Utiliser le froid pour réduire l'état inflammatoire de l'organisme représente une alternative prometteuse, qui gagnerait a être connu. Bien que nous manquions d'étude clinique rigoureuse et récente sur ce sujet, de nombreuses hypothèses et mécanismes physiologiques montrent que l'exposition ponctuelle au froid (un stress pour le corps) peut augmenter la concentration en antioxydants et réduire la présence de médiateurs pro-inflammatoire dans le corps. Des promesses thérapeutiques qui peuvent s'appliquer à la dépression, aux maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer),etc.

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !