La vitamine D permet-elle de se protéger de la grippe ? Des formes graves de Covid-19 ? Voici une analyse d’une récente interview sur ce sujet d’importance, qui nous concerne tous.

© Michele Blackwell | Unsplash

Xavier Bazin chez Sud Radio

Capture d’écran d’une vidéo de Sud Radio avec André Bercoff.

Vous avez été plusieurs lecteurs et membres du blog à venir me demander ce que je pensais de l’interview de Xavier Bazin chez Sud Radio à propos de son enquête publiée sous format broché « BIG PHARMA DEMASQUE » (éditions Tredaniel La Maisnie) (1).

Et bien j’en pense beaucoup de choses.

Tellement que je dois faire des choix pour ne pas être trop long et vous décourager de lire 5 pages d’analyses.

Je vais donc me concentrer dans ce premier article sur le passage de la vitamine D et du Covid-19, comme le nom de l’article le laisse facilement deviner.

Un passage de seulement 4 minutes qui va suffisamment nous occuper et nous permettre de discuter du fond et de la forme de cette interview où le célèbre André Bercoff est à la manœuvre.

Vitamine D contre le covid-19 : science ou idéologie ?

L’interview de Xavier Bazin, auteur de cette enquête, mais aussi du site « Santé, Corps et Esprit », a été faite le 29 avril 2021. La date est importante, et vous allez le comprendre un peu plus tard dans cet article.

Globalement, Xavier Bazin défend l’idée qu’il s’est passé quelque chose « d’impensable » avec la vitamine D puisqu’elle n’a pas été recommandée par les pouvoirs publics alors que toutes les preuves de son efficacité étaient là, connues et reconnues.

Une efficacité démontrée contre les infections respiratoires de manières générales et contre le covid-19 plus spécifiquement. C’est pour cette raison que Xavier Bazin précise qu’il recommande de prendre « une bonne dose de vitamine D quotidiennement », depuis mars 2020.

Une supplémentation soutenue par plus de « 40 études scientifiques, par l’académie de médecine et six sociétés savantes ».

Xavier Bazin rajoute immédiatement « qu’il est connu depuis une revue d’étude du BMJ en 2017 que la vitamine D était efficace en prévention des infections respiratoires. Il paraissait tout à fait évident qu’il fallait utiliser cette vitamine en prévention. »

On est dans un format radio. Le temps est compté, on doit être percutant, et malgré plus de 45 min d’interview, Xavier Bazin ne rentre pas forcément dans les détails.

Mais pourtant le diable est dans les détails.

Ivermectine : l’assassinat en règle de l’OMS

C’est officiel, l’Organisation Mondiale de la Santé vient de mettre fin aux espoirs d’autorisation globale et massive de l’ivermectine pour traiter la Covid-19. L’agence appelle à mener de plus larges et rigoureux essais cliniques.

La mise à jour de la discorde

Le premier détail qui a une importance capitale concerne les fameuses 40 études scientifiques et la revue positive parue en 2017.

Car Xavier Bazin a bien raison de mentionner cette synthèse et méta-analyse d’essais cliniques randomisés. Une étude publiée dans un journal réputé (le BMJ) qui montre bien que vous avez 12 % de risque en moins d’avoir une infection respiratoire en vous supplémentant en vitamine D (2).

Le résultat capital de cette étude réside dans la protection importante que confère la supplémentation si vous êtes en situation de carence. Et cela semble plus que logique. Si on corrige cette carence, on réduit ainsi le risque d’avoir une infection respiratoire virale.

Mais Xavier Bazin oublie de préciser que la même équipe a réalisé une mise à jour de cette étude (3). Une mise à jour publié un mois plus tôt dans un autre journal réputé (le Lancet), connu pour avoir publié puis rétracté l’étude sur l’hydroxychloroquine.

La vitamine D permet-elle de se protéger de la grippe ? Des formes graves de Covid-19 ? Voici une analyse d’une récente interview sur ce sujet d’importance, qui nous concerne tous.

Xavier Bazin chez Sud Radio

Vous avez été plusieurs lecteurs et membres du blog à venir me demander ce que je pensais de l’interview de Xavier Bazin chez Sud Radio à propos de son enquête publiée sous format broché « BIG PHARMA DEMASQUE » (éditions Tredaniel La Maisnie) (La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

2 commentaires
    1. Il me semble que la seule prescription raisonnable serait de maintenir un taux sanguin de vitamine D dans l’intervalle 40 à 60 ng/mL, que ce soit “nécessaire” ou non. Ce taux a tendance à diminuer avec l’âge, la prise de poids etc.
      Si on est “en dehors des clous”, on peut prendre un supplément. J’utilise personnellement les doses de 50000 unités internationales fabriquées aux USA par Biotech, et je peux les recommander pour avoir vérifié sur quelques années que cette supplémentation avait une incidence mesurable sur le taux sanguin. En ce moment, c’est une dose tous les 15 jours qui me maintient à 60 ng/mL. C’est moins que ce préconise Venesson. En plus, c’est la solution la moins coûteuse…
      Ce que je veux dire par là, c’est que ce n’est pas la supplémentation qui est “efficace” mais le maintien de nos “paramètres” dans des intervalles jugés statistiquement corrects. Comme je l’ai discuté sur la page , mener une étude sur “l’effet de la supplémentation” me paraît n’avoir aucun sens parce qu’on ne sait pas assez précisément de quelle dose chaque individu aurait besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.