La vitamine C à haute dose est réputée miraculeuse pour soigner de nombreuses maladies, dont des cas très graves de choc septiques pour lesquelles nous n’avons aucun traitement efficace. On revient dans le détail sur la génèse de cette hypothèse et sa fiabilité avec les données de la science.

© Mary Khaliqi | Unsplash

Du scorbut aux septicémies

La vitamine C ou l’acide ascorbique est probablement la vitamine la plus connue au monde. Elle est essentielle au fonctionnement de notre organisme et on ne peut pas la produire nous-mêmes.

Nous sommes donc condamnés à la trouver dans notre alimentation… les fruits et les légumes en particulier ! Si on pense en général immédiatement au citron ou l’orange quand on parle de vitamine C, ce ne sont pourtant pas les plus riches en acide ascorbique.

On retrouve parmi les aliments les plus concentrés en vitamine C (1) :

  • Les cerises acérola
  • Les pommes cajou
  • La goyave
  • Le cassis
  • Le persil
  • Le thym
  • Les poivrons rouges
  • Les brocolis
  • les choux de Bruxelles

Et bien d’autres !

La vitamine C est essentielle pour vivre. Cette connaissance aujourd’hui banale a pourtant été obtenue au prix de nombreuses vies humaines, durant les grandes explorations navales.

Des traversées où les denrées alimentaires n’étaient pas conservées dans des congélateurs et où les marins souffraient d’une maladie inconnue, le scorbut bien sûr.

Cette carence gravissime de vitamine C est à l’origine de l’un des premiers essais cliniques au monde, où un certain James Lind a démontré sans équivoque l’intérêt des jus de citron et d’orange (et beaucoup d’autres choses) préservé dans du sucre pour inverser le cours de la maladie (2).

Depuis ces premières découvertes médicales et scientifiques, la vitamine C est au centre d’une intense bataille médicale et scientifique.

Cette vitamine si vertueuse pourrait être le remède de nombreuses maladies allant de rhumes bénins aux terribles cancers.

Les allégations santé et les promesses médicales fleurissent comme des petits pains, notamment grâce aux travaux du célèbre Linus Pauling détenteur d’un double prix Nobel sur cette vitamine, au grand dam de la recherche scientifique, qui elle avance lentement sans être toujours écoutée.

L’une des applications aujourd’hui vivement débattues dans le monde médical touche un domaine particulier, précis et d’une extrême importance : les chocs septiques ou les septicémies.

Ces affections mettent gravement en jeu le pronostic vital des patients avec une forte mortalité dans les services hospitaliers.

Aucun remède n’existe réellement pour lutter contre les chocs septiques.

J’en parlais dans mon enquête sur la gestion de la fièvre. On ne sait pas faire grand-chose si ce n’est soulager le patient, traiter les symptômes en abaissant ou non la fièvre.

Pourtant, de nombreux travaux ainsi qu’une controverse scientifique existent sur ce sujet, soutenu par des analyses sanguines des malades qui montrent pratiquement toutes des carences en vitamine C.

Pour certains, l’injection à haute dose de vitamine C en intraveineuse pourrait être salvatrice et sauver des centaines de milliers de vies dans le monde…

Pour d’autres, les données médicales de haute qualité ne soutiennent pas vraiment son utilisation dans l’attente de travaux plus rigoureux et solides…

Qui a tort, qui a raison ? Est-ce que des intérêts pharmaceutiques surpuissants tentent-ils d’enterrer une thérapie quasi gratuite et extrêmement efficace ?

Voici une enquête sur les mythes et les légendes autour de la vitamine C pour sauver des milliers de vie, menacée par les septicémies ou chocs septiques.

Guérir son Cancer avec de la Vitamine C : Mythe ou Réalité ?

La vitamine C est-elle miraculeuse contre le cancer ? Son efficacité dans la guérison des cancers semble d’avantage relever du mythe que d’une réalité scientifique et sérieuse. Toutefois, le traitement par la vitamine C offre dans certains cas une meilleure qualité de vie, mais peut également être contre indiqué dans certaines situations.

A lire ici.

La vitamine C à haute dose est réputée miraculeuse pour soigner de nombreuses maladies, dont des cas très graves de choc septiques pour lesquelles nous n’avons aucun traitement efficace. On revient dans le détail sur la génèse de cette hypothèse et sa fiabilité avec les données de la science.

Du scorbut aux septicémies
La vitamine C ou l'acide ascorbique est probablement la vitamine la plus connue au monde. Elle est essentielle au fonctionnement de notre organisme et on ne peut pas la produire nous-mêmes . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.