Une personne sur trois est atteinte d’insomnie dans le monde. Ce trouble du sommeil réduit considérablement la qualité de vie, avec des conséquences personnelles et professionnelles. Si les médicaments standards exposent à des risques, peut-on recommander l’utilisation d’huiles essentielles pour soulager les malades ? Enquête.

(c) Unsplash

Terribles insomnies…

Dormir, c’est important et vitale. Tellement important que nous avons besoin entre 7 et 9h de sommeil tous les jours pour être en forme, se reposer et permettre à notre organisme d’être en état de marche sans contreparties, car le manque de sommeil tue.

1/3 de notre vie passée à ne rien faire. C’est plutôt impressionnant vu sous cet angle.

Ces heures nécessaires de sommeil changent bien sûr avec l’âge, avec le mode de vie et entre chaque individu. Ce sont des moyennes générales admises par la communauté médicale et scientifique.

Manquer de sommeil, au contraire, peut rapidement et facilement nous compliquer la vie. Nous avons tous vécu des épisodes d’insomnie plus ou moins sévères. Les raisons sont nombreuses, variées et presque à toutes lister.

  • Le stress
  • Un examen qui approche
  • L’attente de résultats médicaux
  • Des relations conflictuelles au travail ou à la maison
  • Des habitudes de vie délétères (consommation excessive de café, d’écran, vie nocturne, horaires de travail décalé…)

La définition de l’insomnie est elle-même sujette à débat dans le monde médical. Car derrière ce terme, on peut regrouper un peu tout et n’importe quoi. Il y a donc des critères stricts admis pour caractériser l’insomnie (1) :

  1. Difficulté à s’endormir, à rester endormir et d’avoir un sommeil réparateur
  2. Ces difficultés sont présentes malgré des opportunités adéquates et adaptées pour avoir un bon sommeil
  3. Ces difficultés sont souvent associées à des troubles et du stress pendant la journée
  4. Ces difficultés arrivent fréquemment, au moins 3 fois par semaine

L’insomnie peut littéralement nous pourrir la vie. La littérature scientifique montre les conséquences de ce trouble du sommeil, qui touche entre 6 à 50 % de la population selon les régions et l’âge (2).

Les conséquences d’un sommeil perturbé sont nombreuses et sérieuses (3) :

  • La qualité de vie générale baisse
  • la productivité au travail baisse également avec une augmentation de l’absentéisme et des frais de santé liés à ce trouble
  • Les insomniaques sont d’avantages touchés par la dépression ou l’anxiété
  • Les insomniaques ont entre 2.5 et 4.5 fois plus de risque d’avoir un accident dans la vie de tous les jours (au travail, en voiture…)

Ces constatations nous amènent logiquement aux traitements, pour enrayer ce problème presque de santé publique.

Grasses matinées : le mythe des heures de sommeil à rattraper ?

Nous en avons déjà tous des faits… Les fameuses grasses matinées ! Après une semaine de travail avec des restrictions de sommeil et des alarmes qui rendent fou, on apprécie les week-ends de libre pour dormir pendant des heures jusqu’à midi. Les grasses matinées apparaissent comme nécessaires pour rattraper son manque de sommeil, et donc bénéfiques, mais pourtant, les études scientifiques sont loin d’être unanimes. Elles pourraient, dans certaines situations, aggraver la situation. Enquête.

La difficulté de traiter l’insomnie

Traiter l’insomnie n’est pas simple. Vraiment pas.

Ce trouble implique de nombreuses facettes de notre vie, de notre environnement personnel et professionnel. Il est convenu que l’approche doit être multidisciplinaire et globale avec un accent en premier lieu des changements de comportements et de son environnement.

On parle bien souvent des thérapies cognitives et comportementales visant à rétablir un équilibre global pour retrouver un sommeil régulier et réparateur.

Cette thérapie non médicamenteuse s’appuie sur cinq piliers (4) :

  1. La thérapie cognitive
  2. Le contrôle des stimulations
  3. La restriction du sommeil
  4. L’hygiène du sommeil
  5. La relaxation

Cette méthode globale est jugée efficace pour essayer de sortir de l’insomnie chronique, et doit être priorisée avant de penser à des solutions médicamenteuses qui exposent à des effets secondaires, des risques d’addiction et de surdosage.

Les plus jeunes sont également touchées par ce trouble et suivent globalement la même stratégie de traitement (5).

En parallèle à ces méthodes éprouvées, exposant à des niveaux différents de risques et de bénéfices, se placent des stratégies et thérapies alternatives comme la méditation, dont j’ai réservé un article ici, l’homéopathie, et les huiles essentielles.

C’est toute la question centrale de cet article, avec le rôle et l’intérêt de certaines huiles essentielles (notamment la lavande fine) pour soulager les problèmes d’insomnie, en évitant d’importants changements de vie et l’utilisation de médicaments.

L’homéopathie est-elle efficace contre l’insomnie ?

L’interminable débat sur l’efficacité ou non de l’homéopathie se pose cette fois-ci sur l’insomnie. Un problème de santé qui touche de plus en plus de personnes avec des conséquences parfois importantes sur la vie personnelle et professionnelle. L’homéopathie est-elle efficace contre ce trouble du sommeil ? C’est compliqué.

Une personne sur trois est atteinte d’insomnie dans le monde. Ce trouble du sommeil réduit considérablement la qualité de vie, avec des conséquences personnelles et professionnelles. Si les médicaments standards exposent à des risques, peut-on recommander l’utilisation d’huiles essentielles pour soulager les malades ? Enquête.

Terribles insomnies…
Dormir, c’est important et vitale. Tellement important que nous avons besoin entre 7 et 9h de sommeil tous les jours pour être en forme, se reposer et permettre à notre organisme d’être en état de marche sans contreparties, car La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.