Copyright 2012 - 2018 Dur à Avaler

Dur à Avaler est un blog d'information sur la santé, la nutrition, l'univers du médicament et les conflits d'intérêts. Le blog est entièrement sans publicité pour faciliter la lecture des articles. Les articles sont le résultat d'une recherche scientifique minutieuse pour apporter des conseils et lancer des débats constructifs. Les article sont rédigés par Jérémy Anso, docteur en biologie et des auteurs invités pour des sujets particuliers. Le blog n'a pas vocation à remplacer le lien entre un patient et son professionnel de santé, mais bien de le renforcer par la confiance, la lecture critique des évidences scientifiques et le rendre plus transparent.

Manger des fruits serait bon pour la santé. Nous avons des dizaines et des dizaines d’études épidémiologiques qui associent la consommation de fruits avec un bon état de santé. Ok. Nous avons aussi des études qui montrent l’inverse. Ok.

D’ailleurs, ce message est très bien passé dans la tête des Français grâce au travail acharné du gouvernement à travers ses différents PNNS (Plan National Nutrition Santé), même si cela ne s’est pas franchement traduit en changement des habitudes alimentaires.

Pourquoi le PNNS a-t-il échoué durant 15 ans à nous faire consommer davantage de fruits, de légumes, de fibres ?

Voir l’analyse et le bilan de tous les programmes dans mon ouvrage “Santé, mensonges et (toujours) propagande”

Nous mangeons encore trop peu de fruits, frais et entier, pourvoyeurs de fibres, de micronutriments essentiels ou non, avec une balance énergétique faible.

  • Pour quelles raisons ? Nous ne savons pas trop ou plutôt, il existe beaucoup de paramètres : le prix, les variétés, les habitudes alimentaires, le contexte socio-éducatif et parfois les idées reçues.

L’une d’entre elles serait que la consommation excessive de fruits pourrait augmenter la prise de graisse, et à terme augmenter le poids, à cause du fructose souvent malmené dans la presse et les études scientifiques.

Donc parfois, il est bon ton de se faire l’écho de nouvelles études qui viennent enfoncer les derniers clous d’un cercueil rempli d’idée reçue sur la consommation de fruit.

Cette nouvelle étude a été publiée par le scientifique et blogueur américain Stephen Guyenet il y a peu et démontre, à travers une synthèse méthodique de la littérature, que la consommation de fruits frais et entiers est vraisemblablement bonne pour la santé, et lutte plutôt contre l’adiposité1.

S’il fallait une étude pour s’en convaincre et en finir avec cette idée reçue qui peut encore naviguer dans certains esprits et groupes de réflexions, il n’y a désormais plus vraiment de doute.

Stephen Guyenet est le fondateur de l’association Red Pen Review qui propose de faire des analyses critiques des ouvrages grand public sur la santé et la nutrition, comme on en voit beaucoup paraître. Cette association publie les critiques sur son site internet du même nom, avec une mesure globale et dans le détail des analyses. Cliquez ici pour en découvrir davantage sur cette association.

Voilà donc une étude de bon sens, logique qui mérite d’être assortie de quelques recommandations.

  1. Il convient de garder en mémoire que c’est la consommation de fruits entiers et frais qui est associée positivement avec des paramètres métaboliques
  2. La consommation de jus de fruits, industriels surtout, n’est pas du tout recommandé sur une base régulière2. C’est même tout le contraire qu’il faudrait faire (de temps en temps, ça va3).
  3. Il serait encore plus intéressant de favoriser la consommation de fruits de saison et locaux, qui n’ont pas traversé l’autre bout du monde pour finir dans votre cuisine

Au final, pas de quoi fouetter un chat, mais cela permet au moins de rappeler certains points importants concernant la consommation de fruits, de jus et leur effet sur la santé. Bref, mangez des fruits !

Ne partez pas tout de suite ! Mangez des fruits, ok, mais à quoi cela peut-il bien servir s’ils n’ont plus aucun nutriment comme certaines études le suggèrent ? Découvrez ici une analyse inédite sur l’érosion véritable, ou la perte des nutriments, dans les fruits et les légumes. Est-ce que nos pommes d’antan n’ont plus rien à voir avec celle d’aujourd’hui ?


Références

1. Guyenet, S. J. (2019). Impact of whole, fresh fruit consumption on energy intake and adiposity: a systematic review. Frontiers in Nutrition, 6, 66.

2. Imamura, F., O’Connor, L., Ye, Z., Mursu, J., Hayashino, Y., Bhupathiraju, S. N., & Forouhi, N. G. (2015). Consumption of sugar sweetened beverages, artificially sweetened beverages, and fruit juice and incidence of type 2 diabetes: systematic review, meta-analysis, and estimation of population attributable fraction. Bmj, 351, h3576.

3. Auerbach, B. J., Littman, A. J., Tinker, L., Larson, J., Krieger, J., Young, B., & Neuhouser, M. (2017). Associations of 100% fruit juice versus whole fruit with hypertension and diabetes risk in postmenopausal women: Results from the Women’s Health Initiative. Preventive medicine, 105, 212-218.

Total
59
Shares

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

2 commentaires
  1. Bonjour, j’aurai aimé pouvoir lire un article sur la consommation de fruits et le diabète, je suis Guadeloupéenne et beaucoup de médecins interdisent de manger des mangues, bananes et autre fruits sucrés quand on est diabétique, est-ce justifié ?
    D’ailleurs certains diététiciens dans les établissements de santé qui traitent les patients obèses et en surpoids conseillent de ne pas manger beaucoup de fruits.
    Est ce justifié ou alors il ne faut juste pas les associer avec trop de produits transformés , féculents et sucres ajoutés.

  2. Un article plein de bon sens mais c’est vrai qu’on a de plus en plus de mal à s’y retrouver entre les conseils nutritifs que l’on lis un peu partout (de part les gouvernement, blogs spécialisés comme le votre etc…) et les produits que l’on retrouve dans les commerces…

Répondre à maguy GOBERT Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie.