Copyright 2012 - 2018 Dur à Avaler

Dur à Avaler est un blog d'information sur la santé, la nutrition, l'univers du médicament et les conflits d'intérêts. Le blog est entièrement sans publicité pour faciliter la lecture des articles. Les articles sont le résultat d'une recherche scientifique minutieuse pour apporter des conseils et lancer des débats constructifs. Les article sont rédigés par Jérémy Anso, docteur en biologie et des auteurs invités pour des sujets particuliers. Le blog n'a pas vocation à remplacer le lien entre un patient et son professionnel de santé, mais bien de le renforcer par la confiance, la lecture critique des évidences scientifiques et le rendre plus transparent.

Selon une vaste étude, les intolérants au gluten qui mangent de l’avoine auraient une qualité de vie et un confort intestinal aussi bon, voir meilleur, que ceux qui évitent d’en manger.

L’avoine en question

La maladie cœliaque se caractérise par une destruction des microvillosités de la paroi intestinale dégradant dangereusement les capacités d’absorption de l’organisme.

À l’origine de cette maladie, une réaction auto-immune où l’organisme s’en prend à lui même. La cause de cette maladie est liée à l’ingestion de gluten que l’on retrouve dans tous les aliments à base de blé, ou plus simplement avec l’acronyme SABOT.

  • Seigle
  • Avoine
  • Blé
  • Orge
  • Tritical

Justement, l’avoine est dans la liste des produits à éviter quand on est atteint de la maladie céliaque à cause d’un gluten particulier, et différent de celui du blé, on parle de l’avénine.

Côté scientifique, l’ingestion ou non d’avoine donne des résultats plutôt contradictoires chez les intolérants, avec parfois aucun signe d’une inflammation intestinale et parfois des inflammations ou des eczémas en consommant de l’avoine.

Bref, dans le doute, tout le monde s’accorde pour écarter l’avoine purement et simplement. Mais certains scientifiques et diététiciens pourraient trouver ça dommage, surtout à la lumière des avantages d’une consommation d’avoine : index glycémique bas, rassasiant, des fibres…

Alors que faut-il faire ? Avoine or not avoine ?

Une étude de long cours a voulu vérifier sur les personnes intolérantes au gluten avaient une dégradation de leur état de santé et de leur qualité de vie en mangeant ou pas de l’avoine régulièrement.

Presque un millier de Finlandais atteint de la maladie coeliaque ont été inclus dans l’étude, avec un suivi moyen de 10 ans, et les résultats sont plus que rassurants. Il n’y a eu aucune différence entre les coeliaques qui consommaient ou pas de l’avoine.

Encore mieux, les coeliaques qui intègrent de l’avoine dans leur alimentation attestent d’une meilleure qualité de vie que les autres !

Méfiance, quand même

Ces travaux de longue haleine participent à rassurer les intolérants au gluten sur la consommation d’avoine. Toutefois, certaines études font tout de même état d’un inconfort intestinal, de diarrhée ou encore de ballonnement, après avoir intégré de l’avoine dans son alimentation.

Donc, l’idéal serait peut-être d’envisager d’en consommer, si vous en avez envie, en restant vigilant sur les quantités et les réactions de votre corps. Si vous n’avez pas de réaction particulière, et que les flocons d’avoine accompagnent à merveille votre petit-déjeuner, alors pourquoi s’en priver ?

Pour les personnes qui souhaitent rester extrêmement prudentes, vous pouvez toujours éviter d’en manger, on est bien sûr d’accord !

Total
2
Shares

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

3 commentaires
  1. Sinon les flocons de sarrasin, c’est sans gluten et nutritionnellement c’est quasi identique à l’avoine.
    Et aucun doute sur la bonne digestion, etc … :=)

    (mais vérifiez sur le paquet que c’est garanti sans gluten – selon les fabricants, il peut y avoir des traces si l’usine n’est pas spécifique sans gluten)

  2. Hum très intéressant tout ça. Me penchant actuellement et de plus en plus sérieusement sur un régime alimentaire anti-inflammatoire; cela me pose question. Je pensais que l’avoine ne contenait pas de gluten…

Répondre à Jérémy Anso Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie.