© dashu83| Freepik

Une petite infusion de Ginseng pour booster votre libido et renforcer un membre défaillant ? Pourquoi pas. Vous ne risquez pas grand-chose, mais n’attendez pas non plus des miracles !

Quand la virilité se ramollit

Un homme sur deux souffrira de problème d’érection entre 40 et 70 ans d’après de vastes études menées dans des pays occidentaux (1).

Des problèmes de virilité qui auront des conséquences importantes dans la vie des hommes touchés avec :

  • des difficultés d’avoir des rapports sexuels
  • une augmentation des cas de dépression
  • une baisse de l’estime de soi
  • et finalement une baisse globale de la qualité de vie

Ces problèmes de virilité sont relativement bien connus du corps médical. Les raisons également.

90 % des cas sont d’origine organique, ou autrement dit, une défaillance du corps pour avoir et maintenir une érection suffisamment longtemps. L’âge est donc le principal facteur de risque d’avoir ce genre de problème.

Mais pas uniquement.

Le tabagisme aussi, l’hypertension, l’obésité, un mode de vie trop sédentaire (assez corrélé avec de nombreux problèmes de santé…), mais aussi des traumatismes et des chirurgies au niveau du pelvis.

Pour le reste, la science avance des problèmes psychologiques qui entraîneront des problèmes d’érection.

Pour y faire face, les laboratoires ont pu mettre au point des médicaments inhibiteurs de la phosphodiestérase, dits plus vulgairement, on parle de vasodilatateur.

La célèbre pilule bleue qui commence par un V est un illustre représentant, efficace dans la majorité des cas pour retrouver un afflux sanguin conséquent.

Mais ce n’est pas la seule solution en vogue, surtout dans les pays asiatiques où la médecine traditionnelle offre une solution pour n’importe quel problème.

La virilité n’est pas oubliée.

Diabète : l’Aloe Vera est-il efficace et sans danger ?

L’aloe vera est une plante de référence en santé naturelle. Elle est plébiscitée dans la lutte contre la diabète. Est-ce que cette plante est capable d’aider un diabétique ? Voici les réponses de la science.

La nature à la rescousse de la virilité

Vous le savez bien, mais la nature a toujours des solutions à nous proposer, et même pour les cas qui touchent à la virilité masculine !

Crédit : eekim on Visualhunt

On retrouve parmi ces solutions le ginseng, une racine très populaire dans les pays asiatiques, mais aussi dans le reste du monde.

Elle est consommée dans au moins 35 pays avec des vertus différentes selon les variétés, car il en existe plusieurs, et grâce notamment aux fameux ginsenosides (plus de 150 identifiés jusqu’à présent).

L’intérêt du ginseng pour traiter les problèmes d’érection vient de ses propriétés sur d’autres pathologies, notamment cardiaque et vasculaire.

L’amélioration des fonctions cardiaques laisse entendre que la racine pourrait avoir un effet pour corriger l’afflux sanguin défaillant.

Pourquoi pas.

L’effet serait à plusieurs niveaux.

  1. Une action directe sur le muscle caverneux avec la production d’oxyde nitrique (NO)
  2. Une action plutôt indirecte en améliorant la santé générale du patient (cardiovasculaire, fatigue, stress)
  3. Une action plutôt psychologique avec une régulation du centre humoral pouvant jouer sur la libido et le désir sexuel… et donc la capacité d’avoir et maintenir une érection.

Le Ginseng, efficace ou pas contre les problèmes d’érection ?

Plusieurs essais cliniques ont déjà été réalisés pour tenter de répondre à cette question… importante pour les hommes.

Plusieurs synthèses de ces études ont même été faites, montrant l’intérêt de la racine pour lutter les problèmes de virilité.

C’est dans ce contexte que la collaboration Cochrane, connue pour publier des synthèses de très haute qualité pour les décideurs politiques, médicaux et les professionnels de santé, a fait sa propre analyse de la situation (2).

Le bilan est mitigé.

Toujours un peu déprimant, mais oui, les études sont globalement de mauvaise qualité. Pas super sérieuse, pas super bien faite non plus. Pas super informative donc. C’est dommage, car c’est important pour prendre des décisions importantes.

Pour le groupe responsable de la méta-analyse Cochrane (à découvrir ici les problèmes avec ces méta-études), le bénéfice sur l’érection est « trivial ».

Pourquoi donc ? Car en se basant sur les échelles standardisées pour mesurer les fonctions érectiles (oui il faut des échelles standard pour comparer), on note une amélioration significative de 4 points sur une échelle qui en comprend 30.

Le bénéfice est donc statistiquement présent, mais cliniquement absent, manifestement.

Statistiquement ou cliniquement significatif : L’importance de faire la différence

Les résultats d’une étude “statistiquement significatifs” n’impliquent pas forcément un bénéfice ou une avancée pour les malades. Un résultat doit avant tout être cliniquement significatif. Faisons le point sur l’importance de cette différence.

Une autre échelle de mesure de la fonction érectile retrouve des résultats similaires. Si on remarque une amélioration dans les comparaisons entre ginseng et placebo, la portée du bénéfice est si faible qu’elle ne se traduirait cliniquement par rien de bien probant.

Sur la satisfaction des utilisateurs de la racine aux plantureuses promesses au cours de leurs ébats, on note là aussi une amélioration significative.

Une amélioration de seulement 1 point sur une échelle standardisée de 0 à 15.

Pas de quoi fouetter un chat.

Pour autant, l’utilisation des racines semble ne présenter aucun effet indésirable ou alors très peu, avec potentiellement une amélioration de l’estime personnelle de ses capacités érectiles pendant les ébats…

En conclusion : pourquoi pas essayer ! Sans espérer une rémission miraculeuse et des effets spectaculaires, certains hommes peuvent en retirer des bénéfices sans risque majeur !

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.