On vous promet des milliers de lavages sans la moindre lessive pour un résultat impeccable ? Des économies de lessive et un petit geste pour l’environnement ? Que valent vraiment les fameuses boules de lavages aux perles de céramique ? Miracle ou arnaque ?

Capture d’écran du site Balinéo.fr qui propose des boules de lavage, mais se retrouve aujourd’hui inaccessible.

« Ce petit secret bien gardé… »

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire 1.500 lessives sans utiliser le moindre nettoyant ou adoucissant ?

Une simple boule « incroyablement efficace » selon les revendeurs officiels permet de laver au moins 1.500 fois votre linge avec une qualité de lavage tout aussi bonne que les lessives industrielles, voire même meilleures !

Cette promesse est offerte notamment par la société Balinéo qui propose une banale boule en plastique remplie de petites perles de céramique.

Ces perles de céramique contiennent des micro-organismes dont l’activité est presque infinie. Le nettoyage est garanti 100 % naturel, écologique et efficace.

Et pour la modique somme de 20 ou 30 € les 1.500 lavages… le calcul des économies est vite fait. Avec en prime un sentiment gratifiant de faire du bien à la planète.

Spectaculaire ! Trop peut-être…

Une fois qu’on éloigne les paillettes qui brillent de mille feux devant nos yeux, les questions se font nombreuses.

  • Comment ce produit peut-il faire autant de lavage sans recharge, avec un prix aussi dérisoire ?
  • Et surtout, comment marche-t-il ? Les perles sont au cœur du procédé, mais à quoi servent-elles ?
  • Est-ce qu’elles relarguent des composés dans l’eau qui lave le linge ? Est-ce que le pouvoir des céramiques permet cette prouesse ?

Non pas vraiment. En réalité, ces revendeurs surfent sur notre douce naïveté et notre désir insatiable de faire des économies, en plus de faire son petit geste pour la planète.

Car ces perles de céramique n’ont rien d’innovant ou de miraculeux.

Elles sont à la base de nombreux commerces plus ou moins ésotériques qui vantent les bienfaits d’une association exceptionnelle de micro-organismes efficaces dans de la céramique… sans en apporter la moindre preuve.

Miracle ou Arnaque : la vérité sur les perles de céramiques

Découvrez la réalité derrière le miracle offert par les perles de céramique pour purifier et filtrer votre eau sans ne rien avoir à faire !

A LIRE ICI

Sur la piste des micro-organismes…

A l’origine de ces perles de céramiques efficaces pour laver le linge et filtrer l’eau à l’infini, on retrouve les travaux discutables d’un japonais Teruo Higa.

On vous promet des milliers de lavages sans la moindre lessive pour un résultat impeccable ? Des économies de lessive et un petit geste pour l’environnement ? Que valent vraiment les fameuses boules de lavages aux perles de céramique ? Miracle ou arnaque ?

« Ce petit secret bien gardé... »
Qui n’a jamais rêvé de pouvoir faire 1.500 lessives sans utiliser le moindre nettoyant ou adoucissant ?

Une simple boule « incroyablement efficace » selon les revendeurs officiels permet de laver au moins 1.500 fois votre linge avec une qualité de lavage tout aussi bonne que les . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

10 commentaires
  1. Je les utilise depuis peu avec notre lessive écologique à base de cendre et je trouve que le lavage à basse température avec ces boule et notre lessive maison donné un meilleur résultat que la lessive seule.
    Donc effectivement seul les boules je n’en sais rien mais en adjonction d’une lessive (écolo ou pas) pourquoi pas … Perso j’ai deux boules dans le tambour et je trouve que ça imite bien l’ancienne technique de battre le linge pour le laver.

  2. Actuellement ce produit se retrouve sous l’appellation “les gargouilles” et fait l’objet de grosses campagnes de pub très malignes sur les réseaux sociaux.

    C’est fabriqué en Chine avec un nom et un emballage personnalisé au choix, et coûte 30 fois moins cher que le prix de revente.

  3. Bonjour,
    Votre article présente des sources tests qui datent de 2009. Sont-ce les même produits ? Avons nous des articles scientifiques récents ? Pourriez vous partager des résultats d’étude ?
    Malheureusement je ne suis plus convaincu que par la science, vive les temps modernes, et j’entends votre inquiétude que je partage.
    J’utilise les gargouilles de la marque gargouilles et j’aimerais plus de sources récentes.

  4. Enfin un article sérieux sur les perles en céramiques ! Il synthétise bien l’étendue de l’arnaque. J’avais également fait des recherches sur Teruo Higa et à la base ses micro-organismes n’ont aucun lien avec les perles en céramiques… Ça a complètement été détourné…
    En tout cas un grand merci pour votre travail !

  5. Bonjour, je vous invite à lire un article disponible sur journal du CNRS qui évoque les multiples applications et recherches concernant les bio céramiques.
    Voici un extrait éclairant…

    ARTICLE
    La céramique sert à tout !
    10.04.2018, par Stéphanie Belaud

    Une porosité utile pour l’environnement
    Poreuses par nature, les céramiques permettent de filtrer et traiter les liquides et les gaz. Le plus souvent formées d’oxydes ou de non-oxydes, elles sont ainsi utilisées dans de nombreuses applications, comme la décontamination bactérienne de l’eau ou la dépollution des gaz d’échappement.

    « Outre le fait qu’ils résistent mieux et plus longtemps que les filtres polymères à des conditions d’utilisation sévères, les filtres faits de céramique permettent d’atteindre des niveaux de filtration très fins (de quelques nanomètres à quelques angströms) et peuvent aussi servir de support à des réactions chimiques permettant d’éliminer des particules ou molécules indésirables (fonctions catalytiques) », explique Anne Julbe, chercheuse à l’Institut européen des membranes (IEM)6, à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.