Ce poison nommé croquette

Plus de 1000 exemplaires écoulés pour la plus grande enquête sur les dessous de l’industrie Pet Food. Cette enquête, unique et édifiante, a été menée de front à l’aide de plusieurs vétérinaires et professionnels du secteur. Elle propose des révélations inédites sur le fonctionnement des écoles nationales vétérinaires, la fabrication des croquettes pour chien et chat, et la qualité de toutes les croquettes du marché:

Royal Canin, Virbac, Clinivet, Belcando, Albian, Nutrivet, Hill’s, Affinity vet, Affinity Ultima, Affinity Advance, Amikinos, Whiskas, Friskies, Acana, Orijen, Pro Plan, Crocky’s, Taste of the Wild, Leonardo, Applaws, GO, Eukanuba, Arden Grange, Yarrah, Now Fresh, Exclusive of Gosbi, Biomill, Josera, Atavik ou encore Fido.

Cette enquête a entraîné une incroyable levée de bouclier à la hauteur du scandale. Découvrez immédiatement cette enquête sous format d’un livre électronique (Ce-poison-nomme-croquette-VERSION-extrait) de près de 600 pages.

Découvrez les premiers avis des professionnels de la santé animale sur l’enquête « Ce poison nommé croquette« 

Gage de qualité : vous appuyez vos dires par des données chiffrées, et si les chiffres ne sont pas donnés, vous donnez les références des textes sources…C’est parfait ! […] Pour l’analyse marque par marque, je la trouve super (je suis fan de vos graph ! – mais bon je suis une “visuelle” donc c’est normal) Rien à redire ! Voilà j’espère que mes remarques pourront vous aider, j’ai fait ça en toute bienveillance et votre étude mérite vraiment d’être diffusée !! Bravo! – Zoline, vétérinaire.

***

Mieux vaut tard que jamais, cela fait bientôt un an que nous avions échangé sur les croquettes et je n’avais pas encore pris le temps de vous donner mon avis de « vétérinaire » sur votre livre. Je peux vous dire que cela a été une révélation pour moi. Je m’intéresse beaucoup à la nutrition chez l’homme et je ne m’étais pas encore beaucoup penché sur la nutrition animale. J’adhère tout à fait à vos propos concernant la connaissance en matière de nutrition de la profession. Vous avez raison sur la pauvreté de l’enseignement dans les écoles vétos (c’est la même chose que pour les étudiants en médecine) ainsi que sur l’influence des petfoods dans la formation continue des vétos. Je n’assiste pour ma part à aucune de ces « pseudo-formations en nutrition » organisées par les marques de petfoods. – Magali, vétérinaire.

Etes-vous prêts à lire la suite ?

***

Avez-vous un chien ou un chat ?

chien_chat_pdvSi c’est le cas, vous devez le nourrir cet animal non ?

Je parie que vous utilisez la solution la plus simple et la plus pratique pour vous ?

Je parie qu’en plus d’être pratique et bon marché, cette solution vous est recommandée, avec enthousiasme, par votre vétérinaire ou vos amis ?

Je parle bien sûr des croquettes.

4 propriétaires sur 5 ont recours à elles pour nourrir leurs animaux de compagnie, et je peux les comprendre. Un seul paiement de 15 €, et vous voilà avec un sac de 10 kg de croquettes prêtes à l’emploi, qui ne seront jamais boudées par votre Médor adoré (ou votre gros Minet).

N’est-ce pas génial ? N’est-ce pas miraculeux même ? Les scientifiques ont réussi l’impossible en nutrition animale: ils ont créés un aliment « complet & équilibré » comme ils disent, qui subvient à tous les besoins de votre animal préféré.

Un miracle que même les sciences médicales humaines les plus pointues n’ont pas encore réalisé. Nous ne connaissons encore rien de tous les besoins de l’Homme, que nous aurions déjà fait le tour de ceux du chien et du chat ?

Etrange… Je suis même extrêmement sceptique, pas vous ?

Comment va votre bête à poil ?

Observez votre animal:

  • N’a-t-il pas une haleine à vous faire vomir ? Cette fameuse « haleine de chien » ? Inspectez lui la bouche, osez sentir ce qui est en train de se passer à l’intérieur. Dépôt jaunâtre, tartre, dents pourris et gencives en feu ?
  • N’est-il pas légèrement en surpoids ou carrément obèse votre Médor ?
  • Peut-être souffre-t-il de diabète sucré, et qu’il se nourrit de croquettes « spécialisées » vendues par votre vétérinaire ?
  • Votre chien digère-t-il bien ? Fait-il de grosses déjections un peu ramollies et très odorantes ou de petites fort peu désagréables (surtout pour celui ou celle qui doit s’en occuper) ?

N’êtes-vous pas en train de dépenser une petite fortune tous les ans pour les soins de votre chien ?

Détartrages à gogo recommandé par votre vétérinaire, nouvelles croquettes « diététiques », plus chères, mais tellement meilleures pour la santé de votre chien. Votre Médor est même passé sur le billard, moyennant des centaines d’€ pour une torsion de l’estomac, une insuffisance pancréatique ou rénale ?

Des statistiques effrayantes !

La santé animale est accablée par des chiffres effrayants.

  • Savez-vous qu’aujourd’hui, les études démontrent que seulement 7 à 10 % des chiens sont déclarés en « bonne santé ». Et les autres ? Maladies parodontales, gingivites, otites externes, diarrhées, problèmes de peau, pelage terne et même de l’arthrite.
  • Savez-vous qu’aujourd’hui, 4 chiens sur 5 de plus de 3 ans ont une maladie parodontale (tarte, plaque dentaire, gingivite, etc.) à l’origine de nombreuse maladies graves touchant les reins, le foie ou le cœur ?
  • Savez-vous qu’aujourd’hui, 40% des chiens sont soit obèses soit en surpoids ?

Pourquoi nos carnivores domestiques sont-ils si malades ?

Qui est le responsable ?

Le dénominateur commun de tous ces maux est la croquette.

Pratique, simple, peu chère, recommandée par les professionnels, mais dangereuse.

Dangereuse ? Oui.

Cela fait maintenant un siècle que le « meilleur ami de l’Homme » a troqué son traditionnel régime à base de viande et d’os crus contre une ration de croquettes uniformes, 2 fois par jour, 365 jours par an, pendant une bonne dizaine d’année.

Savez-vous au moins ce qu’il y a dans la gamelle de votre chien ?

De la viande ? Des os ? Du bon gras ? Du sucre peut-être ?

Avez-vous déjà regardé l’étiquette d’un paquet de croquette ?

« Protéines déshydratées », « pulpe de betterave déshydratée », « sous-produits animaux », « céréales », « cellulose en poudre », « sous-produits d’origine végétale » ou encore « protéines de gluten de maïs »

Savez-vous seulement ce que signifient ces termes ?

Comme vous pourrez le découvrir dans mon livre-enquête, la plupart de ces ingrédients ne sont que les restes d’animaux, une fois que les bouchers ont récupéré les morceaux les plus nobles pour la consommation humaine.

On parle bien de becs, de pattes, de sabots, de têtes, d’entrailles, de carcasses et même de plumes rassemblés sous les termes « Protéines déshydratées » ou « sous-produits animaux » qui sont très courant dans les croquettes industrielles.

Une croquette n’est malheureusement que le résultat du génie du recyclage moderne.

Tout y passe :

  • déchets de l’agroalimentaire;
  • déchets de la restauration;
  • céréales impropres à la consommation humaine;
  • déchets de l’industrie de la bière

Et l’on note même la présence d’animaux euthanasiés, une présence certifiée par la très officielle Food and Drug Administration (aux Etats-Unis).

Vous avez maintenant compris où je veux en venir : j’accuse les croquettes.

Je les accuse après 3 années d’enquête publique.

J’ai récolté une somme d’information titanesque sur la composition et la fabrication des croquettes, sur les formations de nos vétérinaires en nutrition, et sur tous les liens et conflits d’intérêts existant entre les professionnels de la santé animale, les écoles nationales vétérinaires et l’industrie de la croquette.

