Une étude vient d’apporter une triste nouvelle pour les amateurs de jus et smoothies verts à base de légumes et de fruits : ils n’ont eu aucun effet sur la santé d’une trentaine de participants. Ces résultats ont remué le microcosme “détox” qui ne jure que par ces jus verts. On va revenir calmement là-dessus.

On essaie de lire l’article en entier, et de poser éventuellement des questions si des points vous échappent, avant de déballer votre furie sanguinaire que je me ferais un plaisir de publier et répondre.

Mangez des fruits et des légumes !

Je le sais, vous le savez, votre adolescent le sait aussi et même votre grand-mère : il faut manger des fruits et des légumes régulièrement et en quantité pour être en bonne santé.

Les fruits et les légumes apportent de nombreux nutriments dont le corps raffole pour fonctionner correctement, avec des glucides bien sûr, des vitamines, des oligo-éléments, des caroténoïdes, et des composés phénoliques aux effets antioxydants.

Ils nous apportent les importantes fibres qui permettent de réguler de nombreuses fonctions de l’organisme, de la satiété à la régulation de la glycémie en passant par le transit intestinal.

Elles favorisent aussi le développement de la “bonne” flore intestinale. Elles sont vraiment importante et les derniers rapports du PNNS (Plan National Nutrition Santé en France) révèlent que l’on en consomment pas assez !

Alors je n’invente rien, manger des fruits et des légumes, et encore mieux de saison et produits pas loin de chez vous, et avec le moins de produits phytosanitaires possible, c’est excellent pour la santé.

Je pourrais mettre des dizaines et des dizaines de références scientifiques, des méta-analyses et autres études épidémiologiques que ça ne serviraient à rien.

La mode des jus “détox”

Non. Aujourd’hui, dans cette grande course que l’on essaie tous de remporter contre les maladies et les problèmes de santé, chacun possède ses petites astuces et combines pour être en bonne santé.

Depuis un moment maintenant on voit émerger les fameuses cures détoxifiantes ou “détox” qui visent à saturer le corps de produits fondamentalement bon pour la santé, des fruits et des légumes notamment, pour amplifier le nettoyage de l’organisme et se débarrasser des toxines qui encrassent nos cellules.

Je ne reviens pas sur la nature de ce mouvement et l’intérêt plus ou moins discutable du phénomène, mais les cures à base de légumes et fruits frais sont au centre de cet intérêt. De nombreuses personnes utilisent des machines ou des mixeurs pour se préparer les jus quasi sacrées, et ne cessent d’en vanter  les vertus.

De nombreux témoignages fleurissent sur la toile pour défendre l’utilisation de ces jus pour à peu près toutes les maladies et problème de santé qui existent, en passant par un regain d’énergie ou de motivation.

Les témoignages sont pratiquement tous positifs, en fait je n’en ai jamais vu des mauvais, et franchement, pour avoir fait plusieurs “juice party” où on s’enfile des hectolitres de jus de céleris, carottes, salade, radis, pomme, bananes, concombres, c’est juste excellent et incroyablement désaltérant.

Mais est-ce bon pour la santé ? Oui après tout, qu’en dit la science ? Celle que les pro-smoothies aiment citer quand elle démolit la consommation de viande rouge, de charcuterie ou de lait

Que dit cette science que j’utilise moi aussi pour démêler le vrai du faux des bienfaits de l’alimentation végétarienne ou végétalienne ?

Justement, elle n’en dit pas forcément du bien, et c’est bien pour cette raison que les commentaires à la suite de la publication négative sur les jus verts sont explosifs. Elle vient de frapper sans prévenir.

Mais rassurez-vous, cet article ne vous dira pas d’arrêter de boire des jus ou smoothies de fruits et légumes, bien au contraire (j’entends un ouf de soulagement ?).

33 cl de jus verts sans le moindre effet

Un bon verre de jus de légumes le matin ! Délicieux, mais est-ce bon pour la santé ?

Une étude vient d'apporter une triste nouvelle pour les amateurs de jus et smoothies verts à base de légumes et de fruits : ils n'ont eu aucun effet sur la santé d'une trentaine de participants. Ces résultats ont remué le microcosme "détox" qui ne jure que par ces jus verts. On va revenir calmement là-dessus.

On essaie de lire l'article en entier, et de poser éventuellement des questions si des points vous échappent, avant de déballer votre furie sanguinaire que je me ferais un plaisir de publier et répondre . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

18 commentaires
  1. Bel article. Pour moi la principale interrogation par rapport à l’étude est le régime alimentaire de ces personnes en dehors des jus. Si elles sont déjà sensibilisées à la nutrition et consomment énormément de fruit, légumes et épice on alors un vrai effet beuf par rapport à tout ce que l’on va introduire en quantité relativement moindre (33cl de jus). Le fait que les sujets soient «en bonne santé» (là aussi on pourrait avoir toute une batterie de marqueur pour mieux en juger) peut laisser présager cet effet. Pour l’acidité envers l’email des dent, on peut préciser que l’on a le même effet avec beaucoup d’autres boissons comme thé vert et café, mais qu’il suffit de se rincer avec une grosse gorgée d’eau ensuite pour l’éviter. Enfin, pour ne citer personne, T. Casanovas vante surtout l’effet bénéfique très tangible des jus chez des personnes très affaiblis au niveau du système digestif pour les aider transitoirement à atteindre facilement un volume de «vert» suffisant dans la journée. Cela reste à creuser… Au final, le travail masticatoire et les fibres son une raison suffisante pour ne pas investir dans un extracteur, sauf si l’on veut essayer se faire beaucoup de lait végétaux maisons (coco, soja…) et c’est pourquoi j’ai cédé ;-)

