La cure naturelle d’Andreas Moritz permettrait d’éviter l’ablation de la vésicule biliaire, à l’aide d’ingrédients simples et bon marché. Qu’en est-il vraiment ? Que dire de cette opération et de cette cure sur son efficacité  ? Enquête.

L’ablation de la vésicule biliaire

Ce petit organe en forme de poire juste en dessous du foie fait beaucoup parler de lui. La vésicule biliaire sert au stockage et la concentration de la bile produite par le foie pour la déverser ensuite dans nos intestins et participer à la digestion des graisses.

Comme tout organe de notre corps, il peut se détériorer jusqu’à un extrême où l’on doit retirer la vésicule biliaire.

On parle d’ablation ou dans le milieu médical de cholécystectomie.

Les raisons principales qui motive que l’on retire la vésicule biliaire sont :

  • La présence de nombreux calculs biliaires. Les fameuses lithiases ou « pierres » formées de cholestérol cristallisés
  • Des douleurs associées avec les calculs
  • Mais aussi la présence de calculs dans les canaux d’évacuations. On parle du fameux canal cholédoque. Une jaunisse est parfois diagnostiquée à cause du blocage de ce canal d’évacuation.
  • Plus rarement à cause d’un risque ou de la présence d’un cancer localisé sur la vésicule biliaire. La fréquence dans le monde est de deux cas pour 100.000 personnes, avec les Indiennes qui sont les plus touchées dans le monde (1).

Les conséquences d’une ablation sur la qualité de vie

Comme toute opération ou traitement médical, elle comporte des bénéfices et des risques.

L’ablation de la vésicule biliaire est toutefois l’une des opérations la plus pratiquée et maîtrisée dans le monde, surtout aux États-Unis où plus de 600.000 ablations sont faites tous les ans (2).

L’opération en elle-même n’expose pas à des risques importants pour la santé.

C’est surtout les conséquences sur la qualité de vie postopératoire qui posent questions.

Les conséquences sur la digestion et la qualité de vie font débat dans la communauté scientifique et médicale, à cause d’un manque d’étude rigoureuse et comparable.

La cure naturelle d'Andreas Moritz permettrait d'éviter l'ablation de la vésicule biliaire, à l'aide d'ingrédients simples et bon marché. Qu'en est-il vraiment ? Que dire de cette opération et de cette cure sur son efficacité  ? Enquête.

L’ablation de la vésicule biliaire
Ce petit organe en forme de poire juste en dessous du foie fait beaucoup parler de lui. La vésicule biliaire sert au stockage et la concentration de la bile produite par le foie pour la déverser ensuite dans . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

4 commentaires
  1. L’absence de preuve d’efficacité n’est pas la preuve de l’absence d’efficacité.
    Par ailleurs, il est légitime de poser la question “Qui financerait une étude qui ne rapporterait rien financièrement?”
    Ce que je peux dire c’est que l’aubier de tilleul semble efficace pour dissoudre les calculs biliaires. En effet, suite à des douleurs, une radio a confirmé un gros calcul dans la vésicule biliaire de mon épouse. Le rendez-vous pour l’opération est pris mais cela ne supprime pas les douleurs. Faisant des courses dans un magasin de produit bio, mon épouse parle de son problème de calcul biliaire à la commerçante qui lui conseille une cure d’aubier de tilleul. Avant l’opération mon épouse demande au chirurgien de lui récupérer le calcul, ce qu’il accepte. Après l’opération elle lui demande le calcul, il répond il faut que je le récupère. Le lendemain même demande, réponse je vais demander aux infirmières pour savoir ce qu’elles en ont fait. Le lendemain même demande, réponse gênée: en réalité il n’y avait plus de calcul mais une sorte de boue. Douleur + radio, la probabilité d’un faux positif est quasi nulle.
    Longtemps après une collègue de notre fille lui dit qu’elle doit se faire enlever la vésicule biliaire. Notre fille dit à sa collègue qu’elle pourrait peut-être éviter l’opération avec l’aubier de tilleul. Sa collègue fait la cure et son calcul disparaît et l’opération est annulée.

    1. Bonjour Roger,

      Il est bien précisé dans l’article que les calculs peuvent s’évacuer spontanément. Ces deux exemples illustrent bien selon moi ce que la littérature scientifique nous dit.

      Je ne vois pas comment une cure d’une infusion d’une plante pourrait réussir à dissoudre des pierres cristallisés, alors que cela peut prendre des mois avec des médicaments adaptés.

      1. Bonsoir Jérémy,
        Ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas pourquoi ça marche que ça ne fonctionne pas. Votre comparaison avec les médicaments est un parti pris pour les médicaments. D’ailleurs dans votre enquête, parfois vous dénigrez les arguments en disant qu’ils sont émis par les promoteurs des traitements. Si on part avec ce principe il faut douter des arguments favorables aux médicaments émis par l’industrie pharmaceutique. Que vous contestiez les arguments sur des arguments scientifiques soit, mais que vous les contestiez en fonction de qui les dit ce n’est pas scientifique.
        Que les calculs puissent s’évacuer spontanément probablement, mais qu’ils se transforment en boue!!!!

      2. Les calculs n’ont probablement pas été transformé en boue. La boue biliaire est quelque chose de fréquent et relativement commun dans la vésicule.

        Si vous êtes partant, je me ferais un plaisir de regarder la radio de votre femme par mail pour voir la fiabilité du diagnostic radio.

        Pour les médicaments ou le fait que Denis Lecourieux revendent tous les produits, je ne fais aucun dénigrement, je détaille juste ce fait. Comme je peux le faire pour tout autre industrie. D’ailleurs, je ne suis pas du tout favorable à l’utilisation de ces médicaments, et peu de médecins le sont à cause des effets secondaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.