STATINES : le Dr de Lorgeril a-t-il été roulé dans la farine par la Magazine de la santé ? Partie 2 /2

cholesterol-statines-lorgeril-cymes-atheromes

Rappel des faits

Si vous venez à l’instant de tomber sur cet article, qui est la suite et fin d’une saga sur les statines, je vous conseille de lire la 1ère partie avec l’interview du professeur Ducimetière.

Comme je l’avais annoncé, cette 2ème partie propose l’analyse de la 2ème interview réalisée par Michel et Marina du magazine de la santé du docteur Michel de Lorgeril (ou MDL pour les intimes).

Sans transition, passons immédiatement au plat de résistance.

L’interview du docteur de Lorgeril

MDL incarne l’opposition, il est contre les statines et le fait savoir sur son blog, dans ses ouvrages scientifiques (car il est chercheur au CNRS ET cardiologue), mais également dans ses livres.

L’interview du docteur est chaotique. Il n’y a pas d’autre mot. Il m’est impossible de rédiger un article similaire à celui du professeur Ducimetière car les interlocuteurs se coupent la parole sans cesse, les questions sont ignorées, ou alors l’interviewé devient l’interviewer !

Quoi qu’il en soit, MDL a bénéficié de 10 minutes d’interview pour défendre ses propos soit 2 minutes et 30 secondes de plus que son opposant l’épidémiologiste (soit 25 % de temps supplémentaire). On pourrait s’arrêter là dans la présentation de l’interview, mais MDL nous donne des informations exclusives sur son « article-réac » de l’interview.

A l’origine, MDL aurait accepté une interview de 30 minutes, rabaissée à 8 minutes par la suite mais qu’il aurait tout de même acceptées. Cela ne s’arrête pas là, quelques instants avant son entrée sur le plateau, on lui aurait dit que ce serait 2 minutes 30 secondes d’interview dont 30 secondes de présentation. Il a également reçu quelques consignes : faire des réponses courtes et éviter de faire la promotion de ses livres. Vous allez voir que le professeur n’a pas vraiment suivi les recommandations de la rédaction…

Michel de Lorgeril (MDL), expert en monologue ?

J’ai (difficilement) compté 7 questions posées à MDL, qu’il estime lui-même être « débiles » ; il a interrompu au moins 2 fois les questions des journalistes médecins, et il a posé 4 questions (plus ou moins rhétoriques) aux présentateurs.

Voici ces 7 questions :

  1. Quels sont les effets du mauvais cholestérol (LDL) sur les maladies cardio-vasculaires ?
  2. Est-ce que cela (la baisse du mauvais cholestérol) modifie le nombre de maladies cardio-vasculaires ?
  3. Le professeur Ducimetière a ses études (pour les statines) et vous les vôtres (contre les statines) ?
  4. Pourquoi le professeur Ducimetière ne s’est rendu compte du rien alors qu’il est quelqu’un de reconnu dans ce domaine ?
  5. Est-ce que vous pensez que la méthode de communication du professeur Even (avec la parution de son livre au lieu de publier des études scientifiques) n’est pas contre-productive ?
  6. L’excès de cholestérol est dangereux pour la santé ?
  7. Avez-vous des conflits d’intérêts ?

Voici les réponses, question par question :

Question n°1. Quels sont les effets du mauvais cholestérol (LDL) sur les maladies cardio-vasculaires ?

Pour répondre à cette question, MDL pose 3 questions aux présentateurs où il implique d’entrée de jeu les statines (les médicaments qui font baisser le LDL cholestérol). Pour appuyer ces propos, MDL sort (réellement) 4 papiers qui représentent 4 grandes études scientifiques qui ont démontré que les statines (et en particuliers la rosuvastatitine) n’ont aucun effet sur la mortalité cardio-vasculaire (AURORA, GISSI, CORONA et JUPITER).

Attention, le docteur nous parle ici de mortalité cardio-vasculaire alors que la question était à propos des « maladies » cardio-vasculaires. Ce détail a de l’importance, car dans le 2ème cas on prend on compte tous les cas de maladies cardio-vasculaires, qu’elles soient fatales ou non.

MDL n’a même pas temps de répondre que Marina Carrère d’Encausse l’interrompt sur le terme « mortalité cardio-vasculaire » car elle souhaite une réponse sur les maladies cardio-vasculaires. MDL ne se laisse pas faire, car il sait très bien qu’il doit aller au bout de son raisonnement pour accuser les statines. Il y parvient mais lâche d’un ton très sec un « laissez-moi finir » à notre chère journaliste médecin.