  • Vous ignorez donc probablement que les fabricants de croquettes pour chien et chat (Pet Food) se régulent eux-mêmes. Ces sociétés qui commercialisent les aliments de Médor et gros Minet éditent également les besoins nutritionnels de ces derniers. Ils contrôlent eux-mêmes la qualité de leur produit, et valident eux-mêmes le caractère « complet » et « équilibré » de toutes les croquettes mises sur le marché.
  • Vous ignorez probablement aussi que les sociétés Pet Food sont présentes dans toutes les écoles nationales vétérinaires françaises. Les étudiants vétérinaires sont formés dès la 1ère année à prescrire les « meilleures » croquettes. Leurs enseignants font très souvent partie des plus grandes sociétés commerciale de la planète : Royal Canin, Nestlé Purina, ou Colgate-Palmolive, et ils participent régulièrement aux congrès organisés par ces même sociétés.

L’omertà sur un scandale

Ce scandale est digne d’une magnifique théorie du complet. Et pourtant….

Toutes les informations disponibles dans mon livre-enquête « Ce poison nommé croquette » sont accessibles publiquement par n’importe quel internaute curieux et extrêmement motivé.

Vous allez découvrir une enquête passionnante, déroutante et unique.

Sachez qu’il n’existe à l’heure actuelle, aucun article, aucun livre ou aucun reportage qui se soit penché de près ou de loin sur ce sujet explosif, qui m’aura d’ores et déjà valu des coups de pression soigneusement orchestrés et des dizaines de milliers de partages sur les réseaux sociaux.

Vous allez découvrir dans ce livre la réelle qualité des croquettes pour chiens des plus grandes marques de la planète : Hill’s, Royal Canin, Fido, Friskies, Pro Plan, Affinity Ultima et Advance, ainsi que Virbac.

Cette enquête vous révèlera que toutes ces marques, tous ces produits, et toutes ces croquettes sont de qualité inférieure.

Le bilan est sans appel. AUCUNE n’est recommandable.

Les meilleures alternatives sont dans le livre

Je vous dévoile également les meilleures croquettes du marché, celle qui vous permettront de protéger avant toute chose, la santé de votre animal, et en même temps de servir vos intérêts personnels (gain de temps et d’argent).

Et pour votre chien ?

  • il sera en meilleur forme;
  • il n’aura plus cette fétide « haleine de chien »;
  • il nécessitera moins de soins

Votre budget « vétérinaire » sera divisé par deux ou par trois.

Je vous garantis qu’après la lecture de cette enquête, vous n’oserez plus jamais donner une seule croquette « haut de gamme », vendue par un vétérinaire, à votre chien.

Plus jamais !

L’achat unique de cette enquête inédite et inspirante, vous coûtera moins chère que 2 gamelles en inox pour chiens ou d’un seul paquet de croquette « vétérinaire » de 3 kg pour chien diabétique de Royal Canin.

Ils ont lu Ce poison nommé croquette :

***

Monsieur ANSO, encore bravo pour votre livre qui m’a ouvert les yeux …. Je devrais dire que le monde du petfood me scandalise encore plus.

Sandrine, propriétaire.

***

Une enquête minutieuse digne d’une série policière. Rien n’est laissé au hasard, tout est autopsié, analysé, expliqué. L’aspect rigoureux et sans bla-bla de cette étude a su me captiver, quand bien même je ne suis propriétaire d’aucun animal de compagnie !

On en ressort doté d’un nouveau regard plus pertinent sur la composition de l’alimentation industrielle animalière (applicable aussi sur l’alimentation humaine d’ailleurs !), et sur les relations qui sous-tendent leur promotion par les « experts ».

Une lecture qui remuera vos a priori et vos habitudes. Si vous persistez à empoisonner vos compagnons canins après celle-ci vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même…

Damien Casoni.

