Voici les meilleures raisons de devenir membre : l’indépendance, la rigueur, l’accessibilité… le tout sans la moindre publicité pour seulement deux cafés par mois ! N’hésitez plus.

© John Schnobrich | Unsplash

Vous l’avez remarqué, mais tous les articles publiés sur Dur à Avaler ne sont pas accessibles gratuitement.

Certains articles sont réservés aux membres qui doivent souscrire un abonnement annuel pour les lire. Une partie de l’information est donc payante.

Je vais vous dire pourquoi c’est une bonne nouvelle pour vous et pourquoi vous devriez sérieusement penser à vous aussi devenir membre (par Jérémy Anso).

Les raisons de vous abonner

Un travail 100 % indépendant

Ce travail de recherche d’informations médicales et scientifiques, son analyse, sa rédaction et sa vulgarisation est mené à temps complet.

Sans la moindre influence extérieure ou conflits d’intérêts.

C’est toute la vertu d’être rémunéré par ses propres lecteurs : vous êtes les seuls à pouvoir m’acheter et cela me confère une liberté de parole sans précédent.

Je peux froisser des institutions publiques ou privées que cela n’entraînera pas une fermeture des robinets en cash. Un procédé souvent utilisé pour faire pression sur des associations qui font des investigations (lire une interview ici).

Aucune publicité

C’est une garantie que vous n’êtes, au final, pas le produit d’un site entièrement gratuit.

Le confort de lecture et de navigation sur le site est donc décuplé avec l’absence de contenu promotionnel extérieur (sauf mes articles et mes livres bien sûr !)

Cela renforce aussi l’indépendance de Dur à Avaler et de mon travail : je n’attends pas des retours monétaires en faisant la publicité de tel ou tel produit.

Si je recommande occasionnellement des ouvrages ou des produits, je n’en tire aucun bénéfice sauf mention contraire expressément visible et claire.

Rigueur et vulgarisation

L’objectif principal : être rigoureux, clair et compréhensible.

On rentre parfois dans des détails techniques, avec des analyses dans les entrailles des études scientifiques, qui peuvent paraître incompréhensibles.

C’est tout le but de ce travail en rendant la science et les résultats de la recherche scientifique accessible, sans dénaturer le sens des découvertes.

Ce qui se conçoit clairement s’énonce aussi clairement.

La rigueur n’épargne pas de faire parfois des erreurs d’analyses, de laisser passer des étourderies ou des émotions humaines dans le traitement de certains sujets.

Mais je m’efforce sur Dur à Avaler de me corriger, notamment par la prise en compte des critiques et commentaires constructifs qui ont de longue date fait évoluer le site dans le bon sens.

Car la recherche scientifique évolue de jour en jour, des articles vrais hier peuvent être remis en cause le lendemain. Parfois, une étude majeure peut être ratée, et entraîner des correctifs ou analyses supplémentaires, vous servant à tous les niveaux.

Des sujets diversifiés et d’actualité

On parle de tout ce qui touche à la santé sur Dur à Avaler.

  • l’alimentation
  • les médicaments
  • la médecine alternative
  • les liens d’intérêts
  • les vaccins
  • des recettes de cuisine
  • de nombreuses astuces et conseils dans ces domaines (des exemples de sujets à découvrir ici).

Les sujets sont éminemment d’actualité pour répondre à des questions sérieuses de santé et le besoin d’être informé. En gros, vous aurez toujours un coup d’avance.

Vous êtes aussi à l’origine, vous les membres, des idées d’articles et d’investigations. De nombreux sujets ont vu le jour par les riches échanges par commentaires et les e-mails de partage d’informations et d’idées.

Votre place est donc centrale.

Seulement 11 centimes par jour

Pour l’équivalent de deux cafés par mois, vous avez un accès illimité pendant 1 an à tous les articles et enquêtes déjà publiées et celles à venir.

Comme me le rappelait Véronique, membre de longue date de Dur à Avaler, « vous chatouillez les convictions comme il se doit avec un apport d’études que l’on ne trouve pas ailleurs. […] Merci pour votre énorme travail dont le prix est bien inférieur à sa qualité et bien au-dessus d’un magazine de santé. »

Il est difficile de faire un prix plus abordable pour garantir la pérennité de Dur à Avaler et produire sur la durée des enquêtes indépendantes et de qualité.

Des membres conquis

Antoine, lui aussi membre de Dur à Avaler, me précisait que je faisais un « travail d’orfèvre » avec mes articles et enquêtes.

« Tout d’abord merci pour la qualité de vos articles, qui m’a permis de prendre du recul sur cette masse d’informations sans précédent que nous recevons, qui génère beaucoup de frustration et de peur. Vous faites un travail d’orfèvre, digne de la “bible” de Peter Gotzsche que je suis en train de lire (qui m’a d’ailleurs fait acheter hier soir votre livre sur l’agro et l’industrie Pharma). Merci également et surtout d’exercer votre esprit critique et de nous laisser exercer le nôtre. »

Même chose pour Ruben qui parle « d’excellents articles sans conflit d’intérêts, facile à lire et complet » ou encore Richard, un ancien professionnel de santé qui « ne regrette pas d’avoir pris un abonnement ».

Franck, de son côté, me précise qu’il « aime la qualité et la neutralité scientifique des articles dont certains ont bousculé [ses] a priori »

Alors vous aussi, devenez un Antoine, une Véronique, un Franck ou un Richard et franchissez le pas pour faire partie de cette aventure médicale, scientifique, et surtout humaine.

Abonnez-vous ici !


Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.