Question n°2. Est-ce que cela (la baisse du mauvais cholestérol) modifie le nombre de maladies cardio-vasculaires ?

Finalement, Marina pose sa question au docteur de Lorgeril sur les maladies cardio-vasculaires au lieu de la mortalité cardio-vasculaire. MDL répond admirablement bien, en invoquant le taux de mortalité comme le critère absolue, le plus « dur » en science médicale afin de déterminer l’efficacité d’un médicament (on parle bien des statines). Il rajoute qu’une crise cardiaque est fatale une fois sur deux.

Mais MDL ne s’arrête pas là, il n’a pas oublié la ligne directrice de son discours et reprends là où il s’est arrêté dans la première question : l’inefficacité de la rosuvastatine ou du crestor. Il pose donc une 4ème question aux médecins du plateau, « mais alors pourquoi se fixe-t-on sur le crestor qui est inefficace ? »

Il est immédiatement interrompu par Michel Cymes qui veut parler de l’inquiétude des patients, des auditeurs mais il est à son tour interrompu par MDL qui rétorque « mais je la connais aussi l’inquiétude des patients » et rajoute même qu’il connait les questions des patients mieux que Michel Cymes. L’ambiance sur le plateau tourne à l’affrontement, le présentateur propose à MDL de terminer l’interview tout seul, ce qu’il accepte.

MDL commence donc un court monologue où il souhaite démontrer que les récentes études dénoncent l’inefficacité des statines alors que les anciennes études vantaient les effets incroyables ou « extraordinaires » de ces médicaments. Sauf que le cardiologue chercheur au CNRS est envahi par le stress, des mots lui manquent, et son discours n’avance pas. Mais heureusement pour lui Mme Carrère d’Encausse lui évite la peine capitale, et décide de passer un court extrait du professeur Ducimetière qui vante les bienfaits prouvés et documenté des statines sur le dépôt de cholestérol dans les artères.

Question n°3. Le professeur Ducimetière a ses études (pour les statines) et vous les vôtres (contre les statines) ?

Voici la question posée au docteur après l’extrait de M. Ducimetière. MDL nous répond que les « vieilles études » n’étaient pas soumises aux règlementations actuelles plus strictes, qui garantissent plus de transparence dans la publication des résultats. Pour illustrer son propos, MDL nous parle de la tragédie du Vioxx (un médicament anti-inflammatoire) où les premières études montrant les effets secondaires dangereux ont été mises au placard.

Le docteur de Lorgeril utilise des termes forts, l’industrie pharmaceutique et les expérimentateurs ont « menti », « triché », ils ont « caché la vérité ». Il dénonce les résultats négatifs des statines sur la mortalité cardio-vasculaire obtenu avec la nouvelle règlementation.

Mais cela ne suffit pas aux journalistes qui rentrent dans un conflit de personne…

Question n°4. Pourquoi le professeur Ducimetière ne s’est rendu compte du rien alors qu’il est quelqu’un de reconnu dans ce domaine ?

MDL est résolument exaspéré par cette question, il ne souhaite absolument pas rentrer dans une querelle entre individus. Il propose aux patients et aux médecins de venir voir les « données, les vraies, les faits ». Il insiste lourdement sur le fait que toutes « les données récentes [sur l’effet bénéfique des statines] sont négatives ».

Il poursuit ensuite son argumentaire avec l’étude SATURN, mais il est interrompu par Michel Cymes qui lui pose une autre question.

Question n°5. Est-ce que vous pensez que la méthode de communication du professeur Even [avec la parution de son livre au lieu de publier des études scientifiques] n’est pas contre-productive ?

Il est clair que nos deux présentateurs ont trouvé le point faible du docteur, les conflits entre individu. Sauf que MDL, fidèle à lui-même, ne souhaite pas parler du professeur Even (l’un des auteurs d’un livre sur le mythe du cholestérol) ni du professeur Ducimetière, il veut parler des faits et uniquement des faits.

Le docteur reprend encore une fois son argumentation avec l’étude SATURN qui compare deux statines… mais il est de nouveau interrompu par Michel Cymes qui le prévient que l’interview va s’arrêter là s’il refuse de répondre aux questions et s’il continue d’en poser !

Mais l’interview s’arrête effectivement là, du moins à propos du cholestérol et des statines.

Quoi qu’il en soit, MDL répond à Michel Cymes en informant les auditeurs qu’ils peuvent retrouver ces informations dans les livres du docteur, dans ces publications scientifiques mais également sur son blog (1ère promotion !). Le docteur nous dit même qu’il « ne faut pas rassurer les patients », que le « cholestérol est innocent » et que les statines sont des médicaments « inefficaces » et « toxiques ».

Dans cette débâcle, la présentatrice du journal parvient tout de même à posée l’avant-dernière question :

Question n°6. L’excès de cholestérol est dangereux pour la santé ?

MDL assène que le cholestérol est une « molécule innocente », et que l’excès de cholestérol n’a aucun effet sur l’espérance de vie, les statines n’y changeraient rien. L’interview est presque terminée, MDL attaque directement les présentateurs en les remerciant de l’avoir invité malgré « avoir dit beaucoup de mal » sur lui.

La fin n’est pas à l’avantage du docteur qui se voit poser une ultime question.

Question n°7. Avez-vous des conflits d’intérêts ?

Bien sûr, MDL ne déclare aucun conflit d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique (et cela semble extrêmement logique), il se définit comme étant « sur la liste noir des industries pharmaceutiques ».

Il termine l’interview par faire une 2ème promotion de ces livres sur le cholestérol, de son blog et de ces publications scientifiques. Michel Cymes lui envoie une ultime remarque, et il s’en va.

Débriefing de l’interview

Evidemment, le constat est mitigé. Dès le début de l’émission, MDL ne caresse pas du tout les journalistes dans le sens du poil et suit son propre jeu de questions / réponses qui ne plait absolument pas à nos deux journalistes.

Il apparait de toute évidence que MDL avait préparé un très bon discours où il disculperait aisément le rôle du cholestérol dans les maladies cardio-vasculaires et où il accablerait les statines d’inefficacité et de dangers pour la santé des patients. Malheureusement, nos deux journalistes et médecins avaient une feuille de route bien différente de celle du docteur, il fallait donc composer avec les questions des présentateurs et les points-clés de ce débat sur le cholestérol.

Il est vrai que toutes les questions n’étaient pas intéressantes, mais si M. de Lorgeril avait suivi le fil de l’interview, il aurait peut-être eu d’autres questions et il aurait pu également utiliser les questions pour valoriser son message.

Les erreurs du discours et mes réflexions pour les prochains débats

  • Je pense que c’était une erreur oratoire (je ne sais trop comment le dire) de vouloir poser des questions rhétoriques aux deux journalistes qui doivent bien entendu connaître les réponses, eux.
  • Je pense que MDL n’aurait pas du utiliser d’exemple précis comme celui du Crestor. Il aurait du généraliser sur toutes les statines ou du moins les principales sans mentionner d’études en particuliers comme il l’a fait dans toutes l’interview (je pense à l’étude SATURN surtout).
  • Je pense que MDL aurait du s’informer sur les potentiels conflits d’intérêts du professeur Ducimetière afin de le discréditer complètement lors de la question n°4. A ce propos, j’ai demandé au docteur de Lorgeril pourquoi il n’avait pas fait cette démarche d’investigation très simple, mais ô combien importante. Il m’a répondu ceci :

« Je n’ai pas répondu à la question concernant monsieur Ducimetière car je ne veux pas m’engager dans des querelles de personne et parce que mon seul but est de rester sur les faits et données scientifiques. Et seulement !

Faire parler ce monsieur de biologie de l’artère après l’avoir présenté comme « épidémiologiste » est un triste indicateur de la médiocrité du débat organisé par les médias …

Nietzsche a dit (de mémoire) que la pire chose dans les conflits avec les « méchants » c’est de finir par misérablement leur ressembler !

J’essaierai d’éviter ce piège !

Merci de m’y aider …

En faisant vous-même savoir ce que vous savez de « Pierre et de Paul », comme on dit …

Allez, envoyez le spi ! »

  • Malheureusement, je pense que MDL a tord de ne pas vouloir s’attaquer aux individus car les faits qu’il mentionne (les études scientifiques) émanent de chercheurs et d’auteurs qui ont peut-être des liens étroits avec l’industrie pharmaceutique.
  • Je pense que M. de Lorgeril aurait pu utiliser la question n°5 pour valoriser son propos au lieu de refuser d’y répondre. Il aurait pu répondre de la manière suivante :

« Aujourd’hui, nous disposons de suffisamment d’études sérieuses et indépendantes qui prouvent l’inefficacité et les dangers des statines sur la santé qu’il n’est plus nécessaire de produire de la science, qui est de toute façon mise hors de portée du grand public. Aujourd’hui il faut bouleverser l’opinion publique et secouer les grands médias. A l’heure actuelle, dans ce grand débat sur le cholestérol, il faut publier des ouvrages à large spectre, consultable par tous pour informer le plus grand nombre sur cette gigantesque manipulation ».

Je reconnais qu’il est bien pus facile de réagir à froid, au calme derrière son écran. Mais cette réponse m’est venue toute naturellement lors de mon 1er visionnage de l’interview.

  • Finalement, je ne pense pas MDL ait eu tord de faire 2 fois la promotion de ces livres. Les livres du docteur sont la preuve d’un énorme travail, qui doivent être utilisés pour appuyer son discours. Malheureusement, MDL voulait sauver les meubles à la fin de l’émission en tentant de récupérer quelques clients… Patients pardon ! Il a utilisé à deux reprises un mot clé très important « innocent ». Nul ne doute que ce mot traduit bien la situation actuelle sur le cholestérol mais c’est également un mot-clé essentiel pour retrouver son livre « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent il vous soignera sans médicament », et son blog.

Bien que ce soit le dernier billet de cette série, je rajoute une 3ème pièce au puzzle du mythe du cholestérol avec un ultime billet sur les statines :

STATINE: Faut-il interrompre son traitement ?

A la lumière des nouvelles études, des nouveaux livres parus sur le sujet et de l’immense marché de la statine en France et dans le Monde, il convient de faire un bilan et donner les indications les plus fiables aux internautes. Vous avez pu voir dans cette série d’article qu’il y a des anti et des pro-statines, mais que faut-il penser ? Ce sera le but du prochain article.

51 Commentaires

  1. BROUTIN

    Mdl dans la revue pleine vie de janvier2016 déclare que plus le cholestérol est élévé à 60ou 70 ans, meilleure est l’espérance de vie. Que faut il entendre par élevé?

  2. PBON

    Ayant une hypercholestérolémie familiale hétérozygote découverte vers l’âge de 20 ans, je me porte plutôt bien,malgré une angine de poitrine en 2003 suivi d’un infarctus. J’ai 58 ans et arrêté les statices depuis plus de 10 ans, je les ai toutes essayer. Plus défait secondaire ( fatigue,mal aux muscles, tendinites,et constipation aigus) si le cholestérol était si néfaste pour mes artères je ne devrais plus faire parti de ce monde.je mange plutôt normalement,sans trop faire attention,voilà que dire de plus si ce n’ai que je vais continuer comme çà et profiter.

  3. heiliger

    je pense que MDL se bat par conviction et par dégout de voir des marchands du temple faire de l’argent sans tenir compte ,ni de la santé ,ni de la vie des gens. quant a ses livres , je me doute que c’est loin de couvrir tout les frais qu’il engage dans cette bataille ; ce qui n’est pas le cas de “magasine de la santé” avec ses docteurs de pacotille, soudoyés par les labos .
    pour comprendre le travail de MDL il faut obligatoirement lire ses livres .
    personnellement je dis : merci docteur , et merci aussi a tous ses collègues , qui défendent une cause de santé , publique et économique .

  4. SISSI naturo

    Ah, les médecins journalistes “neutres” ne sont pas légion à la T.V. C’est du copier-coller de tout ce conditionnement médical …Si seulement ils connaissaient (peut-être le savent-ils, mais ce n’est pas leur position) les TCM (issus de l’huile de coco). Ils pourraient débattre honnêtement..Ceci, non pas pour les dénigrer, (car il y a longtemps que je ne les écoute plus :trop dégoûtée), mais pour souligner qu’un parent très proche qui, aveuglément soumis aux statines, a eu un début d’alzheimer , stoppé grâce aux TCM..Sans commentaires !!

  5. TEMREH

    L’excellente émission “Cash invertigation” animée par Elyse Lucet a démontré preuves à l’appui les réels conflits d’intérêts “d’éminents” scientifiques avec l’industrie pharmaceutique.

    Les falsifications d’études hallucinantes, les réponses et la fuite de responsables ou de leurs représentants devant les questions de la journaliste.

    Tout ceci (à moins d’être niais”) montre à quel point nous sommes manipulés, par ces organisations que je nomme mafieuses !

    Hélas, il n’y a pas que dans l’industrie pharmaceutique, mais tous les domaines sont touchés.

    Ces personnes nuisibles devraient être traduites en justice, çà relève des assises.

  6. joselito

    Bonjour,
    Moi j aimerai trouver le témoignage de quelqu un qui , ayant arrêté les statines , est passé très près de la mort . Puis ayant repris ces cachets , n a jamais rechuté. Ou bien le témoignage de un proche , ayant vu une personne DCD suite à l arrêt du traitement …

  7. blancoco

    Moi j’ai ouvert un groupe Facebook sur les victimes des statines et les témoignages recueillis sont poignant . Je connais peu de médecin qui font le lien avec tous les effets secondaires dus à ces poisons, heureusement je suis tombé sur un bon rhumato qui a été plus compétent et m’a fait arrêté ça (après 5 ans) depuis j’essaye au mieux d’alerter comme je le peux et avec mes modestes moyens

  8. manu

    Possible d’avoir le nom du compte Facebook?
    Merci

  9. sabrina

    Comment-il possible de trouver le blog de MDL où je posai une question fondamentale sur le risque cancérigène des Sartans ( hypotenseurs . page 180 de son propre livre :”Prévenir l’infarctus et l’AVC.” Ed. T. SOUCCAR.). je lui ai moi-même envoyé un courrier au CNRS de GRENOBLE le 4/3/2O16 ; lequel me fut renvoyé avec le mention NPAI !!! Donc je lui renvoyé en date du 21 / 3 / 2016 un deuxième courrier avec le 1er joint …. ; j’attends toujours la réponse !!! je sais ce Mr est maintenant médiatique certes mais actuellement à la retraite non ??? et j’ai acheté son livre …
    Que puis-je faire d’autre que d’attendre ??? Est-il si indifférent au fait de peut-être sauver une vie ???!!!
    Sabrina;

  10. panopteric

    Au fait, Lorgeril n’est pas cardiologue, contrairement à ce qui traîne partout, d’ailleurs il a maintenant la prudence d’afficher seulement “membre de la société française de cardiologie”, ce qui est très différent.Et puis au CNRS, il n’a point trop brillé, il est resté chargé de recherches (le premier grade de chercheur) jusqu’en fin de carrière. Joyeux Lorgeril ! Avec ces deux-là, on réduit les frais de santé, c’est sûr, parce qu’on réduit l’espérance de vie ! Sur le fond (1)les maladies sont des processus multifactoriels, le Chol n’est qu’un indicateur des maladies cardio-vasculaires, le raisonnement scientifique doit aborder la complexité de tous les facteurs et ne pas raisonner de façon linéaire, mais nous n’avons pas encore les moyens mathématiques de description des systèmes complexes; (2) les statines ont de bonnes indications, à condition que les autres facteurs de risque soient d’abord maîtrisés (sédentarité, excès de poids,tabac, faible consommation de fruits et légumes, stress, hta, diabète): http://interlivrehypertexte.over-blog.com/2015/11/evaluez-votre-risque-cardio-vasculaire.html

  11. Etes

    Vous avez pris ces poisons Mr ? Prenez en et vous comprendrez peut-être, je dis bien peut être

  12. bremond

    je n’en reviens pas!!! Michel de lorgeril ne serait pas cardiologue , comment at-il- pu publier son livre ” Prévenir l’ infarctus et l’AVC” édité chez Souccar ???!!!
    Que se cache-t-il derrière cette magouille ?

    1. panopteric

      et non, il n’est pas reconnu comme cardiologue . vous pouvez vérifier à l’ordre des médecins. publier un livre ne vaut pas diplôme !

  13. michel de Lorgeril

    de Lorgeril est polydiplômé de cardiologie ; mais pas selon les normes sanitaires “à la française” [ce qui lui fait une “belle jambe”…] et il n’est donc pas affilié à la Société Française de cardiologie ; mais il est (grâce à ses multiples diplômes…] membre de la Société Européenne de Cardiologie, une toute autre dimension…
    Quand à la brillante carrière scientifique du de Lorgeril au CNRS, vous avez raison, elle a été brutalement interrompue en 1992 en représailles de ses publications sur les bienfaits de la consommation modérée d’alcool sur le coeur et les artères qui firent scandale à l’époque (déjà !) mais qui furent confirmées TOTALEMENT par la suite…
    Le Dr de Lorgeril est donc, apparemment, un habitué des “révélations scientifiques” qui gênent les imbéciles.
    Le grand avantage de subir des représailles [il y en eut d’autres après… suite à d’autres révélations scandaleuses… Carrière figée, salaire bloqué…], c’est que sa parole est libre, TOTALEMENT. Pas peur ! Rien à craindre ! Tout le mal qu’on pouvait me faire m’a été fait déjà ! LIBRE !
    Cher Panopteric, je t’aime, même si tu es assez lâche pour ne pas lâcher ton vrai nom !
    Vive la liberté !

  14. Amin
  15. panopteric

    Par définition, un débat scientifique n’est jamais clos, la science fonctionne par hypothèses / évaluation / nouvelle hypothèse, et ce à l’infini. Il n’y a aucune certitude en médecine, simplement des probabilités de plus en plus précises. “Toujours, jamais, ça n’existe qu’en politique et en amour, jamais en médecine”, disait un de mes maîtres à la fac.

    Et concernant les statines, leur efficacité est prouvée sur la réduction du risque de maladies cardio-vasculaires, par baisse du LDL-cholestérol (qui n’est qu’un marqueur d’un processus complexe, certes, mais il n’existe pas de marqueur parfait), et également sur la réduction de la mortalité globale. Cf. cette méta-analyse très récente dans la revue The Lancet, bible des médecins scientifiques. Même si, bien sûr, il faut se battre contre l’industrie pharmaceutique ! Mais en France, c’est la sécurité sociale qui cherche à faire des économies en réduisant les prescriptions de statines, coûteuses (un mort lui coûte moins cher qu’un malade, c’est aussi la tendance des sociétés privées d’assurances américaines qui encouragent à prendre certains risques, vivre plus heureux mais moins longtemps …). A chacun de se faire son point de vue. Pas de tabac, beaucoup moins de viande, beaucoup plus de légumes en tout cas, et ensuite seulement des statines si nécessaire. Et ne pas écouter quelqu’un qui ose clamer des absurdités à la télévision, comme: “il n’y a pas de cholestérol dans les plaques d’athérome”… (ce serait risible, si ça ne tuait pas les gens, ce genre de délire !)

    http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2816%2931357-5/fulltext

  16. Blancoco

    Panopteric je vous est posé la question : prenez vous des statines ? Si non essayer quelques temps vous allez comprendre…. Ou pas… Les effets secondaires sont minimiser par les labos, j’ai sonde autour de moi les personnes ayant pris des statines, 9 fois sur 10 il y a eu des problèmes pour la plupart sérieux voire grave.. Pour ma part diabète qui a grimpé en flèche,amnésie, douleurs musculaire, tendinites, fatigue chronique, et j’en passe un vrai zombie.

  17. Xavier LARVOR

    “Par définition, un débat scientifique n’est jamais clos”. Ok, sauf qu’ici il ne s’agit plus du tout d’un débat quand on lit les propos tenus au sujet de Michel de Lorgeril par des personnes qui ne jugent pas utile de préciser leur identité. Jérémy, j’adore ton site et je déteste la censure. Le Dr de Lorgeril a maintes fois prouvé qu’il est tout à fait capable de se défendre tout seul. Mais de telles attaques personnelles publiées sur ton site vont-elles vraiment enrichir ce qui était au départ un débat passionnant… et passionné ?

  18. Hermet

    Difficile d’avoir des débats honnêtes quand on se rend compte que certains des protagonistes sont englués dans des affaires de conflits d’intérêts, et sont prêts à mentir pour ne pas perdre leurs divers privilèges honteux, et notamment financiers.
    Il n’y a qu’à regarder les émissions de “cash investigation” où l’opacité la plus totale ne fait aucun doute quant aux magouilles des grands groupes qui n’hésitent pas à payer très cher des scientifiques reconnus sachant qu’ils récupéreront leur mise au centuple.

    Un débat quel qu’il soit peut être passionnant et passionné dès l’instant où les belligérants sont dans
    l’honnêteté absolue, on est hélas très loin de tout çà..
    Des lanceurs d’alertes qui sont condamnés, abandonnés par les pouvoirs en place, alors qu’ils devraient être décorés et rémunérés.
    A vomir

Les commentaires sont fermes.