Le petit déjeuner servit dans les écoles de la République devra être "équilibré" et de "qualité" selon les annonces du Gouvernement. Nous allons voir que selon les dogmes en vigueur sur l'équilibre d'un petit déjeuner (riches en produits industriels et en sucres ajoutés), les enfants risques d'avoir un repas qui ne remplira pas les standards scientifiques et nutritionnels pour être en bonne santé : à savoir des produits frais, le moins transformés possibles, avec des index ou ds charges glycémiques basses.

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !