Monodiète de 3 jours au Riz Complet : Quelles conséquences pour la santé ?

monodiete-riz-complet-purine-sang

La monodiète a encore de beaux jours devant elle

Je suis surpris de constater que mon article sur les grands mythes de la monodiète a été consulté plus d’un millier de fois au cours des 31 derniers jours, et a été partagé plus d’une trentaine de fois sur Facebook. Il en résulte un bon référencement par Google, qui avec la recherche « monodiète », place en 4ème position ou en 5ème position mon article dénonciateur.

Moi, je vois surtout qu’il y a 3 ou 4 autres sites qui font la promotion de la monodiète qui sont encore devant, et qui désinforment de ce fait les internautes avides d informations (1). Etant donné que j’ai déjà écrit un article général sur le sujet, je vais dans cet article m’attarder sur l’effet d’une monodiète en particulier, celle au riz complet.

Les bienfaits “magiques” du riz complet

D’une manière générale, les sites pro-monodiète s’accordent pour vanter les mérites détoxifiants du riz complet sur le sang. Oui, le riz complet possèderait des vertus hémato-drainantes, ou hémato-détoxifiante car il est dépourvu de purine un précurseur de l’acide urique… Je suis impressionné.

Mais admettons que vous soyez vraiment tentés de commencer une cure de 3 jours au riz complet, aimeriez-vous réellement savoir ce qu’il va se passer dans votre estomac ? Dans votre intestin ? Et ce qu’il se passer dans votre sang ? Oui ça vous intéresse.

Composition du riz complet

Pour réaliser cette analyse, je me base sur la composition d’un grain brun (ou complet) moyen et cuit bien évidemment, dont vous pouvez aller vérifier la provenance directement sur laNutrition.fr

100 g de RC :

100-grammes-riz-complets

3 jours de riz, c’est parti !

Pour la démonstration qui va suivre, nous allons utiliser Béatrice. Oui une femme, car ce sont les femmes qui sont les plus séduites par ces monodiètes. Et n’y voyait aucun message macho mes chères lectrices ;) !

Les besoins caloriques d’une femme adulte sont de 1800 par jour. Or, durant une monodiète il n’y a aucune restriction calorique, en d’autre terme : on peut manger à volonté. Je considère donc que Béatrice va légèrement compenser, et augmenter sa ration de 11 %, soit un apport de 2000 kcalories au lieu de 1800 (et je suis gentil).

Sachant que la moitié des calories doit provenir des glucides (selon le gouvernement, mais ce n’est pas ce que NOUS nous recommandons), 1000 calories seront apportées par les sucres. A raison de 4 calories pour 1 g de glucide, Béatrice devra engloutir 250 g de sucres par jour ou 750 g durant les 3 jours de la monodiète.

Or, pour obtenir ces fameuses 2000 calories, Béatrice doit manger 1,8 kg de riz complet soit 5.4 kg en 3 jours. Mise à part le fait que Béatrice ingérera plus d’un 1.3 litre d’eau chaque jour, elle ingérera également plus de 420 g de sucres (plus d’1.2 kilo sur les 3 jours).

420 g ou 84 carrés de sucre dans votre thé !

420 g de sucre, c’est 170 g de plus que les recommandations de notre gouvernement et environ 300 g de plus que ce nous recommandons (les adeptes d’une alimentation équilibrée). Etant donné que le riz complet, même s’il est complet, possède un index glycémique et une charge glycémique modérée, il entraine une élévation modérée de la glycémie (55 et 12).

Il n’est pas bien difficile de comprendre que durant ces 3 jours vous allez solliciter en permanence votre pancréas, pour synthétiser de l’insuline, et votre foie, qui devra tenter de stocker tout ce sucre sous forme de glycogène. Malheureusement, il se pourrait qu’il soit un peu débordé par la tâche, et que ce sucre circulant se transforme en cellule adipeuse (oui, en gras !) ici et là, dans votre corps.

J’irais même jusqu’à dire que cette monodiète au riz complet, censé vous apporter vigueur et dynamisme, vous rendra mou (ou molle pour Béatrice). Pourquoi ? Malheureusement, l’insuline galopante dans vos veines favorisera le passage d’un acide aminé, le tryptophane, à travers la barrière hémato-méningée du cerveau ce qui mettra la synthèse massive de sérotonine, l’hormone du calme, ou du sommeil.

Un riz complet qui acidifie le corps ?

L’indice PRAL d’un aliment définit sa nature alcaline (basique), acide ou neutre. Le riz complet possède un indice de PRAL de 1.05, il est donc acidifiant. Vous allez donc pendant 3 jours « nourrir » votre organisme avec un aliment « acidifiant ». Pour contrôler le pH de notre corps, celui-ci peut (et doit) utiliser des sources carbonatées (donc basique) déjà présentes dans notre organisme pour tamponner l’acidité. Sans trop dramatiser, votre corps peut dégrader vos os ou vos dents pour stabiliser le pH.

Le grand mythe « détox » qui gravite au-dessus de la monodiète au riz complet concerne le métabolisme des purines. Ces purines sont présentent dans de nombreux aliments (autant animales que végétales) et sont dégradées en acides uriques pouvant entraîner la goutte (une forme d’arthrite souvent localisée au niveau des pieds). Or, comme je l’ai dit en introduction, le riz complet en est dépourvu. Il apparait logique que si l’on enlève de son alimentation toutes les sources de purines, on évitera de s’intoxiquer.

Les affocionados de cette monodiète oublient de mentionner que l’organisme filtre en permanence (via les reins) cet acide urique circulant, à raison de 0,4 à 2 g par jour. Si vous avez une alimentation équilibrée, avec peu de viande de rouge, un peu de poissons, beaucoup de légumes, quelques fruits et féculents et peu de céréales, alors votre corps filtrera naturellement l’apport exogène de purines, un apport normal et bien connu.

Du riz ? Non merci !

Le pire dans cette histoire de monodiète au riz complet pendant 3 jours, c’est que vous allez être dégouté(e) du moindre grain de riz pendant au moins 3 semaines, si ce n’est un mois entier. Là où le bât blesse, c’est que le riz complet représente une source de glucides très intéressante et favorise le transit intestinale, il serait donc extrêmement dommage de s’en priver et surtout de le remplacer par des pâtes ou du pain blanc.

Monodiète ? Jamais ! Jeûner ? Oui !

Pour conclure cet article, j’espère que Béatrice ne recommencera plus jamais cette expérience de monodiète au riz, et son pancréas lui dira merci. Car elle n’aura absolument pas aidée son organisme à détoxifier son organisme, bien au contraire.

Si vous souhaitez réellement faire un week-end « détox » avec de réel bénéfices pour la santé, faites donc un jeûne court de 24 à 48h, sans aucune calorie avec pour seuls aliments du thé, de l’eau et un peu de café.

Je prévois sur du moyen à long terme de faire une analyse critique de toutes les monodiètes restantes, à savoir celle à la pomme, au raisin, au jus de fruit ou encore à la carotte (mais de toute façon, c’est toujours le même problème, un excès de sucre…)


Notes et références

(1) Si vous faites une recherche sur Google avec “monodiète” vous risquez de tomber sur Fitnext.com, sur Sos-détresse.org,  Psychologies.com, ou encore un site spécial sur la “détoxination”. Bien entendu, ces sites n’offrent pas une analyse “rigoureuse” qui pose à plat les bienfaits réels d’une monodiète, quelle qu’elle soit.

