Peut-on activer l’autophagie avec le jeûne ou la restriction calorique ? Si oui, avec quelles conséquences pour la santé ? Éléments de réponses dans cet article inédit sur l’autophagie. 

Par jcomp – www.freepik.com

L’autophagie, quésaco ?

L’autophagie, c’est le mystérieux et complexe mécanisme de nos organismes – que l’on retrouve chez tous les mammifères, les plantes, les moisissures, etc – qui permet de nettoyer nos cellules.

Des enchaînements de réactions chimiques avec l’intervention de camion poubelle cellulaire tels que les lysosomes permettent de se débarrasser de nombreuses imperfections ou déchets qui s’accumulent dans l’infiniment petit.

Cela peut être des protéines mal codées et non fonctionnelles, ou de petits organites cellulaires hors service qu’il faut se débarrasser.

Un travail normal et nécessaire pour éviter des accumulations de déchets qui ont des conséquences bien réelles sur notre état de santé.

Car de nombreuses études pointent du doigt l’augmentation d’un certain nombre de maladies avec le déclin de l’activité de l’autophagie. Autrement dit : moins l’autophagie semble opérante, plus les maladies prennent le dessus.

Surtout des maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer, Parkinson ou Huntington.

Mais l’autophagie ne s’observe pas uniquement dans le cerveau. Elle se trouve partout.

Dans le foie, les reins, les cellules musculaires, le pancréas, dans notre sang ou encore dans les cellules de notre intestin.

On sait que l’autophagie décroît avec l’âge. Une chute de l’activité plutôt logique et qui va de pair avec de nombreux autres paramètres biologiques (baisse de l’immunité, du renouvellement cellulaire, etc.)

Cette autophagie demeure un mécanisme bien mystérieux pour les scientifiques, qui aura été couronné par deux prix Nobel de médecine pour les avancées de deux chercheurs, français et japonais, Christian de Duve et Yoshinori Ohsumi.

Les promesses de l’autophagie pour se soigner

Notre organisme est capable de nettoyer les déchets qui s’accumulent dans notre corps. On appelle ça l’autophagie. Ce procédé est impliqué dans l’apparition de nombreuses maladies, notamment neurodégénératives. À lire ici.

Peut-on activer l'autophagie avec le jeûne ou la restriction calorique ? Si oui, avec quelles conséquences pour la santé ? Éléments de réponses dans cet article inédit sur l'autophagie. 

L’autophagie, quésaco ?
L’autophagie, c’est le mystérieux et complexe mécanisme de nos organismes – que l’on retrouve chez tous les mammifères, les plantes, les moisissures, etc – qui permet de nettoyer nos cellules.

Des enchaînements de réactions chimiques avec l’intervention de camion poubelle cellulaire tels que les lysosomes permettent de se débarrasser . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.