Homéopathie : N’espérez pas plus qu’un effet placébo !

homeopathie-dilution-placebo-australie-remedes

Attention, si vous n’avez pas vu la saison 1 de Games of Thrones, vous allez vous faire méchamment spoiler !

L’homéopathie expliquée en 5 secondes

Cette médecine alternative et complémentaire repose sur l’utilisation de doses infimes de substances pathogènes qui peuvent être responsable de maladies chez des personnes saines, mais qui peuvent soigner des personnes malades.

Ces préparations hautement diluées conserveraient la ‘mémoire’ de la substance pathogène d’origine. Les méthodes de dilutions peuvent se faire dans l’eau ou l’alcool, et le produit fini peut se prendre sous forme de gélule, pastille, liquide, spray ou même en crème.

Quand le gouvernement australien relance la polémique

Le département du gouvernement australien dédié à la recherche médicale et à la santé nationale (NHMRC) vient de publier une synthèse de 40 pages (PDF) qui rassemble les preuves scientifiques sur l’efficacité de l’homéopathie pour traiter certains états de santé.

Ce rapport, c’est une bombe, un Scud, un violent uppercut pour l’Homépathie.

Les conclusions du rapport sur l’efficacité de l’homéopathie sont extrêmement lourdes. Mais jugez par vous-même.

Selon cette synthèse, il n’y aurait « aucune preuve solide de l’efficacité de l’homéopathie sur un quelconque état de santé ».

Les auteurs du rapport enfoncent le clou et renchérissent que « l’homéopathie ne devrait pas être utilisée pour traiter des maladies chroniques, sérieuses ou qui pourraient le devenir ».

Le comité de travail engagé pour cette tâche (HWC) n’hésite pas à mettre en garde les australiens, qu’ils pourraient « mettre leur santé en danger s’ils arrêtaient ou retardaient un traitement pour lequel des bonnes preuves d’efficacité et d’innocuité existent ».

Il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud pourrait parfaitement s’appliquer aux conclusions du NHMRC australien.

En effet, les recommandations émises raisonnent comme des alertes contre l’homéopathie :

  1. Toutes personnes désirant prendre un traitement homéopathique devrait consulter en premier lieu un médecin avant de l’utiliser.
  2. Toutes personnes utilisant déjà un traitement homéopathique devrait le signaler à son médecin.
  3. Toutes personnes utilisant un traitement homéopathique devraient poursuivre ses autres traitements s’il y en avait.

Vous l’aurez compris, les conclusions de cette synthèse sonnent un peu comme la décapitation sanglante de notre tant aimé Ned Stark, qui symbolise ici notre pauvre homéopathie, fortement mise à mal.

Trêve de plaisanterie et désolé pour le spoil (mais la saison 5 commence bientôt alors excusez-moi du peu…).

Mais le plus intéressant dans cette histoire d’homéopathie et d’effet placébo, c’est que cet Empire fondé il y a plus de 200 ans ne se laisse pas faire…

Quand on l’attaque, l’empire contre-attaque !

Hé oui, on change complètement de registre pour se propulser dans une guerre des étoiles sans merci où l’Empire Homéopathique affronte et répond aux attaques de l’Alliance Allopathique (= médecine conventionnelle).

Aussitôt publié, l’Association d’Homéopathie Australienne (AHA) dégaine et envoie une lettre ultrasonique de 13 pages (PDF) adressée au Commander directeur en chef du NHMRC qui pointe du doigt toutes les irrégularités et les oublis du Scud rapport envoyé par la médecine conventionnelle (avec le ministre de la santé en copie !)

Pour un débat honnête, je vais vous rapporter les principales critiques émises par l’AHA. Mais comprenez bien qu’il m’est impossible de vérifier toutes les allégations de l’AHA, étant donné qu’elle-même n’a pas été en mesure d’obtenir des réponses du NHMRC (j’en ai vérifié certaines, mais la galaxie est grande…)

Les points majeurs de la contre-attaque

Voici les ripostes de l’Empire.

  • Aucun expert en homéopathie dans le groupe de travail (HWC).

NB : pourtant, le Pr. Evelin Tiralongo donne des cours sur l’homéopathie à des étudiants et des pharmaciens.

  • L’un des experts était membre d’une société « anti-homéopathie » (M. Peters Brooks, dans la FSM) et aurait quitté cette association après la publication du rapport pour éviter que cela soit mentionné.

NB: malheureusement, ce n’est pas si vrai que ça, ce lien est présenté sur le site officiel du NHMRC.

  • Une ancienne méthodologie scientifique trouvait des résultats positifs dans certains domaines de l’homéopathie. Une méthodologie qui a été modifiée pour le rapport final.

« This study employed a different methodology to that ultimately adopted and these initial researchers found positively for homoeopathy in certain areas”

  • 2 membres de la première review (= une analyse de toutes les études portant sur un sujet) réalisée en 2012 auraient démissionné afin de montrer leur protestation.
  • Le NHMRC aurait refusé les demandes de l’AHA pour obtenir les détails de cette première review.
  • Des résultats positifs sur l’homéopathie émanant d’essais cliniques randomisés auraient été exclus.
  • Les études réalisées sur des modèles non humains (plantes, animaux, cellules) ont été exclues.
  • Le NHMRC ont négligé l’innocuité, la qualité et la rentabilité de l’homéopathie.

NB : pour l’innocuité on est d’accord, il n’y a pas de principes actifs dans les produits homéo… donc pas d’effet secondaire nocif…

  • Le groupe de travail aurait exclu toutes les études qui n’ont pas été écrites en anglais.

NB : c’est à priori normal, étant donné que la langue internationale de publication scientifique est l’anglais…

  • 2 experts indépendants sur 3 auraient émis de sérieuses réserves sur le rapport du NHMRC/HWC (Homeopahty working committee).

NB: où sont les « réserves » des experts ?

Voilà, voilà… De toute manière, il est clair que l’AHA, et toute l’homéopathie derrière elle, n’allait pas se laisser faire.

Personnellement, je ne suis pas contre l’avis du rapport du NHMRC mais ils auraient pu nuancer ou lisser leur propos et leurs conclusions sur l’homéopathie.

  • Alors, c’est quoi mon avis sur l’homéopathie ?

J’ai une fois par le passé fait un méchant tacle (à la Olive et Tom, sur 5 km, avec la puissance d’une locomotive) sur un traitement homéopathique particulier qu’est l’oscillococcinum. Je persiste à dire que ce traitement est une arnaque, principalement à cause de son prix exorbitant et la nature du produit…

Je mentionnais également une célèbre méta-analyse publiée dans le Lancet en 2005 qui concluait que les traitements homéo se résumaient à un effet placébo…

Mais bref, je dis…

Oui à l’homéopathie, mais…

Dans le pire des cas, vraiment le pire, votre traitement homéopathique ne vous apportera rien. Vous n’irez pas mieux et vous n’irez pas plus mal (si la pathologie est bénigne on est d’accord).

Alors pourquoi ne pas tenter sa chance ?

Il ne faut pas sous-estimer la puissance de l’effet placébo qui peut vous soigner dans 1 cas sur 3 !

Si vous souffrez d’une pathologie bénigne, un petit rhume, un nez qui coule, des courbatures, une petite fatigue, et que le traitement homéo n’est pas au prix du caviar, alors moi je dis feu !

Je ne vois pas de raison de priver votre corps d’une guérison probable, sans effet secondaire négatif et sans ruiner votre compte en banque.

En revanche, et comme les chercheurs de l’Alliance Galactique le précisent bien dans leur rapport: arrêter un traitement conventionné, efficace et à priori sûr, pour une maladie sérieuse afin de suivre un traitement homéo n’est pas la décision la plus sage que vous pourriez prendre…

A bientôt pour de nouvelles aventures galactiques (non, je ne suis pas sous drogue).


Références

  • Aucune… faites pas chier !

45 Commentaires

  1. Grossbouff

    Cher Jérémy,

    Je partage votre avis sur l’homéopathie mais je voudrais juste corriger une petite chose: il ne s’agit même pas de doses infimes, en théorie il n’y aurait même plus un seul atome de la substance active présent!!
    Ensuite l’effet placébo n’est pas uniquement un effet psychologique mais pourrait aussi en partie représenter une erreur de diagnostic, les médecins n’étant pas plus parfaits que vous et moi.

  2. CécileD

    Bonjour,
    J’ai suivi une bithérapie sur 6 mois en 2003 pour soigner une hépatite C. J’ai eu la chance d’en guérir mais autant dire que le traitement a été plus rude que la maladie (qui est chronique donc dégradation lente du foie mais je n’avais pas encore de symptomes). Les médecins « classiques » ont été incapables de m’aider à supporter les effets secondaires (troubles de concentration, douleurs musculaires et articulaires, fatigue extrême, éruptions cutanées avec démangeaisons, perte de cheveux etc etc).
    Seule l’homéopathie m’a permis d’atténuer ces effets secondaires et de pouvoir tenir jusqu’au bout du traitement (de nombreux malades arrêtent à cause de ça). Donc je ne pense pas que c’était un effet placebo !

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Je suis sincèrement ravi que l’homéopathie ait pu vous soulager et enfin vous apporter le confort qui vous recherchiez. Il est cependant un peu hâtif de dire que ces résultats ne seraient pas dû à l’effet placebo… car les études sérieuses et indépendantes sur le sujet disent bien le contraire.

      Alors je vous le demande, qui croire ? Des témoignages éparpillés ? Ou des travaux scientifiques ? La question est ouverte.

  3. Nicolas

    Quand il y a plus de chances de gagner a l’euromillion (1/116.000.000)
    Quand il y a plus de chance d’aller chercher au hasard l’humain auquel je pense sur la planète et de réussir du premier coup (1/7.000.000.000 , environ)
    Qu’il y a de trouver un seul atome de quoi que ce soit du principe dans le produit homéo (1/ un nombre long de 400 chiffres)

    C’est pas vraiment étonnant que ce soit la plus belle des arnaques, sans compter la consommation colossale d’eau.

    Mais ça se saurait si laver ses tubes servait a qqchose.
    Tout comme ça se saurait si l’effet nocebo, l’inverse du placebo existait aussi, cf les gens qui ont des maux de tête et qui accusent l’antenne-relais … qui n’est pas encore installée et branchée.

    1. BENOIT

      Pour compenser ça les groupe homéopathiques lancent des crèmes, des sprays et autres soit disant homéopathiques mais quand on lit la notice les plantes et autres y sont en doses médicale et ceci pour « prouver » une efficacité de leur produits et espérer que l’efficacité de ses produits particuliers convaincrons les personnes au sujet de l’homéopathie…

      1. ANNE

        Et pourtant comment comprendre qu’une dose de sulfur 30 CH faisait sortir l’excéma de manière insupportable, ? Si bien que j’ai dû prendre deux cuillères à soupe d’une dose de sulfur diluée dans un litre d’eau, seulement, pour supporter les éruptions. En six mois, j’ai été débarrassée définitivement de ces éruptions. Je pense qu’il vaut mieux un bon résultat que des milliers de pensées intégristes et arbitraires.

  4. Steph

    mon médecin homéopathe a remonté les immunités de ma fille et l’a guérie de ses bronchites asthmatiformes à répétition (elle avait 3 ans et demie et avait un « abonnement » chez sa pédiatre…), suite à un BCG qui lui avait ruinée sa santé. Donc des enfants de cet âge pourraient s’auto convaincre de leur guérison pour guérir ? Je n’y crois pas une seconde. Il y a qqchose là dedans qui a un effet très bénéfique, et pas de placebo. Idem pour les traitements homéo pour animaux et qui fonctionnent très bien…Les animaux ne sont pas capables de réflexion comme nous ni d’auto conviction…

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Steph, d’après ce que la science apporte comme données, l’effet placebo existe chez les enfants et même les nourrissons, et il serait même encore plus marqué que chez l’adulte. D’où peut-être les résultats que tu as observés. En tout cas je suis ravi pour la bonne santé de ta fille grâce à l’homéo. Car c’est bien là l’objectif principale :)

  5. Narcisse

    je suis entièrement d’accord avec Steph : le placebo sur des bébés et des animaux ???
    Non! l’efficacité est réelle même si non encore été élucidée… Ça marche c’est tout et c’est tant mieux !

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Narcisse,

      J’aimerais vous croire… et je ne désire que vous croire. Donc, c’est à vous me convaincre, on est d’accord ? Sur quelle base savez-vous que l’homéopathie possède une réelle efficacité sur les bébés et les animaux ? Avez-vous des travaux vérifiés et vérifiables ? Des expériences personnelles peut-être ?

      Je suis réellement ouvert au débat, et je le répète, je n’ai jamais dit que l’homéopathie ne fonctionnait pas. Elle fonctionne, même très bien, seulement à hauteur de 30% et sans effet secondaire. Moi je trouve que c’est génial, que c’est un outil important aussi bien chez les adultes que chez les enfants, mais il faut comprendre que l’on attend d’un « vrai » médicament qu’ils nous guérissent dans 100% des cas, et non 30%.

      Est-ce plus clair ?

  6. Grossbouff

    Et bien moi j’ai un exemple qui contredit Steph et Narcisse. Ma compagne y croit dur comme fer à l’homéopathie et m’en a fait prendre. Moi je n’y crois pas du tout et comme par hasard, ca n’a jamais eu aucun effet sur moi! Jamais!
    Alors moi je suis comme Jérémy sur ce coup: si ca vous convient pourquoi pas? je n’empêche sûrement pas ma compagne d’en prendre et je ne lui déconseille pas non plus.
    Chacun doit savoir ce qui est bon pour lui!
    Par contre il faut faire attention de ne pas prendre son cas pour une généralité.

    Sachez que les bébés et les animaux sont extrêmements réceptifs à ce que leurs parents/maitres font, ils ne faut pas sous-estimer leurs capacités de communication!
    Je suis certain que vous lui parlez au bébé en lui donnant ses pilules, pas vrai? Une maman qui parle à son enfant en lui donnant une pilule réconforte beaucoup plus son bébé qu’un pédiatre, ce n’est pas une grande surprise.

  7. Cat

    Je me soigne avec l’homéo depuis quelques années maintenant et pour divers maux.

    Ce choix je l’ai fait car tous les médocs donnés ont des effets secondaires et ils sont parfois graves. Scandale du Médiator, entre autres …

    Sans parler de certains vaccins qu’on nous inocule et qui nous rendent malades, dépendants, qui déclenchent parfois aussi de graves maladies. Vaccin contre l’hépatite B, entre autres …

    Jusqu’ici je suis très satisfaite de l’homéo et je n’ai pas besoin de savoir si untel valide mon choix ou le contredit. Peu m’importe, je fais ce que bon me semble pour ma santé et la science ne sait pas tout. Pourquoi vouloir toujours tout prouver ? Il y a bien des choses qui existent sur Terre sans avoir à les prouver.

    De toute manière, quoi qu’on dise, il y aura toujours des pours et des contres !!

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Vous avez tout à fait raison Cat, et je suis parfaitement d’accord avec vous. Chacun choisit son traitement et je ne déconseille absolument pas l’homéopathie dans le cas de pathologie bénigne ou courante. Si les traitements homéopathiques vous conviennent et vous permettent d’aller mieux, alors moi j’en suis ravi et je vous invite à continuer. Cependant, j’expose simplement sur mon blog les derniers résultats de la recherche scientifique sur ce sujet, que je sais, ô combien polémique.

  8. Hélène Pranevicia

    J’étudie l’homéopathie depuis 5 ans maintenant. Ce n’est guère facile mais je continue car les guérisons dont je suis témoin régulièrement, m’encouragent. Au début de ma pratique, mon mari et moi avions des disputes sur le sujet, l’homéopathie? que des bobards me disait-il. Donc, en terme d’effet placebo, ce n’était pas le candidat idéal. Et maintenant, il ne peut nier l’évidence; il répond très bien à l’homéopathie, quand le remède est bien choisi, bien sûr, sinon ça ne marche pas du tout. Influençable ou non.

    C’est vraiment dommage qu’on ne mise pas plus sur l’homéopathie. Il y a tellement d’avantages, c’est peu cher, pas d’effets secondaires, pas testés sur les animaux, pas de brevets possibles sur les produits. Combien le système de santé pourrait être allégé si les parents avaient un minimum de connaissance sur les produits de base: arnica lors des ecchymoses, cantharis lors de brûlures par exemple.

    Si le monde de l’homéopathie pouvait beneficier d’un minimum de subventions (comme l’industrie pharmaceutique par exemple) pour explorer davantage, nous serions tous gagnants au bout du compte. Ceci dit, malgré cet apport inexistant, cela n’empêche pas des passionnéEs de mettre énormément de temps à explorer cet univers et à nous faire profiter de nouvelles connaissances.

    Malheureusement, régulièrement, les médias mettent en doute les bienfaits des soins homéopathiques; ensuite, les gens en général ne font que répéter ce qu’ils entendent et se privent ainsi d’une chance de se soigner tout en douceur, sans les effets secondaires des médicaments. Bien sûr, l’homéopathie ne fonctionne pas toujours à 100%, comme n’importe quelle autre discipline d’ailleurs.

    Je conclus en me demandant à qui cela profite-t-il de toujours mettre l’homéopathie à mal. Et ce, depuis 200 ans?

    Vivre et laisser vivre!

    1. Jérémy Anso (Auteur de l'article)

      Salut Hélène,

      Merci pour ce commentaire. Je suis franchement d’accord avec toi. Nous devrions plus miser sur l’homéopathie pour traiter les pathologies courantes, bénignes qui ne nécessitent pas de traitements lourds et sérieux, pour éviter de graves complications.

      Je suis également d’accord avec toi sur les bienfaits indéniables de l’homéopathie: pas d’effet secondaire, pas de brevet (et encore je ne suis pas vraiment sûr) mais j’aimerais simplement que les choses soient claires sur les bienfaits attendus… et le degré d’efficacité.

      Je ne suis pas sûr que le système de santé serait vraiment « allégé » sur plus de foyers se reposaient sur les traitements homéopathiques. Pour les deux seuls exemples que tu cites, je trouve personnellement qu’aucun traitement n’est spécialement nécessaire. Pour les ecchymoses, je trouve que de simplement laisser le temps au temps suffit, rien ne sert d’en faire des tonnes. Pour les brûlures, nous avons une magnifique plante, l’aloes vera, qui fait parfaitement l’affaire pour soigner les brûlures. Après, en tant que brûlé moi-même, je connais les principes de bases de première intervention avec par exemple mettre la partie sous l’eau, immergée, pour limiter la propagation de la chaleur et de la brûlure.

      Je souhaite réagir sur ton paragraphe traitant des subventions pour les recherches biomédicales sur les traitements homéopathiques. Il existe à ce jour des milliers d’études, je dis bien des milliers d’études, qui ont cherché à montrer les effets des traitements homéopathiques. Je pense que ce domaine bénéficie tout de même d’une bonne dose de preuves scientifiques.

      Je pense que là où le bat blesse, ce sont bien les conclusions que peuvent tirer les recherches faites par la médecine conventionnelle. Je trouve que la médecine conventionnelle enterre trop rapidement et trop brusquement les traitements homéopathiques, alors que je suis convaincu du réel bénéfice que cela peut avoir pour la santé des adultes, des enfants et parfois même des animaux.

      Je suis profondément en accord avec le principe de se soigner le plus naturellement possible, en limitant les effets secondaires possibles, et l’homéopathie rentre selon moi dans cette catégorie. Je suis cependant scientifique, et je souhaite partager au plus grand nombre les données les plus actualisées, fiables et indépendantes sur tous les sujets qui touchent à la biomédicale et à la santé publique. Du coup, je partage les recherches faites sur l’homéopathie, et j’en profite pour donner mon avis globale, qui je l’espère, indiquera bien à tout le monde que les traitements homéo doivent faire partie intégrante de la trousse de soin des foyers.

      Pour conclure, j’ai du mal à me faire à l’idée que l’homéopathie ne fonctionne pas à « 100% » comme vous le dites car les preuves scientifiques en la matière nous indiquent clairement que les traitements homéo ne fonctionne que dans 30% des cas, ce qui pourrait être l’équivalent d’un effet placébo.

      Après, chacun se fait son avis, mon blog et mes articles ne sont que le reflet de ma vision des choses, que j’espère la plus objective possible.

    2. MELBA

      Vous avez raison cher Hélène !

      L’arnica gel sur une bosse est aussi et, probablement, plus efficace qu’une compresse de glaçon d’eau bénites dans un gant de toilette, avec l’avantage de resserrer la peau avec l’évaporation du gel lorsqu’on en a badigeonné une bonne couche bien sucré.

      De plus, ces remèdes demandent d’être appliqués rapidement avant que la bosse soit sortie. Encore un avantage certain pour l’arnica ( … enfin si s’en est une des maths … )

      … En fait … faudrait … … bénir l’eau qui compose les produit homéopathique ! ou l’exorciser … j’en parle à mon gourou et reviens vers vous dans quelques années. Vous sauriez moi et les finances !

  9. Helene

    J’ai connu une dame, scientifique de formation et ex employee de l’industrie pharmaceutique, qui utilisait l’acupuncture, le yoga ‘relaxation’ (non postural) et la kine pour traiter des douleurs causees par 1 facture du pelvis (la 2eme en 1 an – accident d’equitation) mal soudee. Zero morphine/tramadol et tres occasionnellement du doliprane ou de la codeine (quand elle devait rester assise pendant des heures pour raisons professionnelles, ex. meetings). Elle disait toujours: ‘Effet placebo ou non, je m’en fous: ca marche!’. Et comme le dit Jeremy, ca ne coute pas trop cher, et c’est depourvu d’effets secondaires.

    1. MELBA

      « doliprane ou de la codeine »

      euh… comment dire, disons que le doliprane à coté de l’alcaloïde codéine d’un point de vue des effets antalgique, c’est comme comparer 10cl de cidre bouillis à l’ingestion d’un litre d’alcool à 90° fraîchement distillé pour ne pas gâcher les vapeurs !

      Pour resté sérieux, la codéine n’est vraiment pas un médicament anodin. J’espère qu’il ne s’agît pas d’automédication.

  10. ANNE

    Bonjour, pourquoi alors soigne-t-on des animaux avec efficacité par l’homéopathie ? Pour ma part, j’ai été soignée définitivement pour un excéma récalcitrant récidivant en six mois, alors que les traitements allopathiques me soignaient momentanément mais l’excéma revenait… En outre, actuellement, j’ai la maladie de basedow et après deux traitements allopathiques avec récidive sur dix ans, je suis venue vers l’homéopathie. Après un an de traitement, le taux de tsh est stable et je me sens beaucoup mieux. Toutes ces études ne servent qu’à discréditer une méthode qui fait ses preuves. Et ce qui est agaçant, est d’entendre » moi je n’y crois pas  » comme s’il fallait croire dans un traitement pour être guéri. On ne dit pas  » je crois au doliprane qui soigne mon mal de tête »… pourquoi faudrait-il le dire en homéopathie ? C’est une manière de discréditer ces traitements qui sont efficaces au final.

    1. MELBA

      « Bonjour, pourquoi alors soigne-t-on des animaux avec efficacité par l’homéopathie ? »

      Paut-être, parcequ’ils ne peuvent pas nous répondre que « tous compte fait, nous nous débrouillons très bien aussi sans vos remèdes » ?

  11. Grossbouff

    Chère Anne,
    votre conclusion est que la traitement marche chez tout le monde parce qu’il marche chez vous? Vous seriez donc une sorte de modèle universel de l’espèce humaine?
    Quel manque d’humilité!
    Si l’homéopathie rejette le principe de validité des études scientifiques, comment l’apprend-t-on alors? Si vous traitez 100 patients, comment savez-vous combien ont guéri si vous ne contrôlez pas les études? Comment connaitre le taux de succès?
    Perso j’ai été traité avec succès par l’accuponcture en 8 séances là où la médecine classique a échoué pendant 20 ans,mais je ne dirais JAMAIS que ca marche chez tout le monde. D’ailleurs, la thérapeute ne m’a jamais promis que ca marcherait!!

  12. Manon

    Entièrement d’accord avec toi Jeremy, j’ai moi même été soignée à l’homéopathie à l’âge de 5 ans pour énurésie (pipi au lit) avec grand succès. Dans ce genre d’affection, l’effet placebo est primordial !

  13. Quentin

    Effet placébo ou effet mémoire de l’eau ? Même si théoriquement il n’y a plus de molécules actives dans un traitement homéopathique, l’eau a été en contact avec et peu garder une trace en mémoire, pourquoi pas ? Je pense intimement qu’on est loin de tout savoir sur les propriété de l’eau. Certaines eaux possèdent des propriétés physiques étonnantes avec à certain moment de l’année un Ph impossible à déterminer, etc…

    1. Benoit

      Comme disait un scientifique « donc l’eau se rappel d’un produit homéopathique, mais pas des 300 vessies et urines où elle séjourné? », le mythe de la mémoire de l’eau, est juste un mythe…

      1. Quentin

        Hum….Ce n’est pas vraiment comparable, l’eau issue des 300 vessies et urines dont parle cette personne n’est pas ré-ingérée telle quelle. Elle a subit des traitements chimiques et organiques qui ont pu l’altérer contrairement à l’homéopathie. Et qui dit qu’elle n’a pas gardé de traces des organismes par où elle est passée avant ?

        Je me permet juste d’évoquer ces questions et prise de recul sans être spécialiste de la question.

  14. Bruno

    Petite anecdote.
    J’ai quelques patients qui donnèrent de l’homéopathie a des familiers et qui eurent exactement l’effet voulu toutefois en leurs indiquant se s’agir de vitamines.
    Par contre je soutiens Jérémy sur les prix qui sont vraiment de l’arnaque.

  15. Grossbouff

    Bruno: je parie mon 4 heures que le même effet aurait été obtenu avec de la farine et c’est bien ca l’essence de l’article de Jérémy.
    Donner de l’homéopathie et disant que ce sont des vitamines, ca ne manque pas un peu d’éthique?

  16. ottman

    Mdrrrrrr
    le tacle de Olive été Absurde, il devait prendre
    autre chose que de l’homeopathie pour avoir
    une telle puissance!!

  17. MELBA

    Mais que pensent les dentistes Australien de tous ce sucre ?

  18. simon

    Bonjour,

    Moi l’homéopathie, je l’utilise en douce sur mon mari !! il y croit pas du tout !! Mais quand il fait un bouton de fièvre, je lui met dans un fond d’eau Vaccinotoxinum 9 CH, et le lendemain idem, le bouton ne sort même pas !! et pour mes chats Metellum Album 5 CH 10 granules matin et soir quand ils font des otites…. Je surveille et 3 jours après plus d’otites !! Alors placebo peut être !!! Mais l’otite ne doit pas le savoir !!

  19. lécartsvo

    Un problème digestif qui m’ empêchait de vivre normalement n’a été soigné ni par des médecins, ni par le professeur du service de gastroentérologie de l’Hôpital. Donc je suis allé voir ce médecin dans une petite ville qui m’a donné de homéopathie en me disant que dans un mois ce serait fini. Vous pensez bien que désabusé, je n’y ai pas cru mais j’ai pris le traitement. Un mois après j’étais guéri d’un mal qui m’avais handicapé pendant vingt ans. Maintenant quand j’entends critiquer l’ homéopathie je me demande quel est le calcul qui pousse à défendre de tels affirmations.

  20. Soso

    Article intéressant mais que je pense faux.
    Ma chienne fait régulièrement des grossesses nerveuses (elle a une maladie qui m’empêche de la faire stériliser) et l’homéopathie fonction très bien pour diminuer très rapidement son malaise et ses montées de lait. Sans les GN durent plusieurs semaines et elle le vie très mal.

    Vu que c’est un animal l’effet placé beau n’est pas présent (Et comme je stress difficilement, l’effet ne l’es pas non plus sur moi, j’ai un fort esprit critique) donc j’en conclus que pour moi, ça fonctionne.

    1. jojo

      C exactement ce que je me dis soso. Et bcp delecteur l’utilisent avec des
      résultat surprenant..

  21. MICHEL

    Bonjour, j aimerai faire connaitre un article sur l homeopathie et le cancer,Prasanta Banerji Homeopathic Research Foundation, malheureusement cet article est en anglais, peut etre trouverez vous la traduction en francais, Personnellement je me soigne avec l homeopathie depuis trente ans, j ai eu la chance d etre tombe sur un bon homeopathe et j ai aussi eu de la patience car ce n est pas parcequ un traitement ne fonctionne pas que l homeopathie ne marche pas car il faut que le praticien cible parfaitement son malade.C est une medecine tres personnalise.,N oubliez pas la memoire de l eau de Beveniste qui a ete reconnu par un prix nobel recemment et Emoto le scientifique.Je pense que la medecine quantique devrait expliquer le fonctionnement. je vous recommande l article ci dessus il dit que l inde soigne les cancers et guerisse certain cancer uniquement avec de l homeopathie: bonne lecture !