 

58 Commentaires

  1. Resiste

    Bonjour, hier j’ai fait la bêtise de faire cuire du riz complet dans un appareil à vapeur au dessus de legumes. Avec un peu d’eau, qui est absorbée pendant la cuisson. Or le riz contient de l’arsenic et il faut le laver a grandes eaux et le cuire dans beaucoup d’eau pour que ce soit plus nocif. Resultat malade intoxication metaux lourds, bouche cotonneuse et mal estomac. Le riz de nos jours pousse sur des terres pas si saines que cela.
    Prudence et cuisez le avec bcp d’eau. Sincèrement

  2. Jess

    Article à coté de la plaque ! beaucoup d erreurs (j’ai vu qu au moins une personne l avait mentionné dans les commentaires) …

    Renseignez vous sur le jeune et la monodiete c est la meilleure chose que vous puissiez offrir à votre corps, lisez le livre de Dr seignallet, du Dr joyeux, etc et regardez le GENIAL reportage d Arte (qui a été mainte fois partagé sur le net) : sur le jeune !!!

    Pour faire simple en cas de jeune ou de monodiete le corps a moins de travail de digestion à faire, il est donc disponible pour s attaquer aux déchets (de la simple toxine jusqu au cancer de stade 2 à 3)…LE CORPS INVERSE ALORS LES PROPRIETES ATAVIQUE DE SON ADN POur detruire ce qui est de trop dans l organisme …. mais la destruction de ces toxines peut s averrer difficile et difficlmeent surportable par le corps (sensation de “bruler” de l intérieur dans le cas de jeune d’où l interet d y aller “tout doucement aussi bien pour les MD que pour les jeûnes)

    Quand au sucre dont vous parlez c est RIDICULE !!!! les glucides provenant du riz ou des fruits ou du miel sont de BONS GLUCIDES et depasser le minimum requis n ets pas genant d autant plus quand parfois il y a un accroissement des besoins (par ex le cerveau consomme 5gr de glucides par heure pour une personne normale, … le reste du corps je ne me souviens plus … et bien croyez moi avec mon travail qui requiert une utilisation intensive de la fonction cerebrale (je suis trader) … heureusement que je dépasse le nombre de glucides recommandé par l’etat sinon a 12h je suis RAIDE !!!

    Bref à tous les gens qui seraient convaincus par cet article (enfin ceux qui auraient très peu de connaissances sur le sujet , je ne vois que ça pour donner credit à cet article)…svp renseignez vous, ne croyez personne en PARTICULIER ni sur le net ni vos docteurs (sauf en cas d urgence puisque vous n avez pas le choix)…faites des tests , expérimentez et vous verrez comment votre corps réagis !

    CECI DIT ATTENTION : les tests alimentaires sont déconseillés au diabétiques (au niveau des glucides suivez les recommandations habituelles) , et aux gens ayant des problèmes de reins, car si ils devaient detoxiner trop vite auraient des soucis d évacuation)

    Ps : j aurais aimé reprendre précisément les erreurs de cet article mais je n en ai pas le temps, la veritable erreur etant le BIAIS intellectuel, l auteur à decidé que la MD c est mal et va vous balancer des faits plus ou moins exacts pour se justifer, il voit les choses d un mauvais point de vue ! toute une partie du “système” lui échappe …

  3. Phèdre

    Partir du principe qu’une femme effectuant une monodiète va consommer 1,8kg de riz par jour est tout simplement délirant !!! 300g est un grand maximum. Moi c’est plutôt 200 à 230g, sans la moindre sensation de faim, et pourtant je suis une bonne mangeuse, avec une corpulence moyenne pour 1m70. Tout votre calcul est faux, quantités de sucre, etc., il faut tout diviser par 6 (au moins) donc toutes vos conclusions sont fausses. Pas très sérieux. C’est dommage. Du coup j’hésite à lire vos autres articles, si vous y avez mis la même rigueur…

    1. Jérémy Anso (Post author)

      Du coup, il faut tout diviser par 6 grâce à votre exemple, qui marche avec vous… et avec tout le monde ? Le calcul est critiquable, mais pourquoi pas 400 g, ou 800 g ? Le calcul théorique se base sur les besoins caloriques journaliers. Après libre à vous de ne pas les atteindre, et ce qui effectivement réduit tous les apports en glucides, etc !

Les commentaires sont fermes.