Pour résumer, en 2017, plusieurs études ont démontré que le dépistage du cancer du sein :

  • n'allégeait pas les traitements les plus lourds par ablation du sein;
  • qu'il ne diminuait pas le risque de mourir d'un cancer du sein;
  • qu'il pouvait être même être associé à une mortalité accrue par cancer du sein;
  • qu'il pouvait engendrer près d'un surdiagnostic sur deux mammographies;
  • qu'il est particulièrement adapté pour d . . .

    La suite de ce contenu est réservée aux membres.

    Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

    Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !