L’analyse détaillée d’un témoignage d’une guérison naturel d’un cancer du foie au stade terminal révèle que cette guérison n’était pas complètement naturelle (prise d’un médicament chimiothérapeutique) et que nous n’avions pas un stade terminal, mais plutôt intermédiaire ou avancé. Ce témoignage renforce l’importance d’améliorer son hygiène de vie, son alimentation et son niveau de stress pour mettre toutes les chances de son côté dans la prévention des cancers, mais aussi dans le leur traitement.

La terrible bataille contre le cancer

Le cancer est une épreuve difficile, une maladie redoutable et redoutée par tous. Personne n’aimerait avoir un cancer, personne ne le souhaiterait à qui que ce soit, mais pourtant il est bien là, bien présent dans nos sociétés occidentales (voici quelques définitions des principaux termes).

Nous savons tous à peu près ce qu’est le cancer : un développement anarchique des cellules de notre corps, qui se divisent et se divisent sans le moindre contrôle, entraînant la destruction des tissus dans lesquels il se développe. Les cellules cancéreuses dégraderont a terme les fonctions normales des tissus ou des organes touchés, et même d’organes éloignés avec la migration des cellules cancéreuses à travers la circulation sanguine, on parle bien sûr des terribles métastases.

Il existe une grande variété de cancers en fonction des tissus et des nodules touchés, de l’expansion de la zone cancéreuse, de la taille et de l’aspect de celle-ci. Nous avons pléthore d’examens et de test pour essayer d’identifier les cancers avec précisions, c’est une science complexe qu’il serait bien difficile, voire impossible, de résumer dans un seul article.

D’une manière générale, les cancers sont traités selon des recommandations de prises en charge établies par des consensus scientifiques, en fonction de l’évolution du cancer, des paramètres biologiques du patient, de son état de santé général, et des différents traitements à notre disposition.

On le sait tous, la cancérologie, et notamment ses thérapies mises sur le marché, souffre d’une très mauvaise image. Les thérapies autorisées par nos agences de régulation apportent des bénéfices très modestes, pour rester polies, et principalement basées sur des paramètres indirects et secondaires. La faute aux standards scientifiques dans ce domaine qui ne sont pas assez élevés, aux manques d’indépendances de l’agence européenne du médicament et aux intérêts économiques qui sont pharaoniques

Le prix de ces thérapies frôle l’indécence malgré une efficacité discutable, qui, lorsqu’elle est prouvée lors d’un essai clinique ne se retrouve généralement plus dans l’utilisation réelle de la pratique clinique. De plus en plus d’autorités de santé doivent arrêter le remboursement de certaines thérapies, car elles sont trop chères pour la société. Des thérapies pourtant efficaces peuvent être la cible de ses déremboursements. La fixation du prix des thérapies est au centre d’une bataille politico-scientifico-financière énorme, qu’il sera difficile de nier avec l’augmentation dramatique des cas de cancers.

Mais ce n’est pas le sujet de cet article. La plupart du temps, si nous avons le diagnostic d’un cancer, quel qu’il soit, on va suivre les recommandations de son médecin qui lui même suivra les recommandations cliniques établies par les autorités sanitaires et les sociétés savantes. Mais parfois, on ne souhaite pas suivre les prescriptions de son médecin, pour diverses raisons, comme la défiance envers l’ordre médical, la théorie du complot, les effets négatifs et toxiques des thérapies anticancéreuses…

Ces personnes décident donc soit de sortir complètement du système médical conventionnel, et se rabattent vers des thérapies alternatives, ou de complémenter le conventionnel avec de l’alternatif.

Michel et le témoignage de sa guérison naturelle

Michel, témoin d’une guérison naturelle de son cancer du foie au stade terminal. Extrait du témoignage Youtube.

C’est ainsi que l’on arrive au cas le plus récent, et médiatique, d’une guérison dite naturelle d’un cancer du foie au stade terminal. La vidéo a été médiatisée par Thierry Casasnova, un célèbre et controversé Youtubeur et fondateur du groupe Régénère, avec comme cheval de bataille, la consommation de jus de légumes avec des extracteurs.

Cette vidéo a créé l’émoi dans la communauté du Youtubeur. Le témoignage de Michel, âgé de 64 ans, est épatant, très touchant. Voici les faits. En mars 2017, lors d’une visite de routine chez son médecin pour mesurer sa tension artérielle, Michel et son médecin réalisent qu’il accuse d’une perte de poids importante et plutôt inexpliqué, ce qui déclenche toute une batterie d’examens médicaux : échographie, IRM, analyse de sang, puis biopsie du foie.

Selon Michel, le verdict tombe avec “une tumeur évolutive du foie, stade terminal”. Toujours selon le récit de Michel dans ce témoignage vidéo, il débutera un traitement chimiothérapeutique, avec le Sorafénib, par comprimé à domicile sous le conseil d’un gastro-entérologue un mois plus tard.

Après 15 jours de traitement, Michel raconte le début de son calvaire : des douleurs atroces et de la fièvre pour finir aux urgences. Il recevra des antibiotiques pour traiter une infection.

C’est à ce moment-là que la famille de Michel intervient. Après avoir demandé l’avis d’une cancérologue, qui propose soit l’arrêt du traitement soit d’en essayer un autre (et d’être un “cobbaye”), sa fille invite son père à envisager des thérapies alternatives. Michel prendra lui-même la décision, “j’arrête tout dit-il dans la vidéo”.

D’après les informations qu’a pu me donner la fille de Michel, il n’aurait plus jamais repris de traitement chimiothérapeutique après avoir quitté l’hôpital. Il aurait suivi les conseils d’une thérapeute naturelle, une dénommée Laurence, avec des pilules spécifiques, des huiles essentielles et des jus de légumes adaptés à sa pathologie et son état, selon les conseils accessibles en ligne de Thierry Casasnova (nommément cité dans la vidéo).

L'analyse détaillée d'un témoignage d'une guérison naturel d'un cancer du foie au stade terminal révèle que cette guérison n'était pas complètement naturelle (prise d'un médicament chimiothérapeutique) et que nous n'avions pas un stade terminal, mais plutôt intermédiaire ou avancé. Ce témoignage renforce l'importance d'améliorer son hygiène de vie, son alimentation et son niveau de stress pour mettre toutes les chances de son côté dans la prévention des cancers, mais aussi dans . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !