10 Âneries du médecin nutritionniste Jean-Michel Cohen

jean-michel-cohen-nutrition-perle

 Jean-Michel Cohen à la radio nous parle nutrition

Jean-Michel Cohen (JMC) était l’invité express de Bernard Thomasson dans l’émission Votre France Info, intitulée « Les nouvelles religions alimentaires », qui est également le titre du nouveau livre de JMC.

En à peine 6 minutes, le célèbre médecin nutritionniste français a réussi à taper sur le dos de tout le monde, ou plutôt de toutes les personnes qui font attention à leur alimentation, sans jamais prononcer le mot « orthorexique ».

Les végétariens, les végétaliens, les anti-laits, ou les sans gluten, tout le monde en prend pour son grade avec des grandes phrases alambiquées, des perles, des pépites, des exemples ahurissants et des comparaisons impensables.

Vous apprendrez notamment que les végétariens sont des sortes d’humanistes, les végétaliens appartiennent à une secte, et les graisses saturées doivent être absolument évitées.

Les perles de JMC

1. Les interdits alimentaires remplacent les interdits religieux

Selon JMC, toutes les personnes qui s’interdisent de consommer certains aliments (comme le lait de vache, le gluten, le miel, etc.) tentent de remplacer des interdits religieux.

C’est plutôt loufoque. Il faut comprendre que toutes les personnes qui vivent avec des interdits alimentaires sont à la recherche d’un cadre strict, qui aurait été apporté par la religion auparavant.

Est-ce que tous les végétariens, végétaliens, végans, sans lait ou sans gluten sont des anciens catholiques/protestants/témoins de Jéhovah/bouddhistes ? Non, je ne pense pas !

Je loue la très noble réflexion de M. Cohen pour tenter de décrypter l’origine des exclusions alimentaires toujours plus grandissantes.

Mais j’ai une autre explication à proposer : et si c’était à cause des scandales alimentaires à répétition ? Et si c ‘était aussi à cause d’une industrie toujours plus trompeuse, vicieuse qui ne recherche que le profit ? Et si c’était à cause de personnes comme Thierry Souccar, comme Sylvain (du blog Clair et lipide) ou comme moi, que de plus en plus de personnes découvrent la face cachée des aliments ?

Le débat est ouvert…

2. Attention à la « Parole Magique »

C’est l’expression de JMC pour expliquer la propagation de ces interdits alimentaires. Et voici la phrase type :

« Depuis que j’ai arrêté le [insérer l’aliment incriminé], je me sens mieux. »

Selon le médecin nutritionniste, ces anecdotes, à force de répétitions, deviennent des façons de manger à part entière. Il ne le dit pas dans un premier temps, mais on imagine bien que ces « façons de manger » ne seraient pas bonnes, ni pour la santé physiologique, ni pour la santé psychologique.

D’ailleurs, l’animateur de l’émission embraye sur un « ça fait gourou ». Et si nous étions des gourous ?

3. Une exclusion en appelle toujours une autre

3ème point important soulevé par JMC, comme quoi une exclusion alimentaire est dangereuse car elle en appelle toujours une autre, jusqu’à devenir pathologique.

« On commence le sans gluten, puis le sans lactose nous dit l’animateur de l’émission de radio. »

Les exclusions alimentaires nous indiquent quelque part l’évolution d’une personne, et des connaissances qu’elle a de son environnement, de son alimentation.

Bien entendu, il ne faut pas se jeter dans le cas extrême, et tout supprimer, mais je ne suis absolument pas choqué de voir des séries d’exclusions, comme le lait, puis la viande, ou le gluten, quand ces exclusions sont motivées sur différents plans (écologie, éthique, santé, etc.).

4. L’exclusion du lait repose sur des arguments scientifiques aberrants

Voici la perle de JMC dans cette interview. Cette phrase me rappelle étrangement les dires de messieurs Schlienger et Lecerf, qui flirtent amicalement avec l’industrie laitière, et qui est bien sûr fausse…

L’exclusion du lait repose tout d’abord sur un argument scientifique universel, naturel et propre à de nombreuses espèces sur Terre : le sevrage.

Je le rappelle régulièrement, mais 5 milliards d’habitants ne disposent plus de lactase, cette enzyme qui permet de digérer le sucre du lait (le lactose), et qui rend potentiellement le lait indigeste, tout simplement.

Comment peut-on oublier ou ignorer ce fait, prouvé par la plus prestigieuse revue scientifique ?

Pour illustrer les « arguments scientifiques aberrants » sur le lait, JMC nous sort l’étrange exemple des chinois qui ne consommeraient pas de lait, mais qui seraient plus petits (que l’on comprend comme un retard de croissance) et avec plus de fractures du col du fémur.

Malheureusement, c’est un mélange d’erreurs et de méconnaissance de la part du médecin nutritionniste. En réalité, et c’est Thierry Souccar qui nous l’apprend dans son ouvrage Lait, mensonges et propagande, les chinois avaient un taux extrêmement bas de fractures du col du fémur, 6 fois moins élevé que chez les occidentaux.

On observe cependant que les fractures du col du fémur augmentent dramatiquement, jusqu’ à 200% en seulement 3 décennies pour Hong-Kong. Cette explosion des fractures du col du fémur seraient associées à l’augmentation de la consommation de viande et de produits laitiers [1].

D’ailleurs, M. Kanis de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié en 1999 une analyse de plus de 70 études sur la consommation de produits laitiers et le risque de fracture. Celui-ci conclue « qu’il n’y a pas de preuve qu’une consommation accrue de calcium ait un quelconque effet sur la consolidation du squelette ou sur le risque de fracture. » [2]

Je vous renvoie sur mon paragraphe d’un récent article dans lequel j’expose quelques risques pour votre santé à cause d’une consommation excessive de produits laitiers.

5. La diète végétarienne est une pensée humaniste

A ce propos, M. Cohen nous dit qu’il a une « certaine tendresse » pour les végétariens car leur mouvement serait véhiculé par une « pensée humaniste ».

Mais qu’est-ce que ça veut dire ? C’est quoi une pensée humaniste ?

J’ai l’impression que JMC fait référence au choix éthique des végétariens pour respecter le bien-être des animaux d’élevages (au moins pour les viandes rouges, et blanches). Cette vision des motivations qui poussent les individus à devenir végétariens balaye du revers de la main 6 végétariens sur 10, qui le sont devenus pour des raisons de santé.

Pour comprendre le sens de la phrase de M. Cohen, j’ai lu la définition de l’Humanisme, et je dois dire, même si je n’ai pas tout saisi, que cela ne semble pas du tout adapté pour qualifier le régime végétarien, mais alors pas du tout.

Le régime végétarien est bon pour la santé, mais également pour la planète, et pour le bien-être d’une partie des animaux d’élevages. C’est donc une diète intrinsèquement altruiste et qui met en avant l’importance de la vie des « autres ». Rien à voir, donc, avec la notion d’humanisme selon moi.

6. la diète végétalienne est une secte, une vision spirituelle

Là, on atteint le point « godwin » de l’interview. Selon JMC, les végétaliens appartiennent à une espèce de secte, une « vision spirituelle ».

Que dire, que faire ? Dois-je rappeler l’incroyable pollution de notre environnement assurée par notre industrie agroalimentaire, nos élevages intensifs, et notre agriculture biochimique ?

Le régime végétalien, qui exclut tous les produits issu de l’exploitation animale (viande, œuf, lait, miel, etc.) représente l’apologie alimentaire du respect de la vie d’autrui (des autres animaux, bien qu’on puisse débattre pour les abeilles et le miel) et de la santé de la planète.

L’alimentation végétalienne n’est PAS qu’une vision spirituelle.

7. Exclure des aliments entraîne une désocialisation et nuit à la convivialité

Ce point fait référence, sans le mentionner, aux orthorexiques qui s’isoleraient des autres à cause de leur alimentation trop saine.

Est-ce que les exclusions alimentaires entraînent des désocialisations ? Et nuisent à la convivialité ?

Ma courte expérience me fait dire que non, et je suis catégorique. Durant mon test de régime sans gluten, qui est très restrictif, je n’accusais d’aucune perte de convivialité. Soirée, apéro, fête, dîner, rien n’a été supprimé. Seule contrainte : la nécessité d’anticipation et d’organisation qui sont des facteurs clé pour vivre normalement.

Même aujourd’hui, je limite fortement ma consommation de produits industriels ultra transformés, et bien ma socialité est toujours en bonne forme ! C’est d’ailleurs des occasions uniques pour démarrer une conversation, discuter entre amis et animer des débats, parfois très enrichissants !

Je fréquente d’ailleurs des amis végétariens, des jeûneurs, des paléovores qui n’ont aucun problème de sociabilité, et qui vivent parfaitement avec des personnes qui n’ont pas le même régime.

8. Refuser de consommer une partie de notre environnement, c’est briser l’harmonie de notre environnement.

Une autre perle de M. Cohen qui s’inscrit dans les exclusions alimentaires. Selon notre médecin nutritionniste, les exclusions de certains aliments présents dans notre environnement entraîneraient des ruptures des équilibres avec l’environnement.

C’est une réflexion qu’il considère lui-même comme « philosophique », et qui me semble totalement à côté de la plaque aujourd’hui. Inclure tous les aliments mis à notre disposition comme appartenant à notre « environnement », comme si ils étaient naturels, est un non-sens.

Aujourd’hui, la très grande majorité des aliments présents dans les supermarchés n’existent pas dans notre environnement naturel.

Refuser de boire du lait de vache ne brisera pas « l’harmonie » de votre environnement je vous rassure. Par contre, cela brisera indéniablement le chiffre d’affaire des grandes multinationales, qui se gavent sur votre dos !

9. Evitez les graisses saturées

Selon JMC, éviter les graisses saturées fait partie des 3 recommandations de base pour vieillir en bonne santé (avec l’activité physique et le fait de manger peu).

M. Cohen propage la terrible idée que les graisses saturées sont le diable en personne dans le monde impitoyable des matières grasses.

Déjà pointées du doigt il y a plus d’un demi-siècle, les lipides sont accusés de beaucoup de maux, et encore plus les graisses saturés, principalement présentes dans les produits animaux, qui augmenteraient notre risque de maladie cardiovasculaire.

Malheureusement, les risques des graisses saturées sur la santé ont été probablement exagérés et mis à mal par des études cliniques et les recommandations officielles.

Or, une équipe de l’école de santé publique de Harvard a démontré en 2010 dans une méta-analyse sur près de 350 000 individus que les graisses saturées ne seraient pas associées avec les risques d’évènements cardiovasculaires [3].

Lanutrition.fr recommande d’ailleurs de ne pas exclure ces graisses, mais de les limiter à 10% maximum des apports caloriques totaux.

10. Le lait c’est le symbole de la vie

Pour terminer cette collection de perles, on parle du lait et d’un étrange amalgame entre le seul lait naturel et fait pour nous, celui de notre mère pendant l’enfance, avec le lait d’autres animaux principalement consommé à l’âge adulte.

JMC nous dit que le lait est « le symbole de la vie », et je suis relativement d’accord avec lui, car c’est bien le seul aliment que peut manger bébé pour grandir en bonne santé. Toujours selon JMC, le lait serait un aliment sacré depuis les Pharaons. Oui et alors ?

Il y a ici un vicieux amalgame entre le lait maternel et le lait industriel upérisé et pasteurisé, qui pourrait faire passer ce dernier pour quelque chose de vital, de miraculeux et de sacré.

Le lait de vache industriel n’a aucun caractère essentiel pour le bien-être et maintenir un bon état de santé à l’âge adulte, mais également pendant l’enfance.

Jean-Michel Cohen est-il à côté de la plaque ?

JMC est un habitué des plateaux télévisés, des interviews mais également des perles à répétition. J’aurais pu insérer une 11ème perle, retrouvée dans une interview du Parisien, dans laquelle JMC qualifie l’agriculture biologique « d’une connerie utile ».

On peut dire que M. Cohen enchaîne les imprécisions et les perles en matière de nutrition et de santé. On va dire que cet article sert de mise en garde pour ceux et celles qui croient un peu trop en JMC.

Mais soyons honnêtes M. Cohen, ils sont un peu durs à avaler vos propos !


Notes et références

  1. Lau, E. M. C., Cooper, C., Fung, H., Lam, D., & Tsang, K. K. (1999). Hip fracture in Hong Kong over the last decade-a comparison with the UK. Journal of Public Health21(3), 249-250.
  2. Kanis JA (1999) The use of calcium in the management of osteoporosis. Bone. 1999 Apr;24(4):279-90.
  3. Siri-Tarino, P. W., Sun, Q., Hu, F. B., & Krauss, R. M. (2010). Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease. The American journal of clinical nutrition91(3), 535-546.

