Mon Chien doit-il Manger Paléo ? (1/2)

croquettes-cereales-barf-veterinaires-chiens

Mise à jour du 23/05/13: l’enquête est enfin disponible ! « Ce Poison Nommé Croquette » 120 page d’enquête sur les écoles nationales vétérinaires françaises et les plus grandes marques de croquettes industrielles pour chien !

Le meilleur ami de l’Homme

Il suffit d’être égoïste sur Dur à Avaler ! Il suffit de parler de santé humaine, de végétarisme, de conflits d’intérêts et de nutrition humaine. Pour la première fois nous allons nous attarder sur le bien nommé « toutou » familiale, qui possède le prestigieux titre de « meilleur ami de l’Homme » avec un grand H, je vous prie.

L’histoire de la lignée des chiens est sous la polémique en fonction des hypothèses pro-loups, pro-hybrides ou pro-coyotes (et que sais-je encore) mais cela n’a que peu d’importance dans cet article (les curieux pourront se repaître de cet article). Les premiers restes de chiens domestiqués remontent au Paléolithique supérieur, il y a 30 000 ans environs. A cette époque, le genre Homo sapiens (ou l’Homme moderne) évolue déjà sur Terre, le feu est utilisé et les outils sophistiqués foisonnent dans les grottes préhistoriques.

Le chien est le premier animal sauvage domestiqué par l’Homme, il appartient à la famille des Canidae et à l’Ordre des Carnivores (cela semble logique lorsque l’on regarde les arbres évolutifs).

Aujourd’hui, les médor ou autres toutous à sa maman sont largement présents dans les foyers français, à hauteur de 22 % en 2010 (les chats ont une meilleure côte, et sont présents dans 26 % des foyers). Environ 1 foyer sur 5 doit donc s’occuper quotidiennement d’un animal poilu, et subvenir à tous ces besoins. Manger, boire, courir, dormir, se reproduire (ou pas), se balader, ou faire les besoins sont autant de tâches qui incombent à n’importe quel maître soucieux de la santé de son chien.

En parlant de santé et de nourriture, c’est quoi la « popote » favorite de notre meilleur « pote » ?

Des croquettes ?

Royal Canin, Pro Plan, Virbac, Science Plan ou encore Tonivet sont toutes des sociétés industrielles (ou des marques) qui transforment, fabriquent et commercialisent des croquettes sèches pour chiens (mais également pour les chats, chevaux et autres).  Le marché des croquettes représente 75 % des ventes (2009), tandis que le reste provient de recette maison ou d’autres sociétés. Trois sociétés, Mars Petcare, Nestlé Purina et Affinity Petcare, représentent 70 % du marché.

mars-croquettes-royal-canin-natura

Sur le site officiel de Royal Canin, la nutrition du chien et du chat est une priorité pour qu’ils acquièrent et conservent une santé de fer. Selon eux, les croquettes contiennent une « formule nutritionnelle constante et respectueuse des besoins précis et spécifiques des chiens et des chats ». Autrement dit, les croquettes s’approchent de l’alimentation idéale. Heu, idé-quoi ?

La composition d’une croquette moyenne, pour un chien adulte

La transparence de Royal Canin est sans limite puisqu’il affiche la composition des croquettes mis en vente. Voici la composition d’une croquette classique que la plupart des propriétaires donnent à manger à leur toutou favori :

Protéines de volaille déshydratées, farine de maïs, maïs, farine de blé, graisses animales, protéines de porc déshydratées, blé, hydrolysat de protéines animales, pulpe de betterave, huile de poisson, huile de soja, levures, sels minéraux, hydrolysat de levure (source de manno-oligo-saccharides).

Mais ce n’est pas tout, les croquettes sont également blindées de vitamine A, D3, de fer, d’iode, de cuivre, de zinc, de sélénium et de manganèse.

Vous avez sans doute remarqué, le gras aidant un peu, que les croquettes contiennent du maïs, du blé et de la betterave sous différentes formes (en farine, en pulpe, ou entier). Des céréales donc. Pour un chien, un carnivore. Dans ce paquet de croquette, les céréales occupent une place de choix, puisqu’elles sont présentes à hauteur de 40 %, alors que les protéines et le gras ne représentent que 25 et 14 %, respectivement.

Ces chiffres ne représentent en fait pas la proportion des 3 macronutriments (protéines, lipides et glucides), car il faut faire une règle de 3 pour obtenir les bons chiffres… que voici :

croquette-chien-chat-royal-canin

Selon laNutrition.fr, les glucides ne devraient pas dépasser 45 % de l’alimentation d’un chien adulte. Les glucides ne seraient « pas indispensables » et leurs absences n’entraîneraient « pas de risques de carences ». Au niveau des protéines et des lipides, et toujours selon cet article, les quantités seraient correctes.

Nous avons donc une majorité de glucides, sous la forme d’amidon de céréales (dont les fameuses molécules du blé, comme le gluten, les agglutinines, etc.), et de la graisse et des protéines animales déshydratées. Déshydratées ? Ca veut dire quoi ? Malheureusement, Royal Canin ne fournit pas de réponses, étrange, pourquoi ?

Pour comprendre ce qui se cache derrière ces termes, il faut connaître et comprendre la chaîne de fabrication d’une croquette sèche.

De l’abattoir à la gamelle

Ce qui va suivre est véridique, et ce n’est même pas un secret pour l’industrie de la croquette qui se garde bien d’en faire la promotion. Non, la SIFOC ou le Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux s’en charge parfaitement bien.

On apprend sur leur site officiel que les sociétés qui commercialisent les croquettes sont approvisionnées à partir des sous-produits animaux, qu’il faut comprendre comme les restes des animaux morts une fois que les morceaux destinés à la consommation humaine aient été prélevés.

On parle donc des viscères, des têtes, des pattes, des cous, des carcasses de volailles, des os de porcs ou encore des pieds des vaches. Tout cela est acheminé dans des usines de transformation où tout est mixé, broyés, cuits, déshydratés et pressés selon la SIFOC et la FACCO. En fait, les croquettes subissent une cuisson – extrusion qui revient sur tous les blogs et qui consiste en une cuisson haute température (150 à 200°C, parfois 400°C) avec une pression hyperbare (35 fois celle de l’atmosphère).

Les vitamines et les enzymes sont entièrement détruites par le procédé de cuisson, et implique une forte supplémentation en vitamines retrouvées dans nos célèbres paquets de croquettes. Le produit fini est finalement recouvert d’une couche de gras pour augmenter l’appétence des croquettes, autrement dit, il faut que le toutou aime et dévore les croquettes !

Il est intéressant de noter que cette méthode de cuisson – extrusion ne pourrait se faire sans une forte concentration d’amidon, qui est justement au-delà des recommandations en vigueur et même au-delà des besoins naturels, à priori très détachés de la consommation d’amidons.

Les protéines déshydratées c’est une chose, mais un hydrolysat de protéines animales c’est quoi ? Typiquement, on hydrolyse (l’action de l’eau) des protéines afin de les priver d’allergènes, c’est le cas de la protéine du lait par exemple. Dans notre cas, ces hydrolysats servent généralement à prévenir les cas de diarrhée et de troubles de la digestion ou de l’absorption des nutriments.

Des végétaux étranges, aux provenances mystérieuses

De la pulpe de betterave dans les croquettes, pour quoi faire ? La pulpe de betterave correspond aux 1.2 % de celluloses présentes dans les paquets de croquettes de Royal Canin. D’après un site fortement anti-croquette, la pulpe de betterave est un sous-produit de l’industrie sucrière, de la betterave sucrière.

Wikipédia nous confirme l’utilisation de cette pulpe (de cellulose donc) pour l’alimentation des ruminants mais ne parle pas de l’alimentation des animaux de compagnies. L’article énonce même que les « ruminants sont les seuls capables de digérer la cellulose grâce aux bactéries de la panse).

Pour nos amis les bêtes, la réponse nous vient d’un chirurgien vétérinaire et président du groupe de chirurgie vétérinaire français, M. Duprez, qui nous confirme l’absence de cellulase, l’enzyme chargée de digérer (au moins en partie) la cellulose.

En remarque, bien que l’homme possède cette enzyme, nous ne sommes pas pour autant des ruminants.

En ce qui concerne le blé, le maïs et le soja, on peut faire les mêmes remarques et critiques émises pour les protéines animales. Toujours selon le site qui accusent les croquettes, les produits d’origines végétales sont soient des sous-produits (comme la pulpe de betterave dont la présence est avérée dans les croquettes par le fabriquant), soient des produits déclassés car impropre à la consommation humaine.

Les céréales de mauvaise qualité à cause d’un mauvais stockage ou d’une mauvaise récolte (grain de faible qualité) sont destinées en partie à l’alimentation des animaux de compagnies. L’unes des conséquences de cette qualité médiocre pourrait être la présence de mycotoxines, attestées par la célèbre association 60 millions de consommateurs. Ces mycotoxines peuvent entraîner des troubles de la reproduction.

On peut également noter la présence possible de métaux lourds, d’insecticides, de pesticides, de dioxines et de végétaux transgéniques dans les croquettes pour chiens.

Quelles conséquences pour Médor ?

Etrangement, l’espérance de vie de nos animaux de compagnies ne cesse d’augmenter, une année en 10 ans, une année par-ci ou une année par-là. Même Royal Canin s’en félicite. Pourtant, une première analyse des croquettes pour chien ne présage rien de bon pour se carnivore qui descend fièrement des loups : des céréales de mauvaises qualités, des sous-produits animaux, beaucoup d’amidon et même de la cellulose indigeste.

Comme pour l’Homme, Médor bénéficie des progrès de la médecine vétérinaire. Je pense que l’on peut attribuer ces années de vie en plus grâce aux techniques médicales et à l’industrie pharmaceutique (médicaments et vaccins).

Cela semble d’autant plus vrai que de nombreux vétérinaires corrèlent une alimentation à base de croquette avec des risques augmentés de diabète, d’obésité, de torsion de l’estomac, de désordre intestinaux (diarrhée et flatulence), de pancréatites ou d’insuffisance pancréatique (c’est un véto qui le dit). En fait, Gérard Lippert qui a publié un livre sur le sujet dénonce une espérance de vie divisée par deux pour certaines races de chiens. Il va même plus loin en affirmant que tout chien, races et sexes confondues, a une espérance de vie réduite de 3 ans avec une alimentation industrielle de type croquette.

L’alimentation industrielle serait également responsable du tarte sur les dents, de la mauvaise haleine, d’un poil terne, de dysfonction urinaire, de dysfonction oculaire, de perte d’énergie e de bien d’autres maux (d’autres exemples ici).

Bref, je ne vous ai pas vendu les croquettes et pour cause, il existe des alternatives autrement plus naturelles, évolutives… Paléo ?


A suivre…

Je déteste scinder les articles, je ne sais pas vraiment pourquoi mais je préfère offrir la totalité de mon travail pour à la fois contenter le lecteur, favoriser la viralité de l’article et les débats qui en découlent. Cependant, au fil de l’écriture, j’ai dépassé les 4.000 mots, et là j’avais vraiment pas le choix que de le découper en deux parties qui s’enchaîne plutôt bien.

Dans le prochain et dernier article nous allons voir:

1. Mon chien mange « Paléo ». Une introduction à la diète naturelle et « paléo » pour nos amis les bêtes, avec les principales offres du marché et les bienfaits pour la santé de Médor.

2. Les dangers du Paléo pour chien. Quels sont les dangers pour la santé de Médor de suivre une telle alimentation ? Qui émet ces critiques sur cette diète naturelle ? Ces critiques sont-elles justifiées et prouvée ?

3. Et les preuves scientifiques Jérémy ? Le paragraphe majeur de cette 2ème partie. J’y énonce les principales recherches scientifiques dans le domaine de la croquette, et je vous présente la guerre entre les 3 principaux « clans ». L’Homme souffre beaucoup de la malbouffe, mais dites vous bien que pour les Médors et autres Minous, c’est 10 fois pire.

Partie 2

64 Commentaires

  1. Ralph

    Bonjour Jérémy,
    Outre mon blog sur la thématique du bien-être, je suis éleveur amateur de staffordshire bull terrier à Tahiti. J’administre un petit blog pour mon élevage http://www.kingofmana.com
    Vos articles mon chien doit-il manger paléo 1 & 2, Top 10 des Arguments les plus Bidons utilisés par les Vétérinaires, et Enquête sur les vétérinaires et les croquettes de Médor m’interpellent en ce sens que je vous donne raison dans vos différentes analyses sur les formations et informations bidons relayées par les « pros du chien ». C’est en effet aberrant de voir des céréales dans les croquettes, de la pulpe de betterave, etc. alors que c’est strictement inutile voire allergène pour le chien. Les plus grandes marques n’utilisent pas de morceaux de viande noble dans la composition de leurs croquettes, c’est vraiment dommage si l’on considère que le chien est le meilleur ami de l’homme. Jusqu’à présent je donnais du Royal Canin à mes chiens, mais depuis quelques mois j’ai switché au Flatazor qui semble utiliser des ingrédients de quelque peu meilleure qualité, et surtout c’est 100 % français. Depuis ce changement de croquettes, mes chiens n’ont plus du tout de problèmes de dermites. Quoiqu’il en soit, j’avais déjà envisagé de passer au barf et je compte bien le faire très bientôt pour les multiples raisons que vous évoquez à juste titre: plus économique d’abord, plus conforme à la diète naturelle et au métabolisme du chien. C’est définitivement le barf qui convient le mieux aux carnivores. Merci pour ces articles Jérémy.
    Amitiés ensoleillées de Tahiti,
    Ralph

  2. Clara

    Bonjour Jeremy,

    Le fait de pinailler sur des détails tels que l’orthographe n’est à mon sens qu’une tentative de répartie inutile (ce n’est pas le sujet ici !). Comme vous l’avez dit il ne s’agit pas d’une publication scientifique mais plutôt d’un article permettant une prise de conscience. Chacun pourra se faire sa propre opinion si tant est qu’il pense par lui-même.

    Je trouve également très prétentieux de la part des vétérinaires ou étudiants vétérinaires de mettre en avant leur formation ô combien valorisante. Il faudrait arrêter de croire que les études font l’intelligence. Tout un chacun qui désire apprendre sur un sujet est capable de faire des recherches et de les comprendre. Pour info avant qu’une de ces personnes m’accuse de ne pas avoir de formation scientifique, je tiens à préciser que je suis étudiante en médecine, ce qui ne m’empêche pas de ne pas prendre les gens pour des abrutis.

    Cette parenthèse refermée je tenais à dire que ma chienne est nourrie au BARF depuis maintenant 2 ans. Je l’ai vue se transformer depuis. Elle qui était maigre, dégoûtée de sa gamelle et sans cesse malade (en gros une aubaine pour son veterinaire : une à deux fois par mois en consultation …), est devenue débordante d’énergie, en pleine santé et ravie au moment où je lui sers sa gamelle.

    J’aimerais aussi revenir sur deux idées qui ont été mises en avant plus haut :

    – les croquettes faites pour être croquées pour éviter le tartre : l’anatomie comparée entre carnivores, omnivores et herbivores souligne le fait que les carnivores ne mâchent pas ou très peu leur nourriture mais l’avalent. Est-il nécessaire d’aller plus loin pour démontrer d’une part que le chien est carnivore (et non « glouton » dans 99,99% des cas …) et d’autre part que les croquettes vont contre leur nature au delà encore de leur composition inadaptée ?

    – les salmonelles : il faut arrêter de croire que les propriétaires de chiens « barfeurs » balancent des cadavres de bœufs au milieu de leur maison. La gamelle de ma chienne est nettoyée après chaque utilisation. Pourquoi, quand on nourrit aux croquettes on est dispensé de laver les gamelles ? Sympa …
    De plus, les chiens ne sont pas sensibles à ce type de bactéries lorsqu’ils sont en pleine santé. Effrayer les gens en leur déballant les risques des salmonelles pour le chiens qui seraient identiques aux risques pour l’homme est de l’anthroppmorphisme.
    Il serait temps de regarder les preuves fournies par les gens, de plus en plus nombreux à nourrir au barf : sommes nous tous atteints de maladies ? Non … Et non chiens non plus !!

    Merci pour votre article, j’espère qu’il amènera d’autres personnes soucieuses de la santé de leurs animaux à essayer au moins : ils seront surpris comme je l’ai été à l’époque !

    1. Jérémy (Post author)

      Salut Clara,

      Je dois dire que je n’ai jamais été autant attaquer sur mes fautes d’orthographes depuis que je parle des chiens et des vétérinaires. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais les vétérinaires ou les étudiants vétérinaires ne supportent pas les fautes d’orthographes, ils doivent être sévèrement punis lors des examens, je suppose.

      En tout cas, merci de ton témoignage positif sur l’alimentation BARF et tout le reste. Les risques d’infections aux salmonelles sont le dada des vétérinaires et des revendeurs de croquettes. C’est un « faux » risque, c’est clair. J’ai eu une étudiante vétérinaire qui m’a spécifiée par mail qu’elle ne conseillerait jamais à personne de manger de la viande crue, ni pour elle et ni pour son chat. C’est tout de même incroyable ?

      Enfin, le sujet est tellement est passionnant et polémique, qu’il faut un livre pour ça, qui arrive bientôt d’ailleurs!

  3. Claire

    Merci beaucoup pour ce très bel article, claire et très complet !!

    Je nourris moi même mes deux chiens au barf depuis l’année dernière et, aucun doute: à la poubelle les croquettes ! Moi, c’est avec les croquettes que j’ai eu peur pour mon chien, alors plus jamais. (du jour au lendemain, il s’est mis à manger alors qu’il n’a jamais aimé les croquettes… sauf que ça ne le contentait jamais… alors il mangeait plus… et il gonflait…gonflait… pour sûr que ça aurait fini par un séjour chez le véto si je n’avais pas dis « stop »)

    Entre parenthèse, à ça « si oui l’as tu observé en train de ronger un os: oui oui ronger  » je souris un peu ^^ Parce que sérieusement j’ai observé mes chiens… et ils ne rongent pas… ils broient et ils avalent ;) Même mon chiot de 2 mois savaient instinctivement quoi faire de son os: tout a été broyé et avalé ! :D

  4. Linette

    Bonjour,

    Tout d’abord merci Jérémy pour tes articles que je dévore depuis 2 jours.. je suis vendeuse en animalerie et je suis aussi en première loge quand au soi-disant nouvelles avancées nutritionnelles des chiens et des chats.. Pour moi, tout en purement et simplement marketing!!
    En passant du paquet spéciale race, au light et le top du top les paquets stérilisés qui sont quand ont regardent les compositions tout à fait similaires aux paquets light..
    Enfin bref, je continue de conseiller et de vendre des croc’breuk car cela fait vivre mon magasin.

    Sinon, pour en revenir au Paléo..^^

    J’ai mi ma chienne (cairn terrier de 5 ans et stérilisée) au BARF depuis septembre 2012.

    Je suis très contente d’avoir franchi ce pas car depuis ma chienne qui avait tendance à prendre du poids malgrès une quantité très insuffisante pour un chien de presque 9kg: soit 80gr par jours!!!! Et pour moi, hors de question de donner un aliment light qui est enrichi est fibre alimentaire pour soit disant limiter la prise de poids et qui pour moi affame surtout le chien.
    Aujourd’hui, ma chienne mange 170gr par jours d’aliment cru, os charnu le matin et le reste en viande le soir avec bien sûr des complément tel que: Abats, l’huiles diverses, levure de bière, vinaigre de cidre et mix de légumes.

    Les changements que j’ai vu sur ma chienne: moins de tatre, des crottes plus réduites et sans odeurs horrible à la sortie, plus de vomissements de faim en journée, la mauvaise haleine à disparue, une chienne qui adore et meure d’impatience à la simple vu de sa gamelle, qui prendre plaisir à manger et surtout une chienne qui à un poids enfin stabilisé à 8kg800 qui n’a pas de gras superflux et qui est plus tonique musculairement parlant.
    A oui, et aussi elle boit beaucoup moins qu’un chien nourrit au croquettes!!

    En effet les croquettes donnent soiffent au chien! La croquette étant séche, celle-ci assoiffe l’organisme du chien qui est obligé de boire de grandes quantités d’eau pour compenser ce manque.. et pas la peine de sortir des preuves scientifiques, juste l’observation d’un chien nourrit aux crocs suffi.

    Il faut surtout que les gens sachent qu’il n’y à pas que les croquettes pour nourrir un chien.

    Au plaisir.

  5. Viggo

    Bonsoir

    Certains risque de me connaître d’un autre site/forum. :-)

    En lisant un peu certains messages je suis franchement parfois effrayé:

    Juste une petite boutade…mais elle est plein de sens:

    Aujourd’hui, pour une majorité de personnes

    Une vache mange de l’herbe
    Un lapin mange des carottes
    Un lion mange des antilopes
    Un serpent mange des souris
    Un singe mange des bananes
    Un écureuil mange des noisettes

    Un chien mange des croquettes

    Bref… rien d’anormal apparemment…

    En effet rien d’anormal. L’abrutissement orchestré par les grandes marque des aliments Frankenstein à du prendre une telle dimension que la majorité des personnes ne savent plus ce que nos chiens…par leur nature devrait manger.

    C’est il me semble triste et effarant.

    Alors que doit manger nos chiens pour rester en bonne santé:

    En image c’est ceci:

    http://www.b-a-r-f.com/Galleries-BARF/barfchiens.html

    ou
    http://www.b-a-r-f.com/Galleries-BARF/tablesbarf.html

    Étonnant n’est pas. :-)

    Nos chien n’ont pas attendu les fabricants des aliments Frankenstein pour savoir comment se nourrir.

    Par contre ces fabricants ont un besoin vitale de nos chiens pour faire des bénéfices juteux
    en leur fourguant des déchets de l’industrie agro alimentaire pratiquement inépuisable.

    ..et même l’industrie du bois se retouve dans les croquettes.

    Cellulose = sciure ( saw dust). Naturellement un ingrédient très adéquat pour nos chiens.

    Amicalement
    Viggo

  6. Dany Lheureux

    Bonjour, J’ai lu attentivement votre article, M. Jérémy Anso,(Croquettes pour chiens : dangereuses et inutiles ?) et j’y ai répondu avec conviction et honnêteé, il y a quatre jours, le 12 Juillet 2013. Or je ne le vois pas dans la succession des messages.
    Loin d’être irrespectueux, diffamatoire, (mais non plus pas sirupeux du tout !) , je vous disais mes remerciements pour ce qui donnait de l’eau à mon moulin, et que j’avais cherché avec la
    plus grande objectivité, et le désir d’être au plus près de la santé de mes chiens.
    Pourquoi donc, mon article n’est-il pas diffusé ?
    La raison m’en échappe, et je vous serais obligée de bien vouloir me la signifier SVP.
    C’est important pour moi .
    Merci de votre compréhension, et je l’atteste :
    Croquettes pour chiens : dangereuses et inutiles !!!!!!!!
    Dany L danybcd@gmail.com

  7. Viggo

    En lisant les commentaires des vétérinaires en formations, ils devraient lire ceci:
    http://www.b-a-r-f.com/Alimentation-industrielle/formationdes-vetos.html

    C’est disons édifiant.

    S’il y a une faculté qui est disons sous contrôles étroites au point que des chaires de professorat sont …hm sponsorisés par les grandes marques des aliments Franksenstein c’est
    celle de la médecine vétérinaires en ce qui concerne l’alimentation de nos chiens, chats et furets.

    ..et hélas cela n’est hélas pas un scoop. Nous le,savons, n’en doutez pas. :-)

    Nous aimerions avoir dans les vétérinaires un partenaire, objectif et par dessus tout neutre et compétant en ce qui concerne les questions alimentaires. Sous ces conditions c’est difficilement concevable.

    Viggo
    http://www.b-a-r-f.com

    1. étudiante véto

      je re-nouvelle mon invitation aux nombreuses conférences que nous avons sur l’alimentation en général…. Je trouve ça hautement dommage pour vous et votre animal de dénigrer à ce point la profession simplement parce que vous êtes persuadés que les vétos sont pourris par des sponsors imaginaires. Personnellement je n’ai rien retirer d’avantageux de quelque marque que ce soit et (croyez moi ou pas) je suis absolument pas à la faveur d’une marque ou d’une autre. Il faut savoir réfléchir à ce qui convient le mieux à l’animal que l’on a en face de nous, c’est ça qu’on nous apprend pas que RC ou d’autre leaders du marché est « the best one » ! Mais que faire face aux préjugés, c’est un peu comme le racisme en fait, vous vous êtes fait une telle image des véto que quoi qu’on dise de toute façon on a tord! Je tiens à dire de nouveau que personnellement j’ai menée une étude sur le BARF et que je ne suis absolument pas contre, mais quand c’est bien mené. après tout chacun son truc! et pourquoi pas ça! et à ce sujet, nos cours de nutrition ne s’arrête pas aux chiens et chats. On étudie également les vaches, les porcs, les poules…. Je ne crois pas que RC ou d’autre du même genre n’y trouvent un intérêt quand à leur part de marché….

      et je tiens à corriger une chose importante dans votre article sur la formation des étudiants dans votre lien: la traduction que vous donnez est erronée. Il ne s’agit pas du « temps restant dans la formation » auquel il est fait allusion dans votre citation en anglais mais de la formation continue. Chaque vétérinaire est tenu de s’informer tout au long de son exercice des avancées de la recherche, c’est ça la formation continue. Et effectivement chacun en fait ce qu’il veut, selon les intérêts qu’on a on s’informe sur certaines choses et un peu moins sur d’autres. Mais si je ne m’abuse, on est tous fait pareil, on a tous des sujets de prédilection et d’autres qui nous intéressent beaucoup moins. Mais ce n’est pas une raison pour le négliger…

      1. Jérémy (Post author)

        Jeune étudiante vétérinaire,

        Je me permet de réagir sur ton commentaire adressé à Viggo du site dédié à l’alimentation naturelle sous principe BARF.

        Premièrement, les sponsors ne sont pas imaginaires. C’est une incroyable mauvaise foi que tu nous fais là. Au cas où tu ne l’aurais pas vu, j’ai écrit une enquête sur les 4 écoles nationales vétérinaires françaises (ENV) avec plus de 100 pages sur tous les liens entre ces ENV, les enseignants et les sociétés qui commercialisent les PET FOOD.

        Il n’y a aucune ENV qui est neutre dans cette affaire. Aucune. Je ne parle pas des professeurs et des grands noms des ENV, comme dans la maison alfort, qui font partie des conseils scientifiques des industrie PET FOOD.

        Renseignes toi au plus vite, et je te donne des pistes:

        1. Cherche du côté de l’école de Nantes et de Hill’s Pet, il y a une chaire officielle entre ces deux structures pour l’enseignement de la nutrition clinique (étrange ?)
        2. Cherche du côté de l’AFVAC, cette association française qui forme des vétérinaires, et qui comptent de nombreux vétérinaires enseignants dans ces rangs.
        3. Cherche du côté des organismes officiels, WSAVA ou la FEDIAF, qui comptent certains professeurs d’ENV, etc.

        La liste est longue, mais la liste serait imaginaire n’est-ce pas ?!

        Ah et pour tes arguments, enfin certains, lis mon article sur les TOP 10 des arguments les plus bidons… Il devrait te remonter comme il faut.

  8. Stella

    @VIGGO. Bonjour et grand merci pour le sérieux de votre travail depuis toutes ces années, tant pour la qualité d’informations que l’on peut trouver sur votre site-forum que pour la précieuse source de témoignages, chaque jour plus nombreux, qu’il met à notre disposition. A quand un article sur le jeûne ? (à moins que je ne l’ai pas vu passer:-) Je pratique depuis de nombreuses années et cela me parait incontournable en matière d’hygiène et de santé globale humaine et animale. Peu d’écrits en français sur la question mais en voilà un http://karnivor.ca/blog/?page_id=37

    1. Jérémy (Post author)

      Salut Stella,

      Merci pour le lien sur le jeûne. Je connais bien le sujet, j’ai écrit pas mal d’article dessus pour la condition humaine mais je travaille sur un article pour les animaux domestiques.

      A bientôt

  9. Viggo

    En ce qui concerne la formation des vétérinaires, j’adore le..formation en continue.
    Sur le site http://www.b-a-r-f.com nous savons hélas ce qu’il faut comprendre par cela.
    …et ceci: BARF..n’est qu’un acronyme. Ce n’est ni une méthode ou une mode.
    La signification…l’étudiante vétérinaire manifestement disons doué risque de tomber dessus.
    Pour conclure ceci:

    Lorsque les nutritionnistes au service de Mars, Masterfood Effem Waltham:
    Les professeurs et les Professoresses Christine Iben , Ellen Kienzle, Helmut Meyer et Jürgen Zentek volent aux frais généreux de l’entreprise à travers le monde, le vétérinaire habituel, au moyen d’une carte Gold au volant d’un cabriolet de sport en location peu se permettre de passer le week-end à Vienne à Paris ou Milan il ne devrait pas être trop difficile à ces navets habillés en blouses blanches à fourguer à l’homme, Femme…et au chien des produits diététiques au taux quotidien de € 16.89

    Source: http://www.katzen-links.de/katzenforum2

    Une petite explication pour comprendre cette boutade:

    Prof. Ellen Kienzle est une personne connue très présents dans différents médias et naturellement très appréciées par Mars/Masterfood.
    .et Waltham qui appartient à Mars. Elle enseigne à l’Université de Munich.

    Prof. Jürgen Zentek qui est très connu et qui participait à la formation des vétérinaires concernant l’alimentation, à l’université de Vienne,
    dispose maintenant d’une chair de professorat généreusement financé…par Eukanuba.

    A coup sur les futurs vétérinaires vont avoir l’enseignement qui correspond aux voeux de ce si aimable donateur avec son esprit de mécène

    Faut le croire en se pinçant pour vérifier de ne pas rêver.

    …et maintenant il suffit d’ajouter quelques VIP’s français.

    Viggo
    http://www.b-a-r-.com

  10. Viggo

    ..et en relation avec le commentaire de Jérémy:
    1. Cherche du côté de l’école de Nantes et de Hill’s Pet, il y a une chaire officielle entre ces deux structures pour l’enseignement de la nutrition clinique (étrange ?)
    2. Cherche du côté de l’AFVAC, cette association française qui forme des vétérinaires, et qui comptent de nombreux vétérinaires enseignants dans ces rangs.
    3. Cherche du côté des organismes officiels, WSAVA ou la FEDIAF, qui comptent certains professeurs d’ENV, etc.

    La liste est longue, mais la liste serait imaginaire n’est-ce pas ?!

    La liste est effectivement hélas très très longue dont ceci:

    Il doit avoir maintenant 3 ans que l’Université de Guelphe (Québec) fêtait comme il se doit un grand événement. Naturellement avec petit fours, champagne etc.
    Une chair d’enseignement de Hill’s Pet Nutrition dotà avec Can $ Millions.
    Maintenant il faut bien comprendre ceci: Ce n’est pas une simple chair d’enseignement, mais un enseignement: Hill’s Pet Nurition.
    Cela doit tout de même interpeller cet étudiante vétérinaire non ?
    En clair il est fort probable qu’à la fin ces vétérinaires vont recevoir…délivrer par l’université de Guelphe un diplôme: Hill’s Pet Nutrition…que les vétérinaires vont afficher avec fierté dans leurs cabinets.

    Je vais m’arrêter là car il y a beaucoup trop d’exemples. :-)

    Amicalement

  11. étudiante véto

    et bien cela prouve bien ce que je disais, c’est malheureux mais vous êtes comme ces individus durant l’apartheid qui étaient sur que les noirs étaient des négros de la pure espèce avec pour seule utilisation l’esclavage….

    Croyez moi ou pas je n’ai pour l’instant jamais rien reçu de la part de Hill’s ou je ne sais quelle autre marque qui soit et qui m’ai été avantageux! c’est bien beau de prendre des exemple à Vienne ou encore du Canada. Mais notre formation (même si elle est remise à jour quand il y a de nouvelles découvertes/ nouvelles maladies qui apparaissent ou nouveau traitement) celle-ci ne dépend pas des universités étrangères… Et idem croyez moi ou pas, ce que peut bien faire la direction de quelque école que ce soit n’influence pas forcément la vie des étudiants. c’est leur affaires et ça ne retentit pas sur notre formation autant que vous semblez l’imaginer. Donc oui dans la vie de tous les jours, ces fameux sponsors sont un peu imaginaires… Je re-re-renouvelle mon invitation à venir dans une des 4 écoles françaises.

    et serait-il possible d’avoir le nom et la marque des croquettes à 16.89 euros/j svp?

    merci pour la précision sur le fait que le barf n’est qu’un acronyme. Je crois que je n’avais pas compris ça quand j’ai fais mon étude dessus! c’est ironique biensur, je le précise parce que visiblement vous vous accrochez à la moindre phrase qui puisse être comprise de travers.

    Mais qu’est-ce que c’est petit et bas vos critiques en fait! on se croirait dans une cours de récréation à la maternelle! Entre ceux qui font des liens tirés par les cheveux entre croquettes et tumeurs mammaires et vous on est servi! je crois bien qu’à vous seuls on pourrait éditer un livre entier de perles (que visiblement vous ne comprendriez pas et c’est peut être ça le meilleur!)

    On est pas plus bêtes que vous et rien qu’en lisant vos commentaires ou articles (puisque je m’adresse à 2 personnes ici) on se rend bien vite compte que vous êtes plutôt obtus d’esprit et absolument pas prêts à faire des concessions qui n’aillent pas en votre sens… VOUS avez de toute façon raison et moi j’ai de toute façon tord. ça pour moi c’est être stupide! on est au 21è siècle quand même! les mentalités devraient évoluer un peu plus que cela! êtes vous de ceux qui pensent qu’une véto (femme) ne devrait jamais faire de la rurale! lol ?! vous ne savez pas ce que vous ratez à ne pas vous intéresser un peu plus à ce qui diffère de votre point de vue! ou bien vous vous y intéressez uniquement pour tourner les choses selon votre point de vue, vous n’êtes de toute façon pas prêts à ouvrir les yeux! Vous aurez beau dire que les véto sont trompés par les sponsors, moi je vous répondrais que vous vous cherchez tellement le mal partout que vous vous trompez vous même….

    Le pire c’est qu’à raisonner ainsi vous vous fourvoyez bien… et c’est dommage je le redis car quand vous pourriez coopérer avec des véto ouverts d’esprits (je ne dis pas qu’ils le sont tous, ils y a des gens stupides partout hein!) et bien vous passez à coté parce que pour vous il n’y en a pas un pour rattraper l’autre! et encore une fois, c’est l’animal qui est victime de toutes ces stupidités!

    Je rigolerais bien le jour ou l’un d’entre vous aura un enfant qui voudra se lancer dans les études vétérinaires! à moins que vous ne le brimiez, ça vous ressemblerait bien! :)

    1. Jérémy (Post author)

      Jeune étudiante vétérinaire,

      Honnêtement, j’apprécie énormément que tu prennes de ton temps pour venir argumenter et défendre ta position et celle de tes collègues. Au risque de me répéter une dizaine de fois, j’ai un respect sans fin pour la profession vétérinaire. Le métier de vétérinaire est pour moi un engagement délicat, une passion au soin des animaux, quels qu’ils soient. Tous les jours, les vétérinaires du privé ou du public travaillent pour diagnostiquer et soigner les animaux qu’ils rencontrent.

      Si je te racontes tout cela, c’est bien pour te faire comprendre que je n’attaque pas des personnes, je n’attaques pas une profession, j’attaque un système. ne manière de pensé, qui est fondamentalement différente de la mienne, et de celle que je défends sur mon blog.

      J’aimerais réagir sur les écoles nationales vétérinaires. Saches, que j’ai écrit un livre à ce propos. Certes, je ne suis pas venu dans les écoles pour vérifier ce que j’ai découvert mais il y avait assez d’information sur la toile pour peindre un tableau assez noir de conflit d’intérêt.

      Tu n’es pas sans savoir que je suis en contact avec des vétérinaires et des associations qui sont au contact depuis des années avec les institutions académiques vétérinaires de France. Saches que je ne fais que constater des faits, rien que des faits.

      J’ai également des dizaines de témoignages d’étudiants vétérinaires d’écoles françaises qui abondent dans mon sens. Je ne citerais pas une jeune étudiante vétérinaire qui a révélé sur ce même blog son indignation face au cours magistraux sponsorisées par Mérial et Royal Canin avec présence obligatoire.

      Je ne citerais pas les nombreux étudiants qui m’ont assuré que les cours de nutrition étaient « le parent pauvre » des écoles vétérinaires. Que dois-je faire ? Dois-je ignorer ces témoigagnes ?

      Egalement, je ne citerais les nombreuses correspondances que j’ai eu avec des vétérinaires et des étudiants qui m’ont confirmé la diabolisation de l’alimentation BARF, ou de l’alimentation naturelle. Vos cours de bactériologies,de virologies et de parasitologies génèrent une peur irréfléchie sur la viande crue, entre autres choses.

      Honnêtement Jeune étudiante vétérinaire, je ne cherche pas à avoir raison, pourquoi le voudrais-je ? J’expose des faits, des réalités. En parlant de réalité en voici une autre. Je me souviens d’un autre témoignage d’une étudiante vétérinaire qui m’avait dit:

      « J’ai été étonnée d’être la seule à me demander pourquoi on donnait autant de maïs à nos animaux domestiques… »

      Que répondre ? Dis moi, qu’as-tu à répondre face à ce témoignage ? Pourquoi les industriels, sous couvert des vétérinaires, donnent-ils autant de céréales ? Est-ce physiologiquement, historiquement, et génétiquement justifié ? A priori, et jusqu’à preuve du contraire je ne pense pas.

      Je me souviens d’une discussion avec une jeune vétérinaire (avec qui j’entretien des échanges réguliers et que je remercie chaleureusement au passage) qui me parlait des études vétérinaires. A la question, « mais est-ce que vous remettez en question ce que l’on vous apprends en cours ? » Elle m’a répondu que non, justement, il y a trop de cours, des dizaines de matières et des examens à passer et à réussir. Les étudiants n’ont tout simplement pas le temps de se poser des questions sur l’objectivité et la pertinence des cours.

      On pourrait en débattre longuement, mais pourquoi n’oserais-tu pas de lire mon enquête sur le sujet ? Je sais bien que c’est mission impossible d’arriver à vendre mon livre à une étudiante vétérinaire déjà bien remontée contre l’auteur. Mais pour me critiquer, ma position et surtout mes idées, il serait judicieux que tu lises mon enquête, et que tu consultes la centaine de références et de sources à l’intérieur qui appui chacun de mes propos. Plus que jamais, j’ai écrit une enquête sûre à 100% pour éviter tout ennui avec les grands du monde vétérinaire.

      Lis au moins l’extrait pour te faire un avis, et après on verra bien. Quoi qu’il en soit, saches que le monde n’est pas tout rose. Tous les dirigeants ne souhaitent pas que le bonheur de tout le monde dans le meilleur des mondes. Nous sommes plutôt dans un monde de corruption où les conflits d’intérêts sont partout et servent les intérêts d’une minorité sans pour autant apparaître devant le grand publique.

      Tu découvriras dans mon enquête, si jamais tu la lis, un article en anglais d’une brillante étudiante de l’université de Harvard, et je peux t’assurer que c’est du sérieux. Tu découvriras toute la façade de dérégulation de l’alimentation Pet food avec plus de 300 références.

      Je te dis à bientôt et bonne lecture.

  12. Viggo

    Avec des personnes de mauvaise foi et par dessus mal polie il est inutile d’espérer que je m’abaisse à un tel niveau pour dialoguer. Je n’ai encore jamais eu besoin de le faire.

    Effarant de lire des choses pareil.

    Sur http://www.b-a-r-f.com nous connaissons l’emprise du pet food sur les université, vétérinaires, club canins, etc. Soyez en certaine.

  13. Pingback: Mon chien est une poule, pas un loup : mythe ou réalité ? | Stealthily

  14. l-assurance-chien

    Bonjour,

    Je travaille dans le milieu de la santé canine depuis plus de 10 ans maintenant et je partage tout à fait votre point de vue.

    Beaucoup de propriétaires de chiens ne se rendent pas compte que les croquettes qu’ils donnent à leur chien ne sont pas forcément de grande qualité et n’apportent pas à leur toutou les apports nutritifs espérés. C’est même parfois voir souvent une grande escroquerie pour le prix.

    Il est certain, également, que l’espérance des chiens a évolué positivement grâce aux progrès de la médecin canine…au même titre que pour nous les Hommes.

  15. Ana

    Bonsoir,
    je suis paniquée par la composition abjecte de ces croquettes, je donne à mon chien les croquettes Orijen dont ils vantent la qualité et la provenance de leur aliments, je suis rassurée par la composition très forte en protéine 80% mais maintenant j’ai peur d’être en train d’empoissonner mon toutou. Ces croquettes échappent-elles à ce fléau ?

  16. stop-frais-veto.fr

    Vu qu’on peut de moins en moins faire confiance au producteur, je me dis qu’il serait plus intéressant de passer au BARF, pas vous ?

  17. www.assurance-pour-chien.net

    Je pense que l’on ne peut plus tant faire confiance au producteur de nos jours. Je pense aussi passer au BARF et je compte le faire très bientôt pour pas mal de raisons que vous évoquiez plus haute. En plus c’est plus économique et plus conforme à la diète naturelle. Les apports nutritifs des croquettes sont rarement suffisant. Donc passer au barf semble ce qui va convenir au mieux aux chiens. Le fait que l’augmentation de la durée de vie à augmenter dans le bon sens est surtout le résultat des progrès de la médecine canine. Quoi qu’il en soit, merci pour cet article Jérémy

  18. Collier anti aboiement

    Article très interessant et qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur l’alimentation de mes chiens, et merci aux personnes qui ont partagés le lien vers le BARF dans leur commentaire !

  19. Mutuelleanimaux.fr

    Merci pour cet article de qualité que je lis et relis.
    Les croquettes, c’est des os et restes cuits dans les fours. Plus c’est cuit et plus on perd de valeur nutritionnelle.
    C’est aussi une solution pas chère.
    Alors peut-être, pour les petits budgets, il peut être judicieux de varier la nourriture de son chien (croquette, frais croquette boiteetc..) Toujours voir avec le véto::)
    Si vous avez le budget, faite la nourriture pour votre animal de compagnie vous-même!

  20. clg

    Bonjour,
    Mon chien est diabétique depuis peu, es ce qu’il vaut mieux le passer au BARF ? sur quelle quantité, il fait 28 Kg ?
    Comment faire pour qu’il digère bien les os ?
    Merci par avance pour votre réponse

Les commentaires sont fermes.