Nécessaire, désagréable, utile et dangereuse. Presque tous les adjectifs s’accordent avec la fièvre. On revoit ensemble son rôle, ses bénéfices sur notre immunité et tout un tas de choses très intéressantes.

Source : Freepik.com

La fièvre : naturelle, importante et dangereuse ?

La fièvre, en voilà une banalité qui mérite qu’on s’y attarde tellement elle intrigue le milieu médical et scientifique. Mais surtout elle terrorise les parents et déclenche des vagues de prescriptions par les pédiatres.

La fièvre ou l’état fébrile de son nom plus technique correspond, comme vous le savez tous, à une montée de température du corps au-delà d’une norme qu’on estime entre 36.5 et 37.5°C.

À partir de 38°C, on peut dire que vous avez de la fièvre.

  • Mais faut-il pour autant s’en inquiéter ?
  • Est-ce bon ou mauvais signe ?
  • Doit-on impérativement faire baisser la fièvre ?
  • Ne risque-t-elle pas d’entraîner des dégâts irréversibles au cerveau ? Des convulsions ?

Les questions sont nombreuses sur ce sujet qui divise parfois la communauté scientifique. Car nous allons le voir ensemble, mais la fièvre est une réponse naturelle de notre corps face à une agression, une infection ou d’autres maladies.

Une réaction complexe, utile dans la vaste majorité des cas, avec des risques pour la santé dans certaines situations extrêmes ou problèmes de santé particuliers.

Je vais vous présenter les résultats de la littérature scientifique qui se sont notamment intéressée à la rémission et à la mortalité de patients gravement malades avec de la fièvre, chez qui nous avons décidé de faire baisser cette fièvre, et d’autres non.

Notamment à travers des essais cliniques randomisés.

Les résultats risquent de vous surprendre et compliquent bien entendu la prise en charge de la fièvre. Car cela ne pouvait de toute manière pas être aussi simple que ça.

Nous allons revoir ensemble le rôle physiologique de la fièvre et ses nombreux effets sur les bactéries, les virus, et les nombreux acteurs de notre système immunitaire.

Finalement, on reviendra sur un article publié dans le journal France Soir, redevenu célèbre avec la pandémie de Covid pour ses articles… accusateurs (également sur l’ivermectine et les vaccins). On va notamment revenir sur le rôle présumé délétère du paracétamol, massivement prescrit pendant le pic de mortalité en France, et qui aurait pu être responsable de milliers de morts… en voulant à tort faire baisser une fièvre salutaire.

Nécessaire, désagréable, utile et dangereuse. Presque tous les adjectifs s’accordent avec la fièvre. On revoit ensemble son rôle, ses bénéfices sur notre immunité et tout un tas de choses très intéressantes.

La fièvre : naturelle, importante et dangereuse ?
La fièvre, en voilà une banalité qui mérite qu’on s’y attarde tellement elle intrigue le milieu médical et scientifique. Mais surtout elle terrorise les parents et déclenche des vagues de prescriptions par les pédiatres.

La fièvre ou l’état fébrile de son nom . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.