Incroyable mais vrai ! J’ai carrément oublié de remercier Léa pour la relecture de cet article ! Je la remercie chaleureusement pour m’avoir accordé de son temps ! Excuse-moi Léa pour ce petit oubli !  J’espère que je m’améliore en orthographe ! ; )

 

210 Commentaires

  1. Cindy

    Désolée Marianne mais là vous dites des conneries. Un coca est un sucre rapide, mais des pâtes al dente sont un sucre dit lent…voyez un diététicien peut être …

    1. jibel

      Chere Cindy,
      Made in english, vous représentez exactement ce que tout le monde bienvenus chez Mr Jérémy Anso qui, bien sur, recommande a ces lecteurs de consommer du Coca Cola 30% de sucre ou produit assimilés…de la Nutella au chocolat, avec a peine du sucre 40% qui bien sur ne devrait pas poser quelques problèmes d’obésités , si tant est que absorption de produits sucrés dans ce qu’on peut trouver dans une grande surface, n’est en aucun cas des produits faisant quelques ennuis physiquement a cause du SUCRE…. depuis…Oh la la quelques années… 50ans minimum, dans le bien être des cons sommateurs de ce qui a été une influence, de nos jours , hélas…..
      Ben oui, c’est cela qu’en fait, il faut laisser les gens surtout ne pas se laisser influencer par les refus de JM Cohen qui , son argent, en plus venant des sociétés multtiinnaattiioonnaalles toute vendeuses du sucre dans le monde ! Pourquoi ?……

      1. Cindy

        J’ai oublié de vous remercier pour votre racisme anti britannique. Je mange des bagels aussi. En 40 vous auriez dit  » Gott mit uns »?

  2. jibel

    @Cindy,
    Made in English, qui comme d’hab. se contente de dire n’importe quoi, bien entendu, n’ayant aucun intérêt des commentaires sur le comique troupier JM C. avec lequel il y a des lecteurs qui considère qu’il ne raconte pas de bêtises, seulement les conseils payés par les multitrucs machin qui font que ses conseils depuis 20 ans sont toujours a rassurer les gens sur leur façon de se nourrir .et toc…. Voila exactement le genre de « bagels » qui sont, bien entendu, fourni en sucrerie bien sympa pour la nourriture des non respectifs envers ce genre de produit de base.
    Le racisme, décelé, par vous me soupçonne, justement par vos dires …….n’importe nawak

  3. Mona THERAS

    Après avoir lu tous les commentaires, j’en arrive à la conclusion que JMC fait couler beaucoup d’encre et nous lui apportons de la valeur, c’est ce qu’il veut : qu’on parle de lui.

  4. Eric

    Il faut aussi seriner régulièrement que l’ingestion d’aliment contaminés par les pesticides et autres insecticides étaient sans problème. La reconnaissance, par l’OMS, de la maladie de Parkinson pour ceux qui manipulent couramment ces merdes (paysans), le fait qu’on ne sait si ces saloperies sont excrétées ou stockées dans les tissus, le fait qu’on en retrouve régulièrement dans les sang des personnes testées, le fait qu’on trouve parfois 60 de ces molécules sur un seul légume, le fait qu’on ne maitrise rien concernant les incidences d’un seul de ces produits et encore exponentiellement moins d’une combinaison de 60 d’entre eux (…), le fait que les maladies neuro-dégénératives explosent partout, et le fait que la charge de la preuve de leur inocuité était un préalable à l’inverse de ce que ce monsieur, l’air pénétré, déverse régulièrement sur les ondes : « Aucun étude n’a montré la toxicité de ces molécules » …
    Ce monsieur est lui-même quelque-chose de toxique. De très riche, évidemment. Mais de très toxique aussi, dans le même mouvement.

  5. Asselpa

    Jmc ne fait que dire des demis vérités,c’est un médecin mondain,je zappe des que je l’entends sur Europe 1 où il passe tous les jours.

  6. jibel

    Des quart de vérités, en plus fournies par ce mondain juif 8 -( mais on a l’habitude d’entendre cet individu influencé par son compère américain Bernard Madoff l’escroc financier arrêté en 2008 pour ces propres escroqueries vis a vis de ces « compatriotes » juifs.
    Faut bien qu’il raconte n’importe quoi ce bonhomme en qui on croit sur ce qu’il raconte dans son style d’escroquerie sur les qualités des alimentations de nos jours 8-)

  7. cuenot

    j’ai reçu un tél de la société de M Cohen pour me proposer des produits afin de perdre du poids.
    comme cela m’énervait je leur ai répondu que j’étais à l’aise avec mon poids (BMI 25)leur réponse : bon courage avec votre poids!!!
    moi je n’ai rien demandé alors que ces personnes arrètent de nous soliciter par téléphone

  8. wisdom

    je site -à peu près- :  » ya de l’oxygène dans l’air et du mercure dans le thon … donc on continue de manger du thon. » #LGDM 22.4.2016 #E1
    A Jeanne Mas : » c’est un affront -de ne pas manger de viande- à toutes les personnes qui meurent de faim (!) #LGDM 18.2.2016 #E1
    etc…

  9. Nom

    Bonsoir,

    j’ai reçu la semaine dernière un mail m’informant que ce JMC organisait une croisière avec le philosophe Frédéric Lenoir : consternant !!!!

    Qelqu’un en sait-il plus à ce sujet ?

    Merci

  10. PETITETE

    Bonjour,
    Un nouveau coupe faim naturel : Le Docteur Jean Michel COHEN.
    Si cet homme est riche (argent) c’est grasse (j’ai fait exprès la faute) à toutes les conneries qu’il
    raconte, il est payé en conséquence. Je zappe cet homme. C’est du vomi qui sort de sa bouche.
    En fait je ne l’aime pas. Voilà !

    1. Marie-Caroline

      Bien d’accord avec vous, moi non plus je ne l’aime pas… Voilà…

  11. cindy

    merci Wisdom, je trouve la j.mas pathetique. c’est surtout sympa de penser a ceux qui crevent la dalle, n’ont pas un verre de flotte etc. c’est super votre ouverture par rapport a ceux qui sont diffrerents: je suis atteinte d’une maladie de l’intestin, et je dois manger des feculents blancs, viandes, fromages, desserts sans fruits. interdits : vegetaux, fritures, ail , oignon etc . et tous les jours aux pâtes cotes de porc, c’est pas genial et chiant. mais c’est ça ou le risque d’une enieme occlusion…je ne mange par contre ni cheval, ni gibier…j’essaie de participer comme je peux mais si je supprime la bidoche totalement ce sera tagliatelles nature matin, midi et soir! effectivement un gros malin m’a dit que le poisson est plein de mercure…mais qu’est ce qui est sain? est ce normal que les supermarches Lec…proposent 300 gr de  » chabrior » gâteaux a 0,95 eur? ça doit être une belle m…mais bon, le peuple est content et va gaver ses enfants adores avec des crasses…nonody’s perfect! bonne journee!

    1. jibel

      @Cindy,
      Vous ayant lu, j’avoue être completement affolé par vos ennuis, mais qu’est-ce qui vous reste comme plaisir et façon d’avoir su comment ce que vous devez avoir comme nourriture correcte….. A l’age que j’ai, jamais même lors de mes PBs de santé, il y a presque 40 ans. Je n’en est jamais été reduit de votre façon , c’est très triste pour vous, pourvu qu’a un moment il vous sera bien de trouver comment vous devriez faire pour vous nourrir ? bonne chance 8-)

  12. cindy

    merci Jibel. non, je mange sans residus car gros Crohn, mais j’ai de la chance dans la vie : j’ai un homme genial depuis 23 ans, et je creee des menus qui compensent : j’utilise beaucoup d’herbes hachees, je consomme du concentre et du coulis bio passé de tomates, et je me concocte des tisanes de plantes bio. puis, je suis de nature a voir toujours le verre à moitié plein! puis la nature n’a pas ete chienne avec moi : famille  » ricoré » ou tout le monde kiffe tout le monde, on m’a proposé du mannequinat et j’ai la chance de connaître 5 langues ( pas faineantise,car je ne pigeais rien aux maths et je detestais la geo etc du coup 19 h de langues par semaine au lycee puis fac. mon frangin me disait toujours qu’avec les langues je ferais une grosse carriere a la poste! bonne soiree, et merci pour votre message!

  13. Pierrat G.

    Bon, après la démonstration impitoyable qui a été faite sur Arte vendredi dernier du « bluff sur le cholestérol » (vendredi 21 octobre 2016), on comprend que notre grand nutritionniste se sente mal dans ses baskets puisqu’il travaille pour Danone et Nestlé ! Quand y aura-t-il une réglementation pour que des scientifiques (en l’occurence un médecin) cessent de défendre des intérets industriels ou autres au détriment du public ?

  14. ella

    je me fie à l’avis me M. cymes, mêmê si cette émission dit des conneries à son tour. les statines et d’autres molécules en cardio ont permis à ma mère ( et tant d’autres) de passer un avc sans problème, en appelant les secours au plus vite. c’était un ait et il était vraiment transitoire! du bol! mon combat, c,est pas les statines, ni cohen, ni la malbouffe ( je goûte et quand ça me semble être de la m…: poubelle. par contre il y a un autre combat à mener : 1) les mégalo affamés de fric qui pensent détenir la vérité sue le rapport aliment/ maladie autoimmune. 2) les  » nutritionnistes » qui vous font perdre 15 kg avec des m…allégées et vous en reprenez 25! 3) et ce sont les pires, les raclures qui prônent la biologie totale et font crever les gens. perso, ce muméro 3 me semble beaucuop plus grave que cohen et danone….

Les commentaires sont fermes.