutri­tion­nels, et qu’ils peu­vent poten­tielle­ment nuire à votre santé, et ne garan­tis­sent pas une perte de poids sur la durée.”

    Entièrement d’accord. D’ailleurs, voilà ce que je pense des régimes en général :

    Vous-avez quelques kilos en trop. La première chose que vous-allez faire ? Un régime bien sûr ? Sinon quoi d’autres ? Vous voilà donc en plein dans votre régime : privation, restriction, frustration ? peuvent, sans doute, résumer votre quotidien ? Au bout du compte, vous aurez peut-être perdu vos fameux kilos en trop mais qui me dit que vous n’allez pas les reprendre ? De plus, qu’avez-vous appris à propos de votre organisme et de son fonctionnement ? Rien ou très peu de choses…
    Quel est donc l’intérêt dans tout ça ?

    “Vous êtes sim­ple­ment désireux d’améliorer sig­ni­fica­tive­ment votre état de santé, dans un équili­bre relatif.”

    Effectivement, je suis plus tourné vers ce type de régime dans le but d’avoir des influences, si possible positives, sur ma santé. Par exemple, je consomme peu de lait de vache et de produits laitier, sauf exceptions.

    Après, je pense qu’il ne faut pas se prendre la tête et variez son alimentation et éviter de rentrer dans la psychose, paranoïa.

Répondre à 1regime Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.