Virbac : le virage à 180° avec des croquettes mieux adaptées

virbac-veterinary-croquette-chien-chat

Le changement est assez impressionnant pour que j’en parle : Virbac, la marque bien connue des vétérinaires et des propriétaires d’animaux de compagnie, vient de sortir une nouvelle gamme « Veterinary HPM ».

Cette nouvelle gamme propose du « sans céréale », un majorité de produits animaux, le moins possible de glucides, bref, tous les arguments positifs pour faire un choix correct. Le groupe Virbac admet le statut de carnivore du chat et du chien avec cette gamme, ils envoient également une belle claque à tous les autres fabricants de produits de qualité « vétérinaire », mais se tirent par la même occasion une balle dans le pied en conservant les anciens produits de qualité très inférieure.

Virbac « Veterinary HPM », le virage à 180°

La marque n’y va pas par quatre chemins sur sa page de présentation de sa nouvelle gamme :

« VOTRE ANIMAL EST UN CARNIVORE »

La suite est encore mieux, selon Virbac, « un carnivore se nourrit majoritairement de viande », les chats et les chiens auraient donc besoin « d’apport élevée en protéines ».

virbac-carnivores-chien-chat-croquettes

Un aveu assumé bien volontiers pour faire la promotion de cette nouvelle gamme qui doit, à mon humble avis, servir aux propriétaires avertis des dérives des croquettes industrielles lambda, celles-là même que Virbac commercialisent toujours et qui lui ont valu de très mauvaises notes dans mon ouvrage « Ce poison nommé croquette ».

En ce qui concerne les explications, très succinctes, sur les besoins nutritionnels des chats et de chiens, le fabricant nous indique que ces animaux ont besoin « majoritairement de protéines », sans préciser l’origine animale ou végétale, mais également des besoins précis en « lipides, glucides, vitamines et oligoéléments ».

Même si ce dernier point est vrai, nous n’aurons pas la chance de lire que les chats et les chiens n’ont pas de besoin connu en glucides, ils peuvent très bien vivre sans cet élément majeur, preuve d’une adaptation au régime carné.

Dans la suite de l’argumentaire, une question arrive de nulle part sur la place des céréales dans les croquettes.

virbac-cereale-amidon-glucides-croquettes

« … Alors pourquoi lui donner des céréales… ? »

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Virbac ne donne aucune réponse ou explication, se contentant de dire que « beaucoup d’aliments pour chiens et chats contiennent une teneur importante en céréales et en amidon ».

Oui mais pourquoi ? Vous ne répondez pas à la question !

Beaucoup de fabricants utilisent les céréales car c’est une matière première relativement économique ; elle apporte une densité calorique à la ration ; elle apporte de la consistance aux croquettes. Peut-être qu’admettre cela aurait été trop suicidaire par rapport aux produits de la marque, toujours gavés de céréales et de quelques sous-produits animaux. Mais on va y revenir.

Bref, toujours dans cette logique de promotion active de la nouvelle gamme, avec l’argument des ancêtres carnivores, Virbac nous indique que les chiens et les chats « ont une préférence naturelle pour une alimentation pauvre en glucides et riche en protéines ».

Tout à fait, et on est heureux de l’entendre de la part de Virbac. Les chiens et les chats dans la nature s’orientent en effet naturellement vers des proies animales, donc principalement constituées de protéines, de lipides et à moindre mesure de glucides.

A propos de la qualité des ingrédients utilisés, et surtout des protéines animales, Virbac la justifie dans un encart dédié car celle-ci proviendraient «  de volaille et de porc d’origine Sud Européenne ». Les aliments seraient fabriqués en « Camargue, au sein de l’usine Virbac ».

virbac-proteines-animales-qualite-croquettes

Voilà de quoi rassurer tout le monde… Ouf, on sait où termine les morceaux de viandes, les abats, les restes des fondoirs, des protéines cuites… Mais aucune information sur les morceaux choisis : de la viande, des abats de qualité ou bien des restes peu valorisables comme les plumes, les becs, ou les pieds ?

Autre fait plutôt exceptionnel, Virbac indique dorénavant sur tous les produits de cette gamme la part des protéines animales par rapport aux protéines végétales.

virbac-proteines-animales-vegetales-croquettes

Vous avez une illustration de la stratégie de communication, et c’est franchement positif. Même si on peut faire des critiques sur la qualité, ce qui va arriver, cette gamme fait des efforts pour obtenir une majorité de produits d’origine animale tout en souhaitant rabaisser la part des glucides.

Finalement, nous avons là une belle démarche de la part de Virbac pour se rapprocher de produits alimentaires plus physiologiques et adaptés. Une démarche appréciable, qui saura séduire de nombreux propriétaires, mais des croquettes qui doivent tout de même être analysées et qui révèlent, toujours, des petits problèmes dans le choix des ingrédients.

Que valent ces croquettes « HPM » pour carnivores ?

Selon Virbac, les croquettes vétérinaires HPM « nouvelle génération » sont idéales pour « maintenir les chats et les chiens en bonne santé ».

Des croquettes adaptées à nos carnivores domestiques, et qu’est-ce que c’est bon de l’entendre de leur part, mettant en avant quelques 30.000 générations de carnivores pour nos matous et médors avec des vidéos dédiées.

Mais que cachent ces croquettes ? Qu’en est-il de la qualité des ingrédients et de l’équilibre des macronutriments (glucides, lipides et protéines) ? Et de la part des protéines animales ? Les bases pour classer les croquettes du commerce.

La gamme pour chat

Six croquettes pour les chats, principalement selon l’âge et si une stérilisation a été effectuée. Je n’ai malheureusement pas de base de comparaison, puisqu’il n’existe pas de produit antérieur standard que l’on pourrait comparer.

Ceci étant dit, voici la composition que l’on retrouve dans la majorité des produits de la gamme pour chat :

(1) Protéines déshydratées de porc et volailles, (2) fécule de pomme de terre (min. 8%), (3) protéines animales hydrolysées, (4) graisses animales, (5) pois entier (min. 6%),  coque de fèverole, lignocellulose, protéines désydratées de saumon (min. 4%), sels minéraux, graine de lin, pulpe de betterave, riz, fructo-oligosaccharides, fibre de psyllium, chitosan, extrait de feuilles d’artichaut séchées, Lactobacillus acidophilus pasteurisé.

Je vous rappelle que les cinq premiers ingrédients sont les plus important car représentant la part majoritaire de la croquette (numéroté de 1 à 5).

Pour le premier ingrédient, nous avons des protéines animales déshydratées (donc dépourvu de leur fraction d’eau) identifiées avec le porc, et malheureusement pas suffisamment identifiées avec les « volailles », sans mention des espèces choisies.

Malheureusement, ce terme est très vague, faisant uniquement mention de protéines, l’origine peut être très variable, provenant des plumes de poules, des viscères des porcs, de la tête, du sang, des pieds, des carcasses… ou bien une origine plus noble comme les muscles squelettiques ou les abats (cœurs, foie, etc.).

Sans mention spécifique, tous les doutes sont permis, et cela traduit une qualité approximative pour ne pas dire inférieure de ces protéines animales.

Pour le second ingrédient, on tape dans le très classique en tant qu’alternative aux céréales classiques (blé et mais). La fécule de pomme de terre apporte essentiellement des glucides, de l’amidon avec une densité nutritionnelle faible. Attention à l’index glycémique de cet ingrédient, qui est élevé.

En ce qui concerne les 3ème et 4ème ingrédients, la qualité supposée n’est à priori pas au rendez-vous. Le terme « protéines animales hydrolysées » ne donne à la fois aucune indication sur la nature de l’espèce animale utilisée, ni sur les parties utilisées pourtant primordiales pour estimer la qualité générale de la croquette. L’ingrédient « graisses animales » est un grand classique de l’industrie pet food, avec là aussi un flou volontaire de la part des fabricants sur l’origine de cette graisse animale, on peut tout imaginer, la qualité est donc inférieure.

Ouais, on ne rigole pas sur la transparence, surtout quand des marques alternatives s’obligent à nommer décemment les ingrédients, en utilisant de la graisse de poulet, de poisson.

Le 5ème ingrédient, « pois entiers », est de qualité standard. On va dire qu’il est un peu l’intrus dans ces croquettes qui se vantent de l’importance de la viande et des protéines animales. Cet ingrédient rajoute donc pas mal de glucides mais également des protéines d’origine végétale à la ration. Point trop n’en faut…

Alors voilà, malheureusement, et malgré tout le bon vouloir de Virbac et toutes les concessions (carnivores, besoin en viandes, etc.) qu’ils ont pu faire, la qualité des ingrédients laisse encore à désirer.

Nous avons besoin de plus de transparence sur la nature des produits. Pouvons-nous tolérer ce qui serait intolérable pour notre propre consommation ?

Selon ma grille de notation, la qualité des ingrédients obtient 3.5/10, en moyenne, pour la gamme « veterinary HPM » pour chat.

Au niveau de l’équilibre des macronutriments, et donc ce qui nous importe le plus avec la part des protéines animales sur les protéines végétales, mais également la part des protéines sur les glucides, nous sommes en droit d’attendre du très bon, selon les dires de Virbac.

Selon les matières sèches (sans l’eau donc), nous avons en moyenne 21% de glucides dans cette gamme, et 46% de protéines. Ces résultats sont excellents pour des croquettes. Malgré le fait que la qualité ne soit pas nécessairement au rendez-vous, la majorité des protéines sont d’origine animale, ce qui confère une note de 9/10 sur ce point-là.

Au total, et vous avez probablement déjà fait la somme, la gamme HPM pour chat tourne autour des 12.5/20, ce qui en fait une gamme intéressante, prometteuse et surtout… largement meilleur que les produits déjà disponibles chez Virbac.

La gamme pour chien

Pour les chiens, c’est une autre histoire. C’est toujours une autre histoire pour les chiens. On les défini allègrement comme étant plus tolérants faces à la nourriture industrielle, aux glucides à gogo et aux céréales. Dans cette logique, les excès sont parfois dramatiques quand il s’agit de Médor, des excès renforcés par le fait qu’ils soient moins difficiles.

Selon le même principe que précédemment, voici la composition d’un produit HPM pour chiot qui est globalement la même dans tous les autres produits :

(1) Protéines déshydratées de porc et volailles, (2) riz (min. 7%), (3) graisses animales, (4) pois entier, (5) fécule de pomme de terre (min. 4%), protéines animales hydrolysées, lignocellulose, pulpe de betterave, coque de fèverole, sels minéraux, graine de lin, huile de poissons, fructo-oligosaccharides, fibre de psyllium, Lactobacillus acidophilus pasteurisé.

Première remarque : les ingrédients sont quasiment identiques que la gamme pour chat. Pas de surprise là-dedans, plus les compositions sont proches et plus la fabrication sera facile et moins coûteuse. Il sera aussi plus facile de faire valoir des bienfaits sur la santé pour toutes les déclinaisons (chiot, sénior, stérilisé) si les compositions sont identiques. Elémentaire mon cher Watson.

Bref, un seul nouvel ingrédient dans cette liste des ingrédients majoritaires, le riz. Là aussi, aucune surprise, le riz c’est principalement de l’amidon, des glucides, avec une densité relativement pauvre, surtout qu’il doit s’agir de riz blanc. Pour l’index glycémique, on est assez haut, mauvais point pour la croquette.

La note sur la qualité des ingrédients est donc quasi-similaire avec la gamme pour chat. Entre 3 et 4 sur 10, on tape dans une moyenne à 3.5/10.

Au niveau de l’équilibre des protéines et des glucides, Virbac fait presque un sans-faute et s’aligne sur la gamme pour chat (à moins que ce ne soit l’inverse), avec des apports en protéines relativement haut, 37.7% en moyenne, et des apports en glucides relativement bas à 28.4% en moyenne.

Ces résultats donnent là-aussi 9/10 à la gamme, conférant la même note pour les chiens et les chats, ce qui est plutôt surprenant chez les grandes marques où l’on observe généralement une baisse de la note quand il s’agit de nos chiens.

Attention à l’excès de protéines ?

Je reçois très régulièrement des demandes par e-mail pour vous orienter dans le choix de meilleures croquettes. Bien souvent, toutes les demandes sont accompagnées d’une question légitime sur le rôle des protéines et notamment le risque de « fatiguer » ou abîmer les reins si elles se trouvent en excès.

Je réponds toujours la même chose : les chiens et les chats sont conçus pour consommer une très grande quantité de protéines animales. Des protéines normalement de bonne qualité, car non transformées, précuites, etc. mais qui sont généralement de moins bonne qualité dans les croquettes.

Il faut donc faire attention. Faire attention de choisir des croquettes avec beaucoup de protéines animales, mais des protéines de bonne qualité. Il vaut mieux choisir un produit avec moins de protéines animales mais qui sont de meilleures qualités car elles impacteront moins négativement l’organisme de l’animal.

Si j’en parle dans cet article, c’est bien pour une raison précise… Et oui, même Virbac propose une réponse à cette fameuse question dans un FAS « Le saviez-vous ? » sur la gamme HPV. L’une des questions, que vous pouvez voir en illustration, nous demande si un aliment « riche en protéines peut-il fatiguer les reins ? »

virbac-proteines-croquettes-reins-dangers

Trois phrases explicatives, ou du moins juste là pour rassurer et nous dire que les chiens et les chats sont faits pour beaucoup de protéines, un message qui se rapproche du mien dans l’ensemble. Bref, que de surprise avec la marque Virbac HPM !

C’est quoi le fin mot de l’histoire ?

Le fin mot de l’histoire ce serait : belle tentative, mais peut mieux faire. Nous avons là, avec Virbac, la preuve que les fabricants les plus connus commencent à prendre sérieusement en compte les nouvelles tendances alimentaires, plus adaptées et respectueuses, pour nos animaux de compagnie.

La gamme HPM est vraiment pas mal. Virbac fait un effort incroyable de transparence sur l’information et sur la justification de la gamme, mais piétine en ce qui concerne la qualité des croquettes et l’utilisation de certains ingrédients, à mon grand regret.

Alors avec une note moyenne (vers les 12/20), cette gamme est recommandable dans un premier temps, mais mes analyses publiées sur le blog ou dans mon ouvrage indiquent qu’il existe mieux. Autant sur l’équilibre des macronutriments que sur le choix des ingrédients.

Alors Virbac, ne lâchez pas le morceau, on sent que vous êtes sur la bonne voie…

14 Commentaires

  1. Simon Johan

    Ne virer pas votre bac véto! Vous pouvez augmenter la mention…

  2. Katy Leroy

    Sacrée marque Virbac ,
    Il y a plusieurs années je pensais que c’était une des meilleures marques suite à un souci dermato à l un de mes chiens.
    Ensuite il y a des sacs avec des soucis de croquettes collantes , à cette époque on regardait plus la « tronche » des croquettes » ue de la composition car on faisait confiance .
    Virbac nourriture j’ai laissé tombé depuis un bon moment suite à un changement de composition croquettes et à un truc ou j’ai été « en discussions » virulentes avec leur fortiflex ils avaient à peine changé l’emballage mm moi je me suis faite avoir par contre un changement complet de la composition mais comme c est un complément alimentaire ..Vous avez compris … C est un de mes chiens qui m’a fait voir la différence il n’en voulait plus donc j’ai contrôlé et j’ai dit ce que j’avais à dire à cette « équipe » !! Pour ma part ils font partie des marques à éviter par leur manque de franchise et de tourner autour du pot … Et question protéines lorsqu on fait des prises de sang régulières du ou des chiens : les protéines sont notées entre autres

  3. aubertin pascale

    je suis tout a fait d’ACCORD avec vous ,depuis peu j’ai change de croquettes avec 45 pour cent de viande les selles sont plus belle mais je dois mettre des legumes verts contre la constipation

  4. lolita

    Je n’ai jamais essayé cette marque mais cela m’inspire pas jai trouver la marque qui convenait a mes chiens et chat et se portent a merveille apres la meilleure croquette n’existe pas meme si il y a des croquettes plus adapté aux animaux pour moi de tres bonnes marques que j’ai essayer acana ultra premium direct et atavik que j’utilise actuellement et les animaux adorent , et son en meilleure forme jai vu la différence.

  5. MAILLOUX

    Bonjour,

    J’ai un souci avec mon chihuahua, il aura 9 mois le 19 juillet 2016 et il boude ces croquettes depuis 1 mois maintenant, au départ il était au RC mini junior remis par l’éleveur et ensuite j’ai pris small junior qui sont plus petites. Il les mangeaient bien et dernièrement il les ignoraient. J’ai essayé plusieurs sortes en transition toujours ( pro plan puppy small et mini) et sur un site de chihuahua fb on m’à conseillé VERSION sans céréales. Mais idem il ne se jette pas dessus et je m’inquiète car si je lui donne à la main il les mange tout doucement, certes elles sont assez grosses pour lui et ne sais plus comment faire pour qu’il mange ces 3 rations de 20g/jour.
    J’ai essayé de les humidifier, de mettre comme le vétérinaire me l’avait conseillé du bouillon de poule mais il ne se jette pas dessus.
    Je voulais lui faire à manger moi même mais on me le deconseille car ça pourrait nuire à sa santé.
    Quand je vous lis je n’ai pas cette impression.
    Existe t’il des croquettes moelleuses de bonne qualité ou puis je lui faire ses repas si oui quels sont les aliments à éviter.
    Où peut on se procurer votre livre,le titre et l’éditeur pour le commander Svp.
    Merci

    1. cathy

      Bonjour, j’ai également une petite femelle chihuahua qui va avoir 10 mois le 23 juillet. Elle pèse 1.6KG. Elle mangeait royal canin chihuahua sans difficultés. Pour des raisons de qualité , je suis passée aux croquettes ATAVIK,, la taille des croquettes me paraissait super grande par rapport aux RC et bien, ma petit Lylou se jette dessus et se débrouille très bien pour croquer. Mon vétérinaire ne s’est pas opposé à la transition de nourriture et m’a rassuré en me disant que le chihuahua est capable de croquer des plus grandes croquettes. La préférence de LYLOU dans la gamme ATAVIK semble être la recette à l’agneau. Cette marque possède plusieurs recette et offre des échantillons afin que nos loulous puissent goûter. Pour l’instant elle a encore les deux marques pour la transition mais en toute honnêteté, j’ai hâte de terminer les RC pour ne lui donner QUE les ATAVIK
      Les essayer c’est les adopter. La composition est idéale pour nos carnivore et j’ai le sentiment de donner le meilleur à mon petit trésor

      1. MAILLOUX

        Bonjour,

        J’ai enfin trouvé les croquettes indiquées par Jérémy ORIGEN, mon chien (chihuahua) qui ne voulait plus manger me finit toute sa gamelle.
        Elle était notées 20/20 et maintenant je comprends mieux.
        J’ai vu qu’à Jardiland ils faisaient des nouvelles croquettes ORIGEA qui je pense sont la même marque que les miennes compte tenu des ingrédients.
        Le poil de mon bébé est plus doux et cela en peu de temps.
        Merci à Jérémy de m’avoir conseillé ces croquettes dans votre livre qui est très intéressant et que les propriétaires de nos amis les bêtes devraient avoir chez eux.

    2. mavidouchat

      Comment peut-on dire que faire à manger vous même -avec donc des ingrédients d’origine et de qualité connues et quantités contrôlés- pourrait nuire à la santé de votre chien ?? Je ne vous demande pas d’où vient cette désinformation ? Son auteur vendrait-il des croquettes par hasard ? CQFD …

  6. MAILLOUX

    Dans mon précédent message, le nom des croquettes indiquées n’est pas VERSION mais

    V E R I Z O N

  7. cathy

    Voilà, mon teckel et mon chihuahua sont depuis une bonne semaine avec une alimentation 100% Atavik. Elles les digèrent très bien et j’ai le sentiment de mieux les nourrir qu’avec les croquettes RC qui me coûtaient tout aussi chers.
    Elles ne mangent plus de céréales et j’espère que ma petite teckel va réguler son poids car sous RC, elle prenait toujours du poids sans manger sa ration journalière.
    Trop de glucides et de céréales sont responsables de prise de poids chez nos loulous.
    Aux maitres de s’interroger sur le type d’alimentation plus idéale

  8. Pierillas Monique

    Jérémy j’ai acheté ton bouquin il y a qq mois mais voilà il a disparu de mon PC et j’aurais besoin de références pour acheter des nouvelles croquettes à mon chat. Que faire pour retrouver ce livre puisque le lien ne marche plus ? Merci pour ta réponse.

  9. Shany

    Lorsque j’ai changé à ma petite York ses croquettes Hills elle vomissait tout les matins la bille elle ne supportait pas les céréales donc après recherche nous lui donnons depuis 6 mois des croquettes Origéa de chez Jardiland depuis plus aucun soucis qu’en pensez vous de ses croquettes merci de votre réponse

    1. MAILLOUX

      Vous avez entièrement raison, ce sont de très bonnes croquettes que l’on ne trouvaient pas jusqu’à maintenant. Moi je les commandaient sur le site de BITIBA en Allemagne qui est très bien. Elles s’appellent ORIGEN mais pour moi c’est la même chose.
      Je suis ravie car mon bébé mange bien et a un poil plus beau.
      Je sais maintenant que je peux me les procurer chez Jardiland
      Bonne journée

  10. Vandersleyen Marcelle

    Bonjour Jeremy, je ne savais pas comment faire pour télécharger ton livre que j’ai acheté début août et il a disparu de mon écran. Comment faire pour recevoir contre paiement une version papier ? Je le trouvais tellement intéressant… Un de mes chats 8 ans et 14 ans a des problèmes de gastrite du vieux chat et hyperthyroïdie. S’il te plait réponds moi car le vent m.a conseillé R C. Merci bcp. D’avance

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.