Si nous avions encore de l’espoir sur l’efficacité de la chloroquine ou son dérivé l’hydroxychloroquine, les dernières études cliniques (in vitro et in vivo) démontrent l’absence d’efficacité contre le virus SRAS-Cov-2. Il y a fort à parier que c’est la fin de partie pour la chloroquine.


Les promesses de la chloroquine

La chloroquine et son dérivé désormais connu dans le monde entier, l’hydroxychloroquine (HCQ), ont été propulsés par le professeur Didier Raoult sur le devant de la scène internationale comme des alternatives très efficaces contre la covid-19, celle nouvelle maladie qui touche la planète entière depuis février-mars 2020.

Les premiers espoirs de l’efficacité de la chloroquine sont arrivés d’études dites in vitro, sur des cultures de cellule infectées par le virus responsable de la Covid-19, au côté d’autres molécules, comme le controversé Remdesivir (qui n’a pas démontré d’efficacité sur la mortalité).

Portrait peint de Didier Raoult dans une rue. Source : VisualHunt.

Une fois ces résultats préliminaires prometteurs en poche, l’IHU marseillais de Didier Raoult a décidé de tester l’efficacité de l’HCQ en association ou non avec un antibiotique, l’azithromycine (AZT), sur très peu de patients (26 au total, dont 16 dans le groupe contrôle).

L’idée est de prescrire cette bithérapie le plus rapidement possible après l’apparition des premiers symptômes pour réduire la charge virale, les complications et donc les morts. Si la première étude de Didier Raoult a obtenu des résultats positifs sur la charge virale, elle a aussi été vivement critiquée par la communauté scientifique et médicale pour ses nombreux et graves problèmes méthodologiques. Des critiques publiées bien tardivement par les éditeurs de journaux scientifiques.

Quoi qu’il en soit, la machine était lancée. Le monde entier avait désormais un traitement efficace pour sauver des vies, et contrôler les flambées épidémiques.

L’IHU de Didier Raoult a orchestré une importante communication pour populariser toutes les nouvelles études positives, en omettant tout particulièrement de mentionner les biais et erreurs méthodologiques, tout en optant pour l’attitude opposée en cas de résultats négatifs (omission des points forts, attaque des points faibles).

Tout cela a entraîné un véritable affrontement scientifique où toute l’attention médicale a été tournée vers l’HCQ et son pouvoir curatif de la Covid-19. L’équipe de l’IHU de Marseille a publié de nombreuses études positives, sans groupe contrôle, ou bien des méta-analyses très discutables sur le plan méthodologique où toutes les études dérangeantes, car négatives, ont été écartées.

Des affrontements citoyens ont également éclaté, avec la naissance de collectifs aux analyses approximatives et amateurs, et des batailles rangées sur les réseaux sociaux pour défendre ou attaquer telle ou telle étude.

Mais depuis le premier essai clinique de Didier Raoult réalisé en mars, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. De nombreuses études ont été publiées dernièrement, et elles sont suffisamment sérieuses pour remettre aujourd’hui solidement en cause l’efficacité supposée de l’HCQ, avec ou sans AZT.

Récit d’une saga scientifique hors du commun.

Le temps de la désillusion

Après les promesses thérapeutiques obtenues dans des boîtes de pétri, et les travaux contestés du professeur Raoult, de nombreuses études sont venues enrichir notre connaissance de la maladie et de l’efficacité du duo HCQ et AZT.

Si plusieurs études ont rapporté des effets positifs de l’HCQ, avec ou sans AZT, elles sont quasi-exclusivement toutes observationnelles et rétrospectives, entachées d’une multitude de facteurs de confusion non maîtrisés et d’une indémontrable relation de causalité.

En revanche, d’autres études, d’un tout autre registre, viennent d’être publiées avec une force de la preuve importante et des résultats qui invalident les promesses thérapeutiques de l’HCQ, avec ou sans AZT.

Si nous avions encore de l'espoir sur l'efficacité de la chloroquine ou son dérivé l'hydroxychloroquine, les dernières études cliniques (in vitro et in vivo) démontrent l'absence d'efficacité contre le virus SRAS-Cov-2. Il y a fort à parier que c'est la fin de partie pour la chloroquine.

Les promesses de la chloroquine

La chloroquine et son dérivé désormais connu dans le monde entier, l'hydroxychloroquine (HCQ), ont été propulsés par le professeur Didier Raoult sur le

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez une communauté de 10.000 abonnés ! Vous recevrez toutes le enquêtes et infos en exclusivité avec un guide offert sur le sucre... Alors arrêtons de chipoter !

24 commentaires
  1. A titre d’information et à lire absolument France Soir vient de publier la saga de l’HCQ.
    Hydroxychloroquine : l’histoire que ça ne fonctionne pas est le plus grand canular de l’histoire humaine récente
    Publié le 05/08/2020 à 16:02 – Mise à jour à 21:33

    1. Oui, c’est une source qui publie des informations sur ce sujet également, mais dont la qualité des enquêtes et analyses sont déplorables, malheureusement. Les auteurs de ces articles ont démontré à de nombreuses reprises leur méconnaissance médicale et scientifique de base. C’est dommage car l’initiative citoyenne notamment était pas mal, mais ils ont gravement dérivé. Je déconseille fortement de prendre les informations de ce site pour argent comptant.

  2. Bonjour,

    Jeremy, n’est il pas pour le moins curieux de dire d’un coté “on attaque le messager” et pas scientifique alors de ton point de vue, mais d’un autre coté faire exactement la même chose?
    Je te cite là, “la qualité des enquêtes et analyses sont déplorables, malheureusement. Les auteurs de ces articles ont démontré à de nombreuses reprises leur méconnaissance médicale et scientifique de base. C’est dommage car l’initiative citoyenne notamment était pas mal, mais ils ont gravement dérivé. Je déconseille fortement de prendre les informations de ce site pour argent comptant”.

    Attaque gratuite aussi sans aucun argument (sauf contre le messager!) contre un collectif de médecins américains qui défend lui l’hydroxychloroquine, et pour cause, ils ont des RÉSULTATS incroyables. Mais ils sont censurés par les médias mainstreams vendus et corrompus à Big pharma et aux politiques, avec le doigt sur la couture du pantalon. Un débat scientifique ça?
    D’ailleurs, je remet le lien là tellement c’est édifiant de cette vidéo du Pr Peronne qui dénonce sans mâcher ses mots, en donnant des exemples, de ce qu’il a vu et connu lui même car il était dedans, la corruption généralisée de ce système! https://www.youtube.com/watch?v=UaUW3c9NoD0

    Silvano un lanceur d’alerte qui serait lui juste “inexistant”…mais qui a pourtant 140000 abonnés et des millions de vues, des gens qui ne sont pas au courant de son inexistence manifestement etc etc?
    Pourquoi attaquer tous ces messagers à chaque fois? Serait ce pour éviter de montrer et démonter les preuves sur le fond? , et donc d’éviter de répondre aux vraies questions en déviant sur autre chose? C’est bien un blog scientifique si j’ai bien compris la démarche?
    Les scientifiques ne sont ils pas sensés tenir compte d’absolument tout, tout en analysant précisément tout, surtout ce qui va à l’encontre de ce qu’ils essaient de démontrer, avant de conclure quelque chose? A moins que cela ne soit pas de la science là?

    Mais donc puisqu’il est question de science, pourquoi parler de science justement là? Il s’agit “d’art médical” en l’occurrence. Médecine veut en effet dire en latin “art de guérir, remède, potion”.
    La science ce sont les mathématiques, la physique, l’astronomie etc. La médecine est vraiment très très loin de tout cela. Et donc pourquoi vouloir démontrer “scientifiquement” des choses qui ne relèvent pas de la science?
    Nous vivons depuis des décennies dans une sorte de nouvelle “iatocratie”, voilà pourquoi, où la médecine est imposée d’autorité “scientifique” donc par supercherie, et de force à tous pour des question de business, de contrôle et d’argent
    http://gestions-hospitalieres.fr/la-fabrique-de-malades/

    C’est pour cela qu’en France, et ailleurs, Le conseil de l’ordre veille et vous accuse d’exercice illégal de la médecine dès que vous venez titiller leur business bien établi et marketté. Un état dans l’état, que Mitterand voulait supprimer mais n’as pas réussi telement ils sont puissants

    Quand je met des témoignages absolument édifiants sur le sujet…c’est souvent zappé, non publié, balayé d’un revers de la main…parce que c’est beaucoup trop gênant?
    Par exemple quand le prix Nobel de médecine britannique de 1993 Sir Richard Roberts dit dans une interview à un journal espagnol que les laboratoires pharmaceutiques n’essaient pas de guérir les maladies, cela ne serait pas un business rentable, ils veulent juste “chroniciser” la maladie. Et la banque tentaculaire Goldman Sachs est d’ailleurs tout à fait d’accord avec cela et signe! Il s’agit juste et uniquement de faire de l’argent et de garder le pouvoir et le contrôle sur les gens, réveille toi un peu Jeremy! La santé du quidam et de toi ou moi ils n’en ont absolument rien à battre.
    Que penser de cette affirmation là, sinon ce que je dis depuis des lustres?

    1. cher Claude,

      La paragraphe que tu cites concerne le collectif citoyen qui publie des analyses dans France Soir, et concerne uniquement leurs analyses et leurs propos. Je n’ai jamais fait d’attaque sur le messager puisqu’on ignore qui sont les messagers, le collectif est anonyme (et encore j’en connais quelqu’un et c’est pas piqué des vers ce qu’ils racontent). C’est une critique sur la nature et la qualité de ce qu’ils font et c’est déplorable.

      Concernant le “front line doctors”, il est vrai que je m’en suis pris directement aux personnalités qui le composent (quelle personnalité !) mais pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont strictement rien produit. Rien

      Pas une étude, pas un document, pas une analyse scientifique, rien. Ils se basent sur quoi au juste ? Impossible de savoir ou bien sur du vent. C’est dommage, mais du coup, quand on voit que l’un d’entre eux propose des exorcismes de démon dont le sperme causerait des maladies féminines… c’est la cerise sur le gâteau si tu veux.

      Les abonnés de Trotta… cela ne veut rien dire ni le nombre de vue. Si on commençait à valider des théories sur le nombre de vue youTube, on aurait un sacré soucis, tu vois ce que je veux dire.

      D’ailleurs, Trotta c’est pareil que les Front Line Doctor, il ne pose rien sur la table et ne fait que jeter de l’huile sur le feu. Aucune source scientifique, rien, souvent comme toi en fait. C’est dommage.

      Finalement, concernant les déclarations de la banque Goldman Sachs, ils doivent être sacrément emmerdé quand même vu le nombre de personnes que l’industrie pharmaceutique à sauvé. Il pourrait quand même faire vachement mieux.

      1. Bonjour jeremy,
        Pour les front line doctors aux USA, dont tu as attaqué UNE personne, sais tu seulement qu’ils sont des milliers derrière ce qu’on a pu voir dans les médias?
        Et pour l’hydroxychloroquine elle même il y a le docteur Gold qui a même écrit un livre blanc dessus.

        http://www.francesoir.fr/interview-exclusive-simone-gold-medecin-urgentiste-censuree-par-facebook-licenciee

        il y a aussi le point de vue de ce médecin à la retraite qui à prescrit le plaquenil pendant 40 ans et qui explique son point de vue
        http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/interview-le-dr-wajsbrot-est-signataire-de-la-lettre-au-conseil-de-lordre

        Enfin pour la mafia big pharma ( voir aussi la vidéo du Pr Peronne qui la dénonce sans langue de bois!) et ici plus précisément Guilead , on sait les énormes conflits d’intérêts et pots de vins entre tous ces partis ( ben oui, l’auteur de ce blog n’a malhereusement cherché que ce qu’il veut bien trouver…)

        https://blogs.mediapart.fr/jean-claude-meyer-du-18/blog/090820/le-protocole-raoult-confirme-et-les-escrocs-de-gilead-demasques

        https://www.sante-corps-esprit.com/leffroyable-puissance-tentaculaire-de-gilead/

      2. Bonjour Claude,

        Si il y a des milliers de personnes derrière le frontline doctor, il y a des centaines et des centaines de milliers de professionnels de santé et de citoyens qui ne les soutiennent pas. La paille ou la poutre à toi de voir.

        Tu trouves que Gilead est bon en pot de vin ? Va voir Sanofi, il dépasse Gilead à tous les niveaux. Tu n’a trouvé que ce que tu voulais bien chercher.

Commentaires désactivés.

En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.