  22. MICHEL

    Un article en francais relatant les traitements indien contre le cancer avec de l homeopathie http://www.initiativecitoyenne.be/article-l-homeopathie-denigree-par-le-kce-mais-efficace-contre-le-cancer-108154750.html

  23. jojo

    Moue effet placebo pour moi ya pas que ca.. sinon comment se ferait il qu’on arrive à traiter les animaux avec ?

  24. sylvie K

    Bonjour a tous je tiens apporter mon soutien inconditionnel a l’ homéopathie. C’est un médecin uni-ciste que me suit. depuis vingt ans maintenant. Il a désensibilisé ma fille au cheval avec le serum équi par exemple. J’ai attrapé une maladie nosocomiale lors d’une intervention bénigne et la où tout a échoué l’homéopathie a réussi. à l’aide de staphilocoq et stramonium ce que je trainais depuis deux a a disparu. Les différentes séries d’antibiotique n’ayant jamais réglé le problème. J’ai eu de furieuses bouffées de chaleur et le Lachésis mutus a tout stoppé. Ma fille qui fait de la danse classique a marché pendants les vacances sur une corail d’oursins. A l hopital les médecins ne voulaient rien faire car c’était trop profond on lui parles de plusieurs mois pour qu’elles sortent . A l »aide de bains de pieds et de silicea et de soins cela s’est réglé en dix jours. elle avait plus de trente épine profondes et douloureuses l’infection guettait. Ma petite fille bébé a eu des allergies alimentaire nombreuses. Ses selles étaient un infection… Pardon … un traitement d’ampoules homéopathique a permis de rétablir texture et odeurs.Un jour au tout début où j’ai fais sa connaissance j’avais un bras que je ne pouvais plus bouger… j’avais été violentée. J ‘étais sous voltarène depuis plus de deux mois sans amélioration. Je suis allé le voir et il a prescrit deux doses à prendre à une semaine d’intervalle. A la première dose j’ai récupéré 50 pour cent de mon bras, a la deuxième dose 100 pour cent de mon bras. Et je n’ai plus eu mal…de toute ma vie il y a cela 15 ans. La liste serait trop longue… J’ai envoyé amies et clientes consulter… toute en sont ravies. IL trouve le produit au plus près de la personnalité de chacun. Un seul médicament. Dosage bien adapté, étalé sur un temps déterminé. Pour moi mon médecin est un magicien. Et si c’est du placébo je m’en moque je suis soignée là ou d’autres me font galérer. !! Je défendrais toujours l’homéopathie et les homéopathes unicistes. j’habite nogent sur marne.

  25. Jean

    Un article complet sur les biais qui, semblerait-il, décrédibilisent cette étude : http://www.homeophilo.fr/v3/index.php?option=com_content&view=article&id=106:commentaires-sur-letude-australienne-de-2013-concernant-lhomeopathie&catid=7:principale&Itemid=7

    Je serai ravi d’avoir ton retour là-dessus !

  26. Jean

    Il est aussi intéressant de constater que pour 1 ou 2 méta-analyses démontrant que l’efficacité de l’homéopathie ne dépasse pas celle de l’effet placebo, il y en a 4 ou 5 qui aboutissent à la conclusion contraire : https://www.hri-research.org/resources/homeopathy-faqs/the-best-studies-have-shown-homeopathy-doesnt-work/

    J’imagine qu’une étude approfondie te demanderait beaucoup de temps, Jérémy ; je pose donc ces liens ici en me disant qu’il est possible que tu sois titillé à l’idée d’un système efficace, peu coûteux, et plus respectueux de la santé globale de ceux qui le pratique (et par là-même bien en phase avec la ligne éditoriale de ton blog) ;-)

  27. Françoise

    L’homéopathie est utilisée par des vétérinaires! Vous croyez à l’effet placebo chez une vache? J’ai vu un ami vétérinaire pratiquer, et ça fonctionnait parfaitement. Il suivait plusieurs élevages. ..

  28. Caro

    Douter pour moi, c’est signe d’intelligence… tant qu’on doute, on garde l’esprit critique et c’est ça qui fait avancer les choses.

    J’ai encore et j’aurai toujours des doutes sur l’efficacité de l’homéopathie mais je suis plutôt du côté « croyant » de la balance, et je voulais juste apporter mes pièces au puzzle:

    – je suis soignée depuis toujours par homéopathie, je n’ai jamais avalé de médicament allopathique (bon, à part l’anesthésiant du dentiste et un ou deux quarts d’anti-douleur à l’adolescence quand je devais être efficace).
    A 11 ans, c’est l’homéopathie qui m’a soignée d’un début de pleurésie qui me faisait souffrir au point de ne pas dormir. Effet placebo, peut-être… mais pourquoi est-ce l’homéopathie qui m’a mise debout en une journée alors que les remèdes de grand-mère donnés avec la même attitude les jours précédents n’ont pas eu le même effet?
    Plus tard, lors de l’allaitement de mon aînée, c’est d’une mastite avec 39, 40° de fièvre que l’homéo m’a doucement soignée (avec l’énorme avantage que l’allaitement a pu continuer)…
    Actuellement, j’ai des traitements de fond, avec parfois des résultats, parfois non, alors que je m’attends à chaque fois à un résultat de la même façon. Je pense seulement que la difficulté de cette thérapie est de trouver le bon remède, et il faut donc un excellent homéopathe.

