6 Conseils pour éviter les plus mauvaises (et dangereuses) croquettes

conseil-bonne-mauvaise-croquette-chien

Comment bien choisir les croquettes de son chat ou de son chien ? Si on n’y connait rien, c’est pas facile facile, faut bien se l’avouer. Si on s’y connait bien, en ayant lu mon livre par exemple, c’est plutôt aisé de faire le tri entre le bon et le moins bon.

Du coup, pour aider toutes les personnes à choisir le plus correctement possible les meilleures croquettes pour son animal préféré, voici un guide pratique de survie dans la jungle des croquettes industrielles.

Voici les 6 conseils les plus importants à suivre pour éviter de se trouver avec un produit de mauvaise qualité ou pire… dangereux pour la santé de votre Médor ou de votre Gros Minet. Les conseils que je vous donne s’appliquent pour les chiens et les chats bien sûr, avec quelques spécificités pour chacun, et bénéficient d’une sérieuse justification physiologique et réglementaire.

6 conseils pour mieux choisir nos croquettes

1. Au-delà de 40% de glucides pour les chiens ou 30% pour les chats : Sans façon.

Les fabricants de croquettes n’aiment pas que cette information trop chez les propriétaires : les chiens et les chats n’ont pas de besoin en glucides connu ! Rien, peau de balle. Pour être plus clair, vos animaux de compagnie pourraient très bien vivre, courir, sauter, aboyer, miauler, grogner, s’amuser sans glucide, avec une alimentation adaptée riche en protéines animales et en graisses (aussi animales de préférence).

Du coup, les glucides ne sont pas la panacée pour les chiens et les chats, dont l’organisme peut certes en gérer une partie mais certainement pas les quantités hallucinantes et aberrantes présentes dans la majorité des croquettes.

L’obésité est une possible conséquence de cet excès, mais également un diabète avec la surcharge physiologique en glucides, fragilisant l’activité interne de l’insuline. Les chiens ont toutefois développé une certaine capacité à tolérer des produits riche en glucides (en amidon notamment) avec la domestication, ils restent néanmoins sensibles, et encore plus les chats qui ne possèdent même pas les récepteurs au goût sucré.

Alors, pour faire un tri magistral entre les croquettes gavées de glucides et les autres, il va falloir faire un petit calcul pour obtenir cette fameuse fraction que l’on doit ramener en % de matière sèche (autrement dit, retirer la fraction d’eau).

Voici la première équation à respecter :

X %Glucides = 100 – (% protéines brutes) – (% matières grasses) – (% de matières minérales) – (% d’humidité ici estimé à 10 %)

Y % Matière Sèche Glucides = X % Glucides x % d’humidité

Bon voilà, c’est pas la mer à boire mais il faut quand même faire un effort dans la boutique pour connaître ce chiffre majeur qui n’est JAMAIS mentionné par les fabricants. La législation leur permet d’éviter de le mentionner, car ils savent très bien que les glucides n’ont pas la côte chez les propriétaires… et les animaux

2. Des sous-produits animaux et végétaux bas de gamme ? Poubelle.

On tape à répétition sur les sous-produits, les accusant d’être de mauvaise qualité. Je le fais également. Mais il faut bien comprendre que dans les sous-produits animaux par exemple, et bien nous pouvons retrouver du foie ou du cœur, qui sont très bon pour nos bêtes à poils.

Toutefois, si ces sous-produits-là sont présents (des abats quoi…) et bien les fabricants le précisent en général. Si ce n’est pas précisé et que vous n’avez que la mention « viande et sous-produits » ou bien « sous-produits d’origine végétale », alors là vous avez toutes les raisons d’imaginer des ingrédients de mauvaise qualité ou bien des produits douteux.

Pourquoi ? Les sous-produits animaux peuvent regrouper toutes les plumes, les becs, les poils, les pieds, les viscères ou les têtes des animaux d’élevages sans distinction de qualité et surtout sans morceaux de viande squelettique.

D’une manière générale, ces produits seront de qualité inférieure et c’est la même chose pour les sous-produits d’origine végétale qui peuvent apporter des toxines à cause des conditions de stockage et une densité nutritionnelle extrêmement faible.

Des sous-produits non identifiés ? On évite.

3. Du BHA ou BHT ? Jamais dans sa gamelle.

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Ce sont des conservateurs alimentaires que l’on retrouve bien dans certaines croquettes, et qui sont pourtant suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, des neurotoxiques, mais également des agents agressifs pour la peau, le système respiratoire et immunitaire.

Il y a quelques preuves scientifiques qui indiquent une certaine capacité carcinogène de ces deux produits. Alors autant être clair, si vous voyez écrit l’un ou l’autre, ou bien les deux termes, vous reposez le paquet, on se calme et on passe au suivant. On trouve mieux.

4. Des produits vagues, sans description et précision ? Vous avez toutes les raisons de douter.

Une autre menace plane au-dessus de vos croquettes : celle du doute, du vague et de l’approximatif. Des croquettes de qualité se distinguent des autres de qualité inférieur car tous les ingrédients sont clairement identifiés jusqu’à l’espèce animale ou végétale utilisé.

Par exemple, vos croquettes contiennent de la « graisse animale » sans précision supplémentaire ? Aie… C’est mauvais signe car le fabricant ne prend pas la peine de faire connaître l’animal utilisé. Soit la source est hautement variable, et ça lui coûterait trop d’argent pour faire changer l’étiquette à chaque fois, soit le produit n’est pas d’une qualité oufissime, alors on évite.

C’est le même principe pour les ingrédients tels que « protéines animales déshydratées » ou bien « sous-produits d’origine végétale », nous ignorons tout sur la qualité de ces produits, ils pourraient provenir de n’importe où, faire référence à n’importe quoi.

Aimeriez-vous manger quelque chose dont vous ignorez la composition ? Surement pas, alors faites-en de même pour vos trésors poilus.

5. Du maïs, du blé, de l’avoine, du blé, du riz… bref que des céréales ? Mon carnivore s’en passera.

Pour vous proposer le prix le plus bas pour vos croquettes, les fabricants vont s’approvisionner de matières premières peu chères. Et la Rolls des matières premières bon marché est… la céréale.

Du blé, du maïs, beaucoup de blé, beaucoup de maïs… Bref, vous devez ajouter toutes les céréales que vous trouvez dans vos croquettes, en estimant les quantités si possible, et si ce chiffre dépasse 30% ou si 2 à 3 des 5 premiers ingrédients en sont… alors vous pouvez reposer le paquet.

Pourquoi ? Les céréales sont généralement d’une faible qualité nutritionnelle, n’apportant que des glucides superficiels avec un index glycémique moyen à élevé. Les conditions de stockage laissent bien souvent à désirer et des mycotoxines peuvent se retrouver dans les céréales, apportant son lot d’allergies, de dermatites ou autres affections. Ces céréales vont également surcharger l’activité rénale de nos compagnons à quatre pattes, et pourront dans bien des cas être responsables de troubles urinaires chez le chat notamment.

6. Du gluten à gogo ? Des protéines végétales pour vous tromper.

Finalement, mon dernier conseil va porter sur une catégorie bien précise d’aliment… le gluten. On en entend partout parler en ce moment, mais pour nos animaux ce n’est pas vraiment le même problème.

Le gluten, peu importe son origine, apportera des protéines végétales à la ration de croquettes. Or, si on possède une vision fondamentalement carnivore de nos bêtes à poils, ce qui est plus proche de la réalité que de les penser omnivores, et bien nous préférons un apport en protéines animales. Logique.

Donc, certains fabricants n’hésitent pas à booster les apports en protéines totales, mais fictivement puisqu’ils utilisent des glutens et non de la viande ou des abats par exemple.

Ce n’est ni éthique, ni respectueux de la physiologie intime des chiens et chats, alors nous on dit Stop.

Conclusion

Voilà, voilà, quelques conseils simples à suivre et qui vous permettront de faire rapidement et efficacement un tri entre les bons et les mauvais produits. Bien sûr, je détaille bien plus ces conseils et la manière de choisir ses croquettes dans mon ouvrage dédié « Ce Poison Nommé Croquette ».

Dans un prochain article, on va revenir sur les questions qu’il faut impérativement poser à son vétérinaire pour le tester et vérifier s’il peut mériter votre confiance, surtout en matière de croquette et de choix alimentaire. On va encore se faire des copains !

12 Commentaires

  1. Trochu

    Depuis deux ans mon chien ne mange plus de croquettes, c’est ration ménagère et il se régale

    1. Duval Sylvie

      Ma boxer âgée de 12,5 ans a toujours été nourri avec des croquettes mais subitement ne les a plus digérées et a même failli en mourir ; donc nourriture maison +vitamines données par le veto et elle va mieux .De toute façon elle a de gros problèmes pour digérer qui laissent supposer a de vilaines choses mais retardons si possible . Peut être reviendrons nous a une nourriture a base de viandes ( diverses )

  2. isa

    Trés bien ces articles, mais je n’ai trouvé aucun lien pour trouver des croquettes sans céréales ni gluten :p
    Dommage :p

    1. jojo

      Bonjour,

      Je te conseille la marque Atavik qui vend des croquettes sans céréale et qui produit ces croquettes sur le modèle du régime BARF.

      1. Plée

        Merci beaucoup!!

  3. Plée

    Bonjour, j’aimerai avoir votre avis sur les croquettes Yarrah sans céréales pour chiens et chats SVP?

  4. Laroche

    Bonsoir

    J’ai un chat de 2 ans!qui a des soucis de diarrhée chronique.je les calme avec une algue la chlorella ms il a des croquettes royal canin dt la composition ne me plaît pas. Elles St gastro intestinal ms bon.
    je voudrais changer en sachant qu’il est un peu fragile côté digestion : atavik qu’en pensez vous?
    Avez une marque à me conseiller?
    J’ai perdu un labrador trop tot et on a pensé aux croquettes. Je ne veux pas perdre Gribouille trop tôt.
    Merci de votre aide
    (En sachant qu’il a du mal à prendre du poids du cp)
    Cordialement
    Julie Laroche

  5. Nasri

    Bonjour j’ai fait l’acquisition de votre livre après avoir perdu une jolie chienneYorkshire LOF âgée de 11 semaines d’une Pancréatite. Tous mes chiots plus les mamans gestantes qui a ce moment là consommaient le Flatazor Prestige Puppy mini étaient malades, tous les adultes nourris au Flatazor sans céréales saumon. Non. Ma veto dit que ce ne sont en aucun cas les croquettes moi je sais que oui. Les saumon sans céréales sont à peu près correctes les Puppy une merde. Grâce à votre livre j’ ai appris beaucoup et je suis finalement au Régime Barf. Merci

  6. kiki

    je constate que tous on se pose la même question au sujet des croquettes mais personne n’est capable de donner une liste des meilleures croquettes

    1. Plée

      Moi également et j’aimerai tellement avoir des noms de marque de croquettes pour éviter le pire!

      1. FOUZIA

        LES CROQUETTES NOW SONT TRÈS BIEN POUR ADULTES CHATONS ET SENIOR

        1. Plée

          Sont-elles de qualité biologique svp?

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.