L’intervention de Christian Perronne au Parlement luxembourgeois n’est pas passée inaperçue. Retour sur des déclarations explosives.

Capture d’écran Odysée

Chrsitian Perronne, chef de service déchu de l’AP-HP à cause de ses positions tranchées sur la gestion de la crise sanitaire, revient sur le devant de la scène.

Il revient avec une « bombe ».

Une bombe lâchée à la Chambre des Députés luxembourgeois pendant 8 minutes.

Le professeur spécialiste des maladies infectieuses et fervent défenseur du protocole Raoult à base d’hydroxychloroquine (HCQ) et d’azithromycine (AZT) enchaîne les révélations.

  • Sur les fraudes scientifiques…
  • Les vaccins responsables de dizaines de milliers de morts…
  • Les délais de production et d’autorisation impossible…

Une parole scientifique qui n’aurait selon lui jamais été remise en cause.

Par personne.

Si les affirmations du professeur font sensation, elles méritent qu’on s’y attarde en longueur.

C’est tout l’objectif de cet article.

Reprendre les affirmations-clés de Christian Perronne pour en évaluer l’authenticité et la véracité.

C’est n’est jamais blanc ou noir, mais toujours gris.

Un article à lire pour se forger un avis éclairé, d’un site 100 % indépendant.

L’intervention de Christian Perronne au Parlement luxembourgeois n’est pas passée inaperçue. Retour sur des déclarations explosives.

Chrsitian Perronne, chef de service déchu de l’AP-HP à cause de ses positions tranchées sur la gestion de la crise sanitaire, revient sur le devant de la scène.

Il revient avec une « bombe ».

Une bombe lâchée à la Chambre des Députés luxembourgeois pendant 8 minutes.

Le professeur spécialiste des maladies infectieuses et fervent défenseur du

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

La newsletter de Dur à Avaler

Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez les 10.000 abonnés ! Vous recevrez les dernières enquêtes inédites, les meilleurs conseils et les offres promotionnelles ! OFFERT après votre inscription : Le guide complet sur le sucre, ses effets, l'addiction et comment s'en défaire !

2 commentaires
  1. Raoul, Personne etc… on peut TOUJOURS trouver des arguments POUR ou CONTRE. J’en ai assez des toutes ces polémiques qui en mènent nul part. Qu’on le veuille ou non ce sont de grands noms de la science française avec un long pédigré et je pense que leur savoirs et connaissances sont incontestable. Une bonne science est faite de contradicteurs. Malheureusement on ne bonne pas la parole à ceux qui vont conter le vent pour laisser s’installer une saine contradiction Alors un peu de respect pour ces français qui ont tant fait pour les malades.

    1. La science n’est pas un débat politique ou on défend des opinions.
      Bien sur qu’il est sain de soumettre une théorie à la contradiction mais avec des faits démontrables.
      C’est tout le problème des Dr Perrone et Raoult, ils n’ont jamais voulu soumettre leurs hypothèses aux études randomisées en double aveugle.
      C’est bien dommage, car autant ils avaient raison au début de la pandémie d’essayer des traitements, puisqu’il n’y avait aucune thérapie à disposition, autant ils auraient dû accepter ces études pour valider les soins qu’ils proposaient.

Répondre à Catherine VARET Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.