    – mon homéopathe a testé sur elle le vaccin anti hépatite (homéo bien sûr), et à la prise de sang plusieurs semaines plus tard, elle a pu vérifier qu’elle avait effectivement « fabriqué » les anticorps… qu’on m’explique comment l’effet placebo génère les anticorps…

    – un jour j’ai retrouvé ma fille qui devait avoir 4 ou 5 ans, avec un tube de sulfur vide en mains: elle avait avalé tout le tube. Elle était alors en pleine forme et très rarement malade. Pas l’ombre d’un rhume ce jour. Pour ceux qui savent comment agit sulfur, ils ne seront pas surpris de lire que le lendemain, contre toute attente, elle a fait une poussée de fièvre canon avec tout à coup nez-gorge-oreilles encombrés… alors qu’il n’y a pas dans ce cas d’effet placebo possible…

    – cette même fille, 7 ans plus tard, vient être soignée par homéopathie d’une neuro-borréliose (pas un « petit bobo », hein)… 10 jours avec les mêmes symptômes, pas d’évolution, et puis le jour où on donne l’homéo, fièvre l’après-midi et symptômes disparus le soir!

    – ….et j’en oublie plein…ma maman en a des dizaines à raconter à propose de nous 4.

    Il faut au mois essayer d’y croire! C’est une médecine un peu compliquée, mais qui bien pratiquée, est saine, écologique, et efficace. A mon sens, il n’y a jamais que dans la véritable urgence qu’on peut se donner l’excuse de recourir à la chimie… c’est au final extrêmement rare.

  29. Méri

    Merci pour cette article et celui sur l’oscillo. Au moins maintenant, je sais mieux de quoi il retourne.

    En navigant sur le web pour tenter de répondre aux nombreuses questions que je me pose, je suis tombée sur cette vidéo bien sympathique et humoristique parlant d’homéopathie et qui décrit en détail l’effet placebo (qui n’est pas du tout un effet psychologique!):

    https://youtu.be/tWD4b6_5EEA

  30. Reve

    Je suis tachycarde (confirmée aujourd’hui ) mais jusqu’alors j’ai été étiquetée anxio-depressive car c’était bien plus simple de tout mettre sur le dos du stress.
    Après un burn out médicamenteux (propranolol et lexomil), généreusement prescrits par des spécialistes de la santé, j’étais effectivement devenue dépressive et j’avais réussi à généraliser mon angoisse.
    J’ai demandé à être hospitalisée en hôpital psy car je n’arrivais plus à sortir de ce cercle.
    L’arrêt du propranolol a fait disjoncter mon rythme cardiaque et le sevrage du lexomil n’est rien d’autre qu’un sevrage d’une drogue dure. Avec tout cela, mettons encore une cuillère de dépersonnalisation.
    J’accepte le traitement proposé.
    Au menu: neuroleptique et antidépresseur.
    Et là, c’est parti pour le techno parade.
    Tachycardie, sueurs, confusion, tremblement, agitation, ect est. ..
    Je refuse les traitements et demande à être soignée avec de l’homéopathie. C’est la blague de trop pour mon psychiatre.
    Au bout du rouleau, apres quelques semaines d’hospitalisation, je rentre chez moi dans un état médiocre!
    Mon père me conduit chez un fasciatherapeute qui me manipule et me conseille de me blinder de compléments alimentaires.
    je suis son traitement (omega3,vitamine C, spiruline, sélénium, lithium, melatonine). J’ajoute à cela du millepertuis et des bourgeons de tilleul.
    2 semaines plus tard, plus aucun signe physique d’angoisse, crises de Tachycardie quasi disparue.
    Au bout de 3 semaines, sommeil et endormissement réparateur. Forme physique bien meilleure. Meilleure mémoire et moral en hausse.
    Mon avis est que les laboratoires payent très cher pour dégommer ce que l’être humain utilisait déjà il y a des millénaires. Et le pire, c’est que ces sa***** oublient de préciser que c’est également leur source. S’ils n’y avait pas les plantes, la moitié des médocs n’existeraient pas!
    C’est grâce à elles que beaucoup de substances ont été découverte et recrees synthétique ment.
    Je ne dis pas que l’allopathie n’est pas nécessaire mais elle est prescrite à tord et à travers. Et cest certain, le lexomil agit bien plus rapidement que le bourgeon de tilleul mais à quel prix. ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *