Le nouveau documentaire choc Mal Traités vous propose de découvrir les solutions alternatives torpillées par Big Pharma et les puissants. Sous couvert d’une pseudo-enquête, le documentaire maltraite l’information scientifique et cache de nombreux liens d’intérêts avec le même Big Pharma qu’il entend dénoncer. 

Capture d’écran de la bande annonce du documentaire Mal Traités sur Youtube.

Le nouveau documentaire-choc « Mal Traités »

C’est décidément la mode en cette période de pandémie.

Écrire des livres qui dénoncent les scandales et les mensonges, mais aussi réaliser des documentaires qu’il faut diffuser au maximum pour faire connaître la vérité et dénoncer l’omerta. Faire éclater la vérité sur les mensonges, les manipulations, et la gestion catastrophique de la crise sanitaire qui a entraîné des milliers de morts en France, et dans le monde.

La France compte plus de 56 000 morts à ce jour.

Des morts qui auraient pu être sauvé par milliers si on croit les révélations du dernier documentaire Mal Traités réalisé par Alexandre Chavouet et publié sur le site «  RévélationCovid » (source).

Car le documentaire entend faire toute la lumière sur les traitements simples, extrêmement efficaces peu coûteux et pour la plupart naturels qui ont été soigneusement discrédités par les puissants et Big Pharma.

Mal Traités se cantonne aux traitements possibles de la Covid-19, surtout les alternatives naturelles telles que le zinc, la vitamine D ou C à haute dose ainsi que les médicaments les plus controversés comme l’hydroxychloroquine (HCQ), notamment plébiscité par le professeur Didier Raoult.

L’azithromycine aussi.

Ivermectine : la nouvelle chloroquine torpillée par Big Pharma ?

L’antiparasitaire quasi gratuit, connu de longue date et accessible partout serait extrêmement efficace à n’importe quel stade de la maladie Covid-19. L’ivermectine remplace pour ainsi dire l’hydroxychloroquine. Avons-nous enfin le remède miracle ou répétons-nous les mêmes erreurs du passé ?

A LIRE ICI

L’artémisia, célèbre pour ses propriétés avancées contre le paludisme (notamment la variété annua), sera aussi mise en avant dans le documentaire.

Mais le documentaire ne rentre pas dans des théories extrêmes comme le « Great Reset » qui a pour objectif l’extinction de la moitié de l’humanité voulue par une élite milliardaire.

Mal Traités reste dans une sphère scientifique et médicale avec de nombreux intervenants connus pour la plupart du grand public, comme le professeur Chrisitian Perronne que l’on ne présente plus, ou encore le généraliste Jean-Jacques Erbstein qui a défrayé la chronique avec sa petite expérience naturelle.

On y reviendra dans cette analyse détaillée du documentaire.

Afin de se forger un avis critique et éclairé sur les traitements possibles qui existent contre la Covid-19, il est important de lire des analyses dépassionnées, sans frou-frou et musique à suspens, avec une véritable lecture critique de la littérature scientifique.

Car si le documentaire maltraite certaines évidences scientifiques, comme on va le découvrir ensemble, il enfonce des portes ouvertes intéressantes sur la santé de manière générale (en dénonçant la malbouffe et vantant l’alimentation équilibrée).

Nous allons voir que si le documentaire met le curseur sur des points importants relatifs à notre santé, et aux problèmes de la recherche scientifique (comme la fraude avec le cas emblématique du Lancet), il est dans les faits une parodie d’investigation, comme pouvait le dire Médiapart à propos du documentaire « Hold-Up » (1).

Le nouveau documentaire choc Mal Traités vous propose de découvrir les solutions alternatives torpillées par Big Pharma et les puissants. Sous couvert d'une pseudo-enquête, le documentaire maltraite l'information scientifique et cache de nombreux liens d'intérêts avec le même Big Pharma qu'il entend dénoncer. 

Le nouveau documentaire-choc « Mal Traités »
C’est décidément la mode en cette période de pandémie.

Écrire des livres qui dénoncent les scandales et les mensonges, mais aussi réaliser des documentaires qu’il . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

16 commentaires
  1. Bravo Jérémy !
    Je suis abonnée et je n’ai jamais reçu “tout sur le sucre”, j’aimerais bien voir ce que tu en dis. Il y a longtemps j’avais été “convertie” avec Danielle Starenkyj et son livre : “le mal du sucre” que tu dois aussi connaître ;)
    Bien amicalement.
    Christine

  2. 56000 MORTS en France malgré le confinement, les couvre feux, les restrictions en tous genres, commerces, tourisme etc..
    C’est une grande réussite sanitaire qu’on peut attribuer au paracétamol ?
    Oui la France n’a pas commandé de Remdésivir mais autorise les hôpitaux français le ravitaillement auprès de l’ Europe du produit à titre gratuit….
    Vous avez l’occasion maintenant avec la vaccination de masse qui commence de vous épancher sur ces affreux anti vax qui ne comprennent pas qu’on veut leur bien avec un vaccin dont on ne sait rien mais que tous les jesaistout de la médecine qui parasitent nos plateaux télé en font la promotion.

      1. Je suis impatient……surtout de connaître leur composition, adjuvants, etc si vous les aurez bien sûr.

  3. Rien n’est jamais blanc, rien n’est jamais noir. Ce documentaire éventuellement incomplet met pourtant l’accent sur des irrégularités du monde scientifico-pharmaco-médical même si lui-même abonde dans le même sens. Il a donc ainsi son utilité.

    1. Oui tu as raisons Richard, c’est pour cette raison qu’il me semble important d’apporter toutes ces nuances pour que les lecteurs puissent se forger un avis éclairée sur les questions de santé ! :)

  4. Vous écrivez avec ironie : ” …. il faut diffuser au maximum pour faire connaître la vérité et dénoncer l’omerta” : quelles sont les recommandations officielles ? distance, masque, lavages des mains et puis quoi ? rien sur la prophylaxie (excepté le paracétamol) ! Ce sont le silence et les aberrations d’un système tout répressif que dénonce ce film documentaire. Sans excès. Il me semble qu’offrir de bons conseils de nature à améliorer la santé ou les connaissances de vos lecteurs soit votre souhait ; pourquoi faites vous le choix de défendre la doxa qui est déjà bien assez puissante sans vous ? Pourquoi vos sarcasmes, vos déformations de propos et votre volonté de destruction alors que le propos de ce film, me semble rejoindre votre fond qui me semble noble ?

    1. Bonjour Goutchtat,

      Vous n’êtes pas membre de Dur à Avaler, vous n’avez donc pas pu lire cette enquête dans sa globalité pour vous en faire un avis. C’est dommage et ce serait la moindre des choses par respect pour le travail fait avant de commenter. Car ce documentaire n’entend pas du tout dénoncer “un système répressif” comme vous dites. Il parle des solutions thérapeutiques contre la covid-19, et non des méthodes non pharmacologiques telles que le confinement ou la distanciation sociale. Peut-être confondez-vous avec Hold-Up ?

      De part le travail que je mène ici, oui, je travail pour essayer d’améliorer la qualité de vie des lecteurs, par l’alimentation, l’activité physique, la méditation, des thérapies alternatives également mais je ne promet aucun mont et merveille sur la base d’analyse imparfaite, tronquée et idéologique. Voilà toute la différence.

      Par ailleurs, je ne déforme aucun propos et n’ai aucune envie de “détruire” quoi que ce soit, ce sont vos propos et ils vous appartiennent car en complet décalage avec la réalité de ce travail d’information et d’analyse.

      Vous gagnerez à vous abonner pour lire l’enquête et découvrir les laboratoires pharmaceutiques qui se cachent derrière les intervenants pour faire la promotion de leur produit :)

      Au plaisir de vous lire,

      1. Hello FlavBer,

        Je parlais d’une théorie extrême à propos du Great Reset en ce qui concerne l’idée selon laquelle ce plan prévoirait l’extermination de la moitié de l’humanité, ou ce que certains laissent entendre.

        Après si par “Great Reset” on entend toutes les choses promises sur ce site (merci pour le lien !) alors cela ce discute car je vois des points très intéressant.

  5. Là quand même vous faites fort en lisant vos 2 articles.
    Dans votre genre vous faites exactement ce que vous reprochez à mal traités en pire.
    Faites donc une enquête sur tous ces pseudos médecins qui polluent les plateaux de télé depuis maintenant 10 mois pour voir quels sont leurs conflits d’intérêts comme Madame Lacombe qui faisait sans gêne la promotion du Remdésivir comme remède miracle, ainsi que les scandales politiques sur les masques, les tests.
    On peut avoir des convictions même divergentes, mais vous êtes dans la critique permanente de tout ce qui est inadmissible dans votre formatage médicale.
    Au point même que vous vous attaquez au directeur de Pranarôme comme promoteur non désintéressé des huiles essentielles qui pourtant sont une panacée médicale archi reconnue par les utilisateurs sur une multitude de pathologies, virales, bactériennes équivalente et parfois supérieure aux antibiotiques.
    Mais vous ne pouvez l’admettre c’est pas dans votre adn. Désolé.

    1. Cher Francis,

      Vous n’y êtes pas du tout. C’est à croire que vous avez oublié que j’ai écrit un livre pour dénoncer les dérives et les manipulations de l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire. Vous essayez d’une plutôt indécente manière de discréditer mes articles sur la base d’un procès de mauvaises intentions.

      D’ailleurs, je suis docteur en biologie pas en médecine. Je n’ai donc aucun formatage médicale comme vous aimeriez peut-être le croire et le faire croire :)

      Vous voyez des attaques alors qu’il n’y en a pas, c’est bien que vous êtes dans l’affect, dans l’émotionnel et que vous avez du mal à prendre du recul pour mesurer certaines choses. Je ne fait que rapporter une information : un intervenant qui vient défendre l’utilisation des huiles essentielles se trouvent être un directeur d’un laboratoire qui vend des huiles essentielles… c’est la définition même du conflits d’intérêts que vous n’avez aucun mal à dénoncer dans d’autres situations.

      Cherchez un peu sur mon site, vous allez voir le nombre d’articles conséquents où je dénonce des personnalités scientifiques qui ont des liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique au mépris de la loi et du code de la santé publique. Vous êtes donc l’invective gratuite, en plus d’être hors de propos dans le cas présent, et vous allez jusqu’à justifier un comportement que vous dénoncez par ailleurs. Vous utilisez donc vous-même, et pas moi, les mêmes techniques de manipulation que l’industrie pharmaceutique en tissant des liens d’intérêts avec tout le monde.

      Nous avons le même ADN Francis, votre dernière phrase est extrêmement étrange, si ce n’est difficile à comprendre.

      Mais je reste convaincu que vous arriverez à affûter votre esprit critique et prendre un peu de recul sur tout cela :)

  6. Cher Jérémy,

    J’ai regardé ce documentaire ( mal traites) et ton analyse avec intérêt.

    Je n’ai pas trouvé d’informations complémentaires concernant l’arrêt des essais sur la chloroquine au CHU d’ANGERS et dans l’étude Discovery. As-tu des informations sur cette bizarrerie ?

    Je ne comprends pas non plus pourquoi les politiques ( Gouvernement, Ordre des médecins) font de l’ingérence sur les traitements potentiels prescrits par les généralistes ? interdiction de la chloroquine, autre … As-tu de l’information sur ce sujet ?

    Merci d’avance si tu as de l’info sur ces points.

    Sten

    1. Cher Sten,

      Concernant l’étude Hycovid en France, la seule explication officielle que nous avons de l’arrêt de l’essai vient des résultats négatifs de l’étude publiée dans le Lancet, finalement rétractée. En fait, cette étude a entraîné l’arrêt du recrutement des participants mais pas de l’étude qui a été menée à son terme. Elle est malheureusement sous-dimensionnée pour montrer un effet faible de l’HCQ sur les personnes à risques. Je déplore bien sûr le fait qu’ils n’aient pas repris le recrutement des participants. Mais était-ce possible ? Suffisamment de cas ? L’étude serait toujours valide ? Je ne sais pas.

      Pour la seconde partie de ton commentaire, là aussi, c’est complexe. Il était prévu de longue date, et bien avant l’épidémie, que la chloroquine passe en substance vénéneuse par exemple. Pour la liberté de prescription des généralistes, il ne faut pas croire que ces derniers peuvent prescrire tout et n’importe quoi. Le code de la santé publique les contraints (et c’est bien normal) à ne prescrire que des médicaments dont l’efficacité est confirmée par les données de la science. C’est là que tout le débat prend forme sur la controversée hydroxychloroquine :)

      Au plaisir de te lire,

  7. Je ne rentrerais pas dans une polémique stérile, car depuis cette crise votre aversion par exemple contre Raoult est clairement exprimée dans vos articles même si vous vous en défendez et pourtant…

