2 Mois sans Gluten, puis réintroduction.

gluten-intolerance-maladie-coeliaque-ble

Le gluten, c’est quoi ?

Le gluten, c’est connu, ultra connu. Tout le monde a déjà entendu parler, au moins une fois, du gluten dans notre alimentation et des dangers de sa consommation.

Oui, des dangers de sa consommation, car le gluten est souvent associé à des risques de maladies inflammatoires (par exemple) et bien d’autres.

Mais avant tout, le gluten c’est quoi ? C’est un ensemble de protéines qui, de manière très simpliste, permet de rendre le pain « panifiable ». Le gluten est un composé plutôt visqueux et élastique qui permet, lorsqu’il est présent en concentration suffisante, de faire lever nos fameux et tendres pains traditionnels.

Où se trouve le gluten ?

Le gluten possède un rôle clé dans la boulangerie mais pas uniquement. Le gluten sert également d’exhausteur de goût, de stabilisant et même d’épaississant. Le gluten est présent dans le pain de manière évidente, mais plus insidieusement dans certains cosmétiques, des médicaments (comme excipients), dans certains alcools et même certains fromages (le bleu). Le gluten est présent en large quantité dans le blé, mais également (en plus faible quantité) dans l’épeautre, l’avoine, le seigle ou l’orge. Toutes les préparations qui utilisent les moindres céréales citées précédemment contiennent, de facto, du gluten.

Au final, le gluten est présent presque partout, et nous savons que les personnes très intolérantes au gluten ne peuvent plus rien manger en extérieur, le simple fait de manger devient un véritable calvaire.

Pourquoi faire un régime sans gluten ?

Mais alors pourquoi faire un tel régime ? Bien, parce que c’est « in », c’est tendance, et comme tout le monde en parle, pourquoi pas essayer !

Risques pour la santé

Plus sérieusement, le gluten est gravement impliqué dans une très longue liste de maladies. Le blog Green Escape nous dit qu’un très célèbre journal de médecine vient de lister 55 maladies liées à la consommation de gluten.

Parmi ces maladies, nous retrouvons : la maladie du côlon irritable, les maladies inflammatoires de l’intestin, l’anémie, le cancer, le syndrome de fatigue chronique, les aphtes, l’arthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, et des maladies auto-immunes.

Cependant, la consommation de gluten n’entraine pas systématiquement des maladies plus ou moins sérieuses, mais plus généralement des intolérances au gluten avec ballonnements, diarrhées ou douleurs abdominales. Il existe un degré plus sérieux que l’intolérance au gluten : la maladie cœliaque. Le principe de cette maladie est le même que l’intolérance au gluten mais en bien plus grave. On peut retrouver du sang dans les selles, et des douleurs très intenses après la consommation de gluten.

Pourquoi devriez-vous essayer le régime ?

Si la majorité d’entre nous ne pense pas être intolérant au gluten, et à juste titre, d’autres peuvent l’être sans même le savoir. L’intolérance au gluten peut être extrêmement faible et installée depuis très longtemps dans notre vie. C’est-à-dire que nous sommes peut-être habitués à cette intolérance, et que nous n’avons même pas idée de l’effet du gluten sur nos capacités physiques et mentales.

A titre d’exemple, le très connu Novak Djokovic a découvert il y a un an une intolérance au gluten. Il a déclaré lui-même qu’il n’a jamais été aussi bon et aussi en forme depuis qu’il ne consomme plus rien avec du gluten. Même au plus haut niveau, avec des personnes qui ont des capacités physiques énormes, une intolérance au gluten peut voiler, diminuer, ou atténuer vos performances (ici sportives).

Cet exemple justifie le simple fait de vous demander si le gluten a un effet sur vous. Le savez-vous ? Si vous n’avez pas fait au moins un test sanguin, ou un test salivaire ou un régime sans gluten avec réintroduction dans votre vie, vous ne pouvez pas me répondre.

2 mois sans gluten : mes règles

2 à 4 semaines sans gluten sont généralement admises comme suffisantes pour tester une intolérance au gluten. Mais alors pourquoi 2 mois ? On va dire que c’est choisi un peu arbitrairement pour à la fois avoir assez de temps pour instaurer une bonne routine d’alimentation, mais également pour qu’il y ait un peu de sport, de challenge, une certaine quête de discipline et d’excellence dans cette expérience !

La dernière semaine du régime (8e semaine), sera destinée à visualiser, mesurer et noter les modifications physiques (boutons, etc.) et physiologiques (coups de barre après manger, éternuements par jour, tonus et énergie au réveil, ballonnements, etc.) afin d’établir un score « témoin » sans effet du gluten sur l’organisme.

Finalement, on réintroduit le gluten dans l’alimentation, histoire de « choquer » nos petites cellules et d’observer les réactions de notre organisme, s’il y en a !

C’est bien à ce moment-là que l’on sait si on est intolérant ou pas au gluten, et à quel degré cette intolérance est vécue.

Sans gluten, en pratique

En pratique, un pro-paléo ne sera pas trop, ou plutôt pas du tout, embêté à faire un régime sans gluten. Etant donné que les bases du régime paléolithique interdisent le gluten.

Par contre, pour le consommateur lambda, un régime sans gluten veut dire que vous ne pourrez plus consommer quotidiennement :

  • La bière (sauf celles sans gluten), et c’est tout ! Je viens d’apprendre, à ma grande stupéfaction, que le whisky, le gin, le scotch ou la vodka sont obtenus à partir de la fermentation de céréales qui contiennent du gluten, mais ces alcools sont distillés et ne contiendraient pas de gluten (de prolamines) ! Par contre, Green Escape conseille dans sa série d’article sur le gluten d’éviter le whisky. Et le très fameux site Passeport Santé nous conseille la même chose, car la distillation de la vodka, du scotch et du whisky n’éliminerait pas le gluten entièrement.
  • (En conclusion) Le whisky, le scotch et la vodka sont également interdits (principe de précaution oblige.)
  • Tous les pains aux céréales contenant du gluten (épeautre, blé, seigle, orge, avoine)
  • Les pâtes au blé
  • Les chips industrielles
  • Toutes les préparations industrielles qui contiennent des protéines végétales hydrolysées ou texturées.
  • Les sauces au soja (ouchhh)
  • Les barres de céréales sont également interdites pour les mêmes raisons que le pain

Il doit en exister d’autres, mais ce sont les premiers qui me viennent à l’esprit.

C’est parti !

Avez-vous déjà fait cette expérience ? Quels bénéfices en avez-vous tirés ? Ou êtes-vous simplement tentés par l’aventure ?

UPDATE (25/01/2013). Il n’y a pas de différence entre l’intolérance au gluten et la maladie coeliaque, contrairement à ce qu’il est indiqué au début de l’article. En fait, la maladie coeliaque s’échelonne sur différent grade (de 1, le moins grave à 5, le plus grave). D’autre part, l’avoine ne contient pas naturellement du gluten (absence de gliadine) mais il contient de l’avénine susceptible d’entraîner une réaction d’intolérance chez les coeliaques. En réalité, l’avoine est principalement évité par les intolérants au gluten à cause des éventuelles contaminations au gluten par les cultures de blé ou d’orge. (source)

PS: je remercie Feronia pour les corrections apportées à cet article.

79 Commentaires

  1. Lorenza

    Bonjour Jérémy,

    Je voulais juste vous préciser que l’intolérance au gluten et maladie de cœliaque est la même chose (voir ci-dessous) Ce texte est tiré d’une conférence que j’ai donnée sur le gluten. Si vous voulez les références, je les ai.

    Trois types de réaction au gluten :

    L’allergie au gluten : plutôt rare → réaction rapide, parfois grave : rougeurs, œdème, démangeaisons, choc anaphylactique.

    L’intolérance au gluten, appelée aussi « Maladie de cœliaque » considérée comme une pathologie auto-immune (Dr Georges Mouton, Écosystème intestinal & Santé optimale). Elle augmente la perméabilité intestinale (malabsorption des nutriments). Ils ont une déficience en une enzyme intestinale spécifique à la digestion du gluten.

    La sensibilité au gluten (littérature médicale l’a reconnaît actuellement « sensibilité au gluten non cœliaque » les symptômes ressemblent à ceux du côlon irritable. Il semblerait que les pesticides utilisés pourraient être en cause.

    Merci pour vos article! Lorenza ;o)

    Reply
  2. Renaut

    Bonjour
    J ai commencé le régime sans gluten et sans lactose depuis 6 jours.
    Depuis j ai des saignements de nez et maux de tête
    Pensez vous que s est lié?

    Reply
  3. Tortuglia

    Bonjour,

    Intolérant au gluten diagnostiqué depuis 17 ans (maladie cœliaque), je connais bien le régime sans gluten.

    Mon intervention concerne le glucose de blé et la dextrose de blé. Ils ne contiennent pas de gluten (source : afdiag, association française des intolérants au gluten).
    (le taux d’éventuelles protéines toxiques est 10 fois inférieur aux normes CODEX).

    Le régime est déjà assez contraignant sans rajouter des interdits inutiles.

    Reply
  4. elo

    Bonjour
    Diagnostiqué spondylarthrite ankylosante depuis 2007
    Mon homéopathe ma conseillé de supprimer gluten et lait de vache car ça stimule et entretien l’inflammation
    Je suis très gourmande et j’avoue que ça ne m’enchantais pas beaucoup même si je ne savais pas encore exactement ce que ça impliquait vraiment
    J’ai donc démarré un régime sans gluten (j’avoue que le lait je n’ai pas tenue très longtemps)
    Au bout d’un mois de régime, grosse poussé inflammatoire, une crise comme je n’avais quasi jamais eu, au bout d’une semaine (avec anti inflammatoire impossible de faire autrement ) ça s’est calmé (en fait il s’agissait, selon moi, d’une grosse épuration de l’ensemble du corps)
    Depuis si j’ai le malheur de faire un écart (ce qui m’arrive encore aujourd’hui ),je me retrouve avec une crise inflammatoire et des douleurs intestinales plutôt violente.
    Pour exemple il y a une semaine, petite fringale, rien pour moi dans mes placards, tant pis je mange un croissant. Le lendemain toute la journée, crampes intestinales, grosse crise, des douleurs hyper violentes (ça faisait longtemps que c’était pas arrivé et ça ne me manquais pas ) 3 jours pour récupérer un transit normal.
    Avant de faire ce régime j’étais « constipé chronique « , je supportais très bien le blé (etc…) enfin c’est ce que je croyais.
    A la maison nous sommes 4, je suis la seule a être au régime « strict », bien que bien moins contraignant que les coeliaques (car je suis moins a cheval sur les possibles contaminations croisé ), mes enfants se sont malgré tout plié a mon régime car je fais pas tout le temps un menu pour moi et un menu pour eux, la plus part du temps ils mangent comme moi sauf flemme de cuisine où leur père sort une bonne vielle assiette de pâte de base
    Tout ce qui est gateau (puisque comme je l’ai dis je suis très gourmande)c’est moi qui fait, au bout de 8 ans j’ai tellement l’habitude que je peux adapter une recette normale et en faire du sans gluten, c’est vrai que au début ça demande un certain investissement personnel, mais c’est pour notre bien, et sur internet on trouve tout un tas de recette et de conseil qui peuvent rendre ça un peu moins dur.
    Je souhaite bon courage a tous le monde
    Et si je peux me permettre, pour ceux qui tente ce régime, ne revenais pas en arrière,même si c’est difficile ce n’est pas insurmontable c’est juste un fonctionnement différent de la norme.
    Mais c’est bien d’être différent et surtout ça fait du bien.
    Salut

    Reply
    1. Liloudallas

      Bonjour, mon frère est aussi diagnostiqué spondylarthrite ankylosante depuis des années.
      Il a des douleurs affreuses au dos qui se raidi avec impossibilité de bouger, il est traité depuis 2 ans avec une piqure à se faire 1 fois par semaine qui lui a fait perdre la sensibilité en commençant par les pieds, urgemment arret du traitement IL a repris les Anti inflammatoires et est en attente d’un nouveau traitement.
      J’ai moi même arrêté le gluten durant 2 mois et je me sentais beaucoup mieux, aussi au niveau du dos . Puis j’ai réintroduit le gluten en masse ( et la grosse bouffe quotidienne) en vacances chez ma mere réfractaire à toute idee de manger peu… et fais une crise de constipation d’une semaine avec lourdeurs insupportables.
      Je souhaite reprendre le sans gluten , et surtout j’en parlais justement à mon frère pour son dos.
      J’aimerais donc savoir, mise à part ce que vous décrivez plus haut, si l’effet attendu sur la maladie se fait sentir, et savoir si vous êtes satisfaite de votre suivi et traitement , sachant que mon frère vit à Strasbourg .
      Merci infiniment pour votre aide !!!!

      Reply
      1. elo

        bonjour
        mes atteintes ne sont, visiblement, pas aussi importantes que celle de votre frère, mes douleurs sont surtout inflammatoires (brulures notamment dans le dos mais aussi les mains et les cervicales)et parfois musculaires mais je n’ai jamais eu de traitement aussi lourd que ce dont vous parlez.
        je ne peux donc pas faire de comparatif.
        tout ce que je peux dire c’est que le régime me permet de gérer l’intensité de la douleur (car malheureusement ce n’est pas magique et j’ai tout de même des douleurs)
        j’ai remarqué aussi (mais là on y peut pas grand chose) que la météo avait un impact important, l’humidité n’est vraiment pas mon allié (alors peut être que Strasbourg ce n’est pas l’idéal), pour anecdote, j’étais en vacances un été dans les Landes et j’ai remarqué que durant les 15 jours que j’y ai passé je n’ai pas eu mal une seule fois c’étais royal, j’avais même oublié comment c’étais de ne pas avoir mal.
        je suis persuadé que le régime ne peut faire que du bien (vous l’avez vous même constaté), mais dans le cas de votre frère peut être que ca ne sera pas suffisant et qu’un régime Seignalet (beaucoup plus contraignant mais plus puissant) sera plus efficace.
        vous pouvez toujours commencer par le régime sans gluten et sans lait puis si ce n’est pas suffisant petit a petit vous orienter vers un régime Seignalet ( je reconnais que pour celui là je n’ai, pour l’instant, pas le courage.
        j’espère avoir répondu a vos questions, sinon n’hésitez pas.
        je vous souhaite bon courage à tous les 2

        Reply
      2. elo

        suite
        concernant le suivi médical je n’en ai pas car je considère les médecins comme incompétent dans ce domaine tous ce qu’ils savent faire c’est camoufler les symptômes sans résoudre le réel problème.
        le jour ou j’ai parlé du sans gluten a ma rhumato elle m’a répondu que « l’efficacité n’a pas été prouvé »
        mais tout ce qu’elle me propose se sont des AINS (Anti Inflammatoire Non Stéroïdiens)des antalgiques (dans mon cas dafalgan codeiné) des pansements gastrique (parce que tous ca vous bousille le bide) et des myorelaxant (dont plus aucun efficace en vente)
        donc essayez le, vous risquez moins de problème qu’avec tous les traitements qu’un medecin pour vous prescrire « pour votre bien ».

        Reply
  5. loli

    Coucou!
    ça fait quelques jours que j’ai cessé le gluten et ls produits laitiers en vue de ma rectocolite hémorragique. J’ai ressentis un bien être niveau intestinale, pas de gaz douleur ni de ballonnement j’ai la sensation d’avoir ds ptites plumes toutes douces dans mon ventre quoi!! Mdr ah la la comme ça fait du bien! :) mais parfois je craque sur ls pizzas, fromages et sauces tomates et là c’est la cata !!! Aie aie aie c’est pas facile d’y résister! Snif… :-(

    Reply
  6. veronique

    Bonjour Je m’appelle veronique LEBAILLY d’origine belge. Je vais vous faire un témoignage miraculeux. J’avais divorcé avec mon mari il y a de cela 3 ans pourtant je l’aimais. Et j’ai parlé de ça avec une voisine, et elle m’a promis quelle va m’aider. Et elle m’a donné un numéro d’un marabout suivi de son mail et m’a dit de lui contacter pour lui expliquer mon cas. Quand j’ai contacté le marabout, je lui ai expliqué tout la situation de mon mari et moi. Vous savez quoi? Le Marabout m’a dit qu’il va me faire quelque chose pour que mon mari revienne. Et j’ai passé à quelque rituel. Et bizarrement dans les une semaine à suivre mon mari est revenu en me suppliant de remarier avec lui, c’est un miracle pour moi en plus de sa j’avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finir et je suis en paix au travail et dans mon foyer.C’est le premier miracle que j’ai vu dans ma vie. (pour tous vos petit problème de rupture amoureuses ou de divorce ,maladie ,la chance , les problèmes liés a votre personnes d’une manière, les maux de ventre, problème d’enfants, problème de blocage, attirance clientèle, problème du travail sterilliter ou d’une autres). Ce marabout est très fort avec lui mon mari est revenu et j’ai eu la satisfaction en 1 semaine il est très fort surtout les problème de retour affectif et aussi des porte feuille magique.
    pour tout personne interresser je vous laisse ses adresse:
    EMAIL:AMITESHAMUSHUL@GMAILCOM
    FACEBOOK:AMITESH AMUSHUL……..

    Reply
  7. France

    Bonjour à tous.

    Je suis intolérante au gluten depuis plusieurs années maintenant. Le pire c’est lorsque je mange des pâtes, et c’est mon met préféré. Lorsque j’en mange, je me lève de table le ventre tellement ballonné qu’on croirait que je suis à mon 7e mois de grossesse.
    Essais d’avoir une garde-robe de 2-4 points plus petit ou plus grand pour t’habiller !!!

    MAIS….lorsque je bois de la bière, AVEC GLUTEN, mes ballonnements disparaissent. L’autre soir, je suis allée au bar et la serveuse mangeait de belles pâtes chinoise….j’en bavais. J’ai choisi de finir son assiette, qui était encore pleine de pâtes. J’en croyais pas mes yeux. Je n’ai pas ballonné du tout !!!

    Je suis convaincue qu’il y a un ingrédient dans la bière qui empêche ce SATANÉ GLUTEN de mal réagir dans mon système digestif. VOILA !!!

    Reply
    1. juju

      Moi aussi cela me faisait le même effet la bière, je n’ai pas les douleurs au ventre mais j’ai le reste et ce n’est pas top non plus.

      Reply
    2. thierry

      Essayez les pâtes au riz (sans gluten) disponibles en magasin bio : elles sont un peu plus chères mais tout aussi bonnes que des pâtes au blé. On ne sent pas la différence de goût !

      Reply
  8. juju

    j’achète des spaghetti sans gluten au rayon frais à Auchan, elles sont bonnes

    Reply
  9. Corinne

    Bonjour,
    J’ai été diagnostiqué coeliaque il y a 2 mois. Très dur pour une grande gourmande comme moi. En plus je suis commerciale et ne suis jamais chez moi le midi ou rarement et je rentre tard le soir. Comment trouver des produits (comme des soupes…) ou tout autre aliment rapidement cuisiné. J’ai du mal à éliminer tous les alimenents sans gluten et je suis de plus en plus malade. Si vous avez des conseils je suis preneuse.
    Merci pour vos reponses

    Reply
    1. vachon

      Je mange vietnamien :-) quand je suis à l’extérieur, un BoBun ou bien des Chirachi chez les japonais, attention à la sauce soja elle contient du gluten en faible quantité, il existe des sauces soja fermenté dans le maïs donc sans risque.

      Reply
  10. France

    Bonjour,

    Je mange le spaghetti sans gluten…Très bon remplacement au spaghetti de blé.

    Mais je rage souvent de pain de blé blanc tout moelleux.. Alors, la bière empêche le ballonnement pour moi lors de mes gourmandises.

    Reply
  11. zozo

    Bonjour,

    J’ai commencé depuis une dizaine de jours, un régime sans gluten et sans lait. En effet depuis toute petite j’ai mal au ventre. On a mis ça sur le dos du stress et l’angoisse (mais c’est peut être l’inverse en y réfléchissant non? quand on a mal, difficile de ne pas être stressé)
    Je me souviens jeunes adultes avoir passé des soirées pliées en me demandant si j’avais une appendicite, ou autre. Ballonnement, douleurs intercostales, vertiges (oreilles qui se bouchent intensément pdt une période genre e déscend de montagne).. .tendance à la constipation
    Aujourd’hui j’ai 32 ans (presque :-P) 2 enfants, et depuis les 6 mois de ma première, crise d’hémo tous les mois…. Ballonnements et gazs nauséabonds….
    Voilà pour le pédigrée.
    Donc mes hémo me faisant souffrir et voulant éviter une intervention chir (qui il parait est dure (et douloureuse) en récupération, pour un résultat parfois juste temporaire…. bref) Je me dis qu’il y a peut être une source… De plus, ‘ai lu que les veines de l’anus était relié par le coeur directement, en passant pas le foie. Et qu’un foie encombré favorisait les hémo en comprimant la veine porte (ce qui est logique du coup par pression) et mon ostéo fin d’année m’avait dit que mon foie était dilaté. Hum hum tout s’explique!
    Alors voilà pourquoi je commence mon régime. pour me détoxifier.

    Pour avoir lu divers document, et notamment le livre de Erhet, je suis convaincue du bien fondé de ce régime (avec ou sans problème d’ailleurs)

    Par contre je m’interroge :-) En effet, je lis les effets bénéfiques presque dès le début du régime…. Perso le 5-6 ème jours j’ai ressenti de grosses migraines (alors que je n’en ai jamais pour le coup), oreilles qui se bouchent (et tjs au 9ème jour) j’ai tjs des gazs importants, et aujourd’hui j’ai des leucorrhées (bon appétit bien sur) -_-

    Alors je me dis que dans la suite logique, c’est normal, faut bien que le mucus accumulé depuis 30 ans trouve une issue….
    J’avais par ailleurs lu que les « symptômes » ou désagréments provoqués par le gluten (notamment) sont décuplés les premiers temps… Or quand je lis les témoignage, je vois qu’en fait non… :-/
    Alors je sais plus quoi penser du coup. Peut être que je fais un mauvais choix.

    Reply
  12. thierry

    Bravo ! Tu as fait le bon choix !
    Il reste peut-être des choses à corriger.
    J’ai arrêté le gluten depuis plusieurs années. Je m’en porte mieux. A présent j’arrête les laitages.
    Je suis allé voir une naturopathe qui m’a conforté dans mes choix. En revanche, elle a corrigé certaines erreurs que je commettais (fruits pendant les repas, trop de sucres…). Je t’encourage à faire de même.
    Bon courage !

    Reply
  13. Corinne

    Bonjour zozo
    Ne lâche pas les premiers temps on ne voit pas forcément d’amélioration mais ton colon et ton foie cumule depuis 30 ans. Il faut donc qu’il ait le temps d’évacuer tout ce qu’il a accumulé…il y a une solution intéressante qui s’appelle physiothérapie du colon. C’est pas forcément très agréable sur le coup mais tellement bénéfique quasi à limmediate. Renseigne toi et courage. Ne lâche pas

    Reply
    1. zozoz

      Merci pour vos encouragements.
      Je suis allée chez le docteur hier (pour ma fille initialement) mais en fait j’ai une sinusite. D’où mon problème d’oreille bouchée et de migraine (je n’en avais jamais eu auparavant). Alors coïncidence, ou est-ce le fait que le mucus s’évacue et que ça m’ait provoqué ça, je ne sais pas… Toujours est-il que non, je ne lâche pas. :-) Si ce n’est peut être pour les trace de plv qu’on peut trouver dans les médocs mais bon…

      Reply
  14. Flore

    S’il vous plais, dite-moi si le gluten fait grossir.

    Reply
  15. elo

    Bonjour
    Je ne peux pas te dire que le gluten fais grossir, il faut savoir que le gluten est une protéine en tant que tel je ne crois pas que ça puisse faire grossir.
    Ce qui fait grossir, c’est le fait, que le gluten est dans des céréales qui lors des différentes transformations subit après ingestion se transforme en sucre et c’est ce sucre qui fait grossir.
    En supprimant le gluten tu supprimes la grosse majorité de ces céréales, alors il est vrai que ça te fera peut être maigrir un peu.
    Mais le régime sans gluten n’est pas un régime pour faire maigrir.
    Si tu veux perdre du poids je te conseille d’aller voir une diététicienne qui pourra t’éclairer sur ce qu’il faut ou ne faut pas manger, les mélanges à éviter etc…
    J’espère avoir répondu à ta question
    Bonne continuation

    Reply
  16. Nadine

    Moi j ai arrêté le gluten et le lactose depuis mars 2016 du fait de sinusite permanente et encombrements respiratoire au point d avoir la sensation d étouffer la nuit et mon pneumologue parlait de me mettre sous oxygène la nuit j ai vu un peu d amélioration mais bof j ai donc fais une prise de sang pour vérifier mes intolerance et la surprise gluten oui lactose oui tout lait sauf bufflonne mais également oeuf levure maïs pomme de terre riz soja et d’autres mais voilà je dirai les plus courant de mon alimentation de l époque donc depuis mai 2016 et la oui vrai amelioration je respire pas encore librement mais je respire je n ai plus besoin de prevoir une bonne heure d eternuement au reveil car ca a disparu et je revis j ai egalement arrete de prendre du poids et j en ai même perdu. Au début ca a été compliqué mais en fin de compte c est sympa la plupart du temps ca m as obligé a être curieuse et j ai découvert plein de nouvelles saveur tant dans les farines que dans les laits végétaux pour la viande j ai trouvé une ferme ou tout a fais à l ancienne un goût exceptionnel et juste avec de bonnes choses en fin de compte on s adapte ce qui est difficile c est les invitations les sorties en famille mais on peux pas tout avoir. Ce que je sais c est sur pour rien au monde je ne reviendrai en arrière

    Reply
  17. Pingback: Le régime paléo n’est qu’une mode fantaisiste et inutile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *