Analyse des dernières actualités des responsables de la fondation derrière le documentaire-choc Mal Traités. On apprend l’existence de nouveaux résultats scientifiques sensationnels en faveur de traitements alternatifs et naturels.

“Mal Traités” : les remèdes efficaces qu’on vous cache

Je viens d’avoir des nouvelles du documentaire à sensation d’Alexandre Chavouet qui entend dénoncer l’omerta scientifique et politique sur des traitements naturels, peu chers et efficaces contre la Covid-19.

Un documentaire que j’ai pu analyser en détail, relevant les conflits d’intérêts des intervenants avec cette même industrie pharmaceutique qu’il entend dénoncer. Une broutille !

J’ai aussi pu m’amuser à relever les plus grosses âneries du documentaire qui jettent un doute certain sur la qualité scientifique et la rigueur d’interprétation des intervenants. À d’autres !

Mais bon, ce documentaire a le mérite d’exister et de poser des questions. Il est autrement plus crédible que son cousin Hold-Up, pour lequel j’ai dédié une analyse complète.

Et en tant qu’abonné à la liste de diffusion de la Fondation Hippocrate pour avoir visionné le documentaire Mal Traités, j’ai eu le privilège de recevoir des nouvelles de la part du docteur Eric Ménat.

J’apprends au détour de ce court message que le Dr Ménat, par ailleurs intervenant très actif dans le documentaire, est le président de la Fondation Hippocrate qui est justement le bailleur de fonds.

Une subtilité qu’il aurait été utile de mentionner aux auditeurs… Juste par honnêteté. Pas grave !

Passons car je ne veux pas gâcher la « bonne nouvelle » que le président de la fondation veut partager avec nous en rapportant brièvement des résultats d’études favorables à des traitements naturels, sans danger et justement plébiscité par Mal Traités !

Ils avaient donc raison !

Le Dr Ménat nous rappelle ainsi que « depuis la sortie du documentaire début décembre, les preuves scientifiques se sont accumulées en faveur des méthodes EFFICACES de prévention et de traitement de la Covid-19 ! »

Les majuscules sont importantes, peut-être même plus qu’une étude contrôlée relue par ses pairs !

Vitamine D : des appels et des biais

Début janvier, 6 sociétés savantes françaises et 72 médecins hospitaliers ont fait un grand appel à utiliser la VITAMINE D pour prévenir et soigner la maladie !” Dr Eric Ménat.

Bon, c’est vrai. L’Académie de médecine a fait un communiqué pour recommander le dosage des taux de vitamine D chez les personnes âgées, et d’administrer de forte dose en cas de carence (1).

Les carences, c’est jamais vraiment une bonne chose il faut dire !

Bon c’est vrai qu’il y a eu aussi un appel de plusieurs médecins pour utiliser la vitamine D. Mais jusqu’à preuve du contraire, les appels de grands ou de petits médecins, avec beaucoup ou pas de de prix Nobel, ne sont pas vraiment des arguments scientifiques.

Un appel, ça fait du bruit, et ça s’arrête-là.

Du côté des travaux scientifiques, on retrouve bien quelques études de cas positives, mais limite-limite niveau méthodologique.

Du côté des travaux scientifiques un peu moins limite-limite, et même carrément mieux (oui avec un placebo, un groupe contrôle et de la randomisation… la perfidie ultime), on ne retrouve pas de bénéfice d’une forte supplémentation en vitamine D, même chez les carencés (2).

Rien non plus sur le risque d’être admis en soin intensif ou de mourir du Covid-19.

Bref rien de nouveau sous le soleil… Ah ben si un peu de vitamine D justement !

Pour les plus avides de résultats scientifiques, une prépublication intéressante s’est servie d’une méthode particulière et complexe, la randomisation mendélienne, pour évaluer l’association entre taux de vitamine D et sévérité du Covid-19.

Une méthode relativement robuste, notamment utilisée pour le LDL cholestérol qui permet de se libérer de nombreux facteur de confusion, dont il faudra attendre la publication officielle, et qui ne montre aucun effet protecteur d’une supplémentation en vitamine D (3).

Ivermectine : l’OMS sur le point de confirmer son efficacité !

Les preuves de l’efficacité de l’IVERMECTINE (citée dans le documentaire) sont tellement éclatantes que l’Organisation Mondiale de la Santé a missionné le Dr Hill de Liverpool pour faire des recommandations officielles ; Dr Eric Ménat.

Rassurez-moi, vous aussi vous ne voyez pas trop où il veut en venir ?

Parce que l’OMS a missionné un chercheur (le Dr Hill) de Liverpool (et attention c’est une ville connue!) pour faire des recommandations sur l’ivermectine cela signifie que les preuves d’efficacité sont « éclatantes » ?

Quelque chose doit m’échapper… Peut-être qu’en s’intéressant au travail de ce cher docteur Hill on pourrait avoir plus d’information…

Justement, il vient de publier le résultat de ces travaux et analyses dans une synthèse et méta-analyse (4). Et il en arrive à la conclusion suivante :

Malgré la tendance encourageante que démontre cette base de données existante, il ne s’agit pas encore d’une base de données suffisamment solide pour justifier l’utilisation ou l’approbation réglementaire de l’ivermectine.

Le manque actuel de preuves de haute qualité ne fait que souligner le besoin évident d’essais cliniques supplémentaires, de meilleure qualité et à plus grande échelle, justifiés pour étudier plus avant l’utilisation de l’ivermectine. »

Bon, il le dit lui-même… On n’a pas assez d’étude de qualité pour trancher. Pas si éclatant que ça il faut croire, et c’est ce que je m’évertue à dire depuis le départ.

 

Colchicine : Mal Traité avait vu juste !

La Grèce a déjà approuvé l’utilisation médicale de la COLCHICINE (une molécule naturelle citée dans Mal Traités) pour traiter la Covid-19, suite à une énorme étude canadienne positive ; Dr Eric Ménat.

Analyse des dernières actualités des responsables de la fondation derrière le documentaire-choc Mal Traités. On apprend l’existence de nouveaux résultats scientifiques sensationnels en faveur de traitements alternatifs et naturels.

"Mal Traités" : les remèdes efficaces qu’on vous cache
Je viens d’avoir des nouvelles du documentaire à sensation d’Alexandre Chavouet qui entend dénoncer l’omerta scientifique et politique sur des traitements naturels, peu chers et efficaces contre la Covid-19.

Un documentaire . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.