***

Un livre extrêmement bien écrit, par un passionné qui nous apporte des informations  inédites sur la manière dont les plus gros lobbies arrivent à orienter nos choix quant à la façon de « nourrir » nos animaux de compagnie…

Qui pourrait croire ce que cache la réelle composition des croquettes ? L’auteur nous dévoile (oh grand merci !) tout ce qu’on ne nous dit pas. La lecture est captivante, et nous fait tomber des nues phrase après phrase.

Le travail de recherche est tout simplement impressionnant, et la rigueur de l’auteur est mille fois appréciée.

Isabelle.

***

On comprend mieux pourquoi Jérémy s’est attiré les foudres de nombreux vétérinaires, ce livret est une véritable bombe ! Une étude complète, détaillée, intrigante et intéressante qui nous emmène toujours plus loin dans les magouilles. On sent le travail de longue halène, le regroupement d’information et on veut en savoir toujours plus. Merci Jérémy pour ces articles et ces enquêtes, continu !

– Franck, technicien de laboratoire.

***

Lecture fascinante. Ma curiosité et soif de vérité ont été piquée au vif. Même n’étant pas moi même propriétaire d’animaux de compagnie, j’en ai beaucoup appris sur les mécanismes qui nous entourent et qu’on le veuille ou non, nous touchent de près ou de loin.

Cédric, analyste financier.

***

Toujours pas convaincu ?

Découvrez dans ce livre:

  1. L’alimentation idéale pour votre chien ou chat
  2. Les secrets de fabrications -peu avouables- des croquettes industrielles
  3. La qualité de tous les ingrédients utilisés dans leur fabrication
  4. Le classement inédit de toutes les croquettes pour chien et chat

Qu’attendez-vous pour enfin savoir la vérité ? Et choisir le meilleur ?

***

Les questions fréquemment posées

 1. Je ne souhaite pas utiliser la plateforme Paypal , comment puis-je me procurer votre livre ? 

Si vous ne souhaitez pas utiliser la plateforme Paypal, pourtant extrêmement sécurisée et la plus utilisée au monde, vous avez la possibilité de me réaliser un virement bancaire. Pour ce faire, envoyez-moi impérativement un e-mail afin de me prévenir de la réalisation du virement. Si vous choisissez cette option, vous pouvez récupérer mon RIB  par mail, mais cette fonctionnalité n’est pas disponible pour les personnes vivants dans les pays non francophones (en cause: les frais bancaires).

 2. Pourquoi n’a-t-on pas besoin de renseigner une adresse de livraison durant l’achat ? 

L’ouvrage Ce poison nommé croquette est un livre sous format électronique uniquement. Une fois payé, vous recevrez un lien pour télécharger la version PDF ET ePUB (pour tablette) de votre ouvrage.

 3. J’ai réalisé le paiement sur Paypal, j’ai bien été débité du montant mais je n’ai toujours pas reçu mon lien pour récupérer mon ouvrage. Comment le récupérer ?

Vous avez probablement bien reçu l’e-mail pour télécharger votre ouvrage mais celui-ci est probablement dans vos spams. Vérifiez donc vos spams dans un premier temps et faites une recherche. Re-vérifiez également votre boîte de réception. Si vous n’avez toujours pas de mail, contactez-moi directement et vous recevrez un nouveau lien.

 4. Pour un livre électronique, je trouve le prix (15.99 euros) trop élevé. Vous n’avez aucun frais d’édition, d’envoi, etc.

La question du prix est légitime, surtout pour du matériel virtuel. L’ouvrage a été le fruit d’un très long travail de recherche, qui se poursuit d’ailleurs encore aujourd’hui. Il en résulte un ouvrage de 600 pages au format A4. Si ce livre était publié sous un format broché classique, il ferait plus de 800, voire 900 pages. Bref, le livre aurait un prix exorbitant (si jamais il était édité) qui limiterait fortement sa diffusion. Il vous suffit de comparer très rapidement la qualité et la quantité du contenu d’autres ouvrages sur ce sujet, et vous verrais très rapidement que le rapport qualité/prix est indiscutable.

Mentions légales | Conditions Générales de Ventes | Contact