    Votre zèle a contrecarrer toutes les publications, messages vidéos ou autres remises en cause de la doxa officielle qu’on nous serine 24/24 hres, dont certaines sont douteuses je vous l’accorde, aurait un intérêt informatif s’il était dénué de parti pris bien orienté. C’est votre droit mais contestable à partir du moment où vous critiquez assez systématiquement toute remise en cause de la pensée unique.
    On peut donc avoir un avis différent que vous, même si votre leitmotiv c’est la randomisation fondée sur les preuves c’est votre dada.
    Alors que la médecine ce n’est pas des mathématiques.
    Vous avez écrit un article sur les masques où vous avez conclu à l’innocuité des effets sur la santé humaine par vos recherches, ce dont j’en doute encore et de plus en plus par rapport aux études passées sous silence. Juste une vidéo à ce propos, intéressante qui pourra aiguiser votre esprit critique.
    https://www.youtube.com/watch?v=v_Cjet14e9M

    1. Cher Francis,

      Ce n’est pas une polémique stérile, nous sommes en train de débattre sur des faits, avec des arguments que l’on pose sur la table. Même si je dois reconnaître que j’attends longuement les vôtre. Je taquine n’est-ce pas, même si vous gagnerez à sourcer vos affirmations qui reposent bien souvent sur des vidéos ou des témoignages invérifiables. C’est léger en guise de preuve. Et jusqu’à preuve du contraire, Dur à Avaler possède une importante dimension scientifique.

      Vous appréciez en revanche vouloir me faire des procès d’intention, qui enrichissent effectivement la stérilité du débat. Dire que j’ai une aversion contre Raoult sur la base de mes articles qui traitent de l’analyse scientifique de ses productions scientifiques est disons-le… culotté. Mon avis personnelle sur Didier Raoult importe peu, c’est la science qui prime, quand bien même le personnage n’est de mon point de vue pas très attachant, arrogant et un tantinet mégalo. C’est son droit, et chacun verra ce qu’il veut voir. C’est un hors-sujet que vous répétez souvent pour éviter de parler du fond. C’est quand même super dommage.

      Je m’intéresse à l’actualité, c’est mon travail d’analyser les faits dans le domaine de la santé, de la nutrition et du monde pharmaceutique. Et comme vous le savez, je ne peux pas tout faire non plus, même si j’aimerais beaucoup ! Il faudrait que j’arrête de dormir :)

      Mon leitmotiv n’est pas randomisation (et cette phrase montre que vous appréciez aussi mener le sarcasme cher Francis :)) mais la qualité des évidences scientifiques. On fait avec ce qu’on a. Si on a la chance d’avoir des essais cliniques randomisés contre placebo, et bien on essaye de faire avec, surtout s’ils sont de qualité. Vous savez, ce n’est pas moi qu’il l’invente, mais pourquoi croyez-vous que toutes les études non randomisées appellent à la fin à faire des études randomisées ? Pour le plaisir de le dire ? Pour le geste :) ? Car c’est important. Mais cela ne doit pas entraîner la disparition des autres évidences, qui font tout autant partant de notre arsenal scientifique pour prendre des décisions thérapeutiques.

      Concernant votre dernier point sur le masque, en plus de dénaturer mes propos car j’ai dit que la balance bénéfice/risque était favorable mais je n’ai jamais dit que le masque n’entraînait aucun risque, vous utilisez des vidéos non informatives pour défendre votre propos en parlant “d’études passées sous silence”. Vous arrivez donc à mettre à mal vous même votre argumentaire. C’est assez amusant. Qui plus est, cette vidéo montre simplement une mesure du CO2 devant la bouche, dans l’espace entre les masques et la bouche. Or, j’ai de mon côté mis de nombreuses études sur la table avec des mesures sanguines du taux de CO2 pour vérifier cette accumulation. Les études cliniques à notre disposition ne montraient aucune augmentation du C02 chez des professionnels de santé qui portaient un masque FFP2 AVEC un masque chirurgical par dessus. Mais comme je ne vous demande pas de me croire sur parole, je vous invite à lire les études scientifiques en question (et vous demande de me produire vos études passées sous silence) :

      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15340662/
      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20420727/
      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20337987/
      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23108786/

      Et même chez la femme enceinte : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4647822/

      Au plaisir de vous lire :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.