On raconte sur internet qu’un tribunal allemand aurait définitivement statué que le virus de la rougeole n’existe pas. Voici le récit en trois actes d’une vaste campagne de désinformation sur le virus de la rougeole.

Capture d’écran d’un site qui partage l’information selon laquelle le virus de la rougeole n’existerait pas.

Rougeole : 140.000 décès dans le monde

C’est une maladie qu’ on ne présente plus. Souvent bénigne, cette affection qui touche la petite enfance est hautement contagieuse et peut entraîner des séquelles importantes ainsi que la mort, surtout dans les pays en voie de développement.

En 2018, plus de 140.000 personnes en seraient mortes selon l’OMS. Surtout des enfants de moins de 5 ans (1).

C’est la maladie la plus contagieuse et pour laquelle de vaste campagne de vaccination ont entraîné, avec l’hygiène et l’amélioration des prises en charge médical, une baisse majeur des cas et des décès.

Selon l’UNICEF et l’OMS, 86 % des enfants dans le monde auraient déjà reçu une dose du vaccin contre la rougeole, et au moins 70 % la seconde dose qui termine le processus d’immunisation (2).

Les premières descriptions détaillées et complètes d’épidémies de rougeole remontent à la fin du 17eme siècle, par Thomas Sydenham, qui officialisa le terme « rougeole ».

Le virus sera isolé trois siècles plus tard par John Enders permettant de créer les vaccins que nous utilisons toujours aujourd’hui.

Mais cette histoire n’est pas acceptée par tous. On retrouve sur la toile de très nombreux articles qui avancent que le virus de la rougeole n’existe pas. Première surprise.

L’inexistence du virus aurait même été entérinée par la plus haute juridiction allemande, l’équivalent de la Cour suprême américaine, en 2017. Seconde surprise.

Cet article propose de faire le point sur cette histoire de virus qui n’existe pas, avec une attention toute particulière sur l’allemand Stefan Lanka et son défi.

Les Trois Actes de la naissance d’une rumeur

Acte I : Le défi de Stefan Lanka à 100.000 €

Stefan Lanka est persuadé que le virus de la rougeole n’existe pas. Le biologiste allemand est un anti-vaccin notoire, qui défend plusieurs théories farfelues cataloguées de complotistes.

Pour cet allemand, la rougeole est en réalité une manifestation psychosomatique des enfants (et de certains adultes) à cause de traumatisme vécu pendant l’enfance.

Le virus de la rougeole, ayant pourtant conduit à de terribles épidémies dans le monde pendant des siècles, n’existerait pas. Personne ne l’aurait vu, isolé et décrit précisément.

Stefan Lanka est sûr de lui. Tellement qu’il propose en 2011 sur son site internet une récompense de 100.000 € pour quiconque lui prouve qu’il a tort.

Il demande des références scientifiques attestant de son existence, et décrivant précisément sa taille.

L’histoire aurait pu s’arrêter à cet acte, sans l’intervention de David Bardens.

Acte II : La victoire juridique de la science

Un an plus tard, un étudiant en médecine suédo-allemand, David Bardens, décide de prendre au sérieux cette récompense et de répondre à la demande de Stefan Lanka.

Après avoir eu la confirmation que l’offre de Lanka était sérieuse, David Bardens réunit 6 publications scientifiques et les envoie à l’auteur du défi.

Ce dernier rejette, assez logiquement, la démonstration.

Mais David Bardens décide de porter l’affaire devant les tribunaux allemands, à Ravensburg, qui lui donneront raison.

Stefan Lanka sera condamné à devoir payer la somme de 100.000 € à l’étudiant en médecine, attestant bien l’existence du virus de la rougeole.

Une victoire sur la forme ? Certains sites internet qui se sont intéressés à cette histoire relatent que Stefan Lanka aurait gagné en appel contre David Bardens… sur la forme.

Des magistrats allemands auraient conclu que les conditions pour obtenir le prix n’auraient pas été réunies : à savoir n’apporter qu’une seule étude (David Bardens en a sélectionné six) et ne devait provenir que d’un centre de recherche en particulier.

Mais il est impossible de vérifier et de croiser ces informations avec les résultats de la presse allemande. Cet ajout dans la version officielle est donc à prendre avec des pincettes (3).

Acte III : Propagande et mensonges

Stefan Lanka n’a jamais accepté les décisions des tribunaux allemands donnant raison à David Bardens et lui intimant de payer la somme de 100.000 €.

Mais Stefan Lanka du se résigner à payer en 2015 à la suite d’un manda d’arrêt déposé contre lui.

Les conséquences pour David Bardens ont été importantes. Il doit être accompagné d’une protection rapprochée en Allemagne pour s’exprimer à cause des appels à la violence et à la haine lancés par Stefan Lanka à son encontre.

Mais malgré ces démêlés judiciaires qui ont donné raison à la science et à David Bardens, le biologiste allemand à l’origine de cette offre a écrit une histoire totalement différente, qui lui donne raison.

Il a ainsi semé sur le net sa propre version, dans laquelle le tribunal allemand lui aurait donné raison prouvant l’inexistence du virus de la rougeole. Les experts mandatés pour faire la lumière sur ce sujet, et étudier les études de Bardens, auraient tous dit que la preuve de l’existence du virus n’était pas réunie.

Cette histoire est reprise à l’infini dans de nombreux articles de la toile, répétant inlassablement les mêmes erreurs et fausses informations diffusées par la Stefan Lanka, qui n’a jamais accepté de perdre au tribunal.

« Les mensonges prennent l’ascenseur, la vérité les escaliers… »

Cette histoire de virus de la rougeole qui n’existerait pas nous rappelle que la recherche de la vérité est parfois un processus complexe.

On doit honnêtement mettre son jugement en suspend et ses à priori en question pour trouver les informations vérifiées, recoupées et confirmer l’histoire telle qu’elle a pu se passer.

Dans ce cas précis, les articles qui racontent l’histoire d’une cours suprême allemande qui donne raison à Lanka pullulent sur internet. La racine de cette désinformation est Lanka lui-même.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.