    1. Tu as raison Florent sur le manque de donnée concernant l’alimentation des participants. Il y a aussi un manque concernant l’activité physique, et cela montre bien que cette étude est loin d’être irréprochable et/ou parfaite et qu’elle doit quand même être prise avec précaution (comme toutes les études en fait, mais tu le sais bien !)

      Bien vu pour le rinçage de la bouche après avoir bu des boissons qui peuvent abîmer l’émail.

      D’accord avec toi pour les bénéfices des jus sur des personnes très affaiblies. Ce sera d’ailleurs surement la prochaine étude sur ce sujet…:)

      1. Bonjour,
        bon article.
        Tout est dans l’équilibre.
        Plutôt jus vert que coca!!
        Le changement d’alimentation selon Casanovas nous a été bénéfique et nous a éclaire en 2010 pour notre mode de vie. Ensuite on adapte à nos besoins
        et possibilités. Mais cela fut très favorable.
        Un bon équilibre d’alimentation, une alimentation variée, bio, complète, modeste en quantité, bon équilibre physique etc….spirituel…..à chacun sa recette et son bonheur.
        La magie ne réside pas dans le jus vert mais dans l’équilibre ,la perception de soi et de sa vie.
        Alors le jus vert en plus n’est pas nocif avec soupe ou galettes pour utiliser les résidus et ne rien gâcher!!!! Le changement “mesurable” est l’attitude du consommateur qui prend conscience de lui même et de son environnement etc…….
        Merci pour vos recherches.

  2. Juste une petite remarque concernant l’intérêt que vous portez aux commentaires apportés à vos articles : vous apportez une réponse uniquement si vous vous sentez « attaqué «  ou bien si le commentaire va dans le sens de votre article ! En revanche si jamais on vous pose une question à laquelle le demandeur espère votre point de vue, on obtient rien de votre part ( sauf les commentaires souvent inutiles des autres lecteurs). C’est vraiment dommage !

    1. Je suis un peu surpris de ce commentaire. Je viens de lire les quelques 200 derniers commentaires, et j’essaie, tant bien que mal, de répondre à tous le monde, surtout si on me demande une précision concernant l’article. A partir du moment où vous dites que je répond “uniquement si vous vous sentez « attaqué « ou bien si le commentaire va dans le sens de votre article !” ça commence déjà a faire du monde, tout le monde en fait !

      Après, oui, je vois que certaines personnes me demandent souvent “et les croquettes X ou Y, elles sont bonnes ou pas ?” Mais soyons honnêtes, pour ce cas précis, j’ai écrit un livre dessus, et j’en reçois des dizaines par mail des demandes comme celles-là. C’est parfois épuisant mais c’est le jeu des commentaires.

      Vous voyez, je réponds à ce commentaire alors qu’il n’invite pourtant à ne faire aucun commentaire. Il est même légèrement hors sujet par rapport à l’article. Et vous savez, des fois c’est moi qui n’ai aucune réponse après avoir posé des questions. Et il faut aussi prendre en compte que je répond aux commentaires FB, Twitter… Ca commence à en faire. Et je ne parle même pas de ma messagerie FB que je ne consulte que rarement et qui a pourtant parfois des commentaires très intéressants.

      Mais après je le concède, parfois je n’ai pas le temps de répondre à tout le monde, et c’est bien pour cela que j’ai arrêté la publication des commentaires 1 mois après la parution de l’article. L’échange doit être immédiat dans l’idéal. Regardez les derniers articles et vous verrez (je pense).

    1. 9 semaines, c’est pas mal du tout pour observer des changements sur des marqueurs métaboliques de ce type. Après, le fait qu’ils soient en bonne santé et aussi une idée pas si mauvaise. Combien de personnes en bonne santé font ce geste pensant aller encore mieux ? C’est une réponse qu’il faut prendre en compte mais mesurer avec tout ce que l’on sait d’autres sur ce sujet.

  3. Je suis d’accord : la consommation des jus doit s’inscrire dans une démarche plus large de modification de son alimentation.
    De plus, il faudrait boire au moins 50 centilitres par jour de jus pour en mesurer les effets bénéfiques (cf. Norman Walker) éviter les jus sucrés qui font grimper la glycémie (pas plus de 30% de fruits dans un jus, le reste étant des légumes) et surtout modifier son alimentation en diminuant considérablement (voire en supprimant) les farines, cesser de consommer les produits industriels, la viande rouge, jeûner régulièrement (un jour par semaine ou tous les matins) et bien sûr faire 30 minutes d’activité par jour et… boire un bon verre de vin rouge de temps en temps ;-)
    Gaëtan

    1. Supprimer les aliments transformés, oui. Mais les céréales ou la viande rouge, qui ne te sont peut être pas indispensables, sont vitaux pour certains!

      Nombre de végétariens (ou végétaliens) m;avouent en fait aimer les produits animaux…
      A l’inverse, combien de personnes parties dans le cétogène revivent lorsque je leur propose d’ajouter des glucides ;)

      A chacun de fermer les écoutilles et d’écouter son corps…

    2. Merci de ce commentaire. J’abonde en ton sens sauf peut-être pour la viande rouge. Certes, nous avons une analyse de l’OMS qui montre qu’elle est cancérigène probable mais il y a des problèmes dans l’analyse, et je pense qu’une consommation raisonnable d’une viande de bonne qualité est bon pour la santé. Il y a des personnes qui suivent des diètes “carnivores” et se nourrissent exclusivement de gras et de protéines animales et se portent comme des charmes… Je suis en train de faire des recherches sur ce sujet.

      En tout cas, la modération et la recherche de la qualité doit primer, peu importe l’origine des aliments. Ce point discrédite bien entendu les charcuteries et autre biftecks industriels riches en graisses et en additifs cancérigènes (les fameux nitrites E250 et E252), et tellement d’autres.

      Pour le vin… peut-être oui, si cela fait plaisir et du bien, sinon ce n’est pour moi pas une recommandation santé non plus :)

      1. Exactement.
        Les études prouvant la cancérogénicité de la viande rouge ont été réalisées avec de la viande tout venant!
        Jérémy, tu trouveras plein d’infos sur le site “Clair et lipide” ;). Entre autres, les travaux de Weston Price.

  4. Bonjour Jérémy,
    Voici le point de vue d’une pharmacienne nutritionniste, si tu l’autorises ;)
    Excellent article (comme souvent sur ce site), dont je partage quasi tous les items.

    Comme certains, je suis passée par une grosse détox , entre autres à base de jus de fruits & légumes. Une quarantaine de symptômes ont disparu en moins de 9 semaines!
    Avec du recul :
    – J’avais inclus cette cure dans un virage vers un crudivorisme végan (que je ne conseille pas du tout). J’avais donc supprimé tous les produits transformés, et je mets mon amélioration sur le compte de ce paramètre essentiellement. (Il faut ensuite , et sur la longueur, permettre au corps de se reconstruire, en particulier grâce aux protéines et aux graisses, donc gare aux cures trop radicales et aux jeûnes trop répétés)
    – Cette (trop) longue cure de végétaux, avec une opulence de fruits, m’a flingué la glycémie. Ca a été compliqué ensuite de revenir à l’équilibre…
    – Je conseille désormais la consommation des fruits & légumes entiers, ce qui permet de bénéficier des fibres et de limiter l’oxydation (et économise de l’électricité!)
    – Mais jus & smoothie peuvent en effet permettre à des réfractaires d’avoir leur apport en micronutriments. Avec une préférence pour les smoothies, avec leurs fibres. Et les jus pour sportifs et pathologies intestinales.

    Quant à tes problèmes de peau, gare aux aliments fermentés : tous ne sont pas supportés par tous! Certains supportent très bien les aliments en saumure, d’autres pas. Dans le vinaigre, d’autres pas. Les laitages fermentés, d’autres pas. Etc etc
    C’est impossible de rentrer dans un moule : seule une approche hyper individualisée te permettra d’apporter le bon carburant à ton moteur, qui ne sort par d’une chaîne d’usine, mais qui est absolument unique!
    Si tu as le temps, seule une alimentation en conscience , avec tenue très rigoureuse d’un journal alimentaire, te permettra de cibler tes besoins individuels.
    Sinon, le profilage alimentaire fait gagner du temps, n’hésite pas à me contacter;)
    Hélène ALTHERR

    1. Merci de ce témoignage Hélène !

      Je suis bien d’accord avec toi et j’essaie aussi de mon côté de faire un “profilage” précis de mon alimentation mais surement pas assez…

      Chaque personne est unique et réagi différemment aux différents aliments, nous sommes sur la même longueur d’ondes. C’est bien pour cette raison que les conseils généraux… restent des conseils généraux qui ne marcheront pas pour une part plus ou moins significative des gens…

      Bref, je vais t’envoyer un mail :) A très bientôt (et merci pour le gentil commentaire).

  5. D’accord, un légume ou un fruit entier sont encore toujours de meilleures solutions que des jus concentrés.

    Par contre un jus de légume (pas de fruit trop sucré) est très alcalinisant ce qui est bénéfique pour des personnes en hyperacidité.

    1. Bonjour Richard,

      Je pense que si on est en “hyperacidité” (tu veux peut-être dire acidose ?) il serait beaucoup plus intéressant d’arrêter de manger ce qui déclenche cette hypoeracidité plutôt que prendre une sorte de “médicament” pour traiter le symptôme, ne penses-tu pas ?

Commentaires désactivés.

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.