Chers lecteurs, cher(e)s étudiant(es), chers vétérinaires,

Vous êtes bien sur la page de l’article “Les vétérinaires français sont-ils pourris jusqu’à l’os ?” qui n’est malheureusement plus en ligne à l’heure actuelle. L’article a suscité en moins de 48h une vive réaction de la part du corps vétérinaires (étudiants, étudiantes, vétérinaires diplômés, enseignants, etc.) se matérialisant principalement par des insultes et des commentaires hors de propos.

  • Est-ce le genre de réaction que l’on attend d’un professionnel de la santé ?
  • Les professionnels ne sont-ils donc pas capables de se remettre en question ? De remettre en question les bases de leur formation ?

Il est maintenant clair que l’article était fortement polémique car il touchait pour la 1ère fois aux écoles nationales vétérinaires de France et à l’indépendance de la formation des jeunes vétérinaires. Malgré les pressions orchestrés par certaines personnes plus ou moins influentes, elles resteront vaines, et m’engagent vers une voie encore plus médiatique avec la parution d’un livret sur le sujet.

Oui, un livre est désormais publié, Ce Poison Nommé Croquette, fournir une information encore plus fiable, sérieuse et complète sur l’ensemble des relations, des associations et des liens entres les écoles nationales vétérinaires, les personnels, les professionnels, et les indépendants avec les sociétés qui commercialisent des croquettes sèches pour carnivores domestiques.

L’audience doit être informée de l’existence de ces relations afin d’en tirer le meilleur, et de choisir, à l’avenir, en âme et conscience de suivre les conseils d’un spécialiste ou non.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Commentaires désactivés.

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.