La reprise épidémique aux Seychelles malgré une importante vaccination est-elle le témoin de l’échec de cette stratégie ? Voyons-nous les limites de la vaccination contre la Covid-19 ?

© Tommaso Nervegna | Unsplash

La vaccination sous les feux des projecteurs

Depuis les premières autorisations conditionnelles de mise sur le marché et les premières campagnes de vaccination contre la Covid-19, on observe avec attention l’évolution des contaminations et des décès dans les pays qui vaccinent rapidement et fortement.

Israël fait partie des pays qui a le plus vacciné au monde avec la technologie à ARN messager de Pfizer/BioNTech. Je vous invite à découvrir l’analyse récente de l’évolution des cas dans ce pays, notamment les comparaisons par tranche d’âge avec ou sans vaccin.

Les résultats en Israël sont prometteurs, avec une levée progressive des restrictions de déplacement et de rassemblement dans le pays, et faisant ainsi miroiter un retour à la vie normale grâce aux vaccins.

Des vaccins qui polarisent toujours autant les réactions avec d’un côté l’urgence d’une pandémie qui fait toujours des morts dans le monde, et de l’autre les avertissements du manque de recul sur les effets à moyen ou long terme sur la santé.

Si le cas d’Israël est mis en avant pour démontrer de l’intérêt manifeste de la vaccination pour mettre un terme à la chaîne de contamination et de décès, le récent cas des Seychelles vient mettre à mal la stratégie vaccinale.

Car les Seychelles connaissent aujourd’hui une explosion des cas de Covid-19 avec un rebond important des décès, malgré une vaccination « massive » et comparable à celle d’Israël.

Cette situation soulève de nombreuses et importantes questions :

  • Pourquoi les Seychelles affrontent-elles une explosion des cas malgré une vaccination massive de la population ?
  • Est-ce que des variants ont mis en échec la vaccination de cet archipel ?
  • Les mêmes vaccins sont-ils à l’œuvre aux Seychelles et en Israël ?
  • La vaccination aux Seychelles pourrait-elle être responsable d’un rebond de l’épidémie ?

On va essayer de répondre à ces questions avec la situation particulièrement dérangeante aux Seychelles, en tentant d’inclure les nombreux facteurs qui sont à l’œuvre dans cet archipel paradisiaque.

Joue-t-on aux apprentis sorciers avec la vaccination contre la Covid-19 ?

Des vaccins produits en un temps record pour une maladie encore inconnue il y a un an de cela. Joue-t-on aux apprentis sorciers avec cette vaccination ?

Les dessous de l’échec de la vaccination aux Seychelles

La reprise épidémique aux Seychelles malgré une importante vaccination est-elle le témoin de l'échec de cette stratégie ? Voyons-nous les limites de la vaccination contre la Covid-19 ?

La vaccination sous les feux des projecteurs
Depuis les premières autorisations conditionnelles de mise sur le marché et les premières campagnes de vaccination contre la Covid-19, on observe avec attention l’évolution des contaminations et des décès dans les pays qui vaccinent rapidement et fortement.

Israël fait partie des pays qui a le plus vacciné au monde . . .

La suite de ce contenu est réservée aux membres.

Abonnez-vous pour découvrir les enquêtes inédites et soutenir un site d'information 100% indépendant. Des articles et analyses qui changent la vie.

Pour les membres, remplissez le formulaire ci-dessous.

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre d'information en rejoignant 10.000 autres abonnés ! Pour vous remercier de votre confiance, un guide complet sur le sucre et plusieurs enquêtes inédites (sur le sang, les dangers poêles, des crèmes solaires, etc.) vous seront offerts !

14 commentaires
  1. Pas uniquement aux Seychelles et pas uniquement avec des vaccins autres que ceux connus chez nous. Consultez les vrais chiffres après vaccination en Israël et en Grande Bretagne et constatez vous-même ce qui s’y passe !!

  2. Bonjour,
    quelque chose à du m’échapper dans l’article, pardonnez mon ignorance.
    Il y est question “d’immunité collective”?
    C’est à dire que on aurait aboli en haut lieu “médicalement” la loi physique (une vraie science contrairement à la médecine qui n’a rien à voir du tout avec de la science) de la cause à effet?

    En l’occurrence je vais juste citer Spinoza là:
    « Tout phénomène a une cause ». Comme l’écrit Spinoza : « D’une cause déterminée résulte nécessairement un effet ; et, inversement, si aucune cause déterminée n’est donnée, il est impossible qu’un effet se produise ».

    Et donc l’immunité dite collective serait là qu’on ne supprimerait pas la cause…mais que l’effet lui par contre serait supprimé? C’est bien cela?
    Serait-ce une nouvelle loi physique universelle que je ne connais pas encore?

    En d’autres termes encore, il suffirait peut-être aux gens pour leurs maux et troubles de prendre une pilule bleu, verte ou jaune pour faire disparaître tous les maux dont ils souffrent, en haïssent les conséquences et les résultats,mais tout en en chérissant les causes?
    Et par miracle on pourrait les “immuniser” contre les conséquences sans supprimer les causes?
    C’est fascinant comme théorie.

    1. Bonjour Claude,

      L’immunité collective n’a jamais été atteinte. On ignore quel pourcentage de la population vaccinnée confère cette immunité. Les specialistes se contredisent à ce niveau-là et c’est généralement autour de 80-90% de couverture vaccinale qu’on l’obtient. Donc les Seychelles n’ont jamais atteint cette fameuse immunité collective. C’est aussi simple que ça :)

  3. Bonjour Jeremy,

    Ce n’était pas du tout ma question.

    J’aimerais juste savoir où sont toutes les études indépendantes et faites donc dans les règles de l’art surtout, qui prouvent bien par a+b (comme le fait la science n’est ce pas) cette fameuse “immunité collective”?
    Quels labos et quand, où, ont expérimenté cela et comment l’ont ils prouvé etc etc. Bref, toutes les données précises et exhaustives de toutes ces études.
    On parle aussi de l’abominable homme des neiges n’est ce pas..mais personne n’est capable de le montrer.

  4. Merci jeremy…mais je ne vois aucune étude là, juste des articles et encore des articles. En aurais-je raté?

    Je demandais où sont toutes ces ETUDES SCIENTIFIQUES, et vraiment faites dans les règles de l’art, double aveugle randomizé etc etc (de vraies études!) qui prouvent par A+B ce merveilleux et miraculeux concept de “l’immunité collective” qu’on nous vend?
    Je n’ai rien vu de tel jusqu’à présent, même pas de loin.

    1. Seulement 1h30 pour regarder et lire plus de 2000 résultats scientifiques… C’est assez extraordinaire :)

      Plus sérieusement, tu ne devrais pas être aussi psycho-rigide sur les preuves scientifiques, comme l’a dit Didier Raoult, les essais cliniques randomisés, c’est has been et pas éthique. Donc pourquoi les chercher aujourd’hui ?

  5. Bonjour Jeremy,

    Oui effectivement, il n’y avait tellement rien, zéro, le néant comme études en parcourant 20 ou 30 des liens qu’on voit de suite en moins d’1 heure même que tous ces liens n’ont rien à voir avec de quelconques études sérieuses. Juste des discussions de comptoirs.
    Pourquoi me mettre ces liens ici même alors? Je parlais moi de vraies et sérieuse ÉTUDES SCIENTIFIQUES.
    Ce blog ne serait il plus du tout scientifique?

    Pour le coté psycho-rigide, je l’ai appris en fait ici même par l’auteur de ce blog, qui nous parle tout le temps d’études randomisés en double aveugle dans beaucoup d’articles, avec mise en ligne de ces mêmes études sur des pages et des pages. Seul moyen, en mettant les choses sur la table comme il dit, de démontrer et prouver scientifiquement la justesse scientifique des choses parait il…?
    Cela ne serait déjà plus valable?? Bigre, cela change si vite, je n’arrive plus à suivre moi.
    On martèle une vérité, et quand elle ne colle plus à “l’actualité” people on la cache ensuite derrière le rideau? De la science on disait?
    Décidément la science à ses mystères et ses miracles avec retournement de veste qui m’échapperont toujours.
    Surtout quand elle dit que là c’est sur, elle détient la vérité, et que ceux qui ne pense pas comme elle sont des complotistes et des mécréants qui ne devrait pas penser comme il pense…Car la pensée unique est reine ici bas.
    Pourquoi sur ce blog ne chercherait plus de preuves maintenant? Je croyais que c’était absolument indispensable et la seule manière pour la vérité scientifique?
    C’est en tout cas ce qui est expliqué ici même.

    1. Cher Claude,

      Tu as bien mal compris la science, la recherche scientifique et tout le processus d’évaluation médicale.

      Les essais cliniques randomisés sont les standards dans l’évaluation thérapeutique pour déterminer l’efficacité et l’innocuité d’un traitement (médicament, geste chirurgical, acupuncture…).

      Il y a des dizaines et des dizaines d’autres type d’études scientifiques (rétrospectives, prospectives avec cohorte, cas-témoin, etc.) qui permettent d’avoir des réponses, des éléments scientifiques concrets pour évaluer d’autres choses, comme le seuil d’immunité de groupe.

      Penser qu’il faille une étude randomisé contre placebo pour déterminer ce fameux seuil est une erreur. Ce n’est juste pas le type d’étude pour obtenir ce résultat, qui vient d’ailleurs, de modèle mathématique prenant en considération le R0 des virus que l’on extrapole grâce à nos connaissances précieuses sur les précédents virus (je rappelle que tu nies l’existence du virus de la rougeole alors que tous les éléments les plus factuels démontrent le contraire).

      Si tu avais lu les quelques premiers liens, qui n’ont rien à voir avec des discussions de comptoirs, tu aurais eu tes réponses.

      Donc pour résumer, tu confonds et fait des raccourci avec une rhétorique fallacieuse essayant de faire croire qu’on ne se base ici que sur des RCT, alors que c’est dans un cadre bien précis de l’évaluation thérapeutique. Par exemple, en nutrition pour mesurer l’effet d’un aliment sur les cancers, les études prospectives de cohortes sont la référence, et pas les RCT.

      Mais fort heureusement, tu as tous les articles du blog pour te former sur ces importantes questions :)

  6. Bonjour,
    Pourrais tu ici même mettre directement ces études faites dans les régles de l’art scientifique qui prouvent ” l’immunité collective”?. Tous les lecteurs pourront en profiter alors.

    Quant à la médecine elle n’a RIEN à voir avec la science, de près ou de loin. Je laisse une pointure scientifique mondiale ( physique quantique et eau) le dire à ma place si vous permettez.

    https://marchenry.org/2021/02/03/43-une-science-criminelle/

    Et pour les ” virus” je crois qu’il faut de suite refaire tous les cours de biologie des facultés.
    Sans doute ont ils étudié Bechamps dans
    le noir?
    Personne n’a jamais montré quoi que ce soit comme virus isolé , purifié etc.
    Tous ces mensonges sont démontées depuis longtemps on le sait.
    Un petit lien pour montrer que Beschamps avait raison face à Louis l’Impasteur.

    https://cv19.fr/2021/05/13/stefan-lanka-conduit-les-experiences-temoins-refutant-la-virologie/

    1. Ah oui Marc Henry… Qui défend la théorie jamais prouvée de la mémoire de l’eau avec des explications abracadabrantesques… Très crédible.

      C’est assez amusant car Marc Henry est copain comme cochon avec Luc Montagnier, co-découvreur du virus du sida (VIH)… J’espère que la dissonance cognitive n’est pas trop dure à vivre avec toutes ces personnes qui défendent des théories aussi farfelues et contradictoires les unes des autres !

      Tiens, voilà une référence scientifique avec toutes les immunités de groupe des principaux virus, bonne lecture ! https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7554232/

  7. Bonjour Jeremy,

    merci pour ce bon moment, j’adore.
    Au passage que vient donc faire le pauvre Montagnier dans cette histoire…?
    A part cela, le blog utilise toujours comme souvent la bonne vieille méthodes d’attaquer le messager quand il n’a aucun argument à faire valoir, et rien du tout à mettre sur la table. Technique un peu vieillotte non? Il faudrait en changer non? Cela devient beaucoup trop voyant depuis le temps.

    Pour revenir à notre sujet, cela fait plusieurs messages que les lecteurs attendent avec impatience enfin une ÉTUDE scientifique digne de ce nom sur “l’immunité collective” …et on leur ressert à chaque fois comme un très vieux plat réchauffé bien moisi, une énième et énième discussion du café du commerce du dimanche matin sous le nez….
    Je vais d’ailleurs citer un paragraphe entier texto du lien très croustillant tellement c’est drôle:

    Enigma of Unknowns (rien que le titre annonce déjà la couleur)

    “There remain many unknowns and several other research questions unanswered. The degree of protection afforded by the antibodies against SARS-CoV-2 among the infected is still ambiguous, and strong evidence-based findings are awaited to know if the host responses generated would be of strong sterilizing or weak and waning immune responses. Earlier studies on the coronavirus 229E, responsible for common cold have shown that the titers of antibodies produced were not sufficient to prevent reinfection in all the individuals studied (44). Interestingly, similar pattern exists in SARS-CoV-2 infection and where there is a rapid decay of SARS-CoV-2 of antibodies in persons with mild symptoms and recovered patients (45, 46). Similarly, as a recent study demonstrated the evidence of reinfection of SARS-CoV-2 by phylogenetically distinct SARS-CoV-2 re-infection, this may also suggest that the immunity generated during primary SARS-CoV-2 infection may be short lived and may not protect if reinfection happens by the second distinct virus (47). These results also suggest that SARS-CoV-2 may continue to circulate among human population despite herd immunity with natural infection or with vaccination. However, a recent study on monkeys has indicated the development of protective immunity against re-exposure to SARS-CoV-2 (homologous) (48). Hence, massive longitudinal monitoring of SARS-CoV-2 seroprevalence remains the need of the hour to determine the percentage of the population already infected and if reaching a herd immunity threshold is even feasible. It also remains logical to consider the viral factors such as the possibility of mutations and emergence of new strains of a virus, which can go on to make herd immunity futile (49).”

    Puis-je suggérer avant de poster des discussions de comptoirs…de la lire avant! Quelques lignes au moins, ou le titre juste même au pire.
    Mais surtout aussi de les faire traduire ensuite. Je suggère comme traducteur par exemple Deepl ou engager un traducteur. Je peux le faire éventuellement. Cela éviterait bien des déboires.
    En fait ce texte aurait du même m’éviter de répondre (si tu l’avais lu) , car il répond en quelque sorte à ma place.
    Non seulement ce texte n’a rien à voir avec une quelconque étude , mais de plus il dit le contraire de ce que tu veux prouver. C’est cela qui est très amusant. C’est l’histoire de l’arroseur arrosé.
    Il est dit que c’est un truc complètement ambigu, avec surtout des questions et très peu de réponses! Le titre est lui même merveilleux d’ailleurs: L’énigme des inconnus! Qu’on ne sait pas grand chose de ce concept. Qu’il faut étudier tout ça.
    Et le comble de l’article et sa conclusion c’est qu’on se demande même si “l’immunité collective est possible!” en fait. Je cite: “and if reaching a herd immunity threshold is even feasible”.

    Cela était bien supposé être une ÉTUDE apportant la preuve scientifique de “l”immunité collective”?.
    Je crois qu’il va falloir revoir très sérieusement la définition d’une étude scientifique, et de ce qu’est une preuve de ce qui est avancé.

    1. Cher Claude,

      Ce n’est pas parce que tu as trouvé un paragraphe qui parle “d’inconnu” que cela soutien ton argumentaire de déni scientifique et médicale, des virus et de cette pandémie. C’est justement tout à fait normal et rassurant de voir ce genre de paragraphe dans ce type de recherche. C’est sain et attendu car la recherche explore et affronte de très nombreux inconnus, surtout dans un contexte où nous affrontons l’émergence d’un nouveau virus avec des effets nouveaux sur la santé. Le paragraphe que tu cites donc, et parfaitement normal et tout à fait mesuré dans les limites des connaissances que nous avions à l’époque de sa publication (en septembre 2020). Un papier qui précise bien que l’immunité collective ne pourra être atteinte que grâce au développement et à la généralisation des vaccins.

      La phrase que tu cites “and if reaching a herd immunity threshold is even feasible” est complètement sorti de son contexte. J’imagine que tu ne fais pas cela sciemment, ou peut-être que si en fait, mais voici la phrase complète traduite avec DeepL (je vois que tu as bien lu mes conseils) :

      “Une surveillance longitudinale massive de la séroprévalence du SRAS-CoV-2 reste donc nécessaire pour déterminer le pourcentage de la population déjà infectée et si l’atteinte d’un seuil d’immunité collective est envisageable.”

      Une phrase tout à fait logique et mesurée qui ne présage aucunement que l’immunité collective n’existe pas ou autre chose, bien au contraire. Tu as peut-être raté les résultats de la Table 1 où l’immunité collective pour le SRAS-Cov-2 est estimée à 82.5%.

      Mais de toute façon, à quoi cela sert-il de parler avec quelqu’un qui nie l’existence des virus alors que des milliers de publications prouvent le contraire ? Une personne qui soutient un chercheur controversé (Marc Henry), qui lui-même est soutenu par un détenteur du Prix Nobel de médecine pour avoir découvert le virus VIH du sida. C’est le comble de l’ironie, et je dois avouer que c’est très drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous les commentaires sont soumis à modération à priori. En postant un avis, vous acceptez les CGU du site Dur à Avaler. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il pourra être refusé sans explication. Les commentaires avec des liens hypertextes sont sujets à modération à priori. La partie commentaire d'un article réservé aux membres peut être accessible à tous, mais les commentaires des internautes non inscrits n'ont pas vocation à être publié. Merci d'émettre vos avis et opinions dans le respect et la courtoisie. La partie commentaire sera automatiquement fermé 30 jours après publication de l'article.