L'une des revues médicales françaises les plus suivies par les professionnels de santé a publié un article avec des erreurs et des approximations scientifiques. Plus grave, les professionnels interrogés n'ont pas déclaré leur lien d'intérêt, pourtant bien présent, avec l'industrie laitière et pharmaceutique. Voici un nouvel exemple de la non indépendance de la presse médicale française (mais également internationale) et son emprise sur la qualité de l'information que nous attendons.

 

Un sommaire à lire pour les fain . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !