Des vaccins produits en un temps record pour une maladie encore inconnue il y a un an de cela. Joue-t-on aux apprentis sorciers avec cette vaccination ?

Source : Ivan Diaz

La réponse vaccinale contre la pandémie

Les firmes pharmaceutiques ont très tôt dans le démarrage de cette pandémie de Covid-19 mis en branle la machinerie scientifique et médicale pour développer un vaccin, le plus rapidement possible.

Nous avons assisté à un bouleversement des standards scientifiques et des durées habituelles de tests et d’essai clinique pour produire des vaccins en des temps record, avec une balance bénéfice/risque positive.

Plusieurs vaccins (principalement à ARN messager viral) sont aujourd’hui déployés dans de nombreux de la planète, avec celui de Pfizer-BioNTech de loin le plus connu et le plus distribué jusqu’à présent (avec celui d’AstraZeneca en seconde position).

Israël a mis la barre très haut en vaccinant très rapidement sa population selon le schéma en deux doses espacées d’une vingtaine de jours. Les premiers résultats scientifiques en situation réelle dans ce pays sont positifs et encourageants. Le vaccin pourrait bien agir contre la transmission virale, et semble efficace pour réduire les hospitalisations graves ainsi que les décès.

On remarque une certaine cohérence entre les résultats des études cliniques et en situation réelle. Ce qui est rassurant, et comble des manquements importants soulevés dans la méthodologie d’évaluation de ces vaccins.

Mais cette campagne mondiale de vaccination affronte de nombreux obstacles, aussi bien scientifique que technique. Car si la vaccination offre aujourd’hui des promesses de reprendre la main sur les infections et la pandémie, la nature même des schémas vaccinaux et du virus laisse de dangereuses portes ouvertes, notamment sur l’émergence de variants résistants.

On peut rajouter à cela la relative nouveauté de cette technologie (elle existe depuis 20 ans) avec une utilisation à aussi large échelle, et toutes les questions et rumeurs qui circulent à son propos, n’encourageant pas le volontarisme dans certains endroits du monde.

Vaccins contre le Covid-19 : des promesses et des risques

La pandémie de Covid-19 a lancé une course contre la montre au développement de vaccins efficaces et sans danger. Que valent ces vaccins et cette nouvelle technologie à « ARN »? Toutes les réponses dans un dossier inédit.

Vite fait, bien fait ?

Les vaccins à ARN messager contre la Covid-19 ont été développés à une vitesse jamais observée auparavant. Douteux pour certains, ou logiques pour d’autres, jamais nous n’avons mis autant de moyens humains et financiers sur un seul sujet.

Nous savons aussi que les étapes de recherche et développement ont été bousculées avec un agenda imposé par le virus et la pandémie. Les étapes de développement ont été imposées les unes aux autres pour gagner le plus de temps possible.

Des vaccins produits en un temps record pour une maladie encore inconnue il y a un an de cela. Joue-t-on aux apprentis sorciers avec cette vaccination ?

La réponse vaccinale contre la pandémie
Les firmes pharmaceutiques ont très tôt dans le démarrage de cette pandémie de Covid-19 mis en branle la machinerie scientifique et médicale pour développer un vaccin, le plus rapidement possible.

Nous avons assisté à un bouleversement des standards scientifiques et des durées habituelles de tests et d’essai clinique pour produire des vaccins en des . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

6 commentaires
  1. Je ne suis pas un anti-vaccin primaire mais………….

    J’ai la chance de pouvoir lire d’autres documents que les conventionnels suis même de temps en temps en relation avec des professeurs d’université, médecins, scientifiques, pharmaciens, virologues, infectiologues ……….. qui ne partagent pas du tout le “tout vaccin” Or, tous ces spécialistes et leur nombre n’est pas anodin, ont tous usés leurs culottes sur les mêmes bancs des universités et facultés de médecines que tous les autres en ayant obtenus les mêmes diplômes. Pourquoi auraient-ils tous toujours tord, et les autres toujours raison, en n’étant pas d’accord avec leurs confrères ?? Pourquoi ne leur donne-t-on pas le droit de parole dans les médias officiels et autres comités scientifiques ?? Cela interroge !! Pourquoi les uns et les autres ne peuvent-ils pas trouver un consensus pour enfin finir avec toutes ces polémiques.

    Avec tout ce qui se passe autour de la vaccination et le traitement de la Covid, comprenez-vous pourquoi nous sommes légitimement méfiants avec une juste raison ?? Il n’y a jamais de fumée sans feu.

    1. Je peux voir tous les sons de cloches différent dans les médias. On a eu des Perronne, des Toubiana, des Toussaint, des Raoult qui ont pu s’exprimer librement et donner des avis discordants.

      Je pense que tu confonds la recherche de compromis avec celle du consensus, ce n’est pas vraiment la même chose. Les polémiques scientifiques sont nécessaires et saines quand elles permettent d’améliorer le système, trouver des failles et des problèmes, et au final, améliorer la qualité des soins pour la population.

      Pour revenir sur l’argument de quantité de médecins, oui mais combien de médecins, pharmaciens, radiologues, scientifiques, virologues sont du côté du vaccin ? Est-ce que cela est en soi un argument ? Pas vraiment, dans un cas comme dans l’autre.

  2. Vous dites que la pharmaco-vigilance britannique n’a pas fait remonter de cas de thromboses avec l’Astra-Zeneca, c’est faire confiance à un système de déclaration que la plupart s’accorde à dire que la sous-déclaration est patente. La pharmaco-vigilance remonterait 1/100 à 1/10 des cas au mieux. Dans le cas présent il faut aussi prendre en compte que l’Astra-Zeneca est un vaccin britannique. De plus, on apprend à tous les étudiants en médecine que les incidents post-vaccinaux sont des coïncidences, ce qui est possible, mais comment le savoir s’il n’y a pas un traitement statistique par absence de signalement. Le défaut de déclaration d’incident post-vaccinal devrait être un délit passible d’une sanction car cela s’apparente à la mise en danger de la vie d’autrui (les futurs vaccinés).
    Vous dites que le Pfizer provoque autant de thromboses que l’Astra-Zeneca mais quelles sont les sources.
    Car s’il n’y a que l’Astra-Zeneca qui provoque des thromboses dire que ce n’est pas une coïncidence est scientifiquement valable, c’est d’ailleurs ce qu’a conclu l’ANSM.
    Sur la probabilité de modification de notre ADN même si elle est infinitésimale, il suffit qu’elle ne soit pas nulle pour arriver à tout moment même avec des faibles nombres de vaccinés. C’est le propre des probabilités.

    1. C’est bien vrai pour la pharmacovigilance.

      Mais dans ce cas précis, on est face à une situation extraordinaire où l’on sait que la pharmacovigilance est renforcée. Cela n’empêche pas le fait d’être vigilant et de rester prudent dans l’interprétation des chiffres.

      Pour la modification de l’ADN, oui elle n’est probablement pas nulle, mais si vous comparer avec l’infection naturelle, alors ce risque devient extrêmement plus élevé qu’avec la vaccination.

  3. Salut Jérémy,

    Que penses-tu de ces “résultats” : https://lesmoutonsenrages.fr/2021/07/18/dr-charles-hoffe-62-des-patients-vaccines-contre-le-covid-ont-des-dommages-cardiaques-permanents/?fbclid=IwAR2RY8Gv3_3b28AAdoDJKM2Mixu2ZbsyTsTkfoh922ZItdnJ-PDKQO6Er5

    Je ne sais pas si tu connais ce site, mais ils avaient déjà balancé pas mal de conneries sur les chemtrails etc. (je dis ça parce que je suis ingénieur météo donc je connais le sujet), a priori encore un site propagandiste voire complotiste…

    Merci et au plaisir !
    Thibaut.

    1. Hello Thibaut,

      Je pense que tu as déjà répondu à ta question… Oui ce site n’est pas fiable et les informations ne sont pas sourcées. Il vaut mieux trouver son information ailleurs.

      Excellente journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.