La fin du calendrier est souvent l’occasion de faire le point et de démarrer de nouvelles habitudes. Voici quelques pistes pour prendre des résolutions santé et apporter un peu de défi pour cette nouvelle année (en plus de potentiels bienfaits pour la santé !)

Le passage de la nouvelle année est marqué par les festivités entre amis, les repas copieux, mais aussi les traditionnelles résolutions pour la nouvelle année. Les fameuses résolutions pour changer des choses de notre quotidien, améliorer des facettes de nos vies.

Le passage de la nouvelle année y est favorable puisqu’il marque un changement mesurable du temps, qui file sans prévenir. Mais une résolution c’est quoi ? D’après le Larousse c’est un “acte par lequel, après réflexion, on décide volontairement d’accomplir quelque chose.”

Le mot important dans cette phrase est “réflexion”. Bien réfléchir à ses résolutions permet, avant même d’en prendre, de faire le bilan ou un point d’étape sur sa vie professionnelle, familiale ou sentimentale. L’introspection ne peut pas faire de mal !

Mais pour aider ceux d’entres-vous qui sont à la recherche de nouveaux objectifs, de nouvelles résolutions – un peu moins évidente et difficile que perdre 30 kg ou arrêter de fumer – voici une liste de 10 bonnes résolutions ou nouvelles habitudes à prendre pour se faire du bien, à tous les niveaux.

Des habitudes à prendre en fonction de ses capacités personnelles, de son état du moment, car se fixer des objectifs impossible à atteindre ou trop difficile restera le meilleur moyen d’échouer et de s’enfoncer dans un découragement que l’on crée soi-même.

Des résolutions/habitudes à essayer et prendre !

Fixez-vous des objectifs (surmontables !)

Premières habitudes ou résolutions qui va de soi : fixez-vous des objectifs réalisables, sans vous torpiller avant même d’avoir commencé ! Par exemple, si vous décidez d’écrire un livre sur n’importe quel sujet, on va plutôt se fixer des objectifs d’écriture par chapitre, d’un sommaire, d’un plan plutôt que l’écriture complète du livre.

Attention, on ne parle pas ici de revoir forcément ses ambitions à la baisse, bien au contraire il faut en avoir, mais de segmenter son travail pour n’avoir que des marches réalisables à gravir plutôt qu’un sommet décourageant de difficulté.

Alors gardez bien ceci en mémoire dans l’élaboration de vos plans de vie, et n’hésitez pas à vous entourer de vos amis proches dans cette discussion pour avoir des avis extérieurs (et bien souvent nous aider à retirer cette satanée pression que l’on se met sur les épaules !)

Prenez des douches froides

Et si cette année était le début d’une nouvelle routine un peu glaciale ? Si vous êtes à la recherche d’un challenge personnel hors du commun, mais aussi d’une routine qui peut avoir des effets importants sur votre santé, pensez aux douches froides !

J’ai consacré plusieurs articles sur Dur à Avaler pour détailler les effets de l’exposition au froid, et je dois dire que la littérature scientifique est plutôt prometteuse et encourageante. L’exposition au froid notamment donner un coup de fouet à votre système immunitaire, réduire l’inflammation générale du corps (surtout la pire, celle qui à bas grade, mais qui fait mal) et même aider des personnes atteintes d’obésité et de diabète.

Comment débuter en la matière ? Le plus classique est probablement l’exposition au froid d’une manière graduelle, surtout après une douche bien chaude. Progressivement on renverse la vapeur si j’ose dire et on s’immerge de froid.

On peut aller plus loin (comme je le fais d’ailleurs) avec des bacs à glaçon pour refroidir encore plus votre eau si vous estimez qu’elle n’est pas assez froide ! En fait, on peut aller un cran au-dessus avec les bains glacés, mais là, c’est une autre histoire et il ne faut absolument pas commencer sans connaître les bases et les risques avec la pratique. On en reparlera rapidement sur le blog.

Améliorer la qualité et la durée de votre sommeil

Si on néglige de plus en plus un point fondamental de nos vies, c’est bien notre sommeil. Dormir est vital, nécessaire pour accomplir nos objectifs au quotidien, réfléchir, s’amuser, mais aussi pour l’organisme qui doit forger nos souvenirs, débarrasser nos organismes de ses déchets et se développer.

Le pire, c’est que la recherche tend à montrer qu’on ignore inconsciemment le manque de sommeil et qu’on s’habitue à la dégradation de nos performances.

Le sommeil est le grand perdant de nos sociétés modernes. On essaye par tous les moyens de dormir moins longtemps, et nous n’avons parfois tout simplement pas le choix. Une excellente résolution serait donc de mettre votre sommeil au centre de votre attention.

Comment ? En augmentant sa durée si vous dormez trop peu et que cela vous dérange (fatigue, somnolence, etc., car on peut être en forme en dormant peu, tout le monde est différent !) et sa qualité.

Ne comptez pas sur les grasses matinées pour rattraper des heures perdues en semaine, la littérature scientifique nous montre que c’est loin d’être une stratégie efficace et qui pourrait même être contre-productive (concernant la sieste, le débat reste ouvert).

Donc, on mise tout sur le sommeil. Vous avez de nombreuses pistes pour débloquer un mauvais sommeil, même si on est bien d’accord, c’est incroyablement complexe et de nombreux paramètres entre en jeu

  • Eviter les produits caféinés en fin de journée (tous les excitants de manière générale). Si vous êtes accro au café comme moi (pour le goût, mais aussi pour la santé hein), optez pour des versions décaféinées en après-midi.
  • Installez des logiciels qui filtre la lumière bleue comme F.lux pour les ordinateurs et d’autres pour vos tablettes et autres smartphone. Ces applications génialissimes permettent de bloquer les longueurs d’onde qui favorisent le réveil et lutte contre notre endormissement.
  • On éteint les écrans quelques heures avant d’aller au lit. C’est bien sûr l’idéal, on prend un livre, un fait un jeu de carte ou on prépare ses objectifs de la semaine, mais on coupe toutes les sources lumineuses qui vont perturber le cerveau.
  • On évite de manger trop lourd le soir. Les ballonnements et les aigreurs d’estomac sont incompatibles avec un bon endormissement. En plus, ces extracalories en soirée, ce n’est vraiment pas l’idéal.

C’est une liste non exhaustive bien sûr, seulement quelques pistes pour prendre soin de votre sommeil.

Faites un jeûne intermittent

Il est terriblement à la mode en ce moment, et ce n’est pas pour rien. Il ne demande aucun investissement dans du matériel, seulement une nouvelle habitude à prendre et à adapter en fonction de sa propre situation pour en retirer un maximum de bénéfices.

Et quels bénéfices ! Une récente synthèse scientifique vous nous rappeler que manger pendant quelques heures dans une journée (ou en journée alternée) réveille nos processus biologiques les plus positifs et réparateurs1.

Vous pourrez espérer améliorer votre régulation du glucose, la sensibilité à l’insuline, réduire l’inflammation du corps, augmenter la résistance de votre organisme au stress… Les implications en santé sont énormes : lutte contre les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson), les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le diabète et même certains cancers.

Notre société actuelle qui se base sur des horaires et des codes bien précis, avec les petits déjeuners, déjeuners, goûter et dîner est pratique pour l’organisation de cette même société, mais tourne le dos à notre histoire évolutive.

Une histoire faite à plus de 99% de jeûne périodique, bien malgré nous, avant que l’industrialisation ne nous apporte sur un plateau une profusion de nourriture, toujours plus calorique et irrésistible. Alors cette année pourrait bien être celle du jeûne intermittent pour vous !

Vous avez une multitude de possibilités pour commencer à faire un jeûne intermittent. Personnellement, j’ai commencé avec des jeûnes de 16h tous les jours, puis progressivement je suis allé vers un jeûne de 24h par semaine. Rien n’est gravé dans le marbre.

Quoi qu’il en soit, cela fait plusieurs années maintenant que je dis que le jeûne intermittent pourrait être recommandé par les autorités de santé publique. On y viendra.

Vous voulez lire des récits inspirant sur des jeûnes plus longs ? Découvrez le récit de notre jeûne moi et ma compagne pendant 3 jours, celui de Romain pendant la même durée et de Léa pendant 6 jours.

Commencez à méditer

Super à la mode également, la méditation en pleine conscience ou toute autre forme aurait de nombreux effets et bienfaits sur la santé. Personnellement, je médite plus ou moins régulièrement depuis de nombreuses années, si les bénéfices sur la santé sont difficiles (voir impossible) à mesurer, le bien-être est décuplé.

Aucune pression ne devrait être mise sur la fréquence, la durée, ou les modalités, je vous explique cela dans un article entièrement dédié. Si un concours de circonstances fait que la méditation revient régulièrement sur le tapis, c’est peut-être le moment pour vous d’essayer.

C’est aussi une excellente opportunité pour simplement prendre du temps pour soi, et parfois avoir des réponses à des questions, des idées de génie ou des solutions qui apparaissent comme par magie.

Après, si vous n’avez ni l’envie ni la patience, il n’y a aucun problème à cela.

Mangez plus lentement

On va éviter les sempiternelles résolutions basiques du manger mieux, avec des légumes, des fruits et moins de cochonneries… Vous le savez, tout le monde le sait, c’est bien plus difficile que l’on croit dans ce monde où tout est fait pour nous faire craquer.

Au lieu de se prendre la tête là-dessus, et si on essayait de ralentir un peu le rythme ? Essayez de manger plus lentement. Utile pour mieux appréhender la sensation de faim, ça pourrait être un exercice intéressant pour se recentrer sur sa nourriture.

Petite astuce du jour, mais pensez à reposer votre fourchette ou vos baguettes, si vous êtes adeptes, après chaque bouché. Gardez bien ça en tête, car vous pourrez voir des fois nos comportements de gloutons où on va enchaîner 3 ou 4 bouchés en quelques secondes.

Prenez exemple sur votre mamie qui parle beaucoup et qui mange lentement, essayez de suivre le rythme du plus lent – sans aller jusqu’à l’excessive lenteur non plus ! – et se fixer 20 à 30 minutes pour manger est un excellent objectif !

Faites plus d’activité physique “positive”

C’est quoi une activité physique “positive” ? C’est tout simple la pratique d’un sport, ou de n’importe quelle activité physique qui n’entre pas dans le cadre d’un travail, où la pénibilité et tout un ensemble de facteurs font que l’on y perd au bout du compte (lisez donc mon article sur le rôle délétère des activités physiques professionnelles sur la santé).

Augmenter la durée de ces activités physiques positives ne pourra être que positif sur votre santé, sauf si bien sûr vous faites les bourrins avec des blessures à la clé ou du surentraînement.

Alors que ce soit de l’intensif, avec des HIIT, de l’endurance, de la musculation, ou des pauses étirements et flexions au travail toutes les heures… Toutes les occasions seront bonnes pour sensiblement augmenter cette activité physique positive !

Prenez du temps en pleine nature

Quel pourrait bien être l’effet d’une balade en pleine nature, en forêt, en bord de mer ou à la montagne ? On ignore exactement tous les mécanismes qui entrent en jeu, mais les fameuses thérapies vertes ou bleues accumulent de plus en plus d’évidence des bienfaits sur la santé, la pression artérielle, le système immunitaire et le moral.

Sortir à l’extérieur, ou profiter d’un parc, d’un jardin vous permettra aussi de cumuler de nombreux avantages comme se déconnecter de nos appareils, faire une activité physique, discuter avec des amis, etc.

Des travaux montrent des associations entre la fréquence et la durée du contact avec la nature chez les enfants et la gravité de certaines maladies mentales à l’âge adulte, avec un effet protecteur pour ceux qui côtoient le plus de nature2.

On ne vous demande pas de faire des câlins aux arbres ou de remercier chaque oiseau d’être là, mais bien de profiter de la nature à votre portée pour vous détendre, et surtout évacuer cet excès de négativité que l’on retrouve un peu trop dans nos villes. En plus, pensez à bien vous exposer au soleil, cette synthèse supplémentaire de vitamine D sera un gros plus pour votre santé !

Faites des apéros crudités

Et si cette nouvelle année était le renouveau des apéros carotte, concombres et courgettes ? Au lieu des traditionnelles chips de maïs ou de blé, avec son assortiment d’additifs industriels peu réjouissant, on peut facilement faire des apéritifs à base de légumes (et même de fruits).

Avec une mayonnaise maison, un caviar d’aubergine ou un houmous simplissime à faire, on peut facilement (et franchement très rapidement, en plus d’être économique) ravir le palais de ses convives qui – je vous le garantis – en redemanderont à tous les coups.

J’ai écrit par le passé une série d’articles sur les apéritifs crudités pour agrémenter vos soirées et améliorer sensiblement le profil nutritionnel de ces moments de partages. Attention toutefois, la mayonnaise, c’est de l’huile, beaucoup d’huile. Donc on en consomme avec modération, car même avec une carotte, c’est une belle décharge de gras !

Déconnectez-vous régulièrement

Nous n’avons jamais eu une technologie aussi innovante, avec autant d’opportunités, qui nous permet à tout moment d’être connectés, de correspondre et d’interagir avec n’importe qui à l’autre bout de la planète.

Une connexion omniprésente à ce monde en partie virtuel qui se traduit malheureusement par une déconnexion majeure avec la réalité, notre monde et ses nombreuses opportunités d’interactions sociales, d’échange d’expériences et de découvertes humaines importantes.

Je ne vous apprend en rien en relayant les alertes internationales des scientifiques et des médecins sur les conséquences de l’addiction aux réseaux sociaux, aux plateformes de vidéo et à toutes les influences négatives (parfois positive heureusement, mais cela concernent surtout les adultes) et les contenus inappropriés que l’on peut rencontrer.

Mais ce n’est pas tout, cette pression de la “connexion” est désormais omniprésente au point où on ressent parfois le besoin de se déconnecter, de se rendre injoignable ou d’être volontairement “décroissant” sur ces sujets, par exemple en renonçant aux smartphones et autres inventions technologiques.

Si vous n’avez aucun problème pour résister à toutes ces tentations, vous avez de la chance. Pour les autres, des pauses de temps en temps pourraient être salvatrices pour déceler des comportements addictifs ou se concentrer sur le moment présent.

Des objectifs précis, réalisables avec l’aide de vos proches

Voici une humble petite liste avec quelques idées à piocher pour changer son quotidien, essayer de nouvelles choses pour mettre un peu de piquant et de challenge dans sa vie. Si au passage, on peut en retirer des bienfaits sur sa santé et son bien-être, c’est gagnant-gagnant.

Si la nouvelle année est une bonne occasion pour redéfinir certains objectifs et faire le point, n’oubliez pas de répéter l’expérience fréquemment, sans attendre trop longtemps, pour réajuster et réadapter vos objectifs de vie.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille comme vous le savez. Le pire dans tout cela serait de vous mettre trop de pression pour faire X nouvelles habitudes de vie, et vous décourager. Tranquille… Chacun avance à son rythme, l’alimentation, le sport, le bien-être, la lecture, le sommeil… Nous avons tellement de domaines dans notre vie qui mérite des changements ci et là.

N’oubliez pas l’essentiel : tissez et entretenez des liens forts et amicaux avec des amis et des familles. Bon réveillon à tous et bon courage dans vos résolutions/habitudes/challenges !

Total
17
Partages

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie.