Le dispositif gouvernemental qui offre des petits déjeuners aux enfants notamment dans l’objectif d’améliorer l’attention et la concentration des enfants ne bénéficie pas d’une caution scientifique solide et sérieuse. Les évidences scientifiques ne permettent pas de confirmer un rôle bénéfique du petit déjeuner sur les fonctions cognitives (attention, mémoire, fonctions exécutives et psychomotrices, langage).

Le repas le plus important de la journée…

L’idée de départ du Gouvernement est de “permettre aux enfants de ne pas commencer la journée le ventre vide, de rester concentrés pendant toute la matinée et ainsi d’apprendre dans les meilleures conditions.”

La supposition logique du Gouvernement, partagée par de nombreux professionnels de la santé et de l’éducation, serait qu’un enfant travaille plus efficacement, et qu’il aurait une bien meilleure attention, avec le ventre plein.

Cette supposition part du postulat largement répété dans les cercles médicaux et de nutritionnistes sur l’importance du premier repas de la journée pour avoir l’énergie et la concentration nécessaire pour travailler, réfléchir.

Ainsi, on répète inlassablement que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, et qu’il faut absolument que les enfants mangent avant de commencer l’école. Une certaine colère du corps enseignant remonte en ce sens, et se plaint d’avoir des enfants endormis, mous et qui n’arrivent pas à réfléchir ou se concentrer.

Mais qu’en est-il réellement ? Le petit déjeuner est-il un élément stratégique pour que les enfants puissent être capables de réfléchir et de se concentrer efficacement ?

Pour y répondre, il faut se pencher sur les études qui ont étudié l’impact d’un petit déjeuner offert à l’école sur les performances scolaires pour vérifier si le dispositif du Gouvernement est efficace ou non.

Nous avons ce type d’études justement à notre disposition. Car la question de l’intérêt du petit déjeuner passionne les scientifiques depuis plusieurs années, mais surtout les industriels qui commercialisent des céréales prêtes à consommer, ultra-transformées avec beaucoup de sucres ajoutés.

Dans les faits, nous avons des études qui expliquent plutôt bien les mécanismes physiologiques entre un repas riche en glucides et les fonctions cognitives. Globalement, l’association serait positive, même d’un point de vue subjectif, où les enfants se sentiraient plus efficaces, plus alertes et de meilleures humeurs après avoir mangé un petit déjeuner.

Mais au-delà des mécanismes physiologiques, que disent les résultats des études menées dans les écoles, chez les enfants où l’on a comparé les performances scolaires (attention, mémoire, fonctions exécutives et psychomotrices et langage) avec ou sans petit déjeuner ?

Le dispositif gouvernemental qui offre des petits déjeuners aux enfants notamment dans l'objectif d'améliorer l'attention et la concentration des enfants ne bénéficie pas d'une caution scientifique solide et sérieuse. Les évidences scientifiques ne permettent pas de confirmer un rôle bénéfique du petit déjeuner sur les fonctions cognitives (attention, mémoire, fonctions exécutives et psychomotrices, langage).


Le repas le plus important . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.